ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Ski de randonnée > Avalanche au Grand Colon en face Nord

Avalanche au Grand Colon en face Nord - Ski de randonnée


43 votes

Avalanche au Grand Colon en face Nord

Proposé par thierryg le 02.01.20 à 20:38 :: www.ledauphine.com :: 12065 vus :: 4033 clics :: 33 commentaires :: Ski de randonnée

Avalanche au Grand Colon en face Nord »

Commentaires

J
JulBont, le 02.01.20 22:21

Presque une semaine après les dernières chutes de neige... Un sacré coup du sort... Condoléances aux familles et aux proches.

Invité, le 02.01.20 23:43

Courage au blessé et fortes pensées à tous les proches.
(A confirmer, mais il m'a semblé que les secours ont opéré de nuit au pied du couloir central ouest du Colon).
Merci à eux.

P
pRENiUM, le 02.01.20 23:48

RIP ancien camarade.

Vinchy, le 03.01.20 00:19

Ah mais merde merde... il me semble que j'ai vu cette coulée de loin vers 14h30 en montant au lac du Crozet dans l'après-midi, en provenance a priori du couloir venant du Rocher Mottin... si j'avais su qu'il y avait des personnes accidentées...
Toutes mes condoléances aux proches.

Invité, le 03.01.20 07:54

Bon courage aux proches, c'est vraiment une triste nouvelle...
L'hélicoptère des secours était au pied du couloir centrale dans la face Ouest.

P
prey, le 03.01.20 09:00

Courage aux familles

L
Lucio, le 03.01.20 09:29

Je courais sur la crête de Mongiron pendant que les secours opéraient de nuit, avec un stratus très dense de l'aérodrome du Versoud où ils ont dû décoller à l'altitude de 580/600 m. Bravo à eux... et bon rétablissement au skieur accidenté.

Invité, le 03.01.20 09:57

Triste nouvelle. Condoléance aux proches. Il me semble que c'était risque de 2 ce jour là? je me trompe peut être. Comme dit Julbont triste coup du sort on est assez surpris. Du coup il serait bien d'avoir un retour sur la cause? Plaque à vent, couche fragile, vraiment faute à pas de chance... Que ce triste accident puisse servir à mieux appréhender le risque qui frappe alors que l'on s'y attend le moins. (Je ne veux heurter personne par ces propos et ne cherche pas à mettre en cause le choix des randonneurs sur l'itinéraire ou autre, que ce soit clair,juste comprendre). Si ce post n'a pas sa place supprimez le.

Invité, le 03.01.20 16:06

cet article semble confirmer que l'avalanche a bien eu lieu dans le couloir central ouest: https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2020/01/03/avalanche-mortelle-au-grand-colon-le-second-militaire-est-dans-un-etat-preoccupant

F
Fabien, le 03.01.20 17:44

Triste nouvelle en effet. Condoléances à la famille et aux proches.
Toujours pas clair si l'accident a eu lieu en Face N ou en face Ouest. Le PGHM Isère contacté cet après-midi n'a pas souhaité me donner plus d'informations : ni sur la localisation de l'avalanche, ni sur les caractéristiques plus précises de cette avalanche. Dommage, ce sont des informations qui, ajoutées à celles tirées du BERA (ou autres infos de site comme data-avalanche par ex.), pourrait nous aider dans les décisions à prendre dans les jours à venir en montagne…
Je précise que je regrette ici le manque d’information sur la nivologie et les caractéristiques techniques de l’avalanche et non sur les circonstances plus globales de l’accident qui relève bien entendu du secret de l’enquête.

Invité, le 03.01.20 18:03

quelques éléments de réponse concernant la localisation sur le site
petit journal quotidien de "la gelinotte" à FREYDIERES
bien triste tout çà....

D
David Z, le 03.01.20 19:06

@Fab : tu auras qques précisions sur le blog de la gélinotte. Il s'agit bien du couloir central W de ce que j'ai compris. Le risque étant très limité en ce moment, c'est vraiment pas de bol. Une pensée aux proches.

