ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Coéquipiers & Evenements > La réelle motivation des véloskieurs

La réelle motivation des véloskieurs


Aller à la page : Précédente 1 2 3 4 5 ... 11 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
K
kaiser38
[565 posts] - Le 04/04/2008 00:11

Tiens c'est marrant, sur skitour, il faut surtout pas froisser les grands esprits et émettre le moindre jugement négatif en ce qui concerne l'intérêt de vouloir à tout prix faire le plus de déniv, le plus raide, le plus engagé...

Par contre, pour ce qui est de critiquer et de polémiquer sur la démarche du véloski, là on y va bon train...

Finalement, je renvois la balle à tout ceux qui critiquent le véloski, de la même façon que moi je me prends des remarques quand j'ose aborder le sujet de l'égo des skirandonneurs...
Donc, pour reprendre les messages de certains : "Laisser les faire, ils y prennent du plaisir, et après tout, la montagne, c'est ça non ? Se faire plaisir, que ce soit en faisant du véloski, 100 000 de D+ ou 25 couloirs en 5.x..."

Par ailleurs, à titre personnel, je trouve personnellement bcp plus intéressante la démarche du véloski, si on la compare par exemple à la démarche d'aller faire 300 km de bagnoles pour faire une pauvre rando au Lautaret...

Jeroen, je reprendrais un peu les propos que David Z a eu à mon égard dans un autre post : tu es jaloux, tu aimerais que Séb et jerome t'emmenes véloskier. Tu n'a pas la motivation pour t'y mettre ?

a++

Jeroen
[13065 posts] - Le 04/04/2008 06:45

Kaiser, j'ai édité mon message car je vois qu'il n'a pas été compris. Tu peux aller le relire...

Je ne suis pas du tout en train de remettre en cause la pratique du véloski, j'essaie seulement de dire qu'il faut arrêter de vouloir "convertir" (sous des faux prétextes écologiques) les non véloskieurs, car ce n'est clairement pas la même pratique. Un point c'est tout.

Je serai à ce propos curieux de savoir quelle est la proportion de véloski par rapport au ski que font les véloskieurs.

Franchement, est-ce que tu passe ton temps sur skipass pour leur asséner à grands coups de morale écologique que le ski de rando c'est propre, et que c'est la raison pour laquelle tu en fait ? Le jour où ils inventent les remontées mécaniques vertes, tu te remet au ski de piste ?

Le gars qui fait 300 bornes pour skier au lautaret, c'est en début et fin de saison. A ce moment là le véloskieur il ne skie pas.

Quand à la jalousie, je vois que tu l'a gardée au fond de la gorge, de mon coté ça va bien, je te remercie de t'en soucier 😉

PianPian
- Le 04/04/2008 07:25

Jeroen a dit :......
J'essaie seulement de dire qu'il faut arrêter de vouloir "convertir" (.....) les non véloskieurs, car ce n'est clairement pas la même pratique. Un point c'est tout.
.....


Autant demander à Skitour d'arrêter de vouloir convertir au Ski de Rando ceux qui n'ont font pas ... (Je laisse l'argument écolo de coté...) 🤣

Jeroen a dit :
......... ski de piste ......

Certains véloskieur font aussi du ski de piste, aiment ça et partent une semaine en station pour se gaver de D-, bronzer, boire des bierres au bar des pistes, faire de la luge ou essayer de nouveaux jouets glissants et coincer la bulle quelques jours, le farniente à du bon de temps en temps ..... 😎

Jeroen a dit :
Le gars qui fait 300 bornes pour skier au lautaret, c'est en début et fin de saison. A ce moment là le véloskieur il ne skie pas.

Ben quand il n'y a plus de neige, on passe à autre chose (VTT, escalade, rando classique ou alpi, bivouacs, ...etc ....) ou alors on se casse en Suisse ou au Mont Blanc prendre un bol d'air en altitude. 😊

Sûr que tu veux pas essayer ? 🙂

Bixente
- Le 04/04/2008 09:13

C'est peut-être pas le bon endroit pour poster, mais comme vous parlez de VELO et de SKI de rando, voilà ce que l'on s'amuse à faire dans les Pyrénées !


