ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Presse, télé et Web > Sauvons la Girose, l’un des derniers grands glaciers des Alpes

Sauvons la Girose, l’un des derniers grands glaciers des Alpes - Presse, télé et Web


16 votes

Sauvons la Girose, l’un des derniers grands glaciers des Alpes

Proposé par gabs le 23.09.20 à 09:58 :: alpinemag.fr :: 3213 vus :: 1259 clics :: 23 commentaires :: Presse, télé et Web

un article de Jocelyn Chavy 14 septembre 2020 »

Commentaires

G
gabs, le 23.09.20 09:59

Jocelyn Chavy le 14 septembre 2020

Invité, le 23.09.20 17:58

La Girose était déjà abondamment parcouru jusqu’à présent puisqu’il il y avait déjà un tire-fesses. On ne perd pas grand chose d’un point de vue alpinisme.
Mais la rentabilité de l’opération doit être tout de même pas des meilleurs.

P
Pilator, le 23.09.20 21:06

L'auteur est bien amusant, il justifie le projet pharaonique de liaison entre Les 2 Alpes et l'Alpe d'Huez, et il condamne le projet de téléphérique en prolongement des Ruillans, remplaçant les fameuses pioches. Quand on doit trouver ce type d'argumentaire, c'est que l'on n'a plus d'arguments crédibles.

E
Etienne-H-, le 23.09.20 21:11

Tu as de meilleurs arguments contradictoires ou c'est encore une invective creuse?

O
olivierG, le 23.09.20 21:40

Le paragraphe sur la liaison 2 Alpes-Alpe d'Huez ne fait effectivement pas du bien à l'article...

P
Pilator, le 24.09.20 10:33

Il n'y a pas d'invective, juste le fait que l'argument proposé de valider le projet de liaison Alpe d'Huez-2Alpes et d'invalider celui de la Grave ne tient pas.

C
chouca05, le 24.09.20 16:45

Pour le projet sur la Girose, ça mesembledu délire quand on voit dans les saisons passées le nombre de jour (une quarantaine je crois) où le tire fesse à fonctionné : trop de vent, mauvaise météo...Encore un projet pour faire encore "plus" que les autre stations, encore une fuite en avant avec quel argent ?

D
Dawa, le 24.09.20 20:12

@chouca05:avec quel argent?
En partie le tien:subventions de la région et du département;
J'ai pas les sommes en tête mais elles sont importantes.
"La Grave autrement" demande un moratoire,plein d'infos et des réflexions intéressantes sur leur site et sur celui de Paulo Grobel.

P
Pilator, le 24.09.20 22:41

Dans tous les cas, si le téléphérique ne se fait pas, les pioches devraient raisonnablement être abandonnées...

C
chouca05, le 25.09.20 08:25

Dawa : je suis membre du collectif "LaGrave Autrement"
Quand je pose la question "avec quel argent" connais la réponse bien sur !

Cordialement

Invité, le 26.09.20 04:28

Il y a eut récemment des élections municipales. Que cela fasse ou non plaisir à un journaliste Grenoblois, les habitants ont choisi démocratiquement un maire, une équipe municipale et donc des projets.

Quand à louer du bétonnage 100 fois plus important pour relier Huez et 2Alpe sous couvert du durable, c’est encore un bobo écolo qui n’a rien compris à l’écologie et notamment à l’énergie « grise » de construction.

Invité, le 26.09.20 07:20

Effectivement, il y a eut des élections municipales récemment à la Grave.
Qu’elle a été les résultats à ces élections des membres du collectif « La Grave Autrement » ?
Combien de voies pour Jocelyn Chavy ?

E
Etienne-H-, le 26.09.20 10:56

"Combien de voies pour Jocelyn Chavy ?"

Délicieuse erreur d'orthographe et donc de sens .

Invité, le 26.09.20 13:58

Si tu veux.
J’imagine que tu avais saisi le sens de mes propos. Il y avait très récemment une élection démocratique à la Grave. Qu’elles sont les résultats pour les opposants à ce pylône ?

A titre personnel, je m’en bâts les couilles de ce pylône. La Girose est un non sujet d’un point de vue alpinistique. Avec ou sans pylône à la place des pioches, on s’en fout pour l’alpinisme.
Par contre, c’est effectivement une dépense publique qui ne sera jamais rentabilisée.

Alors, Jocelyn Chavy a fait qu’elle résultat au dernière élection de la Grave ?

D
dmr, le 26.09.20 15:36

@Pilator,
J'ai relu l'article et je ne vois nulle part ou l'auteur valide la liaison entre les 2 Alpes / Alpe d'Huez. Il écrit tout simplement que cela "mérite réflexion.
Voici la phrase en question :
"Ne mettons pas tous les téléphériques dans le même bain : le projet de liaison entre l’Alpe d’Huez et les 2 Alpes mérite réflexion car il est tourné vers un tourisme quatre saisons et, potentiellement, vers une baisse du trafic automobile en reliant les centres des stations.

Rien à voir avec la colonisation à marche forcée d’un des derniers grands glaciers des Écrins, l’un des plus beaux trésors des Alpes. Autant préserver ce qu’il en reste."