F
Fabien, le 03.01.20 19:50

Yes, je viens de voir. J'aimerai bien savoir s'il s'agit plutôt d'une coulée de fonte de fin d'après-midi ou plutôt plaque...

Invité, le 03.01.20 20:20

plutôt une chute, due peut être à une une coulée superficielle, qui a fait dévisser les 2 skieurs d'après fredy. Bien triste et une pensée pour eux et leurs familles

J
JulBont, le 03.01.20 20:32

En effet, si la poudre "récente" glisse sur le fond verglacé, il y a de quoi se faire surprendre.

Invité, le 04.01.20 15:07

Récemment pris dans une coulée dans le Mercantour, toutes mes condoléances aux familles , courage et bon rétablissement au blessé.

Invité, le 04.01.20 18:04

bon risque 2 mais la veille de Noel on était en risque 4 avec bcp de pluie jusqu'à 2200m en Oisans et j'ai vu 3 avalanches de neige humide au dessus de Bourg d'Arud et cela m'a incité à redescendre...
cet hiver me semble piégieux donc méfiate à tous....

Invité, le 04.01.20 18:09

C est une plaque à vent qui est partie. Condoléances à toute sa famille.

Invité, le 04.01.20 18:17

En tant que survivant ( après 20mn d'ensevelissement et asphyxie)à l'avalanche du 04/01/1986 du vallon de Laurichard, Je comprends particulièrement la douleur des proches de ces 2 jeunes....Pour ceux qui veulent en apprendre plus sur la montagne et la neige, je crois que beaucoup de thémes abordés dans le fil voisin:Vidéo interview et terrain ("tests nivologiques") avec les guides Tony Lamiche, Alain Duclos et Greg Coubat .Réalisé par des nivologues de terrain qui donnent des clés interressantes à 34' par exemple; et surtout la conclusion:la neige c'est comme les hommes, ça n'aime pas le changement....Que vos projets soient imbibés de modestie et de prudence, ne transformez pas la montagne en nécropole....déjà bien fournie....Bon ski à tous

Invité, le 06.01.20 10:02

ces "tests nivologiques" sont 'ils abordables pour tt le monde??
je préfère m'inspirer de la méthode Munter et renoncer tant qu'il est temps.
ça permet de rester en vie et de ne pas prendre des "risques inconsidérés".

A
Alain_Duclos, le 06.01.20 11:01

@ ubaye46
Juste...
... tant que le BERA est approprié pour la pente où tu t'engages.
... Mais un questionnement sur la neige peut sauver la mise en cas de risque globalement sous estimé.
La saison passée, un pro a évité le drame par risque 1 (1 mort à déplorer tout de même), parce qu'il avait réduit le risque (distances) sur la base de sondages au bâton inquiétants.

Invité, le 06.01.20 14:08

@Alain Duclos peut etre un questionnement nouveau sur le comportement de la neige la nuit, en situaton de refroidissement brutal?

Invité, le 06.01.20 16:01

dsl mr Duclos, je n'ai rien appris avec " BERA est approprié pour
la pente ou tu t'engages"...
ce n'est pas toujours le cas car ce n'est qu'une estimation globale et pas affinée - par exemple le BERA des hautes Alpes est un copié collé de celui pour l'Ubaye alors que les conditions peuvent varier et là la problématique c'est par rapport à la collecte des infos - manque de moyens côté Ubaye... -

Invité, le 06.01.20 16:06

quant au sondage c'est 1 précaution que le pro doit prendre en plus des distances à appliquer de façon systématique!
nb: le pro a obligation de moyens et de plus en plus de résultats

Invité, le 07.01.20 21:02

ALain, comment explique tu la présence d'une plaque à cette date, plus de 10 jours après le dernier épisode de "neige récente" coup de vent plus récent ? J'avais lu (mais je me trompe peut etre) dans un de tes écrits qu'en Europe occidentale, pas d'accident mortel connu 10 jours après le dernier épisode....