(je ne peux mettre qu'une photo, dommage, je vais en mettre d'autres dans un autre post, à toute à l'heure)

Bixente

M
marika
[1433 posts] - Le 04/04/2008 09:18

Ah, excellent ça, c'est du véloski à l'envers!
Tu montes à ski, et tu descend à vélo... 🙄 Nous l'apellerons donc le skivélo.
Bienvenue Bixente. 😎

yvon
- Le 04/04/2008 10:12

@pianpian : Pourquoi veux-tu imposer à un randonneur de faire du VTT alors qu'il a envie en décembre d'aller skier au Lautaret ?

@kaiser : J’ai bien lu ce post, je ne trouve pas de critique de randonneurs vers les véloskieurs. En revanche je trouve que certains véloskieurs ont des propos assez moralisateur (voir ma réponse précédant)

Pour donner une petite indication à Jeroen, je n’ai cette saison (86 sorties de ski) encore aucune sortie à Véloski. Je vais faire la première demain si tout va bien. Je pense donc que d’ici la fin de saisons j’arriverai péniblement à 3%. Une paille.
Pour moi le véloski est une activité à part. Ce n’est ni du vélo, ni une rando à ski mais bien une discipline à part entière.
La partie faite à vélo est toujours moins plaisante pour moi qu’une ‘’vraie’’ sortie bike. Je n’éprouve pas beaucoup de plaisir dans la montée du col de Porte avec mes skis sur le cadre et les Scarpa sur le porte bagages. La partie rando à skis devient forcément plus physique. Difficile d’envisager de manière régulière un gros dénivelé. Où est mon plaisir alors ? Et bien justement il se trouve dans l’activité elle même qui représente un tout. La satisfaction de partir de la maison à vélo faire le sommet skis aux pieds et revenir fourbu mais heureux à nouveau à vélo.
Quant à la démarche écolo de l’activité, elle ne motive en rien ma sortie. Ça ne restera pour moi toujours qu’une goutte d’eau insignifiante par rapport aux centaines de litres de fioul qui passent dans le Kangoo chaque année. Comme le dirait Jean-Luc, c’est mon choix et je l’assume.
Je trouve les propos de certains très moralisateur et les ayatollahs me dérangent un peu… En revanche j’admire Nico qui par conviction a revendu sa bagnole et ne se déplace qu’à vélo ou transport en commun (bon il monte parfois dans le Kangoo) et ce sans la ramener à chaque fois.

J
juju
[96 posts] - Le 04/04/2008 10:31

Je remets ici un post que j'avais écrit sur un autre forum.


Retour d'expérience, d'une fille pas forcément porter sur l'écologie à l'origine mais dont les discours plus ou moins éclairés de certains de ses amis sur le sujet, lui ont permis de voir les choses sous un autre angle.

-J'ai testé le véloski en hiver quand il fait bien froid et clairement c'est pas vraiment du puuuur plaisir, mais pour nous qui aimons bien en baver on y trouve son compte.
-J'ai testé le VFD sans vélo pour aller au col de Marcieu: c'est adapté pour aller tournicoter du coté des Lances ou de Bellefont. Avantage on rempli un bus qui aurait tourner de toute façon.
-J'ai testé le trainvéloski de printemps au mois de Mai l'année dernière: c'était méga ultra sympa et agréable et tout ce que vous voulez, j'en garde un excellent souvenir.
-J'ai testé le trainvéloski en saison intermédiaire (2 fois cette année et bientot 3): très très agréable.

L'avantage que je vois à tout ça est: " la non utilisation de la voiture" (Trivial me direz-vous)

-Voiture qui coute cher
-Voiture qui fatigue le conducteur (j'ai plusieurs exemples de personnes s'étant planté en voiture suite à un retour de rando)
-Voiture avec qui on ne prend plus le temps de rien
... et fait non néligeable dans nos temps modernes: voiture qui pollue donc si on ne la prend pas ce n'est pas plus mal.

Pas d'ordre préférentiel pour ces trois tirets, c'est un tout.

