ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Cime de la Jasse, Combe Sud Lacs du Vénétier

Cime de la Jasse, Combe Sud Lacs du Vénétier

Massif : Belledonne
Départ : Prabert (1088 m)

Topo associé : Cime de la Jasse, Combe Sud Lacs du Vénétier

Sommet associé : Cime de la Jasse (2478 m)

Orientation : S

Dénivelé : 1150 m.
Ski : 2.2

Sortie du mercredi 25 décembre 2019

Didyeti

Conditions nivologiques, accès & météo

Grand beau au dessus de la mer de nuages, fraîcheur modérée, vent sensible par moments lors de la montée et au col de la Jasse
Etat de la route : plaques de neige et glace à partir de 1200m environ, pas très commode, pneus neige nécessaires Altitude du parking : 1300m
Neige gâchée par la pluie... "plourde regelée" probablement : donc dure tendance béton, avec des rigoles (mais pas marrantes !), devenant transformée voire lourde en versants ensoleillés sous 2100m - parfois agréable mais globalement "physique". Chemin puis route du bas "physiques" et bien gelés par endroits, notamment grâce aux traces du gros c** qui est monté en chenillette. Va falloir en référer aux autorités, ça devient pénible - déjà en été c'est saccagé.

Altitude de chaussage (montée) : 1300m
Altitude de déchaussage (descente) : 1300m

Activité avalancheuse observée : bonne grosse plaque partie en versant Sud du Jas des Lièvres (entre le Jas et Bédina), au moins 30cm d'épaisseur à vue d'oeil et bien large ; quelques coulées plus modestes ici ou là

Skiabilité : 😟 Médiocre

Compte rendu

Avec Gervais
Topo - arrêt au col de la Jasse cause horaire
Belle balade plein soleil, malgré la neige perfectible !

Décor superbe avec rochers plâtrés, panorama superbe, et peu de monde aujourd'hui (une douzaine de pèlerins dans le secteur - et pas le gros c** en chenillette qui était passé la veille ou avant, pour rendre visite à son chalet rénové, avec Caterpillar garé à côté en guise de décoration... trop la classe !).

La pluie a fait des dégâts , la poudre d'hier matin a dû se transformer en "plourde" (copyright Ghyslain !) qui a regelé... tout ça jusqu'à 2500m au moins ? Sans chutes de neige en perspective, il va falloir compter sur les cycles de dégel/regel grâce au soleil pour rendre les faces Sud/Est en "moquette".

Les couteaux ne sont pas superflus ; comme nous les avions laissés à la voiture (belle intuition !), le final se fit à pieds !

Photos à venir grâce à Gervais !


Commentaires

Invité, le 25.12.19 18:26

Beau résumé de sortie mais je regrette les insultes de votre part. Et oui le habert d'aiguebelle à propriétaire comme toute la montagne environnante ne l'oublions pas et ce que l'on cautionne ou non les moyens motorisés d'accés.

cm38660, le 25.12.19 19:01

On était le duo qui montait au col lorsque vous en descendiez. Ca montait bien avec les couteaux !
Puis remontée au Pas de la Coche. La neige était bien meilleure à la descente (***), froide et dense avec un bon grip sans être croutée ou en glace.

D
Didyeti, le 26.12.19 09:26

Salut !
@cm38660 : ah oui, c'était un bon choix de prendre le couteaux (nous pensions trouver de la neige humidifiée, pas de la croûte dure !), ça aide :-). Etonnant que ce fut meilleur du côté du Pas de la Coche, je n'aurais pas parié - bien joué. A une prochaine là-haut !
@Pèremollier : oui, sans doute, j'aurais dû écrire "le gentil propriétaire du refuge qui, au mépris des randonneurs et de la faune et de la beauté sauvage du lieu, et pour son seul usage/intérêt, se permet de saccager le chemin d'accès en le rendant mal praticable en hiver (glace et ornières) comme en été (boue et ornières), et en ajoutant de la mocheté à Belledonne grâce à un Caterpillar, du béton, une piste ravagée - en ces temps où on commence à se dire qu'il faudrait peut-être préserver un peu mieux la nature là où elle n'est pas encore trop gâchée, et dans un un lieu bien préservé jusque récemment". A mon sens, on peut être 'propriétaire' (notion sacrée ?) du lieu sans avoir une telle attitude de bulldozer (c'est mieux dit que "gros c**" ?) - il y a des exemples ailleurs, heureusement.
Et je vais surtout regarder si cela est bien légal, même pour un 'propriétaire' local, d'utiliser des moyens motorisés n'importe quand et n'importe comment ici.
Didier.

