ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Nature et Ecologie > Le Parc National des Ecrins s'agrandit

Le Parc National des Ecrins s'agrandit - Nature et Ecologie


9 votes

Le Parc National des Ecrins s'agrandit

Proposé par Michaël le 18.02.20 à 09:39 :: alpesdusud.alpes1.com :: 3006 vus :: 617 clics :: 33 commentaires :: Nature et Ecologie

Pour la première fois depuis sa création, le parc national des Ecrins voit sa zone centrale s'étendre avec l'intégration des réserves du Combeynot et du Torrent de Saint-Pierre. »

Commentaires

axar, le 18.02.20 10:30

C'est une bonne décision, on peut se réjouir de l'extension des zones protégées. Mais la gestion des cœurs de Parcs Nationaux en France est pleine de contradictions: on ne veut pas y voir de route départementale, mais on y autorise encore le pastoralisme, pourtant contraire au développement d'une nature sauvage et préservée.

S
sandatos, le 18.02.20 10:37

et merde... Encore des interdictions qui vont arriver j'imagine...

B
ballinette, le 18.02.20 11:33

Ce sont juste 2 réserves naturelles, qui étaient déjà soumises à des réglementations très proches de celles du cœur du parc, qui y sont maintenant rattachées.

D'après l'article publié sur le site du parc, aucun changement n'est à prévoir concernant la réglementation :
http://www.ecrins-parcnational.fr/actualite/coeur-parc-national-s-agrandit
Ainsi, pas de changement à prévoir pour les pratiques de sports de nature autorisées jusqu'alors dans ces espaces

P
PhR05, le 18.02.20 11:57

pour Axar
le pastoralisme en montagne, coeurs de parc ou pas, en france te dans le monde, fait globalement plus pour la préservation éco-logique d'un environnement aujourd'hui soumis à des nouvelles conditions climatiques et de pollution, que toutes les politique publiques de sanctuarisation d'espaces naturels; ce n'est pas qq oeufs cassés qui doivent le remettre en cause

S
SebLav, le 18.02.20 14:14

@axar : Pas si vite, il y a des routes qui traversent certains parcs nationaux (Vanoise, Cévennes et j'en passe), en fait les Ecrins est même un cas assez particulier. Mais bon un PN sans route c'est mieux je suis d'accord.

Vinchy, le 18.02.20 14:18

Concrètement, une bonne mesure, qui ne va pas changer grand chose, vu l'étendue somme toute réduite des zones (cf. carte sur http://www.ecrins-parcnational.fr/actualite/coeur-parc-national-s-agrandit)

B
Bboy_, le 18.02.20 14:57

Axar: "le pastoralisme en montagne, coeurs de parc ou pas, en france te dans le monde, fait globalement plus pour la préservation éco-logique d'un environnement aujourd'hui soumis à des nouvelles conditions climatiques et de pollution, que toutes les politique publiques de sanctuarisation d'espaces naturels".

C'est quoi vos sources?

B
Bboy_, le 18.02.20 15:02

Dégradation progressive du milieu par le surpâturage et le déboisement et conséquences hydrologiques. Étude de cas dans la Sierra Madré occidentale (Mexique)

https://www.persee.fr/doc/rga_0035-1121_2000_num_88_2_2989

B
Bboy_, le 18.02.20 15:04

"L'élevage en montagne est-il vraiment bénéfique pour l'environnement ?
Les brebis en alpage font une belle carte postale. Mais bucolique ne rime pas toujours avec écologique. Loin des clichés, l'élevage « extensif » exploite parfois la montagne... très intensivement"
https://www.notre-planete.info/actualites/32-elevage-montagne-degradation-biodiversite

B
Bboy_, le 18.02.20 15:08

"A l'étage de la forêt, les déboisements ont permis de générer des prairies, maintenues par le pâturage. Composées par définition de plantes supportant les troupeaux domestiques, ces prairies sont parfois riches d'une certaine biodiversité. Mais plus haut, les pelouses alpines n'ont pas besoin d'être pâturées ou fauchées pour exister. Spontanées, plurimillénaires et adaptées aux conditions extrêmes de la haute montagne, elles tolèrent même très mal les milliers de moutons des pratiques contemporaines. Consommation, piétinement et déjections peuvent dévaster une flore très fragile".

B
Bboy_, le 18.02.20 15:10

"Les chiffres sont édifiants, jusque dans le cœur des parcs nationaux : les pelouses alpines du Mercantour ou des Écrins sont mises à disposition de plusieurs centaines de milliers de brebis chaque été. Ceci représente une biomasse animale 5 à 10 fois supérieure à celle de tous les chamois, bouquetins, cerfs, chevreuils et autres grands herbivores recensés. Une cascade d'effets s'ajoute aux dégâts sur la flore."