Je ne peux m'empêcher de penser qu'il y a une contradiction pour des personnes comme certains ici (dont je fais partie) qui pratiquons intensivement le ski de rando ou VTT (tous les WE, 2x par WE, parfois en semaine) a utiliser systématiquement notre voiture pour fuir la crasse Grenobloise et trouver le calme et l'air pur en montagne. Quand je lis des commentaires de photo montrant la pollution Grenobloise et la phrase qui va avec "on est mieux ici que en bas", ça me fait bizarre puisqu'on est les premiers à polluer pour pratiquer la randonnée. Donc c'est sur on est mieux là haut mais faut pas oublier comment on a fuit le nuage d'un blanc douteux.
A partir de là, se dire que de temps en temps, pour nous qui pratiquons assidument la montagne été comme hiver, que l'on peut faire autrement n'est qu'une suite logique. Et pour avoir testé, sans voiture c'est vraiment pas mal non plus! Quand on est au sommet de la montagne on ne se gargarise pas d'être plus méritant que les autres, parceque nous on n'a pas pollué pour y parvenir. On est simplement content de voir le chemin parcouru: un simple week end de rando devient un voyage. Et si je ne m'abuse, on aime tous voyager!

Donc pour conclure mon long monologue, je ne dirais qu'une seule chose: essayez vous ne serez pas déçus. Et si le terme approche plus écologique (qui est pour moi bien une réelle motivation) vous dresse les cheveux sur la tête, dans un premier temps, pensez voyage, pensez prendre son temps! L'approche écologique ne sera dans ce cas qu'une conséquence intéressante du changement d'approche.

Et re pour conclure: je continuerai d'utiliser la voiture en privilégiant un covoiturage massif et un kilométrage raisonnable et je continuerai dans la mesure du possible d'alterner avec des sorties plus "douces".

Edit: pour épondre à Yvon: Toute la différence est là. Tu considères le véloski comme un sport à part entière (un duathlon finalement) ce qui n'est pas mon cas. Je dirais même que si je peux me passer de vélo et n'utiliser que les TC je préfère! Le vélo n'est pour moi qu'un complément qui me permet d'atteindre un certain nombre de randos plus facilement qu'en ne comptant que sur les TC.

kaiser38
- Le 04/04/2008 10:37

Petite apparté.
Moi tu sais moi la bagnole, je l'ai pas revendue, c'est pire j'en ai jamais eu...

Donc ben je me déplace que en TC, y compris pour mes trajets pro, et les seuls jours ou je me sers d'une voiture c'est quand je dois aller faire les courses à carrouf st egreve. On a alors celle de ma cops qui dore dans le garage sinon. Et pour le ski, ben co voiturage, ou exceptionnelement je taxe la caisse des parents.

Bref, c'est pas une considération écologique, mais un simple calcul economique :
A savoir que j'ai choisi d'habiter près de mon boulot, donc pas de frais de déplacement hormis la carte de tram (40€/mois). Et du coup, ben comme il est hors de question que je dépense un credit et une assurance pour disposer d'une caisse seulement 1 jour ou 2 par semaine le w-e, ben pas de caisse, pas de contraintes et je peux mettre les 200 ou 300€ que me couterai la bagnole sur des FCPI et autre assurances vie... Epargne nécessaire en ces temps de disette.

Mais je le répète, c'est une considération purement économique. Si je gagnais le double, j'aurai une subaru ou une audi TT dans le garage. Pas dis que je m'en servirai plus cependant.

Pour en revenir au vélo ski, ce que je trouve marrant, c’est que vous en venez à définir cela comme une pratique à part entière, comme un sport nouveau !
Ca me fait penser à l’invention purement mercantile du nordic walking…
Et les gars ! ils font pas une nouvelle discipline ! Il monte juste skier en vélo, comme Pierre Allain montait grimper en vélo de route à la Berarde !
Alors arrêtons de tout catégoriser !
Et les véloskieurs, à quand les polaires et t-shirt « 100% véloski » ou les sacoches spéciales portage de scarpa (j’espère que ce sera mieux foutu que le sac de leclerc de cyril…


a+

PianPian
- Le 04/04/2008 10:59

yvon a dit :@pianpian : Pourquoi veux-tu imposer à un randonneur de faire du VTT alors qu'il a envie en décembre d'aller skier au Lautaret ?