P
papangue, le 26.12.19 11:11

@ 😉 Didyeti. Je précise tout de suite que je n'ai aucun intérêt dans quoi que ce soit concernant le vallon d'Aiguebelle. Cependant traiter à brûle pour point quelqu'un de gros con, ne me semble pas très cool. Je parcours ce site depuis plus de 40 ans et je le connais donc très bien. C’est vrai qu’il est très étroit et très difficile à remonter même pour un skieur de haut vol à ton image. Je comprends aisément que lorsque tu arrives dans le coin, il faille dérouler le tapis rouge, que les autres randonneurs se taisent pour pouvoir écouter le chant des oiseaux, que tu puisses tracer comme bon te semble avant qu'un autre con n'ait fait cela de manière ridicule, voire irresponsable... Merci à toi grand Ayatollah de la rando de nous rappeler ces principes de base. Et puis, dans l'hypothèse où tu possèdes une maison, n'oublie pas de demander à tes voisins qui passent chez toi comme bon leur semble, comment tondre ta pelouse et s’ils sont Ok pour que tu le fasses sans les concerter... Au plaisir de ne pas te rencontrer, j’aurai trop peur d’être traité de noms d’oiseaux ( ?) si la couleur de ma doudoune ne se marie point avec les t(h)ons locaux. Cela dit, merci pour ton ouverture d’esprit et pour les conditions rencontrées sur le parcours… il me semble que Skitour a plutôt été créé dans ce but. Sans rancune… ;-)

D
Didyeti, le 26.12.19 13:11

@Patrick Angelin. Oui, certes, ce n'est pas-bien-pas-beau d'écrire "gros c**", je l'admets volontiers - je me suis laissé un peu emporter par mon (gros) agacement. Est-ce que la formulation plus longue proposée dans ma réponse ensuite te convient mieux et te choque moins ?
Sinon, concernant ton "laïus" ensuite, tu me me tiendras pas rancune non plus, j'espère, si je trouve que cela s'apparente à un bon délire logorrhéen ?
* "traiter à brûle pourpoint qu'un de gros con ne me semble pas très cool" : certes (cf. supra), mais nettement plus "cool" que de défoncer une piste, à mon sens ;
* "grand Ayatollah" : ça c'est "cool", et pas une insulte assurément ?
* "je parcours ce site depuis plus de 40 ans" : ah bon, avant sa création, donc - bravo !
* "skieur de haut vol", "tapis rouge", "grand Ayatollah", "couleur de doudoune", "tondre la pelouse", "t(h)ons locaux" : houlà, ça en fait des sujets hors-sujet, des préjugés,... un bon gros délire qui a dû te soulager - un peu comme le fait d'écrire "gros c**" pour moi peut-être :-) ;
* sur le fond, concernant la tonte de la pelouse, tu auras probablement noté que les communes interdisent de le faire à certaines heures (même pour les propriétaires !), afin de ne pas déranger les voisins, justement ;
* sur le fond, concernant la "propriété" : ce n'est pas parce que tu es propriétaire que tu es autorisé à faire n'importe quoi n'importe comment n'importe quand (même en entreprise : il y a des lois, des modes de fonctionnement communs, de l'écoute... et des propriétaires/actionnaires qui ne cèdent pas à leur 4 volontés sans se soucier des autres et des nuisances - hé oui, il y en a !) ;
* si tu apprécies/tolères le béton, le bruit, les chemins défoncés par des engins en montagne... libre à toi : cela me dépasse un peu, mais si ce sont tes goûts, je n'ai rien à en dire ;
* oui, je tâche de contribuer à Skitour, pas seulement sous forme de commentaires/réactions, mais aussi en faisant partager les conditions rencontrées en balade, notamment (et je "profite" aussi des conditions indiquées par d'autres) : toi également je présume ?
Non, vraiment, sans rancune. Bonnes randos !
Didier.

P
papangue, le 26.12.19 18:20

Bon, allez un dernier post, car la neige va tomber et je préfère en profiter plutôt que tapoter les touches de mon clavier. Pour clore de mon coté, il me semble que le site du Pas de la Coche existe depuis pas mal de temps, la formation de Belledonne datant du plissement alpin. 40 ans, ce n’est même pas une chiure de mouche sur l’échelle géologique. Quant au habert d’Aiguebelle, on trouve facilement sur la toile des photos du batiment à une époque où peut-être n’étais tu pas encore né.
Voila, pour ma part, quand les chemins sont en mauvais état, je passe à coté, quand le traçage ne me convient pas, je brasse à coté, quand un collant-pipette vient me réchauffer l’arrière train, je le laisse passer, quand des piétons viennent pourrir les traces des skieurs à la montée, je fais avec… (j’avoue que là, c’est plus dur ;-) ) Donc, que le proprio du refuge (que je ne connais point au demeurant) laisse des traces de son passage, je m’en tape les TLT… Après tout, il y a peut-être des personnes qui souhaitent passer la nuit au chaud dans le vallon… Pour le reste, désolé, mais j’ai un sanglier sur le feu et je n’ai rien à ajouter à ce qui a été dit lors de ma première intervention.
Allez, bonnes rando, en espérant que tu n’exploses pas le budget de la sécu avec le Lexomil ;-). Sans rancune… la neige à venir va surement recouvrir les maudites traces de chenillettes dans le vallon d’Aiguebelle. Trève d'humour, c'est surement le manque de bonne neige qui me chafouine... à samedi peut-être 😄 😉 😉

Cette sortie