ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
1. Répondez à la question

Qu'est ce qu'on colle sous les skis ?
2. Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Matériel & techniques > Le téléphone portable

Le téléphone portable


Aller à la page : Précédente 1 2 3 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
R
Remy
[4 posts] - Le 27/03/2007 17:37

Bin moi j'ai eu deux 'problèmes' en montagne ou il y a du avoir l'intervention de l'hélico, Merci le portable.

tetof
- Le 27/03/2007 17:47

>>>
Pour répondre à Tétof, dans ta démarche autant laisser l’arva également à la maison.
>>>
Non car un Arva n'a pas un fonctionnement aléatoire. Son efficacité dépend avant tout de ma capacité à savoir l'utiliser alors que l'efficacité du téléphone ne dépend pas de moi mais de paramètres extérieurs que je ne maitrise pas.
En résumé, tu ne fais qu'espérer que ton téléphone va passer. Pour ma part, je préfére assumer pleinement ma sécurité que d'esperer que mon téléphone passe. Les médias aiment bien vendre des histoires de mecs "soi-disant" sauvé par leur téléphone. C'est à se demander s'ils n'ont pas des contrat avec Telecom et Nokia :-) Mais combien de fois le téléphone ne passe pas, combien de fois la pile est morte par le froid, la pluie etc....

Même dans le massif du Mont Blanc, le téléphone ne passe pas systématiquement. Je l'ai encore expérimenté il y a 10j. Pour prendre la météo, nous avons du descendre du supercouloir au refuge du requin. Génial. En plus, certains portables étaient mort de batteries alors qu'ils étaient porté sur soi. Bravo l'efficacité du système. Après avoir longuement été rechauffé, les portables "out" fonctionnaient à nouveaux plus bas dans la vallée. Mais cela signifie uniquement que nos portables ne sont bien souvent que des portables de salons et certainement pas des moyens de communication adaptés à un environement difficile.

P
philou73
[209 posts] - Le 27/03/2007 18:10

Salut,

Assez d'accord sur le fait que le portable n'est pas un outil de sécurité.
Mais il peut y contribuer.

Un point aussi qui me semble important, si on est dans une situation délicate mais dont on peut se sortir sans problèmes. On n'appelle pas les secours mais on tente de contacter les proches ou la famille pour qu'ils ne s'inquiètent pas.

Perso, j'appelle ma femme dès que je suis en bas, ça la rassure et ça ne coute presque rien.
Si je dois rentrer beaucoup plus tard, à la nuit par exemple, et que ce n'est pas prévu, c'est elle qui va appeler les secours pour rien.

Alors oui, pas de systématique, mais ça tranquilise ceux qui ne sont pas là-haut et qui, malgré tout, sont heureux de savoir qu'on est en bas et entiers.

S
squal
[3067 posts] - Le 27/03/2007 18:19

Oui , tiens j'avais oublié http://www.skitour.fr/sorties/taillefer,2461.html#sortie, mais je pense que Sandrine non...
Cette fois là j'avoue que j'ai été content que le portable passe. Car on était 2 dans la combe de l'Emay et pas croisé une âme de la journée... L'accident s'est produit à 1800m soit à 700m de dénivelé du départ. Il n'était pas très tard, mais la forêt descendait intégralement à pied et elle est hostile. Donc le temps d'arriver à Moulin Vieux et d'appeler les secours je pense que Sandrine aurait moyennement apprécié couchée dans la neige seule ! Et moi je n'aurais pas été super zen non plus. Et dans ces cas là on peut rapidement faire une connerie et se blesser aussi...
J'avoue qu'on ne se sent pas fier de "déranger" l'hélico, mais dans là il n'y avait pas d'alternative à l'évacuation 🙁 . Ils ont été top. Je leur ai bien expliqué que ce n'était pas urgent, donc ils pouvaient faire un secours plus urgent avant si nécessaire. 10 minutes après ils étaient là, et en 5 minutes ils étaient repartis.
En tout ça n'a pas duré plus de 30 minutes mais franchement j'ai trouvé le temps long ! Quid si je n'avais pas eu le téléphone !! Je l'avais pris bien qu'étant persuadé que ça ne passait pas du tout là-bas. Coup de bol ça passait juste à cet endroit 🤭