Si quelqu'un me fait une proposition et je lui réponds, "je vais y réfléchir," je ne vois pas comment cela peut être interprété comme une validation de la proposition.

Invité, le 26.09.20 17:21

Il faut tout de même avoir beaucoup de merde devant les yeux pour croire qu’une installation aussi démesurée qu’une liaison reliant les 2A à AH puissent avoir un eco impact positif.
Qu’elle est donc ce trafic routier qui existerait aujourd’hui entre les 2 stations ? Des chiffres, combien de voitures par an ? Ça existe vraiment des touristes qui perdraient 3 h par jours pour changer de station à la journée alors qu’ils ont loué un studio à 5 m et donc 5 s des pistes ? On pourrait peut-être arrêter de raconter des âneries !
Ensuite on compare les émissions CO2 provenant d’une part des 3 pelos qui vont d’une station à l’autre et d’autre part l’énorme quantité d’émissions générée pour construire cette installation. Le béton et la ferraille ne tombent pas du ciel. Les cimenteries, les aciéries et autres fabricants de pièces métalliques sont parmis les industries émettant le plus de CO2. Pour fabriquer de l’acier, il faut brûler du charbon.
Par ailleurs, je ne comprends pas comment cette merde pourrait développer le tourisme estival. Les parisiens iraient marcher entre les pilones pour aller prendre ce téléphérique ? Ok les pimpins sont neuneus. Mais il ne faut pas non plus les prendre totalement pour des cons. Ça ne sera jamais rentable.
Le seul qui va gagner de l’argent avec ce truc, c’est le constructeur. Et probablement ceux et celles qui toucheront quelques dessous de tables ou retour d’ascenseur.

Invité, le 27.09.20 10:22

Ce plan de station méga Oisans ressemble effectivement à un méga gaspillage de notre argent publique.
Pour payer le coût :70 millions et probablement un peu plus avec les habituels problèmes rencontrés), la SATA tablerait sur une augmentation des ventes de forfaits de 30%. J’attends toujours une étude de marché indépendante qui montrerait que c’est possible. A ce jour, le problème est déjà de maintenir les ventes. L’augmentation de 30% est de la foutaise, du pipo de quelques locaux carencés en Iode. La clientèle de luxe est un mirage. C’est impossible de piquer des clients à Chamonix car le Mont Blanc avec Chamonix sont mondialement connu. La Grave avec quelques dizaines de Free rider clochard n’a pas 1% du potentiel de communication de Chamonix.
Pour la clientèle de luxe, il faut également un aéroport international pas trop loin, une liaison rapide avec la station, des magasins de luxes, des hôtels De luxes, des larbins de luxes et bien d’autres choses qui n’arriveront pas au fond de l’Oisans car c’est déjà à Chamonix. Quand tu as de l’argent, c’est sympa et ça fait bien d’avoir son chalet à Chamonix, à moins de 3h de Londres Et 1 h de Genève.

Le fond du problème est probablement la consanguinité des élus, administrations etc avec un état providence et les cochons payeurs d’impôts que nous sommes.
Il faudrait en laisser un peu plus de planter en beauté sans rien renflouer subventionner avec l’argent publique.

L
Legazier, le 27.09.20 17:58

C'est vrai que cela fait un peu ch... de voir toutes ces zones détruites progressivement. Sauf qu'il me semble que l' ascension du Dôme de la Lauze "a perdu tout intérêt" depuis très longtemps...
Cela dit, nous devons du respect aux locaux, qu'il s'agisse des promoteurs de ce type d'équipement lorsqu'il s'agit du bien commun ou des opposants.
On aimerait en savoir plus.

G
grandpic, le 28.09.20 17:54

Vous tracassez pas ... pour les glaciers, c'est mort ! encore 25 ans tout au plus ... et dame nature imposera cailloux et éboulements. Ya juste à attendre pour que (des)raison revienne à homo capitalyptus.

N
nenessed, le 29.09.20 18:43

Pas la peine de se tracasser pour un glacier de toute manière c'est la planète entière qui va partir en sucette il suffit d'une centrale nucléaire qui pète et bye bye ...seul intérêt de cet article faire couler de l'encre (qui tache ) et perpétuer les petites guéguerres entre intellos et pseudos intellos ! ...bonne saison à vous tous !

Ludwig, le 04.10.20 08:33

Le téléphérique de la Grave a presque un demi siècle. A l'époque, il y a eu de fortes oppositions avec de mémoire, un pylône plastiqué (je ne me souviens plus très bien, les vieux skitouriens se souviennent-ils?).
Le glacier de la Girose : une ZAD?

Y
yvespon, le 05.10.20 11:57

C'est dingue les commentaires
On part de la construction d un téléphérique on arrive a une centrale nucléaire qui pête et des élus consanguins et s'il faut plastifier les pylônes faut commencer par les éoliennes ....
on peut avoir un avis sans tout mélanger et mépriser les locaux
nota les centrales nucléaires sont sûres
et là ou on est planté il faut savoir fleurir sinon faut changer de pays

L
Legazier, le 05.10.20 16:28

Ludwig: L'explosion avait eu lieu dans la gare de départ. Jamais revendiquée, jamais expliquée.
Il faut noter que ce téléphérique est un élément central de l'économie de la Grave.

Actu ancienne, commentaires verrouillés