ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Tous les forums > Le site > Aliénation

Aliénation


Aller à la page : 1 2 3 4 Suivante

Nouveau sujet Voir tous les sujets Chercher Archives
D
didj
[3 posts] - Le 22/01/2014 00:06

Je me permets de réagir suite au post d'Etienne-H dans lequel il dit ceci:
Nul besoin de Skitour pour trouver des topos, nul besoin de Skitour non plus pour connaitre les conditions et nul besoin de Skitour pour skier. Enfin un peu de bon sens.

Skitour… Aliénation de l'individu ? Le mot est peut être un peu fort mais il mérite réflexion

Où sont passés les montagnards ? Où est passé l'initiative, l'inspiration.
Qui encore à ce jour, ouvre une carte IGN afin de trouver son cheminement, d'étudier les pentes, les expositions, les itinéraires de replis etc…
Pourquoi sans cesse demander quelles sont les conditions dans tel ou tel massif alors qu'il suffit de se déplacer sur les lieux en question pour en avoir la réponse.
Skitour pour skier ? J'ai malheureusement peur que ce soit souvent le cas.
Un ami et moi avons eu la même idée de sortie, en choisissant la Roche Parstire aux vues des conditions douteuses du moment. Parti une heure après moi, il s'est retrouvé à fuir le sommet où il a constaté un défilement inhabituel de randonneurs. Il m'a demandé de jeter un coup d'œil sur les sorties de Skitour les jours précédant le week end afin d'en avoir l'explication.

Alors inévitablement me vient à l'esprit cette autre question:
Fondamentalement, quel besoin de s'afficher sans cesse, d'étaler systématiquement ses sorties (tels des trophées), ses exploits, ses compteurs de dénivelés.

Mais là je m'emporte…

V
Vince88
[437 posts] - Le 22/01/2014 05:21

Comme pour tout, c'est l'abus qui nuit.

J'imagine une bien large proportion de skitourien parfaitement capable de préparer leur courses, mais toutefois bien content d'avoir qq brides d'infos, a fortiori sur des secteurs moins fréquentés.
Quand aux autres, les étaleurs de sciences, les polémiqueurs et surtout les non-débutants-assistés-chroniques, restez, ca me fait tellement rire.

"Heu, c'est quoi les conditions sur l'aiguille machin ? Par ce que j'ai prévu d'y aller dans 10 jours et vous comprenez qu'avec 45 min de route pour y aller, je ne veux pas me déplacer pour rien"

Puré, la montagne sans prévoir de plan A, B, C et D, sans pouvoir changer de direction en cours de route, sans oublier les godasses à la maison, sans étonnement, sans vouloir apprendre, sans surprise, et surtout sans accepter l'éventualité du but, ca me semble quand même bien fade...

Jeroen
[12321 posts] - Le 22/01/2014 07:03

J'avais prévu d'aller faire la croix de Chamrousse par les pourettes aujourd'hui, vous croyez qu'il y aura de la place sur le parking ?

Skitour est juste un outil, et comme tous les outils chacun est bien libre de l'utiliser comme il l'entend. De là à faire une analyse sur ce qu'est un «vrai» montagnard, ça me semble un peu border line.

D
dady
[47 posts] - Le 22/01/2014 07:10

@didj : merci pour ce post. Rassure toi, on est au moins deux à penser comme ça et je suis sûr qu'il y en a des centaines d'autres, heureusement !
Ces "outils", Skitour et les autres, sont de mon point de vue complétement dévoyés, dommage. Si ils apportent des plus il génèrent aussi bien des nuisances ...Bonnes sorties à tous.

V.A.
- Le 22/01/2014 07:15

Il faut s'adapter à notre époque et faire preuve de flexibilité: sers-toi de ST pour connaitre les endroits où ne PAS aller; même en 2013, j'ai tracé des vallons après plusieurs jours de beau temps.

