ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Nature et Ecologie > Climat : Allègre relance la polémique

Climat : Allègre relance la polémique - Nature et Ecologie


10 votes

Climat : Allègre relance la polémique

Proposé par okairis le 05.04.08 à 09:54 :: www.lepoint.fr :: 854 clics :: 3 commentaires :: Nature et Ecologie

Il n’y a pas de réchauffement climatique, mais un changement climatique. Pour preuve, la baisse moyenne des températures en 2007. Un constat à contre-courant des idées reçues. »

Commentaires

Invité, le 06.04.08 16:28

Encore une fois C. Allègre va nous expliquer le recul des glaciers tropicaux par ses théories de la tectonique des plaques...
Il a raison sur un point, le recul des glaciers n'est pas UNIQUEMENT lié au réchauffement global, mais aussi à des déficits de précipitations neigeuses, mais ces deux phénomènes ne sont-ils pas liés et nommés CHANGEMENT CLIMATIQUE!!!
En région tropicale, plus précisement dans les Andes, le recul des glaciers est flagrant depuis 2 siècles (depuis la fin du "Petit Age de Glace"), mais ce recul s'est extrèmement accéléré depuis 1980, date depuis laquelle la température globale a augmenté de +0,3°C (rapport GIEC) mais aussi depuis laquelle le climat tropical est boulversé (augmentation des phénomènes El Nino...).
Dans les Andes boliviennes, une grande partie des petits glaciers de faible altitude (<5500m) est voué à disparaitre dans les prochains mois ou années, comme par exemple le glacier Chacaltaya connu pour avoir été la plus haute station de ski du monde... Par contre, des glaciers plus élevé ne "vont que" reculer...

Donc pour la rando, dépéchez vous, il reste encore quelques courses à faire...surtout cette année La Niña qui a connu de grosses chutes de neige.

D
Didyeti, le 08.04.08 14:37

Un article du Monde en date de ce mardi 8 avril fait le point sur ce sujet ("Claude Allègre - L'art de la perturbation"), en page 18.

Après citation des propos de C. Allègre dans Le Point ("Les très officielles et respectées agences Hadley Center, Nasa, GISS ont effectivement confirmé que l’année 2007 avait été caractérisée par une chute des températures de 0,60 à 0,75 °C, une valeur qui annule en un an l’augmentation moyenne de températures depuis vingt ans"),
le dernier paragraphe de l'article du Monde précise : "Selon le Goddard Institute for Space Studies (GISS), 2007 a été la deuxième année la plus chaude jamais mesurée, avec une température globale supérieure de 0,57 ° C à la moyenne relevée entre 1951 et 1980".

Cette conclusion résume à elle seule la qualité des théories et arguments "scientifiques" développés par Allègre et consors, qui sont probablement plus politiques et intéressés que scientifiques et objectifs...

Invité, le 08.04.08 16:38

claude allègre, rien que prononcer son nom fait rire

Actu ancienne, commentaires verrouillés