Dernière chose, mais les spécialistes l'expliqueront mieux que moi. Après une sortie où nous avons fini avec les Sapeurs Pompiers du GMSP 73 croisés lors de la course, ils nous ont expliqué que lors de recherches par hélico ils utilisaient une sorte de scanner (depuis l'hélico) pour localiser les émissions des tel portables (qui émettent en cherchant le réseau).
Bien sûr c'est un peu contradictoire car il faut éteindre son portable pour ne pas parasiter l'émission de l'ARVA ! Mais comme ils disent ça coûte rien d'essayer. Les spécialistes confirmeront ou pas cette info ???

Donc c'est vrai que ça passe rarement, que les batteries se déchargent vite par grand froid, que ce n'est pas un système de sécurité sur lequel il faut compter... Mais bon c'est pas très lourd et ça coûte rien de l'emmener 🙄 .

B
bernardl
[44 posts] - Le 27/03/2007 18:45

pour squal, il n'est pas question que d'assurer ta sécurité, mais également celle parfois des autres, et même si un portable n'a que 1 % de chance de sauver un gars, pourquoi pas. L'arva c'est triste à dire mais parfois ne sert que pour retrouver les corps, mais cela n'empêche que je le prend à chaque sortie, même à Brouffier. Le téléphone est un outils suplémentaire comme l'arva ou la BRA, cela n'empèche pas de réfléchir avant.

S
squal
[3067 posts] - Le 27/03/2007 19:11

bernard liance a dit :pour squal, il n'est pas question que d'assurer ta sécurité, mais également celle parfois des autres, et même si un portable n'a que 1 % de chance de sauver un gars, pourquoi pas. L'arva c'est triste à dire mais parfois ne sert que pour retrouver les corps, mais cela n'empêche que je le prend à chaque sortie, même à Brouffier. Le téléphone est un outils suplémentaire comme l'arva ou la BRA, cela n'empèche pas de réfléchir avant.
Euuuhh ! C'est ce que je disais 🤨 ... C'est le contraire que tout le monde comprend 🙁

T
tucco
[2092 posts] - Le 27/03/2007 19:11

Bonsoir,
Je me suis fait surprendre par la nuit ( le jour du passage à l'heure d'hiver ) dans la Sierra de Cadi en Espagne et grace à mon téléphone Sony Ericson K600I qui posséde une fonction éclairage je suis revenu au village d'Estana où j'avais laissé ma voiture . Sans le téléphone je passais la nuit à la belle étoile. Ceux qui connaisse le cheminement en traversée entre le refuge de Prat d'Agullo, Prat miro et Estana comprendront . Bon, il ne faut pas oublier qu'un gsm sert aussi à téléphoner.

B
bernardl
[44 posts] - Le 27/03/2007 19:14

dédolé squal, c'était pour tétof 🤭

S
squal
[3067 posts] - Le 27/03/2007 19:19

@ Tucco : Parait qu'ils ont inventé un truc simple... une petite lampe qui se met sur le front 🤣 😉
Allez c'est juste pour rigoler... Je ne me moque pas méchamment, mais c'est vrai qu'une frontale dans le sac c'est pareil...Pas lourd et ça peut rendre de bons services et ça éclaire mieux que le portable aussi 😊 .

