ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Nature et Ecologie > Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski

Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski - Nature et Ecologie


11 votes

Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski

Proposé par Vinchy le 27.01.21 à 10:33 :: reporterre.net :: 2598 vus :: 1154 clics :: 34 commentaires :: Nature et Ecologie

Pétition pour sortir du tout-ski »

Commentaires

Y
Yom05, le 27.01.21 18:19

" s’obstiner à dynamiter la montagne pour proposer de nouvelles pistes, en fuyant vers le haut pour attirer un public plus aisé et plus restreint à qui on suggère que plus les forfaits sont chers, meilleure sera la glisse ! "

Ben oui...
Dans "Soleil vert", la viande, les légumes, le pain, sont des denrées rares aussi.
Donc, comme il y a du pognon à faire...

Du moment que le prolo a sa PS5...

Invité, le 27.01.21 19:46

L'article est bien pourri.

R
rafalps, le 27.01.21 20:00

Remarquable de justesse , ne plus se battre contre la montagne , mais l'accepter comme elle est , et la rendre plus accessible à un plus grand nombre .

balto38, le 27.01.21 21:17

Bonsoir,
Ne pas adapter la montagne à l'homme, mais faire le contraire... :)

Cette année ski de mi-septembre à ..... fin juin I hope et que de la poudre.

C'est bien, les mentalités commencent à changer surtout chez les jeunes :)
Bon ski

S
scarlathy05, le 27.01.21 22:42

Initiative très sympathique mais ça ne marchera pas. Tout simplement parce qu'en France ce n'est pas ce que veulent les gens. Et puis soyons concret : je veux habiter à l'année en station. Très bien ! Mais quel propriétaire va accepter de vous faire un tarif raisonnable pour louer ? C'est pas compliqué, à peu prés aucun ! j'ai fait l'expérience, faites-la! Pourquoi louer à l'année alors que ça rapporte 10 fois plus en location saisonnière ?? Il faudrait une volonté politique, mais là...

Invité, le 28.01.21 06:05

Un article faisant la promotion de professionnels au détriment d'autres professionnels, sous couvert d'écologie, comment dire, c'est n'importe quoi, en plus d'être mensonger.
L'impact carbone du ski de fond, du ski de randonnée, des raquettes... est grosso modo similaire à celui du ski alpin puisque l'impact carbone provient en grande partie des déplacements.
Les guides grimpeur professionnels et autres AMM friands de déplacement lointain, et donc émettant beaucoup de carbone, feraient mieux de balayer devant leurs portes.
Combien de fois Arnaud Petit, signataire, a pris l'avion ? 10 fois, 100 fois ? Comme tous les sportifs pro, c'un gros pollueurs qui ferait mieux de balayer devant sa porte. La paille, la poutre.

Invité, le 28.01.21 06:30

Tous ces signataires sportifs professionnels, gros pollueurs ayant pris des dizaines de fois l'avion se foutent de notre gueule. Ils polluent 10 fois, cent fois plus que le français moyen mais ils veulent expliquer l'écologie. Vous devriez vous faire tout-petit et vous faire pour vous faire publier.

J
jayjayemr, le 28.01.21 12:12

pour arnaud petit je dis pas mais quitte à stigmatiser une personne je soulignerai yann borgnet qui fait du vélo apli et est donc en cohérence avec l'article

Invité, le 28.01.21 13:19

Yann Borgnet serait donc aller en amérique du sud, en Islande etc... en vélo.

Y
Yoshi23, le 28.01.21 13:19

Les seules randonneurs écolos sont ceux qui pratiquent la discipline tout nue. ????
De plus, souvent le randonneur moyen à appris à skier en station. Je dis ça mais je dis rien.
Je m'en vais me reconfiner.

Invité, le 28.01.21 14:03

Franck Piccard : Calgary, Lillehammer, Vail, Beaver Creek ....

J
jayjayemr, le 28.01.21 14:34

oui on peut toujours remonter aux années 50, d'ailleurs on devrait liquider tous les baby boomers pour qui on se confine alors qu'ils ont pollué sans vergogne, et qu'on leur paie la retraite que l'on aura pas...

