ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Grandes Rousses - Arves > Aiguille d'Argentière

Aiguille d'Argentière

Massif : Grandes Rousses - Arves
Départ : Bonnenuit (1670 m)

Topo associé : Aiguille d'Argentière, Versant SE

Sommet associé : Aiguille d'Argentière (3237 m)

Orientation : SE

Dénivelé : 1550 m.
Ski : 3.2

Sortie du mardi 19 avril 2022

rhododendron, Piton

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures :Ciel légèrement voilé, regel matinal correct, réchauffement dès 9 heures

Parking :les Reaux, avant la barrière.portage jusqu'à 1900 m dans le vallon de Mortavieille
Conditions pour le ski : excellentes à  10h 30/ 11h

Activité avalancheuse : une coulée importante partie récemment dans le vallon du Goléon, mais rien ce jour.

Skiabilité : 😄 Excellente

Compte rendu (par rhododendron)

Itinéraire suivi : montée par la combe du Claret, descente par la combe du Goléon
Horaires : 6h30/12h30


L'Aiguille d'Argentière,c'est le genre de sommet qui aime bien jouer avec nos nerfs.
On en a quelques uns comme ça...
Première tentative en Janvier 2020, seconde pas plus tard qu'hier, et aujourd'hui, sommet moins 100m ! 
Pas grave , on reviendra, et avec grand plaisir, parce que descendre le fleuve Goléon seuls au monde , grand soleil, moquette aux pieds, ça valait bien qu'on abandonne l'Aiguille sans avoir gravi son sommet:
Arrêt sous la pente terminale, qu'il aurait fallu cramponner parce que peu de neige, et qui nous aurait fait boire la soupe au lieu de caresser la moquette.
Descente excellente donc,  la lointaine mais magnifique Combe du Goléon merite qu'on se fatigue à la rejoindre.
La montée régulière par le Claret  sans incident sans anicroche ne fut pas non plus déplaisante, et nous reposa de nos tribulations de la veille.
Dans Mortavieille, plus bas, le printemps commencait à fleurir et les marmottes s'enhardissaient le museau dehors .
On termina en sifflotant, le nez au vent.



Commentaires

Cette sortie