ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Politique et Société > est ce un risque pour notre pratique?

est ce un risque pour notre pratique? - Politique et Société


15 votes

est ce un risque pour notre pratique?

Proposé par looping05 le 11.12.20 à 17:30 :: www.dici.fr :: 3398 vus :: 551 clics :: 18 commentaires :: Politique et Société

J'entends parler beaucoup d'achat de skis de rando pour contourner la fermeture des remontées mécaniques.
Qu'en est il vraiment au niveau de la quantité achetée dans ce but?
Le fait de miser sur le ski de rando comme le dit ce pro va mettre dans la montagne un public de néophytes.
- Quels sont les risques pour notre pratique si le nombre d'accidents augmente considérablement du fait du manque de formation et d'expérience?
On a vu déjà une forte augmentation de la fréquentation des itinéraires classiques dans le 05 l'hiver dernier.
Je ne suis pas pro mais un peu inquiet de cet engouement "artificiel".
Il serait peut être bien que les stations définissent vite des itinéraires sécurisées pour éviter des accidents. Les exemples récents comme à Réallon ont démontré l’intérêt de ces initiatives.

pour info, voici un message de pro trouvé sur FB (merci à lui)
"Je travaille dans une enseigne de magasin assez connue. Et depuis la réouverture on se fait "dévaliser" en ski de rando. Beaucoup de gens veulent se mettre à la rando. Mais peu se rende compte qu'après avoir dépenser 1300€ dans un pack. Il faut encore s'acheter un service d'appareils pour sa sécurité. J'ai beau avoir un discours envers tout mes clients pour leur faire prendre conscience que la montagne reste un milieu dangeureux. Le message ne reste pas. J'ai peur pour les excès qui malheureusement arriveront." »

Commentaires

D
davidg, le 11.12.20 19:01

> 1300€ dans un pack

punais c'est cher le rando quasi un mois de salaire pour moi !

Mais je confirm que E**sport était pris d'assaut pendant black-weekend.

L
looping05, le 11.12.20 21:11

1300, c'est du ski de rando de luxe!! mais c'est bien connu, le public des stations de ski, c'est pas le même!
il y a des packs à 500€ chez montania que je trouve très corrects pour débuter.

P
Philippe, le 11.12.20 23:12

J'étais dans un magasin de sport également cet après-midi et je confirme; le vendeur m'a dit que c'était la ruée sur le matériel et surtout pour des néophytes qui n'achetaient pas évidemment de DVA/pelle/sonde...Les locations de skis de rando sont très demandées! Ça risque d'être la ruée pendant les vacances scolaires...Je ne sais pas s'il faut dire tant mieux ou tant pis!

G
Galaad, le 12.12.20 08:13

Le marché de l'occasion va être florissant !

balto38, le 12.12.20 08:27

Bonjour,
D’accord avec looping05 1300 euros, c’est cher. Il aurait mieux valu acheter un pack de ski + chaussures vers les 700 – 800 euros avec un pack Pack D.V.A. pelle sonde à 220 euros. (Acheter un D.V.A. c’est bien mais il reste à savoir les utiliser + pelle +sonde). A priori si on dépense 1300 euros ce n'est pas pour les utiliser qu'un mois, il faut donc espérer que c'est un achat plus réfléchi.

Le problème, c’est que le Pack D.V.A n’a jamais empêché les avalanches, c’est même le contraire. Le plus compliqué, c’est comment arriver à faire comprendre aux nouveaux randonneurs les règles de la montagne de la neige cela prend des années.

Peut-être donner lors de l’achat du matériel une feuille avec la liste des clubs, CAF… qui proposent des sorties. Avec aussi les sites internet qui peuvent accompagner les débuts en rando.
Normalement, les nouveaux randonneurs vont commencer à pratiquer le ski dans les stations fermées où les risques sont plus faible, puis avec de l’assurance ils iront plus loin style les vans…. Après si ces nouveaux randonneurs brûlent les étapes, là il va y avoir des accidents.

Je ne sais pas s’il est possible de mettre sur skitour une page avec 10 conseils pour débuter en ski de rando et éventuellement accompagner via les ‘’Coéquipiers’’ les débuts des nouveaux randonneurs.

On verra demain avec le soleil comment cela va se passer, en plus pas trouvé le bulletin avalanche mais le risque est élevé (avec du vent). La pluie de la semaine prochaine doit limiter les risques.

Cela va faire plus de pratiquants de la rando, car en générale quand on commence la rando, c’est rare que l’on fasse le chemin inverse. :)

Bon ski

Ps : Il y a aussi beaucoup qui vont commencer avec des raquettes, on peut en trouver à partir de 30 euros.
D'accord aussi avec Galaad, il y a quelques années, j'avais acheté en magasin une paire de ski de rando avec diamir à 15 euros. Pour débuter, on n'est pas obligé d'acheter du neuf.