K
Kayaski
[255 posts] - Le 27/03/2007 19:30

Pour résumer, le téléphone s'avère utile et le mieux est d'en avoir un si, par hasard, les émissions passaient.
Bien evidemment, si on le prend en se disant : "Je fais n'importe quoi, de toute façon je peux toujours appeler les secours" , autant revendre ses skis illico presto! La comparaison avec l'ARVA est correcte puisque, en aucun cas, ces appareils doivent nous faire oublier le réel danger de la montagne. Toutefois, l'ARVA, lui, fonctionne quelle que soit l'altitude! Reste le probleme de batterie et du temps de recherche des autres...
Existerait-il une carte généralisée des réseaux, avec une sorte d'isotherme séparant la limite "passe" / "passe pas"? Par exemple au dessus d'une certaine altitude, à une certaine distance de lieux civilisés...
Les operateurs, au lieu de faire de la pub débile pour des forfaits de dizaines d'heures et bientôt de centaines d'heures, oseront-ils créer un réseau plus stable dans les massifs très parcourus (ex Belledonne et préalpes des Savoies)? Mais cela coûte cher : d'où viendrait l'argent? De nos poches, sans doute...
La bourse ou la vie... malheureusement, tout le monde n'aurait pas les moyens de s'équiper ainsi.
Le problème de sécurité et d'égalité devant la sécurité n'est pas encore réglé et, un accident étant vite arrivé et ce de partout (suffit que le ski rencontre un obstacle sous la neige et c'est la chute...), faut-il pour autant arrêter le ski de rando? Il faut savoir être raisonnable dans ses objectifs (par exemple les 4.x et 5.x après grosse chute de neige et fort vent, c'est du suicide...)

C
clemlac
[46 posts] - Le 27/03/2007 21:13

Pour moi le portable m'accompagne toujours en montagne (mais éteint) parce que par définition on ne sait pas quand un accident va arriver. et pour appeller les secours c'est encore le plus pratique.

Maintenant une précision importante je pense: pour appeller les secours il suffit d'avoir un portable, un réseau et une batterie (chargée bien sur 😊 ). Et c'est TOUT. En gros pas besoin de carte SIM, pas d'abonnement, pas de carte rechargeable. Et vous pouvez vérifier ça marche. Mais bien sûr il vaut mieux éviter de déranger le 112 de chez soi juste parce qu'on fait un essai 😉

alors Kayaski, si tu souhaite un portable uniquement dans l'hypothèse d'un secours (en espérant que ça n'arrive jamais), le mieux pour toi est d'en récupérer un vieux avec son chargeur. si tu veux j'en ai un à te donner, pas de souci.

Aurélien
- Le 28/03/2007 00:04

Tetof a écrit :

>Je préfère compter sur mes propres capacités que sur un hypothétique secour.


Okairis a écrit :

>j'avoue que j'éprouverais une certaine "honte" à devoir l'utiliser pour être >secouru : orgueil, gêne de monopoliser les secours pour ma simple petite >personne ? Peut être un peu des deux.

Au même titre que l'arva le portable est un élément qui vous permettra peut être de survivre dans le cas d'un accident grave qui peut toujours arriver en montagne en dépit de toutes les précautions et de toutes les "capacités" de l'accidenté. Mettons notre orgueil de côté, c'est bien beau d'avoir confiance en ses capacités mais même si ma "simple petite personne" a honte ma famille elle sera bien contente de me revoir en vie donc je préfère mettre le maximum de chances de mon côté.

Evidemment les alpinistes d'antant eux envoyaient sans tout cela mais il ne faut pas oublier que souvent c'était les mêmes gars qui sortaient des tranchées ou du maquis et donc leur perception du risque était bien différente de celle qu'on peut avoir aujourd'hui. Le temps des héros est révolu.

Exemple 1, une copine se fait l'astragale sur une arête, le portable ne passe pas, heureusement, un ami guide qui est 100m devant possède une radio et prévient les secours. Dans ce cas sans nos amis et leur radio c'était
-soit sortir la voie en solo et prévenir les secours
-soit abandonner la blessée et réchapper seul (rappels à équiper en terrain instable...)
-soit réchapper à deux avec les désagréments et les risques supplémentaires

dans tous les cas on s'en serait sortis mais le secours aurait été une autre affaire... Suite à cet épisode j'ai hésité à acheter une radio mais c'est (très) cher et (très) lourd cependant ... ça peut servir.