B
Bboy_, le 18.02.20 15:13

"Finalement, l'exploitation des pelouses alpines pour la production carnée ou laitière relève d'un curieux paradoxe : de gros dégâts écologiques pour une production dérisoire. Et si la production la plus importante du pastoralisme alpin était en fait… La jolie carte postale ? Les blancs troupeaux ondoyant sur les crêtes. Et tant pis pour le saccage des montagnes."

F
frankycham, le 18.02.20 15:31

Salut Bboy loin de moi l'idée de remettre en question tes arguments qui me semblent senses
Ceci étant dit tu me parais un peu extrême (je n 'ai pas dit extrémiste, quoique)
Perso j'adore l'agneau de pormenaz et a défaut un de Sisteron fait l'affaire haha
Sinon si tu sortais un peu plus à ski (si je me fie aux 3 pauvres sorties que tu as posté ces dernières annees) tu ne crois pas que tu serais moins énervé ?
Enfin même si tu as tout juste, virulence et pédagogie ne font pas bon ménage de mon point de vue
Aller il vas neiger demain ,ce week-end tu sort et tu nous poste une belle sortie
Pour revenir à nos moutons "l'extention du parc"excellente nouvelle

S
sandatos, le 18.02.20 16:05

Pour le "ça change rien", bah on verra en septembre si l'ultra raid de la Meije doit changer son parcours ou non, puisqu'on passait sur un bout du GR54 au refuge de l'Alpe.

C
cmanu, le 18.02.20 16:53

on protège, on interdit le pastoralisme, les buissons envahissent et les randonneurs en ski finissent par ce plaindre de ne plus pouvoir skier avant d’être interdit.

Invité, le 18.02.20 17:41

Qu’elle est le rapport entre le Combeynot et la Sierra Madré au Mexique ? Il faut vraiment ne pas avoir d’argument.
En gros, on ne change rien.

B
Bboy_, le 18.02.20 17:52

@ frankycham: je ne vois pas où j'ai été virulent ou extrémiste. Ni même où j'aurais formulé un argument.

Un intervenant prétend que le pastoralisme en montagne est meilleur pour l'environnement que les politiques publiques de protection de la nature.

Je demande des sources.
Puis j'en cite d'autres qui vont en sens inverse.
Mais je serai ravi de lire les sources qui établiront l'affirmation de départ.

B
Bboy_, le 18.02.20 17:56

@ Frankycham: "Sinon si tu sortais un peu plus à ski (si je me fie aux 3 pauvres sorties que tu as posté ces dernières annees) tu ne crois pas que tu serais moins énervé ?"

Il doit y avoir erreur sur la personne. Je suis on ne peut plus zen et n'ai jamais posté de sortie sur Skitour.

Quand on n'a pas d'argument sur le fond, on attaque la personne ...

F
frankycham, le 18.02.20 19:01

Dit donc Bboy tu ne veux pas te calmer un peu ?
Je ne t'attaque pas je te trouve tout simplement excessif ,après je ne sait pas je vais consulter ton profil et je trouve quelques maigres sorties ,soit ce n'est pas toi( je te crois sur parole ,no problemo)un usurpateur ?
Mais la les bras m'en tombent ;aucunes sorties ? Mais alors que fait tu sur ce site participatif dédié au ski de rando ça m'interpelle
Tu sais il existe toutes sortes de forum sur l'environnement "notre planète info"
futura science" "terre vivante ""forum environnement" la liste est non exhaustive
Certains sont passionnants et remarquablement documentes,tu y trouverais certainement plus ton bonheur.
Je pense que la majorité des contributeurs de ce forum sont foncièrement soucieux de l'avenir de la planète et essaient modestement d'être eco responsables mais ton ton péremptoire en agace plus d'un jusqu'à les faire déraper parfois
Aller met toi au ski de rando fait nous partager et accepte un peu d'humour
Enfin je te prie d'accepter mes excuses si je t'ai blessé ce n'était pas l'intention

Invité, le 18.02.20 19:50

C'est un + qu'il n'y a pas à mon avis à critiquer de manière négative vu que les réserves existaient. Ça ne serait pas mortel si l'ultra raid de la meije devait changer un peu son parcours. Par contre citer ses sources ok. Mais citer notre planete info pour parler des brebis et du pastoralisme. Ils se disent tous végétariens ! T'en connais toi des végétariens qui aiment les brebis? Si ce site d'information se revendique sans lobby il y neanmoins un responsable des partenariats commerciaux. Doivent bien en tirer profits aussi. Allez bon steak ou fromage :-)