Faire Parstire, c'est aussi suivre la ligne bleue d'IGN qu'un "défilement inhabituel de randonneurs" ne manquera pas de suivre, donc ton problème est le même, avec ou sans ST.

Après tout, il y a bien longtemps, les Rébuffat ou autres Shashahani nous renseignaient sur les courses à ne pas fréquenter en cas d'allergie (qui peut être compréhensible) au people.

De plus, pas d'ego, pas de contribution. Il faut accepter ou zapper.

neness
- Le 22/01/2014 07:55

J'utilise skitour de temps en temps pour certaines sorties je regarde les photos ça passe le temps c'est toujours agréable mais lit très peu les commentaires !
Mais force est de constater comme sur beaucoup d'autres sites on échappe pas au phénomène de l'exhibitionnisme , perso je m'en tape ça me fait rire et puis de toute façon les gens se lassent au bout d'un certain temps et on ne les voit plus comme moi je ne rentre plus de sortie ! 😄

Invité
- Le 22/01/2014 07:59

didj a dit :Je me permets de réagir suite au post d'Etienne-H dans lequel il dit ceci:
Nul besoin de Skitour pour trouver des topos, nul besoin de Skitour non plus pour connaitre les conditions et nul besoin de Skitour pour skier. Enfin un peu de bon sens.

Etienne a raison. Mais il ne dit pas "ne pas utiliser Skitour.". Il est évident qu'avec les infos BRA, IGN et Nivose que l'on peut décider de sa course sans passer par Skitour qui est juste un outil facile d'utilisation. Je clique, je z'yeute et je décide. Plus facile que d'étaler toutes les IGN à la maison, et que de relire les toponeige.
Perso, je n'utilise pas skitour pour décider d'une course. Je décide de ma course puis je consulte skitour pour voir. Sait-on jamais si 1 étoile pour la course décidée possible que je change mon fusil d'épaule. Encore que ce peut être pour se garder la pente... 😮
didj a dit :J
Skitour… Aliénation de l'individu ? Le mot est peut être un peu fort mais il mérite réflexion

Je pense que ton mot est bien fort. Les utilisateurs savent au moins lire 😉 En regardant quelques profils, on voit que certains suivent leurs prédécesseurs de la veille et pourquoi pas?
didj a dit :J
Où sont passés les montagnards ? Où est passé l'initiative, l'inspiration.
Qui encore à ce jour, ouvre une carte IGN afin de trouver son cheminement, d'étudier les pentes, les expositions, les itinéraires de replis etc…

Pas besoin de la carte à déplier, il suffit de passer par Skitour/portail IGN. C'est rapide.
didj a dit :J
Pourquoi sans cesse demander quelles sont les conditions dans tel ou tel massif alors qu'il suffit de se déplacer sur les lieux en question pour en avoir la réponse.
Skitour pour skier ? J'ai malheureusement peur que ce soit souvent le cas.

Il n'y a pas tant de demandes que cela des conditions à tel ou tel endroit ramenées au nombre de pratiquants. C'est l'effet news qui restent dans les colonnes, non? D'ailleurs si on pouvait me donner les conditions à la Bastille: neige ou pas?
didj a dit :J
Fondamentalement, quel besoin de s'afficher sans cesse, d'étaler systématiquement ses sorties (tels des trophées), ses exploits, ses compteurs de dénivelés.

Cela s'appelle de la communication. On pourrait en revenir au parchemin et au crobards qu'on enverrait à toutes nos connaissances via des coursiers. Ca créerait de l'emploi!

G
ghyslain
[262 posts] - Le 22/01/2014 08:13

Skitour c'est comme un topoguide sauf que c'est GRATUIT et parfois beaucoup plus complet! C'est vrai que sur certaines sorties on peu avoir un petit effet de masse...
Le trio topoguide, skitour et carte ign semble toutefois la base pour préparer une belle sortie!Il ne faut pas pour autant tomber dans l'excès , un outil qui nous permet d'avoir des conditions de neige en temps réel et sur une grande partie de la France ne peu pas être dénigré a mon avis! 😉

Un gros
- Le 22/01/2014 08:14

@didj: pour retrouver les sensations pures d'antan, lancez vous dans la wingsuit, qui est l'équivalent contemporain de l'alpinisme du début du XXème. Après faut engager la viande hein, c'est plus Roche Parstire.