Exemple 2, un pote tire sur un bloc branlant, chute, se luxe l'épaule, c n'est pas très grave mais les blessures à l'épaules impliquent un fort choc avec fièvre et tremblements immédiats. Il est 19h, nous sommes à 3600m, près de l'emplacement de bivouac prévu, nous avons de quoi passer la nuit confortablement mais vu l'état du blessé qui est à deux doigts de tourner de l'oeil, une nuit dehors aurait pu avoir des conséquences dramatiques. Et ce malgré la blessure peu grave à la base... Le portable passe et 40 minutes plus tard le blessé est en sécurité à l'hopital de briançon. Ce n'était pas une sortie "officielle" donc Tetof tu n'aurais pas eut ton portable...

En effet le fait d'être en groupe est un élément de sécurité en cas d'accident. Mais d'un autre côté il faut se méfier du sentiment de sécurité donné par le groupe qui peut induire une prise de risque supplémentaire, et ce de manière inconsciente. Alors que la prise de risque supplémentaire due à la possession d'un arva ou d'un téléphone est davantage consciente (et donc imbécile nous sommes d'accord!).

S
Sam
[123 posts] - Le 28/03/2007 01:23

Pourquoi se priver ?
Pour éventuellement y laisser sa peau ? Génial !
Pour dire " moi je suis un Homme, j'ai pas besoin de ce truc là, je sais m'en sortir tout seul" ?

Remettez les pied sur terre.... le prendre ne peut QUE etre un plus... et puis si vous ne voulez pas vous en servir, et ben je ne pense pas que ce seront ses 80g qui seront la cause d'une sortie #NIS.
Je le repete: POURQUOI SE PRIVER ?

tetof
- Le 28/03/2007 08:19

L'exemple 1 est l'exemple parfait indiquant qu'un portable est un gadget très aléatoire. Tu le dis toi même, tu as acheté une radio parce que le portable est nul en montagne.

>>>>
et même si un portable n'a que 1 % de chance de sauver un gars, pourquoi pas.
>>>>
Je suis très dubitatif sur un système de sécurité ayant aussi peu d'efficacité.

>>>
puis si vous ne voulez pas vous en servir, et ben je ne pense pas que ce seront ses 80g qui seront la cause d'une sortie #NIS
>>>
Certains gadgets modernes comme le mien pèsent nettement plus que 80g. Outlook, word, excel pèse entre 150g et 200g. :-) Ok, je pourrais prendre plus legers mais j'utilise Outlook tous les jours.
Par ailleurs, dans certaines courses de montagnes, le nombre de mousquif à 30g est soumis à grands débats avec le collègue. Alors t'imagine pour un portable à 150g. Mais bien souvent, je suis faux culs, je ne prends pas le mien mais je laisse le collègue prendre le sien. :-) :-)

A chaqu'un de savoir ce qui est bon pour lui. Je ne dis pas qu'un portable ne peut pas servir mais que c'est un système bien trop aléatoire pour l'instant. L'illusion de sécurité donné par un système peu efficace est très dangeureux.

Par ailleurs, le portable a une influence notable sur ta pratique Alpine. Je ne fais pas de la montagne comme je fais un tennis. Au tennis, j'arrête quand j'ai mal. En Alpi, j'assume et je sort. A chaqu'un de savoir comment il souhaite pratiquer et à quel niveau d'engagement. Mais c'est toute la difference entre un solo avec et sans radio.

R
Ricil
[1109 posts] - Le 28/03/2007 10:22

clemlac a dit :Maintenant une précision importante je pense: pour appeller les secours il suffit d'avoir un portable, un réseau et une batterie (chargée bien sur 😊 ). Et c'est TOUT. En gros pas besoin de carte SIM, pas d'abonnement, pas de carte rechargeable. Et vous pouvez vérifier ça marche. Mais bien sûr il vaut mieux éviter de déranger le 112 de chez soi juste parce qu'on fait un essai 😉

Clemlac, prend ton vieux portable, charge le et fais l'essai d'appeler les secours.
S'il te plait.

Je l'ai fait, enfin, j'ai essayé. Que dalle !
Ca ne coute rien d'appeler le 112 et de préciser en une phrase "c'est un essai, merci, au revoir". Les guides, accompagnateurs, chefs de course, garde-moniteurs des parcs nationaux le font régulièrement avec la radio.

Aller à la page : Précédente 1 2 3 Suivante

Connectez-vous pour poster