ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Divers montagne > Stop aux patous dangereux !

Stop aux patous dangereux !


Aller à la page : 1 2 3 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
L
Leutchi
[293 posts] - Le 16/07/2014 07:19

Bonjour skitouriens ! En ces temps propices à la rando... à pieds, j'ai lancé la pétition "Mme Ségolène Royal, Ministre de l'écologie.: Pour en finir avec les agressions de "patous" sur les randonneurs en montagne." et j'ai besoin de votre aide pour la faire décoller.

Pourriez-vous prendre 30 secondes pour la signer? Voici le lien:

http://www.change.org/fr/pétitions/mme-ségolène-royal-ministre-de-l-écologie-pour-en-finir-avec-les-agressions-de-patous-sur-les-randonneurs-en-montagne

Voilà pourquoi c'est important:

Pour que la montagne soit à nouveau un espace de liberté ouvert à tous, pour que chacun puisse randonner sans craindre d'être attaqué, mordu par un patou (chien de protection), il devient nécessaire d'apporter des réponses appropriées. Il faut le faire avant qu'un drame ne survienne à cause d'un chien pas éduqué ou mal formé à la garde de troupeau.

Des solutions existent!

Les mesures suivantes seront soumises à Madame Ségolène Royal, Ministre de l'écologie en charge des Directions Départementales des Territoires (DDT).
1) Rendre obligatoire le contrôle des chiens de protection par les services de l'Etat et n'autoriser au travail en pleine nature que ceux qui auront satisfait aux tests de sociabilisation.
2) Amender la loi en responsabilisant le berger/éleveur propriétaire d'un animal coupable de morsures graves. Notamment ceux dont les animaux n'auraient pas répondu positivement aux critères de sociabilité.
3) Informer les touristes sur les lieux de pâture des troupeaux (via les offices de tourismes par exemple).

Ces mesures sont nécessaires, parce que la montagne ne doit pas être confisquée par une petite minorité d'éleveurs qui, au nom de la sauvegarde de leur profession, s'exonèrent de toute responsabilité vis-à-vis des méfaits parfois graves commis par leurs chiens. À cause de la prédation importante sur les troupeaux d'ovins, la loi a été modifiée en leur faveur sans tenir compte de ces "touristes" qui voudraient aussi pouvoir se déplacer en toute sécurité. Du fait de cette loi, les tribunaux relaxent presque systématiquement les bergers dont les chiens ont attaqués des personnes.

On ne parle pas là d'un épiphénomène. Sur tous les massifs de France, les morsures de patous sont une réalité pour d'innombrables randonneurs et vététistes qui souhaitent simplement pratiquer leur loisir en toute sérenité. Ce sont les organisations d'éleveurs elles-mêmes qui le disent: 7% des 1500 à 2000 patous recensés en France ont déjà mordu une personne. C'est sans compter les morsures non déclarées qui sont de loin les plus nombreuses, sans compter non plus les intimidations de ces molosses qui peuvent s'avérer suffisamment traumatisantes (auprès des enfants notamment) pour renoncer à s'aventurer sur certains massifs.

Il existe pourtant une majorité d'éleveurs/bergers responsables qui ont bien conscience du problème de cohabitation avec les autres usagers de la montagne. Pour cette raison, ils forment leurs chiens dès le plus jeune âge, exercent une réelle surveillance sur leur troupeau. Car il est prouvé que le patou éduqué et donc, non agressif envers les humains (ou d'autres chiens), est aussi efficace pour protéger les moutons des attaques de loups que son homologue totalement asocial et dangereux.
À ce jour, seuls les randonneurs et vététistes ont été responsabilisés à travers les campagnes de prévention qui leur sont destinés. On leur demande et c'est tant mieux, d'adopter une attitude appropriée en présence de troupeaux et de chiens de protections. Ces recommandations sont valables face à des chiens sociabilisés. Confronté à des chiens "mordeurs" ou pour le moins très agressifs, les bons comportements trouvent vite leur limite. De très nombreux témoignages en attestent, notamment sur le forum du site Randonner-Malin.
On peut toujours déplorer des attitudes parfois irréfléchies d'usagers de la montagne, mais dans leur immense majorité, les randonneurs sont respectueux de leur environnement. Ils ne devraient pas craindre pour eux, pour leurs enfants ou pour leur chien de compagnie, de parcourir les sentiers à cause de quelques bergers qui les considèrent comme des intrus sur un domaine public. La cohabitation entre éleveurs, patous, moutons et randonneurs est possible. Il ne s'agit pas de stigmatiser le pastoralisme.

