ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Ecrins > Les Rouies, par le glacier du Chardon

Les Rouies, par le glacier du Chardon

Massif : Ecrins
Départ : la Bérarde (1720 m)

Topo associé : Les Rouies, par le glacier du Chardon

Sommet associé : Les Rouies (3589 m)

Orientation : NE

Dénivelé : 1800 m.
Ski : 3.3

Sortie du dimanche 22 avril 2012

Jeroen, David Z, Nicolas

Conditions nivologiques, accès & météo

Beau, quelques nappes de brouillard avant 10h00, froid en altitude avec un vent plus que sensible...
Etat de la route : Sèche Altitude du parking : La bérarde
Dernier raidillon : Gavé de poudre, impossible de la passer à pied (enfoncement jusqu'aux aiselles), et on a pas oser passer pleine pente à peau.
Plat sommital : Poudre ventée
Glacier des Rouies 3300-3100 : Poudre froide ***** à skier
Glacier des Rouies 3100-2750 : Poudre en cours d'humidification, on sent le fond crouté
Glacier du Chardon 2750-2200 : C'est déjà plus lourd, content de descendre dans les traces de montée

Altitude de chaussage (montée) : 1800 (30 minutes de portage)
Altitude de déchaussage (descente) : 1800 (15 minutes de repeautage, 25 minutes de portage)

Activité avalancheuse observée : Quelques purges superficielles le matin

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu (par Jeroen)


Comme il y a deux ans, les rouies c'est une bonne course pour préparer la PDG : De la longueur, en altitude. Départ de la Bérarde à 7h00, on commence par 30 minutes de portage puis on chausse les skis. Peu de neige au départ, mais dès qu'on franchit le plan du Carrelet il y en a de plus en plus, et la trace devient vite pénible (enfoncement 25cm, jour blanc donc on navigue à vue). On se fait prendre dans le brouillard vers 2600 et on rate le couloir d'accès au glacier des ROuies. Puis tout se dégage. On récupérera le glacier des rouies vers 2850 par une traversée un peu exposée. Nico et Moi on est bien cuits, on laisse david à la trace. L'altitude, c'est dur...
Sur le plateau sommital le vent nous pince bien. Une dernière traversée bien longue, et on signe le but sous les rochers sommitaux, froid, et trop de neige pour espérer passer à pied. On aura finalement mis 5h15 pour atteindre ce point (contre 3h45 il y a deux ans...)

Descente bonne en haut, en dessous c'est déjà plus lourd. Pour finir, le retour depuis plan carrelet est assez pénible.

Une personne à l'attaque du Vaccivier Occidental, avec un ressaut inférieur bien peu enneigé. Des traces nulles part ailleurs.

Glacier Long ce jour : Bien blanc, encore un peu de glaceGlacier Long ce jour : Bien blanc, encore un peu de glace
ça se dégage : Vue sur le fond du glacier du Chardonça se dégage : Vue sur le fond du glacier du Chardon
Tout bon : Pas une trace, mais dieu que c'est long...Tout bon : Pas une trace, mais dieu que c'est long...
Vacciviers : Vu sur le vaccivier Occidental, bien blanc mais couloir d'accès bien secVacciviers : Vu sur le vaccivier Occidental, bien blanc mais couloir d'accès bien sec
Glacier des Rouies : Pas une trace...Glacier des Rouies : Pas une trace...
Plateau sommital : Pas une trace, seuls au monde, mais un froid bien bien piquantPlateau sommital : Pas une trace, seuls au monde, mais un froid bien bien piquant

Commentaires

Invité, le 22.04.12 19:06

Bravo et bonne PDG! On pensera à vous en fin de semaine 🙂

K
Kayaski, le 23.04.12 00:29

Y a même des photos ! Merci d'y avoir pensé entre vos folles enjambées ! Vous aviez une go-pro ou bien ? 😜
Bon courage pour la PDG ! Vous êtes du Mercredi soir si j'ai bien compris ? Dommage, j'aurais été là samedi matin vers Rosablanche 🙁

D
David Z, le 23.04.12 09:34

nan, un Iphone avec envoie des photos en basse réso !

Cette sortie