Plus sérieusement, frequentez des massifs plus confidentiels (Mercantour...), ça vous évitera les noeuds au cerveau.

_
___-Erik-____
[59 posts] - Le 22/01/2014 08:25

@didj : On peut être un peu d'accord avec toi et quand même rigoler 😄

Quel paradoxe quand même.. de devoir démarrer son PC, aller sur le site qu'on veut décrier, puis qu'on va jusqu'à créer un nouveau pseudo pour démarrer un post qui justement parle de trop de ST.. là, faut aussi se remettre en question soi-même 🤣

2 tendances lourdes :
-- He oui, le 'ouaib' comme y disent ici est passé par là et a remplacé votre bon vieux Minitel (ça, c'était dans les années 90)
-- Le ski de rando est en plein développement et devient ouh là là.. est-ce que j'ose .. un sport de masse 😄

Personne ne peut arrêter ni internet ni les masses (le bon peuple) de se tourner vers le ski de rando..
Après, on est tous OK sur le fond de ton post..

T
Theo3868
[55 posts] - Le 22/01/2014 09:50

@didj : Besoin de tout tout de suite, besoin de pouvoir tout controller, montrer qu'on en a sous le futal etc...

Si on observe ces tendances sur skitour, je ne crois pas que le site soit en cause. Skitour est un outil qui fonctionne et qui a du succès car il est un pur produit du fonctionnement de la société telle que nous la connaissons aujourd'hui. En effet que ce soit via l'éducation ou les produits médiatiques, publicités, vidéos etc, on a toujour été poussé, à la compétition depuis notre plus jeune âge. Plus plus plus, et plus vite plus vite plus vite.
Nous sommes dans un paradigme où la réussite se mesure au succès professionnel mais aussi sportif ou artistique. Dès lors que l'on pratique une activité il faut être le meilleur, faire les gros titres. A partir de là chacun choisit son activité dans laquelle il va tenter de monter dans le groupe de tête, pour montrer que lui aussi peut-être bon quelques part.
Par ailleurs, la majorité des gens ne prennent plus le temps de l'imprévu. On a besoin de tout maitriser, et d'aller vite. C'est pourquoi skitour a son utilité. Il joue le rôle de support médiatique (photos impressionnantes de couloir raide, dénivellés mutants etc), ainsi que le rôle de vecteur d'information quasi en temps réel quand aux conditions rencontrées sur les différents itinéraires.

Par contre skitour permet aussi de nous rappeler qu'il existe certains courageux capables d'aller chercher leur terrains de jeu à vélo et non pas en voiture. Il permet de communiquer sur des initiatives qui vont bien au delà de l'égo surdimensionné de certains. Il est un support de discussion et d'information, voir de formation pour que chacun puisse apprendre à faire ses propres analyses et preparer ses sorties en sortant du schéma "clic clic clic"

Peut-être que skitour en fait un peu trop avec des outils de recherches dans la base de donnés trop complet. Peut-être que le fait de pouvoir chercher la sortie idéal en trois clic nous fais trop souvent ceder à la facilité, plutôt que de rêver devant des récits de montagnes, des cartes et des photos. Peut-être que skitour a des effets pervers. Mais si on a conscience de tout ça, on peut retourner cet outil dans le sens que l'on veut, et là ça devient intéressant.

Comme dit Jeroen, chacun est libre d'utiliser skitour comme bon lui semble.

