ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Débutants > aborder le raide

aborder le raide


Aller à la page : Précédente 1 2 3 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
J
JeromeG
[284 posts] - Le 31/12/2020 08:04

En lisant que tu arrives de la grimpe mais sans grande expérience montagne, une autre façon d’aborder le raide à ski est simplement d’emmagasiner de l’expérience à ski en montagne.
Pour ma part c’est venu en lisant et rêvant devant les topos, tu commences par des trucs pas trop longs avec des itinéraires et conditions simples, et puis si ça se passe bien tu pousses un peu plus loin à chaque sortie. Vu ton entourage et ton secteur, aucuns doutes que d’ici la fin de la saison tu auras fait plusieurs des classiques 😎
PS: je confirme que la technique c’est pas plus de 20% de la question... je suis techniquement 0 (jamais pris de cours, commence le ski tout seul à 33 ans) mais ça ne m’a pas empêché d’aller pas à pas en montagne et cocher plusieurs belle ligne

G
ghisino
[30 posts] - Le 31/12/2020 13:33

gerard mitaut a dit :Bonjour,
Au risque d'enfoncer les portes ouvertes et puisque tu fais le parallèle avec l'escalade, le ski de pente raide c'est du SOLO INTEGRAL, donc ta recherche de "performance" devra toujours être assortie d'une marge très conséquente .... en escalade tu as la corde qui te permet d'aller jusqu'à ta limite, pas là.


bah oui c'est exactement de là que viennent ces questionnements et la recherche de situations "école" pour me tester en ayant un peu droit à l'erreur, quand même!

Prenons par exemple les parisiens s'entrainant à Bleau qui mettaient des roustes aux chamoniards.
Je pense que c'était surtout le fait de se savoir capable de certains passages, qui faisait la différence, avant même que l'écart des capacités physiques et techniques.

mon expérience de terrain d'aventure (et les deux fois où j'ai fait du solo pour de vrai) confirme cela: ce n'est pas ton assurance dans le 5 qui te rend serein quand t'as pas droit à la chute dans du 6, mais plutôt la conscience que ta vraie limite se situe dans le 7/8...

Et si on installait des filets de cirque tous les 10 mètres dans les couloirs? 🤣

J
jpc
[1321 posts] - Le 31/12/2020 14:12

"Prenons par exemple les parisiens s'entrainant à Bleau qui mettaient des roustes aux chamoniards." C'est la même logique que les talus bien raides (50-55° sur 15-20m) (tout le monde n'a pas un pan comme le regretté Gérard Chantriaux!) te permettent vraiment de progresser dans la tête et dans la technique, et d'être à l'aise dans un couloir à 40-45°. Le ressenti de la "raideur", c'est un mix de technique (si ta technique n'est pas suffisante, cela met de la pression dans la tête) et de mental (si tu n'es pas sûr de toi parce que tu es impressionné par la perspective fuyante de la pente, tu te crispes et ta technique se détériore).
Et si tu n'as jamais fait d'alpi, n'hésite pas à aller faire quelques couloirs classiques à pied avec descente facile. Tu verras ton ressenti (des trucs du genre couloir de Barre Noire dans les Ecrins, face N de la Petite Ciamarella en Maurienne, etc, sont des bons repères, je trouve).

J
jano85
[15 posts] - Le 30/03/2021 10:22

J ai suivi la conversation cette hiver et pour être honnête je suis un peut comme Ghisino (en bien moins sportif quand même 😄 ), je voulais me faire une expérience dans le plus raide (6 ans de rando en splitboard dans le 1.1 au 3.3). J'ai fait mon premier 4.1 couloir nord du col 2458 de chaborgne E1 je crois. Super content conditions de neige bonne, j'avais de la marge. Deuxième sortie 4.2 E2 couloir nord de chaborge. A la montée je me suis épuisé, cramponage en bas, plus beaucoup de jus pour la descente! Le couloir était labouré mais en neige froide, dans le passage à 45° j'ai pas cherché à faire le malin. En gros mon ressenti c'est que oui c'est E2 et pas E4 mais faut pas tomber quand même. On se rend compte que c'est un autre monde, pourtant c'est seulement 40°/450m avec pass 45°, j'ose à peine imaginer 45° voir 50° sur 200m 🤢 🤢. Enorme respect au pratiquant. Deux splitbordeurs bien expérimentés mon accompagné au début de l'itinéraire et mon avertis sur le danger, ils ont raison, faire preuve d'une grande humilité en abordant ce genre de pentes.
En tout cas très bonne expérience formatrice pour moi (ça m'évitera de dire des conneries sur le sujet), à refaire avec la caisse!! 😄

