ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
1. Répondez à la question

Qu'est ce qu'on colle sous les skis ?
2. Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Matériel & techniques > Le téléphone portable

Le téléphone portable


Aller à la page : 1 2 3 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
K
Kayaski
[255 posts] - Le 27/03/2007 10:46

Ce gadget n'arrête pas de me tourmenter l'esprit en ce moment... En effet, je refuse obstinément d'en posséder un. Ce refus est valable pour toute utilisation inutile citadine. 😠
Mais voilà étant donné que mon père et moi attaquons des courses un peu plus engagées qu'auparavant, je me suis demandé s'il était nécessaire d'avoir un tel gadget en montagne.😯
Vous me répondrez sans doute positivement mais les secours sont-ils toujours joignables, même à plus de 3000m? 😮
Merci
A plus sur les pentes vierges 😉

migoo38
- Le 27/03/2007 10:50

Acheter un téléphone pour l'utiliser uniquement dans les zones ou ça passe pas ??? c'est original !!
La couverture est encore assez aléatoire en montagne mais personnellement je ne pars jamais sans...

B
bernardl
[44 posts] - Le 27/03/2007 12:01

Si ça passe cela peut être utile pour appeler le 112 (secours) pas seulement pour toi et ton père, mais aussi pour un autre randonneur. Et même si ça ne passe pas en rejoignant une zone couverte tu pourras appeler plus vite les secours. Après à toi de ne pas être accro.

H
henyan
[564 posts] - Le 27/03/2007 12:25

Un autre exemple d'utilisation du téléphone portable

"Bloqué plusieurs heures en pleine obscurité dans une paroi rocheuse, un surfeur britannique de 30 ans a pu être sauvé dans la nuit de mercredi grâce à l'écran de son téléphone portable, dont la faible lueur a permis à l'hélicoptère des secours de le localiser." 😉

N
Nils
[231 posts] - Le 27/03/2007 12:49

j'étais dans le même cas que toi, je crois qu'on a à peu près le même age et je viens de me lancer pour en acheter un. En montagne j'ai remarqué qu'il y a écrit : urgence seulement donc je sait pas comment ils font mais à priori ça passe... Mais c'est sur que c'est cher...mais utile.

tetof
- Le 27/03/2007 12:59

Je ne prends pas mon téléphone en montagne, sauf si j'encadre une sortie. Je préfère compter sur mes propres capacités que sur un hypothétique secour. A moins de ne fréquenter que les sommets face aux stations de ski ou d'être à Chamonix, tu n'as jamais une certitude de pouvoir appeler.

Certaines histoires de mecs sauvés par leur téléphone me font bien rire. Bien souvent, au lieu d'appeler les secours quand ils sont dans la merde, ils feraient mieux, avant d'être dans la merde, d'appeler la météo ou la nivo, de regarder l'horaire ou une carte, de prendre une frontale, de renoncer etc...
Le téléphone/hélicoptère sont parfois considéré comme une assurance tout risque. Je part et on verra bien ensuite. Au pire, j'appele.

B
bobo
[943 posts] - Le 27/03/2007 13:21

C'est comme beaucoup d'appareil de sécurité (arva, ceinture en voiture) ça ne sert jamais sauf le jour où on en as besoin!!
Après comme dit Tetof ces appareils ne suppriment pas le danger, il ne font pas baisser le bulletin nivo de MF!

S
squal
[3067 posts] - Le 27/03/2007 13:30

Pas à 100% d'accord avec toi Tetof. Même si je partage en grande partie ton avis.

