ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Politique et Société > Le monde diplomatique "Quand la montagne s'émancipe du ski alpin"

Le monde diplomatique "Quand la montagne s'émancipe du ski alpin" - Politique et Société


4 votes

Le monde diplomatique "Quand la montagne s'émancipe du ski alpin"

Proposé par laloz le 31.03.21 à 21:15 :: www.monde-diplomatique.fr :: 2265 vus :: 759 clics :: 15 commentaires :: Politique et Société

https://www.monde-diplomatique.fr/2021/04/DESCAMPS/62973 »

Commentaires

balto38, le 01.04.21 21:15

Bonsoir,
C'est beau la montagne sans les remontées. Avec la peur d'être confiné le lendemain, c'est vrai cette année jamais autant fait du ski de rando. Les stations fermées il était possible de faire la grâce mate, d'y aller l'après-midi ... En plus la météo de début décembre à mi-février pratiquement tous les 2 jours 20 30 cm de poudre. Les guides initiaient au ski de rando, les chien de traineaux overbooké, les accompagnateurs Over en raquettes.....
En plus tout le monde avait le sourire en montagne pas de queue de poisson pas d'engueulade....
On a revu des blanchons au milieu des domaines skiables.
What else

Peut-être qu'il faudrait se cotiser globalement (c'est un peu ce qui c'est passé avec les impôts) pour financer les moniteurs de ski afin qu'eux aussi initient à la montagne .... et que tout le monde y trouve sa place.
Bon ski

Invité, le 02.04.21 07:29

Le monde diplomatique, le truc de gauchos de base, sous-entendu pas du tout orienté. La France est toujours aussi étonnante avec ces quelques vieux dinosaures qui n'ont pas vu le mur tomber.
Je n'ai même pas lu l'article.

La montagne ne s'est pas émancipé du ski alpin. Elle est juste sous perfusion d'aides qu'il faudra bien évidemment rembourser.
Il faut bien comprendre que ces aides ne sont qu'un crédits de plus qu'un état surendettée nous a mis sur le dos, en plus de tous les autres crédits. Ces crédits, il faudra bien les rembourser en réduisant le train de vie de l'état (et donc la fonction publique) ou en ayant le secteur privé qui gagne plus (et donc payé plus d'impôts).
Il faut tout de même être très con, naïf ou de mauvaise foi pour penser que cette année est un exemple à suivre pour l'économie des vallées alpines.

J
jpc, le 02.04.21 08:22

« Je n'ai même pas lu l'article.[…] Il faut tout de même être très con, naïf ou de mauvaise foi pour penser que… » J'adore ce genre de commentaire constructif et respectueux ! (soyons optimiste : ce poison n'est que d'avril…).
Tiens, c'est d'autant plus marrant que tous ceux qui daubent sur cet article sont abonnés au Monde Diplo °°, puisque l'article n'est pas accessible aux non-abonnés !! :=D

J
Jesusquitana, le 02.04.21 08:33

@JPC : les sources de Ah oui sont valeurs actuelles, bien plus intransigeant sur l'information !

Invité, le 02.04.21 08:48

Beaucoup de mauvaise foi dans l'article. Quelle est le chiffre d'affaire et le résultat net de la montagne sans skis alpin ?

Invité, le 02.04.21 08:57

L'article indique qu'Agnès monitrice en chômage partiel ( donc payé à crédit par l'état) s'adonne au ski de rando. C'est merveilleux. Il n'y a plus qu'à se mettre tous au chômage partiel pour faire du ski de randonnée.
Il faudrait tout de même rappeler qu'il y a également besoin de faire rentrer de l'argent dans le pays caisses pour payer toute la population à ne rien faire ad vitam eternam ou plutôt à s'amuser.
Les mêmes vont râler parce qu'on ne mets pas assez d'argent dans le système hospitalier. Quand on dépense son argent à payer les gens à ne rien faire il ne faut pas s'étonner qu'on n'ait plus d'argent pour les choses essentielles.

B
bertrand38, le 02.04.21 14:20

J'espère que l'analyse du manteau neigeux est plus approfondie que l'analyse économique chez certains ouriens.
On voit que les bistrots fermés, ça créé des manques.

P
Pilator, le 02.04.21 14:50

La question du remplacement des stations de ski alpin a déjà été bien discuté sur ce site, on pourrait même inciter M. Descamps à s'y référer avant de postuler le "Grand Remplacement" de cette pratique...

Invité, le 02.04.21 15:01

Christiane, retraitée, Agnès en chômage partiel financé par nous tous, vont faire du ski de randonnée sous les pylônes de La Plagne, depuis Aime.
On croit rêver. Il y a tellement de courses sympas dans le coin et elles vont sous les pylônes. C'est ahurissant, à fortiori pour une monitrice de ski. Descamps a du chercher les idiots du village.

Invité, le 02.04.21 19:36

C'est du Philippe Descamps. En conséquence, il ne faut pas non plus y passer trop de temps.
Le mec est plutôt du genre à planter les trucs où il bosse.

Invité, le 03.04.21 04:45

On attend avec impatience l'article de Descamps dans l'Humanité et dans la Pravda.

Invité, le 03.04.21 08:08

C'est vrai que c'était cool d'être payé à ne rien faire. Merci à tous et surtout à ceux et celles qui payeront la facture. A oui, c'est à nouveau nous tous qui payeront la facture.
Bon ok, on s'est peut-être fait avoir.
L'essentiel n'est il pas d'avoir pu glander à crédit.
Pas certain que cela soit un modèle pérenne.

Invité, le 03.04.21 09:38

Les moniteurs de ski sont indépendants pour 90% sauf ceux qui sont à l'ucpa qui sont eux salariés de la structure .le chômage partiel n'existe pas pour un moniteur...le télé travail non-plus.

Invité, le 04.04.21 16:34

Un moniteur indépendant n'a bien évidemment pas touché de chômage partiel. Par contre il a touché une compensation Covid. On peut longtemps jouer sur les mots. Mais le modèle Covid, consistant à s'endetter pour assurer son train de vie, et surtout la futur réélection de Macron, ne peut pas plus fonctionner en montagne qu'en plaine.

Actu ancienne, commentaires verrouillés