ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Beaufortain > Pierra Menta, la course

Pierra Menta, la course

Massif : Beaufortain
Départ : Arêches (le Planey) (1200 m)

Topo associé : Pierra Menta, la course

Sommet associé : Pierra Menta (2714 m)

Orientation : T

Dénivelé : 10700 m.
Ski : 2.2

Sortie du mercredi 14 mars 2018

SylvainD74

Conditions nivologiques, accès & météo

Beau le 1er jour, couvert le 2em, beau le 3em, neigeux pour le dernier.
Etat de la route : on s'en fout des routes, on ski! Altitude du parking : trop bas...
Altitude de chaussage (montée) : 1200
Altitude de déchaussage (descente) : 1200

Activité avalancheuse observée : des ouvreurs se sont fait coffrer le 2em jour en preparant la 3eme etape. Nous faire eviter les secteurs craignos a clairement ete la priorite de l'organisation tant pour les coureurs que pour les spectateurs!

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu


La Pierra Menta on en revait depuis un paquet d'annees. Encore fallait il etre "pris"! Avec mon coequipier on fait le forcing en 2017 en allant courir l'Adamello dans les Dolomites et la Mezzalama vers Cervinia afin d'enrichir notre "CV sportif". Au final ce furent 2 courses vraiment extraordinaires, les Italiens sont de sacres organisateurs...
Malgres nos resultats plus que modestes, ca a paye! En Fevrier la bonne nouvelle tombe : on en sera cette annee! Avec comme seul objectif d'en venir a bout dans les delais impartis...
La Belle Etoile puis l'Altitoy nous serviront de courses de preparation. Sur la ligne de depart du mercredi j'affiche 55 000m de D+ depuis le debut de saison, mon coequipier beaucoup plus ce qui ne manque pas de m'inquieter! Grosse ambiance pour la remise des dossards dans l'eglise d'Areche, pas de doute on est bien dans le temple du ski de rando! On sent l'organisation vraiment rodee et heureusement car les conditions nivos ne vont pas etre simples helas. On sait deja que les parcours d'arete sont compromis.


J1 D+ 2400m. Reveil a 5h30 l'estomac un peu noue. A 6h30 on arrive sur l'aire de depart en meme temps que Kilian, on se dit que notre timing n'est pas trop mauvais pour le moment ;o)
A 7h30, c'est enfin la delivrance et comme prevu meme dans notre sas numero 3, le dernier, celui des pinpins! ca part a bloc...
1ere montee vers le passage du Dard, ca temporise enfin un peu vers le milieu de la foret et je peux reprendre mon souffle! Descente "tout poudre" :)
2eme montee vers l'epaule de la Legette, Seb sort l'elastique, je sens que je vais prendre cher... quel sport de con... j'en suis la de mes reflexions qu'il est deja temps de mettre les skis sur le sac pour le 1er portage suivi d'une belle descente qui redonne le sourire!
Reste la 3eme et derniere montee a la Pointe de la Grande Combe, souvenirs de ma derniere rando Beaufortine sur ce sommet avec mon pere dans la tempete... Grosse ambiance au sommet, j'ai presque l'impression d'etre un pro ;) manip rapide (mais jamais assez au gout de mon coequipier qui en s'entrainant dans le Jura a souvent l'occasion de maniper et donc maitrise le sujet!) et derniere descente pas si simple vers l'arrivee. We survived o/ 35min de marge sur la barriere, pas si mal! On se prend quand meme 2 min de penalite car je pensais que mes lunettes de vue suffisaient comme paire de lunette pour le materiel obligatoire mais visiblement non!
Debut de la routine des apres midi : douche, goinfrage au VTF du Planay, massage, sechage des affaires, briefing du lendemain, re goinfrage, preparation des affaires, lecture pour se vider la tete, dodo.