Je n'impose rien, je pointe du doigt une pratique de la montagne dans laquelle le moyen (faire du ski) devient prépondérant sur la destination (la montagne).
😯

Je trouve dommage que la "passion" du ski soit dévorante au point de ne pouvoir se passer de faire 200 km de voiture pour à peine 1000 m de dénivelé. (ex du lautaret en début et fin de saison). 🙄
Alors qu'il y tellement d'autres façon de faire de la montagne en attendant que les conditions de neige soit bonnes. 😎
Mais non : faut skier, absolument skier, prendre sa dose, tout de suite, dés que possible, une vraie addiction finalement. 🙁

Mais la finalité de tout ça, c'est bien d'aller se "réaliser" dans un environnement de montagne. Encore faut-il que les moyens employé ne se fasse pas au détriment dudit environnement, ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui. 😠

J'explique mes motivations. Je pense quelle sont justes mais pas universelles. Aussi il ne s'agit pas de donner des leçons, mais de montrer un exemple.
Aux autres d'y réfléchir..... 🙂

Y
Yann
[439 posts] - Le 04/04/2008 11:07

@Pian-Pian: Ne surtout mais alors surtout pas oublier que beaucoup font bien plus de 300km en période estivale pour faire du VTT les w-end 🙄 🙄
Donc la problématique que tu soulèves pour la pratique du ski l'hiver est tout aussi valable pour le VTT l'été 😄

M
MartinB
[506 posts] - Le 04/04/2008 11:09

kaiser38 a dit : Alors arrêtons de tout catégoriser !
Et les véloskieurs, à quand les polaires et t-shirt « 100% véloski » ou les sacoches spéciales portage de scarpa (j’espère que ce sera mieux foutu que le sac de leclerc de cyril…
a+


sur ce coup, je suis d'accord avec Kaiser38: arrêtons de catégoriser les personnes ("keke", "ouriens", "cafiste", "écolo", etc.). Certes, les catégories permettent de s'identifier à (un groupe) et donc de faire partie d'une communauté, mais elles permettent également à s'identifier contre (un groupe). Bref, les catégories permettent d'inclure mais aussi d'exclure... Et, surtout, elles sont très réductrices et ne traduisent pas la pluralité des pratiques (sportives ou de ski de randonnée). Les catégories "encapsulent" les gens, voire pire, elles peuvent conduire à les stigmatiser.... 😡
euhh mais là je m'égare... 🤭

yvon
- Le 04/04/2008 11:15

PianPian a dit :yvon a dit :@pianpian : Pourquoi veux-tu imposer à un randonneur de faire du VTT alors qu'il a envie en décembre d'aller skier au Lautaret ?




Je n'impose rien, je pointe du doigt une pratique de la montagne dans laquelle le moyen (faire du ski) devient prépondérant sur la destination (la montagne).
😯

Je trouve dommage que la "passion" du ski soit dévorante au point de ne pouvoir se passer de faire 200 km de voiture pour à peine 1000 m de dénivelé. (ex du lautaret en début et fin de saison). 🙄
Alors qu'il y tellement d'autres façon de faire de la montagne en attendant que les conditions de neige soit bonnes. 😎
Mais non : faut skier, absolument skier, prendre sa dose, tout de suite, dés que possible, une vraie addiction finalement. 🙁

Mais la finalité de tout ça, c'est bien d'aller se "réaliser" dans un environnement de montagne. Encore faut-il que les moyens employé ne se fasse pas au détriment dudit environnement, ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui. 😠

J'explique mes motivations. Je pense quelle sont justes mais pas universelles. Aussi il ne s'agit pas de donner des leçons, mais de montrer un exemple.
Aux autres d'y réfléchir..... 🙂


Ben oui, quand j'ai envie de skier, c'est comme ça que ça se passe. Je prends la bagnole et file au Lautaret. Le pire c'est que ça ne m'arrive pas qu'en decembre. Même en mars quand la Chartreuse est enneigée je vais aussi skier dans le Beaufortain ou le Dévoluy.
En revanche je ne fais pas 1000 m mais un peu plus. Mais ça ne change rien, je pollue de la même façon.
Je ne comprends pas quelle est ta démache. Quand a ton le droit de prendre sa voiture ? Pour combien de déniv ? Dois je skier qu'en Belledonne ou Chartreuse ? Dois je prendre un bus ou le vélo ?