Mais prenons notre exemple ce WE.
Après avoir fait une connerie comme certains le diront sûrement, on a bien apprécié d'avoir le téléphone.
Pas pour appeler au secours !!! Rappelons les faits. On se retrouve au dessus du lac de Crops dans un brouillard immonde et il faut remonter au col de la Pierre ou celui de Roche Fendue. On a largement le temps, mais avec ce brouillard, on galère un peu... Il ne reste que 300m de D+ pour le col, mais il se fait tard, et on n'est pas sûr de le sortir. Donc 2 solutions, on s'entête et on est quasi sûr d'y arriver car on connait très bien le coin et on sait qu'il fait beau au col. Où alors on assure et on file sur Prabert et on ira chercher la voiture au Rivier (pas bien mais bon...).
Finalement on décide de se partager en 2 groupes (Ouf ! On était 4 😊 ) Donc 2 descendent sur Prabert et font la trace dans le brouillard pendant qu'il fait jour, et les 2 autres continuent à monter pour sortir le col et récupérer la voiture. S'ils butent, à 18h30 demi-tour et ils n'auront qu'à suivre notre trace jusqu'à Prabert. Certains diront qu'on s'est débiné et que c'était un bon prétexte 🙄

Alors le rôle du téléphone là dedans... Et bien multiple.
1 Nous on appelle dès qu'on est à Prabert pour leur dire que c'est OK. Et eux nous joignent pour nous dire où ils en sont (dès que ça passe).
Résultat à 18h30 quasiment au même moment ils sont à la brèche de Roche Fendue et nous à Prabert. Cool on est "rassurés".
2 On appelle un ami qui habite à 10km de Prabert et il vient nous chercher gentillement.
3 Les 2 du Rivier nous appellent à 19h45 du Rivier pour nous dire c'est Ok ils sont à la voiture.
4 On prévient les personnes qui nous attendaient (pour une bouffe éventuelle) de ne pas s'inquiéter tout va bien.

C'est peut-être inutile... Mais ça fait du bien.


Ensuite le tel même si c'est un "gadget" ben ça peut servir ! Un ami se blesse plus ou moins méchamment, et bien les secours arrivent plus vite... Et ça c'est pas trop prévu normalement 😉.
De même si tu es témoin d'une avalanche avec victimes enfouies... Là tu vas pas te dire que c'est un luxe de pouvoir prévenir dès que possible.

Après le gars qui "miaule" sur un sommet et appelle les secours parce qu'il est fatigué ou a peur, c'est autre chose. Dans ce cas là, aux secours de montrer au gars qu'il a fait une boulette. En gros on vient le chercher car on va pas le laisser se planter... Mais on ne le ramène pas à la maison !! On le dépose dans une zone où il n'y a plus de dangers et ensuite il se démerde pour rejoindre son lieu de départ.

tetof
- Le 27/03/2007 14:03

Ton exemple est très bon car il démontre qu'il est possible d'utiliser intelligement son téléphone et qu'il sert pas seulement à appeler les secours après s'être mis dans la merde. J'ai la vague impression que certains homo téléphonus mobilus cherchent les grands espaces mais qu'il ne faut pas aller trop loin et qu'un minimum de sécurité et d'aseptisation provenant du téléphone/hélicoptère est indispensable.
C'est comme les solos avec et sans radio.

>>>
De même si tu es témoin d'une avalanche avec victimes enfouies... Là tu vas pas te dire que c'est un luxe de pouvoir prévenir dès que possible.
>>>
Tu sais aussi bien que moi que le facteur temps étant tellement important pour sauver les mecs, qu'il est preferable de ne compter que sur les personnes sur place. Combien de temps faut il pour trouver un endroit où le téléphone passe? Combien de temps faut il pour que les secours arrivent? Combien de temps as tu pour dégager ton collégue?

Bien sur qu'un téléphone peut servir. Je le prends toujours quand j'encadre "officielement" car je serais obligé de me justifier en cas d'eventuelle problème (obligation de moyen). Mais à la différence de l'Arva ou de la ceinture de sécurité, le téléphone ne fonctionne pas souvent dans certains massifs. Le téléphone est un système de sécurité aléatoire. Un coup je passe, un coup je passe pas. J'avoue avoir quelques difficultés pour accepter que ma sécurité soit assuré par un système aléatoire.

S
squal
[3067 posts] - Le 27/03/2007 14:25

tetof a dit :Le téléphone est un système de sécurité aléatoire. Un coup je passe, un coup je passe pas. J'avoue avoir quelques difficultés pour accepter que ma sécurité soit assuré par un système aléatoire.
Là 100% d'accord le téléphone est un "plus".