Pour vous en convaincre, je vous invite sur mon blog afin de parcourir le dossier complet que j'ai réalisé à ce sujet. Si vous-même avez été confronté à des patous agressifs ou mordu lors d'une randonnée en montagne votre témoignage sera le bienvenu.
http://leutchi.blogspot.fr/2014/07/patous-mordeurs-fleau-des-alpages.html
Si les bonnes volontés s'unissent, si l'intérêt commun l'emporte enfin, la montagne redeviendra un endroit où chacun a sa place.
E.Tchijakoff

Vous pouvez signer ma pétition en cliquant http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/mme-s%C3%A9gol%C3%A8ne-royal-pour-en-finir-avec-les-agressions-de-patous-sur-les-randonneurs-en-montagne


Merci!
Eric Tchijakoff

T
tucco
[2091 posts] - Le 17/07/2014 09:56

sans http://www.topito.com/top-chiens-mordeurs 🤢

Pouet
- Le 17/07/2014 10:46

Eric, très bonne initiative (également sur vttour), ces chiens sont une plaie de la montagne, entendre un troupeau de moutons au loin devient même un danger.
J'en viens à sortir également avec du poivre en cas d'attaque (armé en montagne, le rêve...) même si j'ai quelques doutes sur le fait de pouvoir gérer la situation (sans compter que maintenant, ils vont souvent par paires).

Vous résumez bien également les enjeux dans votre blogs : même s'il n'y a pas morsure c'est un très mauvais moment à passer (j'aime bien l'analogie avec l'arme chargée et pointée sur soi), les conseils "il vient et vous renifle, il est gentil" c'est de la propagande pour touristes. Et la (grosse) minorité de bergers-péquenots est entièrement responsable de ce fait, j'ai souvent croisé des patous bien éduqués dans les Pyrénées qui ne bronchaient pas devant les humains.

Je ne pense malheureusement pas qu'une pétition change quelque chose, comme vous l'indiquez aussi le seul moyen de faire bouger véritablement les choses c'est de faire un maximum de publicité négative sur les territoires ou zones concernés (je rêve d'un site avec cartographie des zones à risques qu'on s'empresserait de diffuser sur les forums montagnes, pages facebook des différents offices de tourisme etc.). Mention spéciale au col d'Orgeval/Chaurionde dans les Bauges, où on gagne à tous les coups, même si ce ne sont pas les pires.

F
Forezan
[1006 posts] - Le 17/07/2014 11:05

Les chiens aboient, la caravane passe!

Ne pas se laisser contourner par le chien, lui faire face de toute façon.
Ne pas avoir peur si le (ou les) chiens s'approchent (ce sont les peureux qui se font embêtés ou mordre), un ordre sec "stop!" puis "repart" ou "rentre" en tendant le bras dans la direction désirée, et le chien s'éloigne.

Pour un ou deux chiens mal dressés ne jetons pas l’opprobre sur ces alliés du travail des hommes et de l'équilibre écologique, car sinon il faut dire halte aux loups et non aux chiens (à quoi sert le loup si ce n'est à satisfaire la pensée écologique des mêmes personnes qui crient halte aux chiens)
La montagne appartenait aux agriculteurs bien avant d'être envahie par les touristes!

Super l'idée de la cartographie des zones à risque, on aurait ainsi des coins tranquilles sans touristes.

manu.ge
- Le 17/07/2014 13:05

Hahaha, les "conseils" de Forezan, à hurler de rire. Lorsqu'on se trouve face à un molosse (voire même deux, ce qui m'est arrivé), on dit calmement et haute et intelligible voix : retourne à la niche... Mais bien sûr. Bonne initiative cette pétition. Ai moi-même eu une très désagréable expérience dans le Valais. Le berger (péquenot comme dirait l'autre) n'était évidemment pas là, trop occupé à boire des coups...