B
bidoul
[7 posts] - Le 30/03/2021 13:02

@ghisino
J'étais un peu dans la même situation que toi il y a 1 an en gros. Et finalement ce qui a fait que je me sens plus à l'aise dans du "raide" (restons humble, je reste pour l'instant dans le 4.x) c'est que cet hiver, je n'ai pas de travail et je ski 4 à 5 fois par semaine.

Tout ça pour dire que il faut y passer du temps encore et encore. Pour la technique effectivement un talus raide c'est pas mal, je valide, ça m'a bien servi. Ensuite j'ai fait des pentes en 3.3 en mauvaises conditions (neige béton, voir croute) déjà là il y a matière à progresser.

Un autre truc qui m'a fait beaucoup progresser c'est d'y aller seul. Ca peut paraître bizarre mais au final quand tu fais ton virage, y'a que toi, si tu le rate, personne te rattrape. Si tu es seul tu es sûr de choisir une course adaptée à ton niveau et pas te faire influencer par les copains plus forts qui vont te convaincre que "c'est un 5.2 facile, t'inquiètes pas"...

Ca implique un autre truc : tu vas dans le raide que quand les conditions sont stables. Si c'est sécure nivologiquement parlant c'est que c'est de la neige dure bien souvent, donc tu progresses plus techniquement qu'en poudreuse.

Quand tu es seul tu dois tout gérer mais tu n'as pas le regard des autres. Perso j'emmène toujours un piolet et des crampons, où que j'aille. Souvent je vois les gens autour de moi faire sans, pas grave, pour assurer le coup je préfère les avoir.

Et si y'a un moment où tu le sens pas, c'est pas grave, personne te juge puisque tu es seul, donc tu fais la feuille, pas de virage, voir même tu remets les crampons, tu renonces, tu passes par un endroit moins raide, tu mets un rappel, peu importe, il y a toujours une solution pour renoncer à skier une pente trop raide (pour soit), trop expo, où juste qui nous fait peur sans raison apparente.

G
grandpic
[371 posts] - Le 30/03/2021 13:34

Jerôme, t'es trop modeste ! t'as ouvert au Viso (5.5 E4 !) ... alors, je te tire mon chapeau car je ne savais pas que tu avais débuté à 33 ballets ! 😉

J'ai commencé le ski à 5 ans, et la la rando à 18 ... et j'ai jamais skié du 5.5 ! ... j'ai ouvert, mais pas à ce niveau là.

Achète le livre de Gérard Chantriaux (ou le site web), mais oui, c'est ds les talus, la croutée, et l'expérience en montagne tout terrain que tu cultiveras le mieux tes motivations, tes réflexes, et surtout, les limites de tes peurs ... 😯

Comme dit avant, entraîne toi à t'auto assurer toute neige ; c'est un gage de se sortir du pétrin plutôt que d'appeler l'hélico ! 😎

T
Tomach
[229 posts] - Le 31/03/2021 04:26

La méthode JPC me semble excellente. A noter qu' on peut trouver en station ce genre de talus au dessus ou en contrebas des pistes vertes ou bleues taillées à flanc de montagne, ou une bosse à canon.
Il me semble que ca n'a pas été dit plus haut, outre les virages, il y'a les dérapages, les montées et descente en escaliers, les traversées, feuilles mortes, voire les conversions vers l'aval qui permettent sur des gestes techniques plus simples d'aborder un petit bout de pente raide et s'y mettre en confiance.
Autre conseil, toi et tes amis povez choisir des sorties sur des itinéraires classiques avec une variante raide à proximité, faisable en aller retour. Si les conditions de neige et la confiance sont au rendez-vous lors de la première descente, tu pourras aller t'amuser et t'exercer dans ladite pente (ou refaire la première dans le cas contraire).
Au passage, l'UCPA des Arcs proposait des stages axés sur la pente raide, peut être est ce toujours le cas.