G
Geniedesalpages, le 12.12.20 12:29

Si les stations ne dament pas leur domaine, ca limitera déjà un peu les excès, car descendre dans 20cm de vieille trafolle croutée, c'est pas à la portée de tous.

J
Jesusquitana, le 12.12.20 13:32

Tant que ça reste limité aux stations on s'en fiche, car le ski de randonnée à la base c'est pas en station, le risque c'est que certaines commune fassent de même .

Invité, le 12.12.20 15:11

De toutes façons, le pimpin cad le touriste venant de Paris, de Lyon ou Grenoble ou de Chambéry, va exploser dans sa première montée avec son matos à x milliers d'€, ses sapes pour aller sur lune et ses poumons de citadins.
On va avoir du super matos d'occasion dans quelques semaines. Super, merci d'avance.

Invité, le 12.12.20 17:34

Faut arrêter le syndrome du "premier qui y est" et qui s'estime plus légitime que le petit nouveau. La montagne est autant à eux qu'à nous.
Quand au dva, nul besoin quand on remonte et redescend par des pistes bleues ou qu'on va au charmant som. J'en ai pas quand je suis en ce mode ski fitness !

Invité, le 12.12.20 17:57

Les parisiens, les grenoblois ou les autres citadins découvrant le ski de rando ne m'ont jamais dérangé. De toutes façons, il n'y a aucune chance qu'on se rencontre.
C'est comme le gazier qui explique qu'il y a du monde partout. Le gazier devrait sortir des classiques pour trouver un océan de solitude en montagne.

L
looping05, le 12.12.20 19:00

pour ceux qui vont faire du ski de rando sur les pistes damées, ce n'est pas sans danger. Il y a le fameux cable des dameuses qui peuvent couper en 2 les inconscients. D'ou ma remarque d'ouvrir des itinéraires de ski de rando sécurisées pour cette population de néophytes qui ne va pas manquer de produire des accidents. Rappelons que ces gens se mettent au ski de rando pour trouver un substitut à la piste, pas par passion. Ce n'est pas le même état d'esprit, ni le même investissement personnel (sans parler de finances).

L
looping05, le 12.12.20 19:03

pour les gaziers, ce n'est pas parce qu'on sort souvent des sentiers battues qu'on a pas envie de se faire une petite classique de temps en temps. Les classiques sont en général de beaux intinéraires et je ne vois pas l'intérêt de s'en priver.
Dans le Champsaur, ça devient compliqué de faire une classique si on veut en plus la tranquillité!

L
looping05, le 12.12.20 19:05

Je trouve intéressant de débattre ici de ce sujet car il y a aussi de nombreux pros des stations qui sont sur skitour. Si ça peut leur donner des idées et faire que la saison se passe bien, ce n'est que mieux.

Invité, le 13.12.20 09:15

Les classiques, c'est comme missionnaire, ça va bien la première fois.
Pour ma part, je ne vais pas en montagne pour retrouver les touristes faisant chauffer la gore-tex place Grenette. Idem pour les touristes parisiens, Lyonnais, de Chambéry ou même de Gap.
Je ne fais donc généralement pas de classique et suits donc souvent seul. En 2020, les informations sont disponibles, y compris gratuitement, sur des milliers d'itinéraires. Il faut être un peu neuneu ou aimer les touristes pour s'entasser dans les classiques.
Je n'ai que faire si le touriste se mets une boite. C"est la sélection naturelle et permet d'acheter du matériel d'occasion quasiment neuf.

T
Tiferet, le 13.12.20 20:42

Sélection naturelle, faut laisser faire

T
tivet, le 14.12.20 09:16

Le risque c'est surtout que les préfets se fassent dessus en imaginant des monticules de touristes accidentés en ski de rando et qu'ils balancent des arrêtés d'interdiction..et on peut les comprendre, en effet le matos léger et la course à l'égo peut amener à voir se développer les même soucis qu'en trail, c'est à dire des gens avec suffisamment de caisse pour suivre les traces mais zero appréciation du risque... un peu à l'image de bon nombre de trailers... pour le reste, les effets d'opportunité ne sont que transitoires. Il est probable que beaucoup les neo-randonneurs y voient plus un investissement pour étendre leur possibilités hors pistes qu'une reconversion complète...

L
looping05, le 14.12.20 18:37

@ Paul, c'est bien ma crainte même si les études d'accidentologie de montagne démontrent que les accidents sont surtout dû à des pratiquants confirmés qui ont une trop grande confiance en soi (quelque soit le pays). Peut être que le skieur de rando en tong n'aura pas un si grand impact que ça et qu'on aura l'embarras du choix l'année prochaine en matos d'occase.

Actu ancienne, commentaires verrouillés