V
ventus2, le 18.02.20 21:40

Je pense que Bboy et Franckycham si vous faites une sortie ensemble vous verrez que vous avez les mêmes aspirations...
@Franckycham , on peut aimer regarder Skitour, participer au forum, et faire des sorties qui ne paraissent d'aucune utilité a la communauté et si c'est pour additionné des milliers de mètres de dénivelé.....j"ai passé l'age de la meternelle à savoir qui en a fait le plus!!
Pour revenir sur le par des écrins, et des parcs en général, on fait quoi avec le col de l'iseran, le col de la bonette , le col d allos, ou si si a cet endroit au bord de la route tu sors, ton chien sans laisse, ou ton drone au dessus de la route , que tu passes au dessus de ce col en parapente ou en planeur a moins de 1000m sol , tu es en infraction,tu risques une amende ou plus.....
Sans oublier le chalet hotel du gioberney dans la vallée de valgaudemar, il y a une route sur 6kms ou la limite du parc est de chaque coté de la route.....
Je ne parle pas bien sur de tous les refuges des parcs alimentés par des hélicoptères

P
PhR05, le 19.02.20 10:19

"Un intervenant prétend que le pastoralisme en montagne est meilleur pour l'environnement que les politiques publiques de protection de la nature." : c'est moi !
sources : Bernard Fischesser ingénieur agronome et forestier in "la Vie de la Montagne" 1982.
Si l'agriculture de montagne s'arrête, le paysage se referme, les prairies disparaissent, les taillis puis la forêt regagnent tous les terrains travaillés depuis des générations (voir aux Houches, où les prés ont été de moins en moins paturés depuis l'invention des sports d'hiver avec ses revenus plus adaptés : moniteur, saisonniers divers, mais surtout immobilier; mais aujourd'hui les vaches sont de retour, merci mon dieu!); les paysages pastoraux et les pacages actuels ne sont pas un cadeau de la nature, ils résultent de siècles d'hommes pasteurs et d'écosystème, mais il ne s'agit pas tant de la qualité d'un paysage que de la contribution de l'agriculture de montagne au bilan des intrants et des produits, de cet espace : le penser global, agir local explicité.
Autre façon de voir les choses et les problèmes à venir, et de prendre du recul pour une vision plus "systèmique" : écouter sur youtube un exposé sur l'energie, les écosystèmes, et notre avenir, de Jean-Marc JANCOVICI à l'école nationale d'agronomie en septembre dernier ... attention, c'est long, 1h et demie !

P
PhR05, le 19.02.20 10:42

extraits de cet exposé :
l'homme est un loup pour son frère, et surtout pour la terre, ses ressources et ses espèces; le changement climatique en cours, c'est comme vieillir, il n'y a pas de retour en arrière possible ...
la fin du nucléaire, il y a des questions bien plus urgentes et conséquentes à aborder ...

à Bboy,
et si une belle carte postale était témoin d'un écosystème en bonne santé ?
et si les jolies fleurs des alpages avaient été créées pour être mangées et faire du reblochon ?
(la vie c'est fait pour être vécue, une fille pour être nue (...) et le vin pour être bu, buvons !) : une chanson de mon adolescence ...

B
biglouis, le 19.02.20 11:56

et quid de la réserve de chasse de Villard d'arene ?

friz, le 19.02.20 18:13

En 1982, le pastoralisme ne se faisait pas à grand renfort de patous ou autres bergers d'Anatolie massacreurs de marmottes notamment et destructeurs de biodiversité.

C
cmanu, le 19.02.20 22:09

il faut savoir si on veut des loups ou des marmottes, certaines choses sont incompatibles

V
ventus2, le 20.02.20 06:19

@cmanu, les loups et les marmottes ont toujours bien cohabité!
Ce sont les moutons amené par l homme qui posent problème..

Avant le pastoralisme, la nature faisait comment ????

P
PhR05, le 20.02.20 12:03

à ventus2,
eh ben pour ce qu'on en sait, la vie des bêtes, les feux de forêts, les glissements de terrain, l'érosion, le rabot des glaciers, les avalanches, les inondations, ..., la haute montagne domaine des démons haï par les chamoniards avant l'invention de l'alpinisme au 18 ème, c'était loin d'être aussi bucolique que maintenant !

