ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Blabla > Alerte Rouge pollution Grenoble/ Lyon ... reduisons nos deplacements ..

Alerte Rouge pollution Grenoble/ Lyon ... reduisons nos deplacements ..


Aller à la page : Précédente 1 ... 7 8 9 10 11 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
J
JMC63
[1497 posts] - Le 28/01/2020 18:57

Le problème est de savoir quel problème traiter (efficacement) en priorité :
le réchauffement en bannissant les centrales à charbon (entre autre émetteurs de ges) et en privilégiant l’énergie nucléaire 😉
ou le traitement de la pollution locale aux particules qui fera mourir prématurément quelques humains fragile des bronches ?

A noter que j'ai traversé les banlieues lyonnaises et grenobloises jeudi dernier pour me rendre dans le Briançonnais (où il y a de la neige et de l'air pur) et que je devais être le seul à respecter la limitation 😡 (surtout sur le périph) 😡 😡 .

climax
- Le 28/01/2020 20:08

ouai ouai a dit :Il faut surtout renforcer les limitations et les contrôles quand tous les bobos des plaines, puants donneurs de leçon sachant mieux que quiconque comment chacun doit vivre chez sois et surtout en montagne, monteront bite-a-cul pour les vacances de février.
Vous ce qui vous ferez du bien, c'est des vacances à l'océan. L'air Iodé, le poisson, c'est bon pour ce que vous avez.

L
Legazier
[64 posts] - Le 28/01/2020 20:27

Oui Donald, je me suis trompé.
Mais je serais curieux de voir une comparaison, même avec une vieille essence.

L
Legazier
[64 posts] - Le 28/01/2020 20:31

Ce que dit Pilator, c'est un peu opposer la croissance (et le progrès ) et la décroissance.
Une question de confiance en l'Homme.

B
bobo
[942 posts] - Le 28/01/2020 20:39

Et sous entendre comme le fait Pilator que le PIB s'effondre des qu'on touche aux limitations de vitesse, ça me paraît un poil capilotracté...

Je cite "le rapport existant entre la vitesse de nos déplacements et notre niveau de richesse produite (qui est une relation directe)." Peut on avoir la publication qui donne cette relation ? Il y a-t-il une saturation ou alors pour relancer la croissance une augmentation annuelle de 10% des limitations de vitesse nous permettrait d'avoir le PIB/habitant du Luxembourg ?

Depuis 72 et le pic de mortalité routière suivi de l'apparition des limitations et autres mesures coercitives, le PIB a-t-il chuté ?

L'ancien régime, vraiment ?

Excellent
- Le 28/01/2020 20:56

Marco a dit :Une petite précision au sujet de la circulation en période de pointe.
Ce n'est pas le cas général sur toute les routes, mais c'est le cas sur les boulevards urbains et autres 4 voies des grandes ville une bonne partie de la journée, là où la pollution a le plus d'impact.
L'intérêt de limiter la vitesse à 70km/h permet de limiter les bouchons et, de fait, la pollution.
Pourquoi ?
C'est une question de débit optimal (faire passer le plus grand nombre de véhicules en un certain temps)
Si on roule à 2 km/h, le débit est plus faible qu'à 70 km/h, cela est évident.
Mais si on roule à 130 km/h le débit est aussi plus faible qu'à 70 km/h. Pourquoi ?
Parce que l'espace entre les véhicule est plus grand du fait de l'espace entre les véhicules fonction de la distance de freinage qui varie en fonction du carré de la vitesse (lié à l'énergie).
Il y a bien un optimum à trouver, je vous laisse établir les équations (pas si facile, mais on y arrive).

https://moodle.polymtl.ca/pluginfile.php/529883/mod_resource/content/0/cerema18theorie-du-trafic.pdf

En plus une vitesse plus lente diminue l'accidentologie et réduit aussi les bouchons.

Signé un ingénieur-écolo-babyboomer


Excellent commentaire. Je cite """il y a bien un optimum à trouver"""... un point d'équilibre entre toutes les données. Si on reprend le graphique plus haut, pour un distance (théorique de 100 km / H), cette voiture va consommer 8L au 100 Km/H alors qu'e 3eme (50 km H), elle va mettre +-12 L pour 100 km/h Donc en roulant moins vite, elle va émettre plus.
Comme toutes les courbes, il y a un point d'équilibre, aussi en économie et en comptabilité.
Rouler moins vite n'est pas nécessairement la bonne solution, suivant le trajet à faire.

Bernard
- Le 28/01/2020 21:14

Je viens de tomber sur un graphique qui montre que depuis 60 ans la température moyenne en France augmente de manière proportionnelle à l'augmentation des énergies non émettrices de CO2 (nucléaire et renouvelable).
En conclusion, il faut donc arrêter le renouvelable et revenir au pétrole.

