ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Chartreuse > Roc d'Arguille, Combe du Giclard en boucle depuis le col du Coq

Roc d'Arguille, Combe du Giclard en boucle depuis le col du Coq

Massif : Chartreuse
Départ : Perquelin (970 m)

Topo associé : Roc d'Arguille, Combe du Giclard en boucle depuis Perquelin

Sommet associé : Roc d'Arguille (1768 m)

Orientation : N

Dénivelé : 1200 m.
Ski : 3.1

Sortie du dimanche 05 décembre 2010

Cisou, JAB, Laur

Conditions nivologiques, accès & météo

Ciel voilé, neige vers 12h30
Etat de la route : enneigé à partir de Baure Altitude du parking : 1240m dans la grande épingel
Dans la forêt la neige est restée poudreuse mais ailleurs elle a été complétement soufflée, la grande pente de la dent de Crolles est triste, grosses accumulations par endroits. Sur la crête d'Arguille les rochers sont apparents.
Dans la descente du Giclard, rien, pas de travail du vent. Même dans la montée du col des Ayes versant Perquelin, le travail du vent est bien visible.

Altitude de chaussage (montée) : 1240
Altitude de déchaussage (descente) : 890m Saint Pierre de Chartreuse

Activité avalancheuse observée : avalanche mortelle à 100m du col des Ayes, 40m sous la crête menant au Pravouta, versant Perquelin, peut-être une corniche qui s'est brisée. Nous sommes arrivés longtemps après le drame. Enorme travail du vent dans le coin, la crête est quasi sêche, volutes à plus de 100m de hauteur.

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu (par Cisou)

Avec Jean-Phi et Antoine

Les conditions ont énormement changées entre hier et aujourd'hui. Nous voulions monter à la Dent de Crolles mais le vent a soufflé violemment et créé des plaques en dégarnissant d'autres zones, il souffle toujours très fort, nous renonçons... direction Pravouta, pour un Giclard que l'on espère abrité des ravages du vent du sud. Déjà bien traçé on trouve encore de nombreux endroits vierges. Le bas manque un peu de sous couche, mais très belle ambiance en haut entre les falaises. Au dessus la pente d'accés n'avait pas souffert, pas de transport, juste les traces de la veille.
A Perquelin, les cuisses un peu entamées, nous prenons le chemin du col des Ayes. Un gars seul plus en forme que nous, nous double et passe le col. Nous faisons une pause, un hélico tourne dans la tourmente, un peu après on entend un chien aboyer. 40m avant le col, 40m à droite du sentier, des gens s'activent sur les débris d'une avalanche. Nous proposons notre aide, mais c'est trop tard. Le bilan est très lourd, 3 morts. L'ambiance est violemment plombée. Les CRS nous enjoignent de redescendre sur Perquelin...
Ca nous vaudra quelques maneuvres pour récupèrer la première voiture garée au dessus de Baure.


Commentaires

C
Champlo, le 05.12.10 21:15

Je suis le gars qui a doublé l'équipe à Perqelin. Je suis arrivé 30mn après les secouristes et suis resté donner la main jusqu'au bout, c'était dément 100-120km/h de vent, des visis parfois nulles, les gars projetés au sol, 3h à galérer, bravo aux gars du PGHM et de la CRS...

Invité, le 07.12.10 23:45

Salut julien
merci pour ton aide et ton témoignage
mon beau frère faisait partie de ces passionnés.

Cette sortie