ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Vanoise > But au Dôme des Pichères

But au Dôme des Pichères

Massif : Vanoise
Départ : Champagny-le-Haut (1475 m)

Topo associé : Dôme des Pichères, Par le Pas de Genêt

Sommet associé : Dôme des Pichères (3319 m)

Orientation : SE

Dénivelé : 1520 m.
Ski : 2.1

Sortie du mardi 19 mai 2020

rhododendron

Conditions nivologiques, accès & météo

Vraiment beau, un peu de vent
Etat de la route : noire jusqu'au Laisonnay Altitude du parking : 1530
Altitude de chaussage (montée) : 2400m
Altitude de déchaussage (descente) : 2100m

Activité avalancheuse observée : sous le sommet, nombreuses plaques déjà parties sur de grandes surfaces.
Quelques unes encore en place qui ne demandent qu'à descendre.

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

depuis le Laisonnay
But aux Pichères, après 900m de portage, et malgré tout j'affiche le sourire radieux de ceux qui ont retrouvé le paradis.
Un peu d'histoire s'impose ici,pour comprendre comment on peut en arriver là.
Samedi 14Mars, ignorante encore de notre funeste destin, je déballe les pentes du Buet, un peu trop vite, un peu trop confiante, et j'atterris à l'hôpital de Chamonix, pour rupture d'un ligament croisé.
La grosse tuile, mais très bientôt, nous voici tous enfermés, et j'aurai tout loisir d'inventer ma propre rééducation, en l'absence de praticien disponible.
Puis vient enfin la libération, mais mon compagnon habituel souffre d'une entorse.Pas disponible donc, j'irai seule respirer l'air des montagnes.
Le ciel fait des caprices , la neige est très haute , il me faut du facile.
Tant de contraintes, mais je m'en fous, il faut que j'y aille!

Et rien , pas même un but , pas même 900 m de portage , ne me feront regretter cette sortie libératrice.
Au matin , il fait un peu frais dans les embruns de la cascade.
Plus haut , les bouquetins en troupeaux s'écartent à peine de quelques pas sur mon passage. Bien au dessus du refuge de Plaisance, je marche encore, pour ne chausser qu'à l'approche de Plan Sery.
Pas de traces , pas de skieurs , personne à l'horizon.
Comme il est doux de retrouver l'accroche des peaux sur la neige !
A 3000 m , les contreforts Est se débarrasent de leur manteau d'hiver.
De nombreuses plaques ont déjà dévalé la pente , mais je n'aurai pas l'audace de traverser les dernières en place.
C'en est assez pour aujourd'hui.
La descente est fameuse, sur une moquette de printemps douce à mes genoux endoloris.
Sur le bas , le relief est à peine plus marqué.
j'arrive ainsi à Plaisance , le bien nommé refuge , ou je m'offre une pause gargantuesque en compagnie des seuls bouquetins.
Puis je redescends , heureuse tout simplement.

Bouquetins du matinBouquetins du matin
Glière et Grand Bec, un peu de Grande CasseGlière et Grand Bec, un peu de Grande Casse
la raison de mon renoncementla raison de mon renoncement
le Cul de Nantle Cul de Nant
troupeau dusoirtroupeau dusoir
le Laisonnayle Laisonnay

Commentaires

T
taramont, le 23.05.20 23:08

"heureuse tout simplement" : que demander d'autre après pareil effort ? 🙂

Cette sortie