ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Bornes - Aravis > Pointe de Balafrasse, Combe SE depuis la Sallaz

Pointe de Balafrasse, Combe SE depuis la Sallaz

Massif : Bornes - Aravis
Départ : Le Chinaillon (les Bouts) (1400 m)

Topo associé : Pointe de Balafrasse, Combe SE

Sommet associé : Pointe de Balafrasse (2296 m)

Orientation : SE

Dénivelé : 1305 m.
Ski : 2.3

Sortie du lundi 05 avril 2021

Arno74, DDDmontagnes

Conditions nivologiques, accès & météo

Beau temps avec un léger voile
Etat de la route : Dégagée jusqu’à la barrière à 1350m Altitude du parking : 1350m
Descente à 9h15: neige pas encore tout à fait décaillée
Descente à 10h15 moquette à poils courts dans toute la combe. Moquette à poils longs avec inclusions dans la pente au dessus de la route du Reposoir, vers 1700m

Altitude de chaussage (montée) : 1550m
Altitude de déchaussage (descente) : 1500m

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu (par Arno74)

1 col de Balafrasse et demi depuis la barrière sur la route du Reposoir
Rando entre deux fêtes de Pâques pour ce lundi férié. Étant attendu pour 12h, je décide de ne pas faire trop de route pour optimiser le créneau ski. Et en plus ça permettra de tester le rayon d’action en vigueur pour le prochain mois!

Direction le Reposoir avec comme objectif un simple tricot dans la combe de Balafrasse. Le timing étant serré autant ne pas cramer tout de suite les quelques options intéressantes du coin, vu que je risque d’y revenir une paire de fois d’ici Mai!
Normalement je devais retrouver Cyril du côté de la Colombière mais un souci de parking le retarde. On se rejoindra donc quand on pourra!
Pour ce qui est des conditions au départ, elles sont conformes à ce que m’avait répondu bart... côté Reposoir, c’est sec!!! Et qu’est-ce que le col paraît loin!! Garé à la barrière, à 1350m, je pars donc pour un temps de portage indéterminé... finalement une vingtaine de minutes. Pas pire mais je prends ce temps en compte pour définir à quelle heure je dois être revenu au point de déchaussage vers 1500m.

Côté température, à 8h20, ça cogne déjà pas mal lorsque je met les skis dans la pente qui permet d’éviter le détour par le col. La neige a un bon grip, ce qui fait que j’évite de mettre les couteaux. Je slalome d’abord en conversions entre les racines, les pierres et les rochers... pas de doute, c’est le printemps ! Je retrouve ensuite la trace venant du col de la Colombière ainsi que 2 ou 3 petits groupes de personnes.
Une fois dans la combe, je me fais une montée un peu express, en passant par la gauche où serpente une trace nickel, plutôt que par la trace habituelle de droite un peu plus en chantier, histoire de digérer les deux derniers jours d’excès et de préparer les suivants!
J’arrive au col, toujours sans avoir mis les couteaux car la trace dans la dernière pente était tout aussi confortable, peu après une personne, montée depuis le Chinaillon à pieds et skis sur le sac, et avec qui je discute un peu avant qu’il ne s’élance dans la descente.

Je le suis de près... bon vu l’heure, le soleil n’a pas encore eu le temps de faire son boulot et donc c’est encore bien dur et trafolé dans à peu près toute la combe. C’est pas dégueu mais ça met un peu les chaussettes en bas des godasses...
Après une hésitation je descends main gauche. Et bien m’en a pris car je croise Cyril en pleine ascension. Je descends de quelques mètres pour repeauter et je lui emboîte le pas, jusqu’au col, qu’on atteint à nouveau, sans difficulté. Les chocolats et autres décoctions de plantes de la veille semblent être bien digérés !

Quelques photos et on enchaine sur le descente et cette fois-ci, on a le droit à une belle moquette à poils courts, encore meilleure en descendant sur la gauche une portion bien lisse à l’aplomb de la Pointe de Balafrasse.
Pour le reste, on suivra les petites combes de la trace de montée, toutes aussi correctes! Pour le final, Cyril repart sur le Chinaillon et moi sur le Reposoir, en refaisant le slalom de l’aller en sens inverse. La petite mission, c’est d’éviter les cailloux parfois nombreux sur le bas... Au prix de quelques traces de boue sur les skis, comme à Andey, je tire au max sur la route pour gagner du temps de portage.
Dix minutes plus tard, je suis à la voiture et une heure plus tard, à l’apéro... timing respecté pour une affaire rondement menée!!

Côté Sous Dine, Sur Cou
Côté Aravis et Mont Blanc
Arête de Balafrasse et Pointe du Midi
Couloir d'accès à la Pointe du Midi
Sur la route de la Colombière au point de chaussage/déchaussage
Contraste printanier

Commentaires

Cette sortie