J2 la grosse etape avec 30km et 2800m de D+
La nuit a ete surprenament bonne, tous les voyants sont au vert lorsque le sifflet nous lache a 7h
1ere montee dre le pentu sur piste ce que je deteste! Mon coequipier le sait, des les 15 minutes passees il m'accroche et nous hisse en haut a bon rythme pour rester "au contact" comme il dit... Il a repere les equipes avec qui on sait qu'on risque de se tirer la bourre les jours suivant, il ne veut pas les lacher! Les minutes sont faciles a perdre mais tres tres dures a regagner en montee! Reste les descentes ou on rattrape pas mal de monde au prix de quadris bien durs. La traversee d'Areche a pied ne m'inspire pas l'emotion que j'esperais et le debut de la montee vers le Col du Pre se fait par un long devers qui met a rude epreuve mon TFL gauche. Pas mal de zones plates ou mes restes de skieurs de fond me permettent d'echapper a l'elastique, on avance pas mal mais que ce fut long... Une descente vers des chalets ("du trus") seuls connus des locaux, meme la carte IGN ne les repertorie pas, au milieux de randonneurs supporters entousiastes. 3eme pate de fruit du jour il s'agit de tenir jusqu'au bout. Une montee sans interet particulier autre que celui de nous fournir notre dose quotidienne de D+ vers le Bouchet nous permet de constater que le foehn souffle severe sur les cretes et on benit l'orga de nous avoir garde en dessous de 2000m aujourd'hui. Descente au Mappaz sans encombre et ravito improvise grace a un partenaire de club de mon coequipier. Y a quand meme un truc sur cette course c'est que quand tu es comme nous a la lutte avec les barrieres horaires tu n'as vraiment aucun temps de repos meme sur les manips et l'intensite est maximale du debut a la fin...
Montee aux Acrays sans encombre, on est dans notre rythme et la longue descente sur Saint Barbe nous permet de bien recuperer pour la derniere grimpette de 650m qui nous remonte sur le plateau des pistes mecaniques. C'est assez raide, la trace est bien lustree et j'ai fait l'erreur de mettre les "pokiglissent" de 59mm de largeur seulement... Cela me vaut un beau zippage dans une zone un peu raide et je me retrouve 15m plus bas... quand on aime... on ne compte pas...
Encore une bonne ambiance en haut de ce dernier depotage et la on est chaud comme la braise pour la derniere descente car on sait qu'on va reprendre pas mal d'equipes si c'est technique! Malheureusement un petit manque de lucidite ajoute a la fatigue et aux jambes en bois m'enmenne buter contre un mur de neige en essayant de depasser un Italien et CLAC, un bruit qui va me hanter jusqu'a la ligne d'arrivee du dernier jour : j'ai pete un ski vers la spatule! ARGH gros moment de panique... ca peut pas se terminer comme ca putain!!! Descente sur l'arriere comme je peux, mon coequipier tente une reparation de fortune mais l'integralite du ski fini par se desagreger... je descends tant bien que mal sur une seule jambe, c'est un calvaire, je commence a douter il reste 800m de D- a faire comme ca...
Heureusement la providence place sur notre chemin un benevole qui accepte de me preter un ski! Qu'il soit beni par le cure d'Areche! S'il lit se recit qu'il se manifeste, je lui avais achete des saucissons et des bieres du Grand Mont pour le remercier mais je ne sais toujours pas de qui il s'agit! La descente se fini en style telemark mais on arrive a passer la ligne avec soulagement encore 35min avant la barriere! Un petit tour chez Dynastar pour recuperer un ski neuf (merci le SAV au top!) que je vais faire percer par ATK (merci bis!) et la tete est deja au lendemain.
Le briefing le soir est a la fois festif car c'est le debut de la PM jeune et solenel car une equipe de traceur en train de preparer l'etape du lendemain s'est faite coffrer du cote de la Legette... sans trop de degats heureusement...

J3 Grand beau, 2500m de D+ seulement, depart a 8h, on se croirait limite au Club Med quoi.
Une file ininterrompu de randonneurs monte vers la Legette, je sais que des amis seront sur le parcours aujourd'hui, j'ai a coeur de faire bonne figure, ca va chier ;)
15 minutes plus tard des la 1ere montee vers Cote 2000 je suis sec complet et pendu a l'elastique... ARGH! Pas deja! J'ai de la peine pour mon valeureux coequipier qui se retrouve avec un boulet a trainer... Mais c'est le jeu et on connait les regles au depart, d'ailleurs la descente suivante dans une neige que je qualifie de typiquement "Baujue" me reussie bien, la compote de pomme aidant je me sens renaitre, jusqu'a ce que la 1ere equipe jeune partie une demi heure apres nous nous double a Mach 12... Ha oui quand meme... on fait vraiment pas le meme sport...
3eme montee vers le Pas de Rocheplane, je la connais bien celle la, mon coequipier a un coup de mou alors que j'avais decide de me tirer la bourre avec les 159, des Arechois pure souche (21 Pierra Menta...) avec lesquels on va guerroyer jusqu'au bout! Ambiance de folie a Cote 2100 ca fait vraiment chaud au coeur de se sentir porte par une telle ferveur populaire a notre petit niveau! Derniere descente un peu sur le frein pour ne rien casser mais on double quand meme quelques equipes , le temps de saluer Mr le cure qui joue de son harmonica dans la derniere montee de 100m vers l'arrivee et je me fais rappeler a l'ordre par mon coequiper : "Ca revient derriere!!!" AU punaise hors de question de laisser repasser les espagnols, on finit completement a bloc sous les encouragements de mon pere, je m'ecroule dans la neige une fois la ligne passee et je vois les etoiles pendant quelques secondes... Silvano le speaker vient me rassurer, "Demain tu seras au depart de la derniere etape de la Pierra Menta". Sur le coup pas certain que ce soit une bonne nouvelle car j'ai vraiment l'impression d'etre au bout de ma vie entre les ampoules et une inflammation sur le tibia a cause d'une chaussure trop serree... Je boite comme un vieux pour regagner mes peinates... Ca va etre epique demain et ca tombien bien c'est le nom de notre equipe : L'equipe epique!
Une bise a l'ami Fifi qui l'a faite l'an dernier et hop une apparition surprise : ma femme me fait la joie d'avoir amene les enfants sur la ligne d'arrivee (peut etre le debut d'une etincelle pour la releve!) et du coup la pression retombe vite, aide par un massage tonique de nos benevoles Toulousains!
Mais neanmoins la nuit suivante est la plus agitee de toute... malgres les sms d'encouragements des cheminots savoyards (merci!) et les felicitations recues sur Strava (merci bis!) l'etat de mes pieds m'inquiete.

