ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Politique et Société > Un méga projet du Club Méditerranée aux Verneys à Valloire

Un méga projet du Club Méditerranée aux Verneys à Valloire - Politique et Société


62 votes

Un méga projet du Club Méditerranée aux Verneys à Valloire

Proposé par Reglisse38 le 21.03.19 à 22:33 :: www.mesopinions.com :: 6168 vus :: 523 clics :: 36 commentaires :: Politique et Société

Savoyard de cœur depuis 40 ans, je me permets d’attirer l'attention de la communauté sur un méga projet du Club Med aux Verneys à Valloire, sur la route du Galibier. Un dossier UTN a été déposé. Il doit passer en commission de massif le 20 mai prochain.

Ce projet est démesuré par sa nature, son ampleur, son implantation et son impact environnemental: 1400 lits sur 9.4 ha et un complexe de 5 bâtiments sur 10 niveaux réunis par une barre de 260 mètres de long. Il écrasera le hameau des Verneys. Il pose la question de la capacité touristique maximale supportable et des limites du développement touristique.

Ce développement du « tourisme industriel » est en opposition avec l’objectif de station village authentique mis en avant par la station de Valloire ; il dénaturerait le hameau des Verneys et surtout la route du Galibier, inscrite au patrimoine pour son paysage.

L'association Valloire Nature Et Avenir a créé une PÉTITION pour manifester son opposition à ce type de développement. Elle a déjà recueilli plus de 9500 signatures au 21 Mars. Aidez-la à franchir la limite des 10 000 signatures et au delà. Tous les soutiens sont importants. Merci de votre aide.

Plus d'informations est aussi disponible sur le site de l'association vnea.net »

Commentaires

Invité, le 22.03.19 04:56

Désastreux pour le paysage et les retombées économiques pour le commerce local ne seront de toute évidence pas celles escomptées : le Club Med c'est du "all inclusive"

G
grandpic, le 22.03.19 10:21

Catastrophique. On signe et on ira sur le terrain ... Mauriennais de souche, j'ai constaté l'évolution : nous sommes devenus comme la Tarentaise : anglais, hollandais, allemand, parisiens et russes. De moins en moins de français peuvent se payer le ski et c'est pas normal. Quant à l'écologie ... la Maurienne est encore un peu sauvage, alors ... bref !

Invité, le 22.03.19 14:29

Le problème serait donc les étrangers. Le Marais est puant.

Invité, le 22.03.19 14:40

Sans vouloir défendre Cyrille il est vrai que les stations coutent moins chers aux étrangers grâce au tour opérator. Un séjour d'une semaine à 500e tout inclus dans une grande station coutera 1000 à 2000 pour un local. C'est pas du rascisme ou autre, juste une réalité. Les stations misent sur les séjours car les gens claquent plus leur tune que les locaux, c'est un choix de leur part. On peut faire ce constat sans ce faire traiter de fasciste. Après il reste les petite stations qui n'ont pas la même démarche mais elles crêvent à petit feu.
Quand on voit le forfait à 55e la journée et 43 la demi journée... désolé mais pas les moyens.

Invité, le 22.03.19 20:47

Comme ça, les français iront aux karellis.

Invité, le 22.03.19 20:57

Un méga projet... un de plus. Ce n'est pas nouveau le développement des Club Med en station. Le développement cela veut dire quoi en fait ?? Depuis toujours le dévlpt c'est "détruire, construire (quand le bâtiment va, tout va :) ), toujours plus, espérant plus de monde dans les stations. D'un côté il faut renouveler les lits pour garder un bon classement etc... d'un autre il y a les lits froids, même congelés car plus occupés du tout ou si peu. Faudrait déjà commencer par définir ou redéfinir ce que veux dire DEVELOPPER le tourisme. Ha oui, c'est vrai, il y a le chantage à l'emploi ! Aussi les recettes fiscales de la taxe foncière ? Mouais. Que ce soit le Club Med ou autre c'est pareil, c'est toujours plus de béton. (ou d'activités comme les baptêmes hélico)..., la vision à court terme. Développer le tourisme, cela pourrait aussi comprendre les "petits budgets", hors là, c'est tout l'inverse ! C'est aussi prendre en compte, les générations futures, qui je pense seront plus sensibles à l'environnement (ou je me trompe et sans tomber dans la stigmatisation, les plus riches paient et point ! ). Je signerai la pétition et vous souhaite bon courage, mais bon, faut pas rêver (obtenir des aménagements serait déjà un grand point). Un autre tourisme en Savoie est possible que le détruite construire, agrandir....