C
Clems
[239 posts] - Le 31/03/2021 18:29

Ouaip.

Ce qui me dérange c’est comparé un talus ou une piste noire à une pente raide.

Connaitre son matériel,
Apprendre à préparer ses skis,
Connaitre quelques techniques de bases virage toute neige (la virage pivot glissé de Smith, c’est du grand nimp !!!),
Savoir mettre un appui aval, puis amont, resté équilibré,
Reconnaitre les dangers cachés de la neige, d’un itinéraire, d’un point stop…

Tu prends une station et tu vas faire les hors-pistes raides sans trop d’expo. Tu verras qu’un jour, tu ne remarqueras même pas que c’était raide et qu’un autre jour, au même endroit, tu feras de l’huile…
En rando, faire un 4.1 en poudre avec BRA bien étudié.

En rando, le raide, c’est une philosophie. Les dangers sont liés à l’environnement plus qu’à la technique de descente, mais faut avoir une certaine base qd même.

En hors-piste, c’est différent côté appréhension et sensation : matériel plus lourd, skis plus gros et plus adaptés, chaussures plus rigides, plus hautes, on enchaine les runs, on va plus vite, l’expo est différente (enfin pour le commun des mortels)!!!

Sinon les jeunes, maintenant abordent le raide comme une ligne de parc. Un départ, une arrivée, entre les deux ... du gros!!!

F
frankycham
[225 posts] - Le 31/03/2021 19:43

Beaucoup de conseils pertinents et quelques bêtises qd même
Les plus pertinents bien sur jerome (putain 33ans !!!on est loin de l’age d’or des acquis haha ,respect )
Petit 1: une bonne technique de base toute neige tout terrain ,ça veut dire une bonne equilibration antero postérieur et latérale ds toutes les neiges (donc du ski tout simplement )et tout types de lattes
Petit 2 :une bonne condition physique parceque si tu arrive au sommet avec les yeux bleus ta technique va pas tjr te sauver
Petit 3: la progressivité et la regularite ds la pratique tu pourra cumuler petit 1 et petit 2 si tu tu te tape 2 pentes par hiver tu ne sera jamais bien ( attention qd même au PFH et a l’effet de groupe )
Enfin petit 4 : le plus important ;les conditions ,un couloir débonnaire en 4x sur une neige bien tendue avec une jolie barre en dessous comparée a un 5x gave de 30 de poudre he ben c’est pas la même (d'où l’importance d’éviter le a vue qd c’est possible )
Dernier conseil :si vraiment tu veux faire des exercices ,les talus pouquoi pas ? Fait plutôt des changements ski vs crampons a la descente ,des descentes sur corps mort installer un amarrage, des chaussages ds des endroits scabreux, apprend à cramponner à la montee et a la descente
Et rappelle toi c’est une pratique qui va te remplir comme tu ne peut pas imaginer mais qui pardonne rarement la faute ,encore un jeune ricain qui est parti cette semaine aux jovets et la liste est longue malheureusement
Bon ski ,bons projets et safe hein

S
skiacro
[191 posts] - Le 31/03/2021 22:54

Clems a dit :
Ce qui me dérange c’est comparé un talus ou une piste noire à une pente raide.

Connaitre quelques techniques de bases virage toute neige (la virage pivot glissé de Smith, c’est du grand nimp !!!)


La technique se doit d'être irréprochable en pente raide, chaque virage à 100% correctement exécuté. Il n'y a pas de place ni pour l'approximation, ni pour la moindre erreur dans ses appuis, le déclenchement, la rotation, la conduite et le freinage. Et ceci quelque soit l'état de la neige.

https://www.youtube.com/watch?v=nBcfAR0juao

Si on n'est pas capable de descendre un talus de 10 m en alignant 2 virages sans planter les talons des skis, sans déséquilibre arrière, sans rotation des épaules vers l'amont, sans engagement dans la ligne de pente, le résultat sera invariablement exécrable dans une piste noire et clairement catastrophique en pente raide où la chute est interdite.
Les gars ont encore des progrès à faire avant de se lancer dans une pente raide soutenue... 😉

Virages courts pivot/glissé correctement exécutés, avec un contrôle à 100% de la pente et de la vitesse. Tout comme Smith, c'est propre, fluide, rythmé, efficace, sûr :

https://www.youtube.com/watch?v=PoAECxBQ-VA

Au boulot !