Mais je trouve intéressant de rappeler de temps en temps les travers des sites communautaires. Donc merci Didj, car même si Erik dit que tout le monde est d'accord sur le fond, je trouve que ca fait du bien de le relire noir sur blanc de temps en temps

D
Dofre
[365 posts] - Le 22/01/2014 10:08

Où sont passés les montagnards ?
Et bien y'en a maintenant qui habitent en ville.
Où est passé l'initiative, l'inspiration.
Regarde les nouveaux topos sur camptocamp ou sur skitour. Par exemple il y a deux semaines, on s'est organisé une traversée en mobilité douce. Sans geoportail il aurait été impossible de repérer un itinéraire dans tout le massif, il aura fallu s'acheter 10 cartes à 10euros. Sans skitour, on aurai eu un peu plus de mal à connaitre les départs accessibles en transport en commun.

Et pour parler de l'inspiration, sans le concours "changer d'approche", dont j'ai entendu parler la première fois sur skitour, je n'aurai jamais eu l'idée de me passer de ma voiture pour aller en montagne.

Pour l'anecdote, il n'y avait pas une seule trace sur les 3/4 de l'itinéraire.

Qui encore à ce jour, ouvre une carte IGN afin de trouver son cheminement, d'étudier les pentes, les expositions, les itinéraires de replis etc…
Moi, sauf que maintenant je le fait on-line. Et je ne suis pas le seul.

Pourquoi sans cesse demander quelles sont les conditions dans tel ou tel massif alors qu'il suffit de se déplacer sur les lieux en question pour en avoir la réponse.
Quand tu habite à 1h30 des départ de rando, ou que tu veux faire une sortie en mobilité douce et que tu dois réserver les transports en commun en avance, ça me semble raisonnable de s'informer à l'avance de ce qui t'attend.

il s'est retrouvé à fuir le sommet où il a constaté un défilement inhabituel de randonneurs. Il m'a demandé de jeter un coup d'œil sur les sorties de Skitour les jours précédant le week end afin d'en avoir l'explication.
Ça arrive souvent, surtout aux moments où les conditions sont incertaines. Si ça permet aux gens de se rassurer, pourquoi pas. Perso j'ai jamais de mal à trouver des itinéraires peu fréquentés, mais pour ça il faut souvent soit faire plus de voiture ou du portage, soit renoncer aux grands dénivelés, à la neige parfaite ou aux sommets prestigieux.

Fondamentalement, quel besoin de s'afficher sans cesse, d'étaler systématiquement ses sorties (tels des trophées), ses exploits, ses compteurs de dénivelés.
Lorsque tu reçois tu donnes en échange. Effectivement tu as les deux approches: les sorties informatives, ou les sorties trophées, qui peuvent aussi être des sources d'inspiration, ou souvent un peu des deux en même temps.
Pour le compteur de dénivelés sur la saison, j'ai moi non plus jamais compris l'utilité, mais peut-être que ça sert pour les compétiteurs.

Y
Yom05
[1216 posts] - Le 22/01/2014 10:09

Moi je préférais Kera...... 🙄

L
le ded
[1179 posts] - Le 22/01/2014 10:36

Ce post tombe bien. 🙄
Je voulais rameuter des inconditionnels du web pour former un groupe et porter plainte contre MF et ses prévisions météo qui se trompe et nous font butter sur nos sorties 🙁 😡
😜 😜 🤣 😉

T
tivet
[53 posts] - Le 22/01/2014 10:44

Bah c'était déjà le cas avec les magazines papiers, suffisait de lire les topo de montagnes mag pour savoir ou il ne fallait pas aller le mois qui suivait...

Par ailleurs le croisement statistique distance + difficulté + niveau + population + conditions + météo + accès + panorama + bistro sympa au pied a tendance a réduire les probabilités de se retrouver seul sur un sommet.

En conséquence, les probabilités de retrouver cette sortie sur ST est également importante....

Les relations de causalité et de probabilité enduisent souvent les réalités avec les apparences de l'instantané.

Et puis avant c'était mieux, c'était les vrais c'est bien connu.
Le neuf fait peur, l'ancien ennuie, et du coup le français ronchonne...
🤣

Aller à la page : 1 2 3 4 Suivante

Connectez-vous pour poster