Gilbert Vial
- Le 17/07/2014 13:13

Je suis moi meme éleveur et randonneur (je n'ai pas de patou), pour info les alpages et les patous sont les outils de travail des éleveurs, que diriez vous si qq (se prétendant souvent un grand aventurier ) pénétrait à titre de loisir dans votre espace perso réservé au travail et remettait en question vos outils et vos méthodes de travail ?
A ceux qui ne supportent plus les patous: Avez vous discuté avec les bergers pour essayer de cohabiter ? Si le berger et son activité te dérange va discuter au moins une fois pour avoir essayé.
Sur les terrains que j'exploite si un randonneur me dérange j'irai évidement lui dire (cela n'est encore jamais arrivé).
Dans mon cas j'ai souvent croisé des patous bien sur qu'ils viennent en aboyant (c'est leur boulot) je n'ai jamais resenti une menace réelle, pour moi ils sont impressionnants mais pas du tout dangereux.
Comble du paradoxe on peut voir des pratiquants de la montagne qui sortent par risque 4 et ensuite qui ont peur d'un gros toutou.
Dites les copains "montagnards" il ne faudrait pas etre terrorisés dès que quelque chose ne se passe pas comme à Disneyland, ou alors il faut rester à Disneyland il y a de l'aventure aussi là bas parait-il.
Gilbert Vial

Gilbert Vial
- Le 17/07/2014 13:18

A Manu.ge: Tu es sur qu'il buvait des coups ce péquenot ?

F
Forezan
[1006 posts] - Le 17/07/2014 13:47

@ manu.ge
Et oui ça marche, je le faisais jadis avec les chiens de ferme quand je m'entraînais en course à pied, et je l'ai encore pratiqué hier sur deux Patous qui très légitimement nous fonçaient dessus car nous nous étions accompagnés d'un gros chien noir (terre-neuve).
Mais c'est sûr il faut un minimum d'intelligence comportementale et ne pas être une pure chochotte élevée à la mode consommation urbaine.

Phil'Ô
[1559 posts] - Le 17/07/2014 14:09

@ Gilbert Vial : Heureusement que les méchants urbains consomment les produits des gentils montagnards 🙄 sans cela, ça ferait longtemps qu'ils seraient devenus des méchants urbains eux aussi 🙄

Que de poncifs dans ces échanges !

Il n'est pas bien difficile de comprendre que le randonneur ne va pas en montagne pour se faire agresser par un chien (qu'il soit un outil de travail ou pas) et qu'il est normal que des réactions hostiles à ce molosse fleurissent ci et là. Que des familles se promènent en montagne et que je n'ose penser aux conséquences si un enfant venait à se faire croquer par un de ces mollosses (comme ils l'ont déjà fait avec quelques adultes)

Pas bien difficile aussi de comprendre que les éleveurs ont de plus en plus de difficultés à vivre (difficultés à recruter des bergers, difficultés économiques, difficultés liées au retour de ce prédateur qu'est le loup), et qu'à la base on leur a imposé la présence de ce chien dans leurs troupeaux pour prétendre aux indemnités en cas d'attaque.

Par contre il est inadmissible de penser que la montagne est réservée à ceux qui y travaillent ! Sans le tourisme (et les activités comme la randonnée qui en découle) ça ferait belle lurette que les vallées se seraient vidées de leurs "montagnards". La transhumance des urbains qui viennent dépenser leur € en estives, est un poumon économique des vallées alpines ! Ne crachez donc pas dans la soupe !

Les pâturages n'appartiennent d'ailleurs que très rarement aux éleveurs, mais la plupart du temps aux communes qui les leur loue. Je ne pense pas que les communes expulseront les touristes de leur territoire pour privilégier le travail des uns à l'économie locale.

Alors au lieu de tirer à boulets rouges sur l'"autre", mettez vous à sa place !