PianPian
- Le 04/04/2008 11:20

@Yann : Tout aussi valable .... 😉

Que vais-je chercher la-bas, que je ne trouve pas chez moi ?
Et ne pourrais-je pas y aller autrement qu'avec ma voiture ?
🤨

Oui, je sais, je fais chier des questions existentielles.... mais je commence à avoir les réponses .... 😊

kaiser38
- Le 04/04/2008 11:47

salut

@Yann, je pense que la règle de prendre les transports en commun qui s'applique au ski, s'applique encore plus au VTT (plus pratique dans la forme)

C'est d'ailleurs déjà le cas, pas mal de sorties l'année dernière du coté de chambé via le TER.

Et sur singletrack, on a anticipé dès le départ en mettant les horaires et ligne de TC.

Et si séb ne prend plus sa voiture pour aller skier, il est evident qu'il la prendra encore moins pour rouler !!

Prendre sa voiture pour aller rouler en VTT, je l'ai fait que très peu souvent en fait, et cette année, je le ferrai encore moins. Un constat : on atteint assez rapidement le potentiel vttistique Grenoblois accessible en vélo, et donc on est tenté d'aller voir ailleurs sur les sorties à la journée !
Qu'à cela ne tienne, y'a des bus réguliers pour la matheysinne et le valbonnais ou l'oisans, des trains pour chambé ou albertville, donc profitons en !
Et d'ailleurs le coté "plaisir" est pour moi décuplé.
Quel pied d'arriver à une gare d'altitude en train, de sortir le bike, et de faire ta rando qui se terminera par une descente d'autant plus longue puisque tu cumules le D+ vélo et le D+ TC !!!
Si en plus tu peux revenir chez toi par tes propres moyens sans avoir à reprendre un bus ou un train, alors la, le plaisir est total !
a++

PianPian
- Le 04/04/2008 11:54

yvon a dit :
Quand j'ai envie de skier.............. Je prends la bagnole et file au Lautaret. Le pire c'est que ça ne m'arrive pas qu'en decembre. Même en mars quand la Chartreuse est enneigée je vais aussi skier dans le Beaufortain ou le Dévoluy.
En revanche je ne fais pas 1000 m mais un peu plus. Mais ça ne change rien, je pollue de la même façon.
Je ne comprends pas quelle est ta démache. Quand a ton le droit de prendre sa voiture ? Pour combien de déniv ? Dois je skier qu'en Belledonne ou Chartreuse ? Dois je prendre un bus ou le vélo ?


Tu as le droit de tout faire pour assouvir tes envies.

Et tu seras d'accord que des gens qui on "envie" de skier un sommet vierge 2 ou 3 fois dans la journée utilisent un hélicoptère .... 🤨
Tu as aussi le droit de prendre une motoneige pour t'amener au pieds du couloir que tu as envie de faire.... 😯

Je dis simplement qu'il est possible de faire de la montagne à grande échelle sans recourir systématiquement à l'automobile comme moyen de transport. Et qu'en plus les sorties sont bien plus agréables et enrichissantes avec cette façon de faire. 😎

Aller à la page : Précédente 1 2 3 4 5 ... 11 Suivante

Connectez-vous pour poster
Pour soutenir Skitour, faites le bon choix
En cliquant sur "accepter" vous autorisez l'utilisation de cookies à usage technique nécessaires au bon fonctionnement du site, ainsi que l'utilisation de cookies tiers à des fins statistiques ou de personnalisation des annonces pour vous proposer des services et des offres adaptées à vos centres d'interêt.

Vous pouvez à tout moment modifier ce choix ou obtenir des informations sur ces cookies sur la page des conditions générales d'utilisation du service :
REFUSER
ACCEPTER