R
roufff, le 28.01.21 15:56

@sophie : tout à fait d'accord
@jayjayemr : tout à fait d'accord aussi :D

Invité, le 28.01.21 16:02

Pas besoin de remonter aux années 50. Arnaud Petit était à Madagascar en 2018, en Chine en 2017 etc....

J
jayjayemr, le 28.01.21 16:50

oui la question est comme j'ai fait n'importe quoi dans le passé je dois continuer dans le futur?
les gens ont le droit de changer même si je ne doute pas que certains dans la liste sont là pour le marketing

balto38, le 28.01.21 17:23

D'accord jayjayemr (et si on trouvait des pseudos plus simple) la question est comment continuer à aller en montagne en ayant le moins d'impact.
Skier en local, partir à vélo (on en croise.), partir de chez soit à pieds (il faut avoir le temps).
Il n'y a pas de solution simple, ce sera des petites avancées et les personnes peuvent et doivent évoluer.
A + et bon ski safe

T
Trolly, le 28.01.21 17:30

J'ai eu la même reaction. Les propositions sont justes et fondées, et c'est ce vers quoi il faut tendre.
Mais encore une fois, ce genre d'initiative est complétement décridibilisé par les signataires, les petit, dumarest, borgnet et autres ayant le bilan carbone de 123 Antonov et qui s'érigent en donneurs de leçons. Aucune chance que ça passe.

Ca me fait penser au prof d'EPS du collège du petit spirou.

Invité, le 28.01.21 17:54

On a le droit de changer mais pas de donner des leçons. Petit Dumarest Bornet, la plupart des guides la totalité des sportifs professionnels sont des gros pollueurs. Les bouquins de Petit, c'est des centaines de tonnes de CO2. Qu'il ferme donc sa gueule, commence à réduire ses émissions carbones, decarbone ses revenus et revient après.
Ces mecs sont puants. Le Vallencant qui ratisse pour son syndicat, tout en bavant sur les autres et en jouant l"oie blanche, n'est pas le moins puants du lot.

B
Bboy_, le 28.01.21 19:26

On confond encore "montagne" et "économie humaine en milieu montagneux". On ne sauvera pas la deuxième en diversifiant l'exploitation touristique de la première, mais en diversifiant la deuxième. Pas en arrêtant le tout-ski (c'est un moindre mal pour la première, mais pas un palliatif pour la seconde), mais en arrêtant le tout-montagne. Mais bon, tant que les bons sauvages sont convaincus qu'au fond d'une vallée on ne peut rien faire d'autre qu'exploiter le relief qui nous entoure (et que l'alternative c'est le maintien du modèle actuel ou travailler pour les GAFA) ...

B
Bboy_, le 28.01.21 19:30

Pour le surplus et sans soutenir l'article, c'est un peu simpliste de ne pas le prendre en considération pour le simple motif que ses auteurs ne sont ou n'auraient pas été en phase avec ce qu'ils défendent. L'important me semble le message et la possibilité ou non d'en tirer une base d'action, pas le messager.
Sinon commencez à ne pas écouter Macron, qui se déplace en jet pour un oui ou pour un non.

Invité, le 28.01.21 20:38

« Oh non c’est pas vrai encore un texte où on nous dit d’arrêter de consommer du CO2 !! En plus dit par des gens qui prennent 100 fois plus l’avion que moi !! »
Hum.. les gars (et les filles), vous ne pouvez pas lire un texte avant de le critiquer ? Je remets pour les autres au cas où les mesures :

- soutien aux logements collectifs et aux transports en commun*
- proposer des activités avec des impacts environnementaux plus faibles**
- faire en sorte de proposer ces activités toute l’année et pas que l’hiver avec une diversification des activités
- soutien aux productions locales (AOP, etc.)
- arrêt des travaux très impactant n’ayant un impact positif que pour le ski/snow de piste en hiver avec remontées : « pas de travaux pour de nouvelles pistes, pas d’extension des domaines skiables, pas de nouvelles remontées mécaniques ni de canons à neige, pas de nouvelle retenue collinaire »

Où avez-vous lu que le texte parlait d’arrêter le ski ou les remontées mécaniques ? Où avez-vous lu que le texte parlait des émissions de gaz à effet de serre ??***
J’avoue avoir du mal à comprendre comment on peut être remontés contre un texte qui est plein de bon sens et qui pour une fois formule beaucoup de propositions concrètes…

*Allez OK, cette mesure est clairement du CO2-bashing, vous avez raisons, lâchez les chiens et oubliez tout le reste !!