La pétition qui est l'objet de ce post, n'est en aucun cas un appel à l'éradication des patous (ni des loups d'ailleurs), mais juste à
- une responsabilisation des propriétaires en cas d'accident (qui aujourd'hui sont quasiment impunis)
- obliger les propriétaires à un dressage de ces chiens (car rappelons le aujourd'hui ils ne sont absolument pas dressés) et réformer ceux qui sont trop agressif envers l'homme

L'erreur qui aujourd'hui génère ces tensions a été faite lorsqu'on a fait croire aux éleveurs/bergers que le patou non dressé était plus efficace dans la lutte contre les loups ! Il n'en est rien ! Alors de grâce, messieurs les éleveurs/bergers faites donc dresser ces chiens de défense et le problème de cohabitation (avec les randonneurs) sera résolu 😎 !

manu.ge
- Le 17/07/2014 16:40

Je propose d'immerger notre ami Forezan en "zone sensible" et le voir mâter de gentils pitbulls. Désolé, je suis une chochotte des villes, mais un molosse qui me suit tout du long sur un sentier en aboyant, alors que son maître est absent, j'apprécie peu. Il faudra donc que j'aille m'acheter des comprimés d'intelligence comportementale... Dont acte. Mais loin de moi l'idée d'envenimer le débat, je me permettais d'ironiser (sans insulter). À relever, plus sérieusement, que les patous "exportés" en Savoie et Valais semblent beaucoup moins maîtrisables que dans leur pays d'origine, question d'éducation ?
Un+ à Phil'ô.

T
tucco
[2091 posts] - Le 17/07/2014 17:56

manu.ge a dit : À relever, plus sérieusement, que les patous "exportés" en Savoie et Valais semblent beaucoup moins maîtrisables que dans leur pays d'origine, question d'éducation ?
de consanguinité peut-être ? un caractère récessif agressif peut devenir dominant dans des élevages peu scrupuleux . 🤭 mais le patou vit dès sa naissance avec le troupeau, on lui demande de le défendre et non de la garder, il fait son travail . C'est à l'homo sapiens d'être un peu plus intelligent et de savoir prendre les distances de sécurité . Distances de sécurité valables aussi avec les vaches et les équidés : allez promener votre toutou au milieux des bourriques vous verrez bien le résultat 🙁

Pouet
- Le 17/07/2014 18:30

Ahh, le retour des bonnes discussions skitour. Je prédis 10 pages de "oui mais moi les patous je les regarde dans les yeux et ils viennent me manger dans la main, mais c'est parce que j'ai des grosses cojones contrairement à vous" et "je sors avec une arme à feu et je n'hésiterai pas à tirer sur un berger/un chien/une marmotte s'ils me regardent de travers".

Désolé Eric, ce fil va je pense partir en vrille, mais ton message de départ est louable.

Discussion à deux b
- Le 17/07/2014 20:25

J'ai rencontré pleins de patous comme tous les arpenteurs de montagne, même si de temps en temps assez agressifs (c'est leur boulot), jamais mordu.

Il y a d'autres sujets plus importants pour occuper un Ministre.

Gilbert Vial
- Le 17/07/2014 20:50

A Phil'o: Qui a parlé de méchants urbains ?
En fait je suis sur que les patous courrent après tous les fins observateurs qui en qq sorties en montagne croient avoir tout compris de la vie rurale et se permettent de donner des leçons sur internet, c'est plus facile de donner des leçons sur un clavier que de faire face aux crocs d'un patou.
Bonne soirée à tous je dois aller boire des coups avec mes potes péquenots
en racontant des histoires de mollets déchirés, c'est déchirant.

mordrelestouristes
- Le 17/07/2014 21:26

histoire de mettre un coup d'huile sur le feu et me foutre de la gueule des pleurnichards:
les patous font le job qui leur est assigné: defendre le troupeau.
certains sont plus doués que d'autres, certes...

mais quand tu vois des abrutis traverser un troupeau sans regarder et se trouver nez a nez avec la bestiole, ben, je me marre.
ils l'ont bien cherchés!!!
un poil de reflexion ca peut servir, non?

ces memes abrutis, ne se sont meme pas imaginé qu'au milieu d'un troupeau de moutons, tu peux aussi avoir le belier.... et la, le clebs, a cote, c'est de la rigolade.
1 petition contre celui-la aussi?

et on fait la meme avec le troupeau de vaches?
un taureau aux fesses, ca fait quoi? le belier, ben on en rigole...
encore 1 petition?

Aller à la page : 1 2 3 Suivante