J4 2200m et pas de Grand Mont :(
Mon coequipier annonce la couleur, il est en grande forme et si j'ai eu une relative tranquilite les 2 jours precedents vis a vis de l'elastique, aujourd'hui ca sent le mode drapeau (ie pendu derriere lui en faisant flapflap avec le vent relatif...). je m'en remet a lui, serre les dents et attend que ca passe. Pas ce que je prefere dans notre activite mais c'est le jeu ma pauvre lucette, haro sur les faibles! Je pete une rondelle de baton, emprunte une pioche a un spectateur italien qui passait par la... Un long portage de 300m finit de m'achever mais savoir que je suis avec nos Arechois qui ont boucle 21 Pierre me laisse esperer un epilogue heureux! Je dois tellement inspirer la pitie que sur les 50 derniers m de D+ ce sont les spectateurs qui me poussent et je suis en mode telesiege, Nickel!!! J'entends vaguement des bruits de tronconneuse, de cloches de hurlements etc... mais je n'ai plus la lucidite necessaire pour apprecier l'instant! Une derniere descente "tout en controle" (hahaha) et ce n'est que lorsqu'on apercoit enfin le Planay que nous laissons eclater notre joie "Putain on l'a fait"! On sait pas pourquoi, mais on l'a faite cette Pierre! Quelques larmes dans le dernier schuss (surement le vent relatif) et je retrouve mon pere tout sourire. Un dernier tour dans la tente de ravito d'arrivee finit de me remettre les idees en place.
Pour la premiere fois de la semaine je vais voir le classement que je voudrais anecdotique mais qui ne l'est finalement pas tant que ca (competiteur un jour, competiteur toujours): 161em
L'apres midi sera consacre au rangement de notre logement, on a bien compris que si on voulait avoir une chance de revenir un jour il valait mieux rendre les clefs a l'heure! Y a des choses avec lesquelles on deconne pas a la Pierre.

Au final une Pierra Menta vecue de l'arriere, sans montee technique, sans aretes, sans Grand Mont, sans Crampons mais avec des descentes bien saignantes quand meme.
Merci aux benevoles et a l'organisation qui permettent a cette course d'exister. C'est vraiment un sacre chantier cette Pierre!
On espere bien avoir la chance de pouvoir revenir faire cette fameuse derniere etape du Grand Mont! De bleu de bleu!

Etat du ski en bas de la derniere descente du 2em jour. "ha ben la forcement il va beaucoup moins bien marcher hein"Etat du ski en bas de la derniere descente du 2em jour. "ha ben la forcement il va beaucoup moins bien marcher hein"
Des fois la Pierre c'est quand meme sympa :)Des fois la Pierre c'est quand meme sympa :)
Cette annee il fallait des casques HO MO LO GU ES...Cette annee il fallait des casques HO MO LO GU ES...
l'autocollant a 600 euros et 10 000m de D  :)l'autocollant a 600 euros et 10 000m de D :)
J1 : c'est bon on a les vestes on peut rentrer a la maison non?J1 : c'est bon on a les vestes on peut rentrer a la maison non?
DO WANTDO WANT
Briefing tous les soirs a 18h, rodes comme dans une maison de retraite!Briefing tous les soirs a 18h, rodes comme dans une maison de retraite!
Remise des dossards dans l'egliseRemise des dossards dans l'eglise
Zut c'est dommage on a un truc de prevu a la place!Zut c'est dommage on a un truc de prevu a la place!
J'ai beau etre matinal... j'ai malJ'ai beau etre matinal... j'ai mal

Commentaires

D
doch, le 19.03.18 22:28

Chapeau bas - Bravo à vous

A
alexlio, le 20.03.18 18:41

Bravo pour la course ! On s'y croit, on vit en fait exactement tous la même chose 😉 RIP les skis 🤢

S
SylvainD74, le 20.03.18 22:00

Merci Doch et bravo aussi à toi Alex, belle perf cette année! D'ailleurs j'ai lu plusieurs fois ton récit de l'an dernier et tes traces GPS sur strava sont souvent inspirantes!

A
alexlio, le 21.03.18 08:51

Merci, le récit était fait pour ça 😉 ! Et oui faut bien trouver autre chose que des pistes pour faire son foncier 🤣

Cette sortie