**On ne parle pas de CO2 là.. on parle de l’environnement en général, alors peut-être que ça commence à devenir complexe, mais dans la crise environnementale qu’on traverse, il n’y pas que les émissions de gaz à effets de serre, mais aussi (j’ai envie de dire surtout..) les impacts sur la destruction des habitats naturels, sur l’hydrologie, sur la distribution des espèces..

***Il y a des mentions aux changements climatiques, mais c’est pour dire qu’il est là et qu’il faut s’adapter. Dire le contraire c’est juste se voiler la face. Ceux qui ne s’adapteront pas ne survivront pas, et pas parce que des hypothétiques khmers verts leurs feront la guerre, non non, juste parce qu’ils auront manqué le virage.. Un peu comme un slalom de géant, le virage dont tout le monde parle, mais parce qu’on est borné ou qu’on se croit plus fort, on pense quand même pouvoir le prendre à fond.. Sauf que là il n’y aura sans doute pas de filets !

Allez, sur ce bon ski !

Invité, le 28.01.21 20:40

Et mon message n'était pas pour dire de ne pas critiquer le texte, au contraire, un débat sur les pour et les contre de chacune des mesures serait sans doute très intéressant!

Y
yvespon, le 28.01.21 23:18

Sans rire ..Pour certain c'est facile de cracher dans la soupe , les stations des Alpes ont fait de cette région, un espace de richesse , on parle de 10 milliards , des emploies , des services ,des entreprises , etc
Et vous voudriez revenir au moyen age ......
Franchement qu'est ce qu'on s'en cogne du CO2 , les 68 millions de Français , et moi et moi ......

Invité, le 29.01.21 04:39

On dirait l'Amoco Cadiz signant une pétition sur la préservation des côtes bretonnes.
Les signataires, guides, sportifs professionnels et autres grands amateurs de déplacement en avion gros émetteurs de CO2 ne sont pas crédibles.
Dans le lot des faux culs gros pollueurs, mention spéciale pour Vallencat faisant de la retape pour son syndicat.
Tous ces pollueurs devraient avoir honte et devraient plutot expliquer comment ils vont decarboner leurs business et réparer les dégâts qu'ils ont causé. Quand on emets 10 fois plus de CO2 que le français lambda, on évite de donner des leçons d'écologie.

G
g3offroy, le 29.01.21 08:44

pourquoi faire une petition verte pour un truc dont le regime actuel s'occupe tres bien: la decroissance rapide a marche forcee.

S
scarlathy05, le 29.01.21 09:13

"Nous voulons développer des activités, hiver ou non, au faibles conséquences environnementales, ..." dit le texte. Moi, je veux bien, mais ce type d'activité ça rapporte quoi ? Et quand ça rapporte peu, comment on se loge dans des "stations" ou même des "villages" ou les loyers sont hors de prix , et quand l'offre de location a l'année existe, en fait jamais ! Soyons scientifique, je propose un modèle d'étude : bonneval-sur-arc: moi, je veux proposer aux gens une activité"faible conséquences environementales" rando, photo, géologie, .. OK ! Comment je me loge à l'année ? en payant 300 euros la nuit ! allons, tout ça c'est du rêve, le système actuel fonctionne très bien parce que c'est ce que les gens (les locaux et les touristes) veulent ! Après on rentre bien vite dans l'écolo-dictature...

Invité, le 29.01.21 10:04

"le système actuel fonctionne très bien parce que c'est ce que les gens [...] veulent!"

Ou peut-être aussi un peu parce que c'est ce que l'état subventionne ? Combien l'état, la région AURA, le département ont-t-ils débloqué pour renforcer les installations de neiges de cultures ou l'extension de domaines skiables ? (et je ne parle pas de l'endettement des municipalités..)

Je pose simplement la question (je n'ai pas la réponse) : et si cette somme était allouée à des logements pour les travailleurs locaux ? Est-ce que ça ne permettrait pas de faire une transition en douceur ?

Je ne vois pas trop où se trouve l'écolo-dictature qui est brandie bien vite.. Je serais curieux que vous me donniez des éléments factuels qui pourraient faire le lien avec une 'dictature'..