Invité, le 09.01.20 15:36

hum, j'ai entendu dire par des milieux autorisés.......... que les hivers "sans neige" posaient des problèmes , justement parce que les longues périodes de froid sans chutes de neige favorisaient le développement des couches "de gobelets fragiles".....mais on est pas obligé d'aller les déclencher....

D
davidg, le 09.01.20 18:17

@TDM Il y avait un fort vent du S / SW le jour avant l'avalanche (comme aujourd'hui d'ailleurs) avec transport de neige. Il a été mentionné dans le BRA du jour mais plus concernant les altitudes élevées (>2500m).

Peut-être rien à voir avec l'incident, bien sûr

Invité, le 09.01.20 18:40

Gnac, les gobelets se forment en ce moment, par temps anticyclonique avec transformation en surface des cristaux, principalement la nuit (suite évaporation, rayonnement nocturne et chaleur latente...) Il faut des conditions météorologiques stables, froides et longues (quelques jours consécutifs, 3 suffisent quand même) pour transformer les cristaux de surface en véritable tapis de « billes ». En effet, ces gobelets n'ont aucune cohésion entre eux et sont très résistants mécaniquement (cristaux de glace résistant à la pression / poids). Lors d'une nouvelle chute de neige, le poids de la nouvelle couche n’arrive pas à transformer / sceller ces gobelets qui agissent alors comme un véritable tapis de billes. De plus, la nouvelle chute de neige fait office de couverture isolante empêchant tout apport de chaleur nécessaire à la transformation de ces gobelets. Du coup, ces couches hyper piégeuses peuvent se retrouver sous plusieurs dizaines de centimètres de neige voire 1 ou 2 bon mètres sans pour autant être désamorcées. C’est un peu la merde quoi. Seule de la chaleur (apporter par de l’humidité) arrive à transformer ces couches.
Mais dans ce cas, la pluie abondante de noyel aurait dû jouer ce rôle. Donc à mon avis, peut-être pas un effet gobelets…

G
grandpic, le 10.01.20 17:03

C'est impressionnant de lire vos coms ... comme celui de TDM !!!
Une plaque à vent peut rester presque 6 mois en gestation (cf les 3 aspi morts en 2002 au Frendo). Chaque année, je dois au moins écrire une fois qu'en hiver, avec des températures basses, au moins 15 jours à attendre quand la dernière chute pose problème. Mais non, chacun ride partout le lendemain... ne vous étonnez pas ...Chaque hiver, on répète les mêmes refrains. Amis randos suivez des formations, renseignez vous, au lieu de faire des suppositions !
J'ai vu sur data avalanche par ex, la trace de montée des 4 qui se sont fait brassés au cheval noir. Ils sont montés exactement là où ça part tous les ans ! sur la croupe un peu plus au nord, ils étaient en sécurité ! bref ... take care !

Invité, le 10.01.20 17:53

Cyrille, que veux-tu dire exactement?
Que tu es trop fort?
Que tu es au-dessus des lois de la nature ?
Que tu connais parfaitement les dates, lieux et circonstances des accidents sur les 50 dernières années en France, Suisse, Italie et Pyrénées ?
Que tu fais preuve de prudence en hiver ?
En fait, la seule idée exploitable de ton commentaire c’est celle ou les plaques peuvent rester piégeuses sur un longue période de froid comme tu le précise. Ca apporte beaucoup d’eau au moulin, dans ce cas.
Je te rappelle ici que les températures étaient positives sur une période de presque 10 jours précédant l’accident, avec beaucoup de pluie en altitude (sup à 2200m). Je ne vois pas de ressemblance avec tes exemples.
Alors que veux-tu dire exactement, si nécessaire est ton intervention…
Merci de t’abstenir en cas de radotage.

Invité, le 10.01.20 23:40

T'as raison Cyrille, ils nous fatiguent tous avec leurs commentaires plus qu'inutiles. C'est bien Skitour(en rond).

Invité, le 13.01.20 10:32

les "bonnes formations" empêchent 'elles de faire des erreurs?

Actu ancienne, commentaires verrouillés