Pour le principe de l'avalanche d'accord les secours seront peut-être trop lents, mais les prévenir le plus rapidement possible peut être vital quand même. Ne serait-ce que pour évacuer rapidement un rescapé que tu as dégagé, mais en hypothermie.
cf le récit de la mésaventure Corse l'an passé.

Et oui moi aussi je trouvais ça inutile en montagne avant... Mais comme toi je le prends par principe en espérant bien ne pas à devoir m'en servir (comme le kit APS).

SebM
- Le 27/03/2007 14:42

Pour ou contre le téléphone portable en montagne, chacun son avis. Souvent je l'emporte, je m'en voudrais toute ma vie si un incident devait mal se terminer alors qu'avec un coup de fil on aurait pu l'éviter.

Ce qui me gene un petit peu dans le discours de kayaski par raport au téléphone portable, c'est :
"mon père et moi attaquons des courses un peu plus engagées qu'auparavant"
Si on prend le téléphone dans ce cas là, c'est qu'on est pas vraiment sûr de son coup, et dans ce cas ne vaudrait t'il pas mieux de trouver un autre "artifice" pour se sentir plus en sécurité?

SebM

B
bruno_G
[431 posts] - Le 27/03/2007 15:10

Pour répondre à Nils : "urgence seulement" veut dire que tu ne captes pas le réseau de ton opérateur, mais que tu en captes un autre. Du coup, ce réseau que tu captes accepte de faire passer tes coups de fil vers les secours, polices, etc... (ce qui est obligatoire mais surtout normal) mais pas pour dire à tes potes "préparez le vin chaud, j'arrive".

B
bernardl
[44 posts] - Le 27/03/2007 17:13

Si on est témoins d’un accident en montagne comme en plaine, un téléphone peu sauvé la vie. Un accident n’est pas obligatoirement le fait de mauvaises nivo, course trop dure ect… Tu peux te blesser sérieusement à la crête de Brouffier. Pour répondre à Tétof, dans ta démarche autant laisser l’arva également à la maison.

R
Ricil
[1109 posts] - Le 27/03/2007 17:27

Perso, ça m'a sauvé la vie !
Pas le mien, hein, celui que le pote avait. Juste un forfait une heure/mois.
Effectivement, loin de tout, sous 20cm de neige, j'y suis resté jusqu'à ce que les secours arrivent. J'ai pas pu être joint par les collègues, j'avais sauté des barres rocheuses...
On le prend pas pour compter dessus, c'est sûr, mais je trouve ça con de crever alors qu'un portable de 80g peut te sauver.

O
okairis
[118 posts] - Le 27/03/2007 17:32

Pour moi, tout dépend si on sort seul ou en groupe.
Attention, pas pour dire qu'on compte sur les autres pour avoir un téléphone !
Personnellement, je n'ai jamais pris le portable en sortant en groupe : le fait d'être à plusieurs est extrêmement rassurant et permet je pense de faire face à toutes les situations, que se soit l'improvisation d'un bivouac, ou la descente d'un blessé sur traineau. Quant au secours d'une personne prise sous une avalanche, il doit être effectué par les personnes se trouvant à proximité et dans l'immédiat, les secours arrivent généralement toujours trop tard.
Reste le cas des blessures graves nécessitant une rapide évacuation, mais là chacun juge en fonction de l'engagement de ses courses.
Par contre quand je sors seul, la quasi totalité du temps, je le prends systématiquement, mais j'avoue que j'éprouverais une certaine "honte" à devoir l'utiliser pour être secouru : orgueil, gêne de monopoliser les secours pour ma simple petite personne ? Peut être un peu des deux.
Ceci dit, il est vrai que je n'avais jamais envisagé le téléphone comme outil de logistique entre deux groupes, peut être parceque j'ai toujours considéré, peut être à tort, le groupe comme indivisible et solidaire jusqu'au bout. Doit-on se séparer en cas de problème ? encore un vaste débat, et qui sûrement ne trouvera de réponse qu'au cas par cas !

Aller à la page : 1 2 3 Suivante

Connectez-vous pour poster