C
Clems
[239 posts] - Le 01/04/2021 10:24

Ok Ski Accro, mais tes deux vidéos ne représentent pas la même chose. Dans l’une on voit un entrainement sur talus du fameux virage sauté avec appui amont et dans l’autre une descente chillée d’un couloir pas trop raide, virage dérapage arrondi.
Chacun ses critères adaptés à ses ambitions/objectifs. Je pourrais te dire, tant que tu ne sais pas rester haut sur une dizaine portes où c’est carrelage, ben tu fais pas de raide.
Entre un 4.1, qui ouvre les portes du raide en un 5.3, il y a un monde…Tu peux rester bien fluide dans du 40 / 45° sans trop te poser de questions par bonne neige.
J’ai toujours du mal avec les curseurs de boites. Tu peux te la coller dans du 40° / 45° voire 50° en peuf, sans que cela ne soit dramatique, comme tu peux te la coller dans du 25° / 30° carrellage avec une issue beaucoup plus compliquée…
Le mec ici veut aborder le raide, pas l’extrême.
Et quand je parlais de comparer un talus (piste noire j’ai pas compris mais bon) à une pente raide, c’est pas la même ambiance. J’ai eu des départs qui te coupent les quilles où tu mets deux trois virages avant de reprendre tes esprits (ex : HP de l’Olympique au départ du dôme de Puy Salié, tu poses tes spatules au départ, tu vois l’arrivée, 1600m plus bas !!!).
Bref, en tout cas le virage pivot de Smith, tu me diras qd tu le fais, je suis assez curieux…
Aller, comme tu dis, au boulot, reste encore de la neige...

G
grandpic
[371 posts] - Le 01/04/2021 18:12

Sinon, il y a qqes pentes écoles ... pour se tester autrement que ds les talus.

A Saint François, tu as des couloirs sous le Cheval noir (entonnoirs avec départ à 50 autour de qqes rochers calcaires style "demoiselle coiffée" (mais sans la demoiselle ! 😉 - vers 2200), sur 60 m de haut, et tu peux t'en prendre une car en dessous c'est une cuvette et pas d'obstacle.

Franchement, j'ai pas vu ça ailleurs comme petit couloirs ou tu peux remonter à pied et en faire 20 d'affilé. Ça aide énormément. Tu chausses et déchausses les crampons, tu peux brocher si c'est béton ... etc ...

Sinon, la petite verte car elle n'est plus ce qu'elle était (évite la neige dure qd même ici car ya des crevasses en aval)

Autre pente : la nord du Pic de La Grave ou tu peux aussi t'en coller une

Combeynot

Le couloir de la Clapière au Pic de Grand Galibier, le couloir de la Table à l'aiguille du Tour ...

Etc ...

T
titoutim
[80 posts] - Le 01/04/2021 18:24

ghisino a dit :Merci à tous!

sérieusement si quelqu’un connait des bons "petits bouts de couloir" et autres pentes écoles sans engagement, entre cham, les contamines et st gervais/megeve ça m'intéresse: j'ai un super prix sur le forfait à l'année... 😉


Salut Ghisino, si tu es dispo ces prochaines semaines, laisse-moi un message. J'habite sur le secteur et il y a des jolies choses dans le secteur, sans être trop engagées 🙂

F
frankycham
[225 posts] - Le 01/04/2021 19:53

Slt Ghisi pareil que titoutim
Je suis sur Cham et souvent en semaine je sort seul et le week end avec des jeunes qui débutent comme toi ,donc dispo pour des couloir abordables en 4x (avec les nouvelles règles covid ce sera surtout ds les aig rouges )
A voir par rapport aux chutes de neiges annoncées en début de semaine prochaine

J
jpc
[1321 posts] - Le 01/04/2021 22:35

mais pas le couloir de la Clapière au Galibier (on compte déjà pas mal d'accidents) 😉 🤢

Aller à la page : Précédente 1 2 3 Suivante

Connectez-vous pour poster