ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Divers > Trois nouveaux refuges en projet dans les Bauges

Trois nouveaux refuges en projet dans les Bauges - Divers


14 votes

Trois nouveaux refuges en projet dans les Bauges

Proposé par Renoncule le 16.05.19 à 19:23 :: www.refugeshautesbauges.fr :: 3457 vus :: 1574 clics :: 11 commentaires :: Divers

Le projet est né au printemps 2017 d’un passionné du massif. Pascal Mouchet est moniteur de ski, accompagnateur en montagne et guide canyon dans le massif des Bauges, impliqué depuis de nombreuses années dans le développement de son massif. (...) »

Commentaires

G
Galaad, le 17.05.19 14:22

De quoi motiver les candidats aux 14 2000m des Bauges !

J
jc69, le 18.05.19 07:58

Beau projet dans une belle région mais je pense que c’est plus adapté aux raquettes qu’aux skieurs, surtout les locaux

Invité, le 20.05.19 22:37

Les raquettes auront toute leur place sur les itinéraires inter-refuge. Les skieurs et skieurs alpinistes pourront eux s'immerger dans les Hautes Bauges deux; trois ou quatre jours. Les connaisseurs des 14 2000m le savent déjà : il appartiendra à chacun d'imaginer ses combinaisons, ses enchaînements de sommets et d'antécime. Nouvelles approches: avisées et contemplatives, avec repeautages astucieux. Certains sauront même gagner les villages depuis l'Arclusaz pour rejoindre le lendemain le versant nord du Colombier, le traverser ...
Des classiques il y en a déjà.
"La montagne nous offre le décor à nous d'inventer l'histoire qui va avec". Nous la souhaitons aussi responsable; imaginative et pleine d'humilité. Prenons soin ses montagnes baujues et prenons soin de chacun d'entre nous afin que l'histoire soit belle. Restons au cœur de l'hiver curieux de nature , l'été viendra.

Invité, le 21.05.19 09:22

Espérons que Réserve Nationale et Développement Touristique continuent à cohabiter en bonne intelligence, l'augmentation potentielle de la fréquentation dans la réserve va nécessairement imposer plus de médiation. Là ou les passages étaient tolérés risquent de l'être un peu moins et on sait les skieurs pas forcément vertueux lorsqu'ils s'agit d'enjeux environnementaux. Une histoire à construire, passionnant en tout cas....

R
RGB, le 21.05.19 11:59

Bonjour,

Très beau projet
Document remarquable. dommage qu'il ne soit pas daté

Invité, le 21.05.19 20:07

Pour quand est prévu ce fabuleux projet ?

Invité, le 21.05.19 20:11

Joli commentaire de "tim"

Invité, le 23.05.19 19:04

Quel dommage de toujours continuer de construire et de réduire la wilderness.

Invité, le 23.05.19 19:43

Bien d'accord avec Etfo

Invité, le 24.05.19 15:27

la "wilderness" elle a été surtout défrichée dés le bas moyen-âge. Les futurs refuges dont il est question s'implantent au niveau des bâtiments d'alpages existants... S'agissant du respect de cette wilderness, la bonne question à se poser est plus vraisemblablement le dérangement, une étude est d'ailleurs menée sur le territoire de la réserve pour suivre les déplacements des "touristes" en vue de travailler sur ces questions.

Invité, le 26.05.19 20:49

Les parc nationaux ont fait je crois la preuve qu'il est possible de concilier fréquentation et préservation de la faune. Maintenant 90 à 100 lits répartis sur l'ensemble des 3 refuges et le tout sur 250 km / carré , cela fera - (je crois toujours) que 0,4 amoureux de la nature ou randonneur au km / carré ... Les recherches faites par les gardes de l'office national de la chasse de la réserve de chasse des Bauges parlent bien, je cite "de l'habituation de la faune" aux marcheurs.

Les enjeux actuels, ne sont pas sur la fréquentation ici évoqués ; ils sont sur la destruction des milieux par une exploitation forestière insensée ...
Tout là-haut aux sources "de la rivière sauvage" sur 10 kms, dans la réserve nationale de chasse, en zone Natura 2000, au coeur du Parc naturel régional, en plein géo parc Mondial unesco : de Bellevaux au Col du Haut du Four.

Je crois à l'éco-tourisme tout comme à cet adage "Que l'on protège ce que l'on aime" et je connais beaucoup de jeunes, de vieux montagnards qui l'aiment la montagne et que , heureusement qu'ils étaient là en 1963, les montagnards randonneurs, les montagnards touristes, les amoureux de la montagne pour la création et la défense du Parc national de la Vanoise. Oui je crois aux vertus de l'éco-tourisme, aux protections induites et aux mobilisations possibles pour ce que nous chérissons.

Actu ancienne, commentaires verrouillés