Il y a aussi une corrélation directe entre le nombre de connecté à Skitour et la baisse du niveau d'enneigement dans les alpes. Depuis 10 ans le noms de connectés à Skitour est inversement proportionnel à la hauteur de neige moyenne au col de Porte. Il faut donc fermer Skitour

P
Pilator
[2402 posts] - Le 28/01/2020 21:45

Bobo est passionné de publications universitaires, celles qui donneraient la seule vérité, mais la question du rapport entre vitesse de la production et niveau de richesse produite par unité de temps est du même type que MV=PT dans le domaine de la monnaie.
Plus qu'une publication mathématisée, je proposerais à ceux qui ont un doute de lire le tome 2 de la Civilisation Matérielle de Fernand Braudel, partie intitulée "Le temps du monde".
Après, on peut aller vers des ouvrages d'économie historique sur les canaux et leur utilisation selon les saisons (mémoires locaux dans le nord), les chemins (LEPETIT Bernard, Chemins de terre et voies d'eau, Éditions de l'EHESS).
En faisant un tour d'horizon de la production industrielle et pré-industrielle depuis le XVIIIè siècle, on voit de la lenteur partout, et de facto des productions rares.
En 1980, la vitesse moyenne des trains de marchandises en Inde était de 10 km/h, et le niveau de vie de l'Inde n'était pas vraiment reluisant...
Lorsque les relations économiques sont lentes, les en-cours de production sont plus importants, et immobilisés plus longtemps : aujourd'hui, un porte-conteneur met 20 jours pour venir de Chine, Marco Polo avait mis plus longtemps pour rapporter de soies...
Je cite ces faits, mais dans une autre approche, on peut trouver ceci :
https://www.latribune.fr/blogs/cercle-des-ingenieurs-economistes/20140103trib000807759/reduire-les-limitations-de-vitesse-c-est-freiner-la-croissance-et-l-emploi.html

P
Pilator
[2402 posts] - Le 28/01/2020 21:47

Pour les corrélations bidon, visiter le site suivant :
http://tylervigen.com/spurious-correlations
On y trouve des coefficients de corrélations bien plus élevés que celle des études économiques contemporaines...

B
bobo
[942 posts] - Le 28/01/2020 21:55

L'article de la tribune est intéressant. Il date de 2014, les effets prédits par l'auteur se sont ils réalisés ?

Sinon, le pic probable du pétrole de schiste dans la décennie (?) à venir va beaucoup plus nous impacter que les limitations de vitesse transitoires. On en reparlera dans 10 ans.

Mediocre totalement
- Le 28/01/2020 22:03

Bobo a dit :L'article de la tribune est intéressant. Il date de 2014


🤣 🤣 🤣 En reparler le bobo il ne sait faire que ca, bon hasta la vista hein. Paske. le bobo 🤣 🤣 🤣

P
Pilator
[2402 posts] - Le 29/01/2020 21:31

Je cite Bobo : Depuis 72 et le pic de mortalité routière suivi de l'apparition des limitations et autres mesures coercitives, le PIB a-t-il chuté ?
Depuis 1972, le réseau routier a été amélioré (cf. autoroutes), la vitesse moyenne a pu s'améliorer de même, ce qui, avec les constantes limites de vitesse que l'on impose aujourd'hui ne doit plus être vrai. L'effet négatif de ces décisions associées à la lenteur peut être partiellement gommé par les gains de productivité encore réalisés par ailleurs.
Ce n'est que sur du long terme que l'on peut appréhender la question, on va probablement pouvoir observer le laboratoire qu'est en train de devenir Paris, rendez-vous dans 15 à 20 ans (à cette époque, les protagonistes de la lenteur ne seront plus aux manettes).
Les décisions locales et temporaires ont malheureusement souvent tendance à se pérenniser et s'étaler...

Annie d'Aglo
- Le 29/01/2020 21:43

Sur le périphérique parisien, la vitesse était limitée à 80 km/h jusqu'en 2014. A chaque pic de pollution, la limite était abaissée à 70, et la mairie se vantait que c'était efficace.
En 2014, la limitation a été abaissée à 70 en permanence. Il y a toujours autant de pics de pollution, sans que la population ni le trafic n'aient significativement changés depuis 2014.
Qu'en conclure ?

B
bobo
[942 posts] - Le 29/01/2020 22:28

Qu'il faut abolir les limitations de vitesse et laisser faire la sélection naturelle. Bon au passage la sécu et les assurances ne prendraient plus en charge les frais médicaux des personnes en tord. 😜

c'est ouf comme vous êtes arc-boutés sur la bagnole.

Pascal
- Le 30/01/2020 08:56

Bobo a dit :C'est ouf comme vous êtes arc-boutés sur la bagnole.

Ben... c'est à dire que c'est un peu le sujet dont on parle 🙄

Sinon, il fut un temps où le jeune Bobo avouait quand même ne pas vouloir se passer de sa voiture pour son propre plaisir 😜

http://www.skitour.fr/forum/read_30283.html#30310

Aller à la page : Précédente 1 ... 7 8 9 10 11 Suivante