Quand je lis ce texte je ne vois nul part qu'il faut oublier le ski de piste, le texte ne "crache pas dessus", comme vous le dîtes. Nombre d'entre nous (skitourien) ou d'eux (les signataires) ont appris à skier en station et ce serait débile de le faire. La question que pose ce texte, c'est comment faire pour s'adapter au changement climatique? Aujourd'hui c'est le covid et c'est extrêmement violent comme arrêt des remontées. Mais un scenario d'une année avec des ressources en eaux inexploitables pour la neige de culture et des hivers pas assez enneigés sont très probables et pourraient amener au même arrêt des remontées mécaniques... Quelles seront les alternatives si les stations n'ont pas commencé leurs transitions?

Invité, le 29.01.21 10:26

L'empreinte carbone des loisirs dépend avant tout du déplacement : comment on se rend sur place.
Quand on est sur place, l'empreinte carbone est quasiment la même entre le ski alpin et le ski du fond.
Faire l'apologie du ski de fond versus ski alpin n'a donc aucun sens en terme d'écologie

B
Bboy_, le 29.01.21 10:45

@ Sophie: "L'impact carbone du ski de fond, du ski de randonnée, des raquettes... est grosso modo similaire à celui du ski alpin puisque l'impact carbone provient en grande partie des déplacements."
Raisonnement débile si je puis me permettre.
Prenez deux éléments à comparer. Déterminez le plus petit commun dénominateur. Puis déduisez qu'ils sont quasi-identiques en ne prenant pas en compte leurs différences.

B
Bboy_, le 29.01.21 10:47

En d'autres termes: toutes choses égales par ailleurs, il ne me semble pas y avoir photo entre les raquettes ou le SDR et le ski de piste, question impact carbone.

Invité, le 29.01.21 13:04

Émission carbone d'une remontée mécanique : proche de zéro à fortiori en France car l'électricité est decarboné.
Se pose juste la question des émissions carbones des fameuses. Mais c'est la même chose pour le ski de fond.
Par ailleurs, des dameuses électriques arrivent sur le marché avec donc une significative réduction des émissions.

Les émissions carbones des loisirs non mécanisées proviennent avant tout du transport : voiture thermique, avion, hélico....

Si tu souhaites réduire tes émissions carbone, il faut tout ne pas prendre ta voiture pour aller skier. Mais une fois sur place, c'est quasiment la même chose pour toutes pratiques.

L
Legazier, le 29.01.21 13:23

Si on veut être rigoureux sur le carbone, il faut tout prendre en compte. Quel est le bilan carbone d'une voiture électrique (ou d'une dameuse) de sa conception à sa destruction?

S
scarlathy05, le 29.01.21 15:19

@RJ
l'écolo-dictature, ou encore la dictature de l'empreinte carbone, est une énorme menace contre les libertés individuelles. Des faits je n'en ai pas, des paroles inquiétantes, beaucoup. Exemple le maire de Grenoble qui est un enragé total, opposé notamment à la 5G. L'écolo-dictature c'est ; tu vas au boulot en vélo (enfin ceux qui peuvent physiquement, merci pour les autres), tu covoitures avec un mec qui schlingue ou qui te fous les boules, quand tu rentres chez toi c'est ton tour d'aller arroser les plantations sur le toit de l'immeuble, puis le chef(???) de bloc s'amène pour te dire que là ça va pas parce que dans to appart il y a 22 degres au lieu de 19, tout le monde roule dans la même voiture (électrique bien sur), aprés on vient t'engueler parce que tu n'e t'est pas occupé du potager collectif, etc... sympa la vie. Moi je préfère tenter le couloir piaget avec un risque 5 plutôt que vivre comme ça!

Invité, le 29.01.21 15:27

Compte tenu qu'il faut diviser au moins par 4 notre empreinte carbone c'est évident que cela se fera tôt ou tard sous la contrainte (loi ou taxe).
Tu peux aller faire le Piaget en vélo ou en bus. La question n'est pas savoir si tu risque ou non ta vie (on s'en fout). Le sujet est surtout de réduire notre empreinte carbone pour limiter le changement climatique au scénario + 1,5 degré.

Actu ancienne, commentaires verrouillés