ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Neige et avalanches > Puy-de-Dôme : les activités sportives interdites au Mont-Dore en raison du risque d’avalanches

Puy-de-Dôme : les activités sportives interdites au Mont-Dore en raison du risque d’avalanches - Neige et avalanches


18 votes

Puy-de-Dôme : les activités sportives interdites au Mont-Dore en raison du risque d’avalanches

Proposé par JMC63 le 11.12.20 à 18:09 :: france3-regions.francetvinfo.fr :: 2160 vus :: 635 clics :: 14 commentaires :: Neige et avalanches

« Il y a eu beaucoup de neige fraîche, en quantité importante, avec un manteau neigeux instable car il n’a pas eu le temps de bien se former. Les pentes sont raides et ne sont pas purgées. La neige s’accumule et forme de grosses plaques. Il y a même des plaques avant qui sont dangereuses » »

Commentaires

A
astierv, le 11.12.20 18:30

Ça y est, nous y sommes : vivre devient interdit, ... mourir aussi! Société ultra aseptisée, ou l'interdit se banalise de plus en plus. De moins en moins de place pour la responsabilité individuelle, pour l'esprit d'initiative, pour la formation, la compréhension, la réflexion...
Quant aux "plaques avant".... pfffff, sans commentaire!

Joecook, le 11.12.20 18:39

100% d accord avec toi

D
davidg, le 11.12.20 18:58

les plaques avant que je m'en fiche, ce sont les plaques après ça m'inquiète

E
ELAvol, le 11.12.20 20:34

Plus besoin de bulletin de risques d'avalanches. Désormais, ce seront les maires ou les préfets qui diront "t'y vas pas" ou bien "t'y vas".
La déresponsabilisation continue. Grave.

J
Jesusquitana, le 11.12.20 20:40

Avec le monde en ski de rando on risque de plus en plus d'avoir ce type de décision.... malheureusement...

Vinchy, le 11.12.20 21:24

Oh non pas ça...

T
taramont, le 11.12.20 21:36

Eh oui, on y est. Il ne nous reste plus que nos yeux pour pleurer. Une telle décision c'est comme l'état d'urgence. Une fois décrété, comment le lever ? A la fonte des neiges ? Car si, une fois l'interdiction levée, se produit un accident le quidam en question est encore fichu de se retourner contre l'autorité qui était en mesure de la maintenir et ne l'a pas fait.

Olivier-R-, le 11.12.20 22:18

Ah les fameuses plaques AVANT du Sancy! On n'a pas çà au Mézenc bien que çà souffle fort aussi. Au Mont Dore le vent était à décorner les salers et aussi un peu les neurones de certains.

T
Thomas2020, le 12.12.20 10:43

Les communes de Belledonne ont pris la même décision.

Les stations de ski occupent les espaces les moins risqués des montagnes de l'Isère. Il suffit de regarder les pentes sur une carte IGN de la région, c'est une évidence. Les pistes des stations qui ont fermé, comme celle du col de porte, sont saturées de monde en hiver, avec de très nombreuses familles. Il est temps que les gestionnaires des stations de ski comprennent qu'en occupant les espaces les plus propices au ski, ils ont obligé les randonneurs à aller vers des espaces beaucoup plus risqués. En Isère, c'est une évidence. L'interdiction des communes de Belledonne de la pratique du ski de randonnée dans le domaine skiable ce WE est une honte. Comment expliquer que Chamrousse, qui offre quasiment sur tout le domaine, des pentes à moins de 30°, soit interdit au ski de randonnée ! Les stations auraient du tirer bénéfice de cette opportunité pour organiser la pratique du ski de rando sur leur domaine skiable. D'autant que l'Etat s'est engagé à financer la sécurisation pour les risques d'avalanche.
Enfin, en dehors du risque d'avalanche, les accidents de ski surviennent à la descente : un randonneur descent 20 fois moins qu'un skieur !

J
JMC63, le 12.12.20 11:56

@taramont: C'est exactement ce qui c'est passé en 2015. Un petit garçon faisait de la luge sur des pentes faciles surplombant la Dordogne. Elles n'étaient ni interdites ni autorisées et de nombreux vacanciers non skieurs s'amusaient à glisser.

La luge du petit garçon à pris de la vitesse et hors contrôle a plongé dans la rivière. Noyade puis décès deux jours après.

Ce tragique fait divers aurait pu en rester là, mais le battage médiatique a pris de l’ampleur et les parents ont attaqué le maire en justice :

"Les époux Noël ont porté plainte, le 13 mars, pour blessures involontaires. La plainte s’est transformée automatiquement en homicide involontaire, au décès de l’enfant. Thibault Noël attend des réponses de l’enquête : « Nous avons notre responsabilité, mais nous ne sommes pas les seuls. Nous estimons que la municipalité l’est également "

On comprend mieux le zèle sécuritaire de maire du Mont-Dore.

T
thomasb, le 12.12.20 12:47

Le ski de rando, c'était mieux à vent !

Comme dit @Thomas2020 les stations sont implantées là ou les pentes sont douces, c'est stupide d'interdire ces lieux de pratique !
Ils se déresponsabilisent très bien avec les "vous sortez du domaine skiable" alors ça doit pas être très dur pour eux de dire "station fermée, vous skiez sous votre propre responsabilité" mais on dirait que ce dernier terme à tendance à disparaître de partout

Y
yvespon, le 12.12.20 18:45

Tout a fait, comme dit plus haut on y est, mais pas tout a fait encore ...
La faute a qui ....
On c'est laissé enfermer 1 er confinement 2 eme ....3 eme etc
A remplir des attestations , des couvre-feu, mais ce pays est devenu complètement fou .....
Et ceux qui sont aux manivelles ne vont pas en rester là , rappelle toi la petite phrase
" il y avait un monde avant il y aura un monde après .....
Et ça ne fait que commencer ......
Quant à l'accident de luge , c'est terrible , horrible mais chaque année, les accidents de luge sont fréquents et parfois graves ....
Pour autant doit on interdire les luges .....

I
in_cima, le 12.12.20 19:33

J'en rajoute une couche. Source La Montagne, Cantal :
"Arrêtés municipaux. À Laveissière et Saint-Jacques-des-Blats, le ski est interdit en dessus de 1.400 mètres d'altitude, par arrêté municipal. Plus au sud, à Albepierre-Bredons, la pratique du ski est interdite sur le domaine skiable de la station du Lioran, Tombe du Père, Plomb du Cantal-Puy du Rocher, Cirque de Chamalières, Montagnes de la Molède-Rocher de la Sagne du Porc."

Tout va bien...
(Manteau neigeux par ailleurs effectivement instable)

J
JMC63, le 13.12.20 12:13

Yves, le problème de l'accident de luge n'était pas l'accident, tragique, certes, mais bien le fait que les parents portent plainte contre le maire pour négligence ! Conséquence : le maire interdit les activités CQFD

Ça n'a rien a voir avec une volonté de limiter notre liberté (émigre en Chine pour voir ce qu'est un régime policier) mais la recherche d'une protection contre les recours en justice abusifs.

Actu ancienne, commentaires verrouillés