C
cmanu, le 20.02.20 13:56

ventus2 à dit "les loups et les marmottes ont toujours bien cohabité!" pas convaincu que les marmottes soient d'accord.

le pastoralisme aujourd'hui n' a pas le même impact que celui d'un siècle en arrière, la taille des troupeaux a beaucoup diminué, voir chaudun pour ceux qui connaissent.

B
Bboy_, le 22.02.20 18:53

@frankycham: c'est une section "actu" relative à des sujets "montagne" qui touchent directement ou indirectement le ski de rando. En l'espèce, c'est même la section "Nature et écologie" de la rubrique "Actu". Faut pas s'y étonner de retrouver des discussions sur ce sujet, que personne ne t'oblige à lire.

Je ne vois pas ce que ma situation personnelle vient faire là-dedans. Ceci dit si tu as vu une sortie liée à mon profil, c'est effectivement une usurpation (je n'étais même pas membre jusqu'à ce que le forum soit limité aux membres, donc sauf erreur c'était même techniquement impossible pr moi de poster une sortie jusqu'il y a peu). Que je sache, Skitour n'est pas limité à l'échange de sorties. Encore une fois, si ma situation t'intéresse, va plutôt voir mes compte-rendus dans la section "matos". C'est pas interdit d'être plus actif dans certaines (sous-)sections et sur certains sujets que d'autres, non?

B
Bboy_, le 22.02.20 19:06

PHR05: un extrait d'un ouvrage grand public qui date d'il y a près de 40 ans, ça me paraît très léger comme source. Quoi qu'il en soit, je n'y lis rien qui justifie l'affirmation "" le pastoralisme en montagne est meilleur pour l'environnement que les politiques publiques de protection de la nature.". Tout au plus défend-il l'intérêt environnemental du pastoralisme, ce qui est très différent. A noter également qu'il le défend aux étages forestiers, pas au niveau des alpages. Et par ailleurs même à cet étage-là, ce sont des propos pré-prise de conscience de la problématique C02. Qui prennent comme critère la biodiversité d'une prairie défrichée sur la forêt et pas l'intérêt environnemental global. Je n'ai pas la réponse mais je ne serais pas surpris que reboiser la zone en question serait plus favorable, si l'on dépasse le plan micro-local.

B
Bboy_, le 22.02.20 19:11

@ fritz "En 1982, le pastoralisme ne se faisait pas à grand renfort de patous ou autres bergers d'Anatolie massacreurs de marmottes notamment et destructeurs de biodiversité."

Certes: on avait éradiqué le loup, ce qui (avec d'autres facteurs) a contribué au fort développement des marmottes (elles-mêmes destructrices de biodiversité - comme quasi toute espèce - quand elles sont en surnombre). Si vous voulez plus de biodiversité, enlevez les patous, mais surtout les moutons de l'étage alpin.

P
PhR05, le 23.02.20 17:32

Bboy : et ben moi je relis cet ouvrage, et je le trouve excellent, à la charnière du sachant biologiste, écologiste, agronome, forestier, et de l'amateur d’abîmes et de nature alpestre de longue date; B.Fischesser a écrit d'autres ouvrages, sur la forêt, l'écologie, que je ne connais pas encore. 2 petites choses :
1 - un ouvrage grand-public comme celui là est une bible pour ceux qui veulent en savoir plus; il sera toujours riche d'enseignements dans 40 ans !
2 - avant cette époque, l'écologiste c'était un spécialiste du vivant, de la nature, et de ses équilibres : et ben en voilà un !

Aujourd’hui et les problèmes systèmiques, une majorité des ECOLOs new age revendique la préservation de toute fleurette, blaireau, arbre, caillou ... comme le commencement du rétablissement de la préservation de la nature et de la planète ... mon avis est qu'il y a erreur sur les dimensions des problèmes, je ne suis pas un scientifique de ces domaines, mais je m'y intéresse depuis ... un demi-siècle ! (j'avais 16 ans)
Dans mon métier d'architecte, orienté bioclimatique et qualité environnementale depuis toujours, on a maintenant des jeunes khmers verts intolérants qui savent tout avec leurs solutions de babas des années 70, mais d'autres réfléchissent à d'autres échelles : ressources, énergies, moyens de production, filière séche, soutenabilités ...
dans notre discussion, comme vient de le dire Macron, les agriculteurs, dont ceux de montagne, sont indispensables à la transition écologique à venir, le problème des surpâturages n'est pas grand chose ...

Actu ancienne, commentaires verrouillés