R
Reglisse38, le 22.03.19 22:43

Merci à tous les signataires de la pétition.

Pour répondre à Vivagel, c'est vrai qu'il faut utiliser une adresse email secondaire pour ne pas recevoir toutes les propositions mesopinions.com sur le mail principal. Merci de faire un petit effort.

Pour répondre aux autres, je crois que nous sommes tous d'accord sur cette évolution des stations vers une clientèle européenne voir internationale sensée être plus haut de gamme et payant plus cher. Pourtant on sait que les tours opérateurs négocient au plus serré avec les stations. Le prix réellement payé est d'ailleurs top secret.

Nous avons fait un petit calcul. A Valloire, le dossier UTN donne le chiffre d'affaire ski annuel de la SEM 13.8M€ et le nombre de journées skieurs 620 681 en 2017. Le taux journée moyen (TJM) est la division de l'un par l'autre: 22€. Sachant que le prix du forfait journée normal est aux alentours de 40€, quel
est le prix négocié par les tour-opérateurs (comme le Club Méditerranée) pour que le TJM atteigne en moyenne 22€ ? En supposant qu'il y ait autant de forfaits vendus au prix standard versus les forfaits tours opérateurs comme le Club Med, on arrive à un TJM tour opérateur de 4€ par jour !! Cela parait tellement bas que l'on se demande si il y a une erreur d'hypothèse! Quelqu'un a-t-il une idée? Peut-être est-ce qu'il y a beaucoup plus de forfaits tour opérateurs que de forfaits normaux??? Si l'on est sur du 70%, 30% on arrive à un TJM tour opérateur de 14€ peut-être plus proche de la réalité. Il s'agit juste d'évaluer un ordre de grandeur. Le but n'est pas de stigmatiser une station plus qu'une autre. Juste pour souligner que la réduction accordée aux tours opérateurs est probablement importante et du même ordre de grandeur partout.

Si ce raisonnement est correct, on peut se demander pourquoi les stations essaient de capter cette clientèle alors que leur TJM est si bas.

Peut-être est-ce à cause des autres dépenses de cette clientèle: locations de ski, cours, restaurants,...?

Une autre raison est parce que les recettes des tours opérateurs sont vues comme additionnelles alors que les recettes des forfaits standards sont vues comme peu variables (clientèle captive des résidents secondaires ou du proche piémont) et cela dans un contexte opérationnel des remontées mécaniques à coût fixe.

Vos commentaires sont bienvenus.

[pour ce qui est du prix des forfaits saisons accordés en début de saison, nous savons qu' ils comptent forfaitairement pour 21 jours. Comme ils coûtent 300€ dans la station de référence cela représente environ un TJM de 15€. Je ne connais pas la proportion de ces forfaits. hypothèse: 10%? ].

Invité, le 23.03.19 07:52

C'est quoi le problème ?
C’est normal les entreprises vivant du tourisme font des offres différentes en fonction des clients. C'est normal qu'un Tour Opérator achetant des milliers de forfaits ne les paye pas au même prix que le particulier achetant un forfait. C'est tout aussi normal qu'une personne resservant 1 mois de camping 1 an à l'avance bénéficie d'une remise importante par rapport à la personne débarquant samedi soir 31 juillet pour 1 nuit.
Valloire a décidé de faire affaire avec le Club Med. Ca concerne essentiellement Valloire. Compte tenu que ce sera plutôt un club dans le haut du panier en terme de qualité, ça ne devrait pas être vilain, et certainement moins moche que le goudron de cette route pourri du Galibier.

Invité, le 23.03.19 08:46

Ah enfin un beau projet ! Les dividendes seront chinoises, les emplois au smic français (quoique la rentabilité pourrais être améliorée par quelques travailleurs détachés), l'épuration des eaux à Vinci, et les taxes ? Ah ben non, pas d'impots parions que nos élus assurerons quelques avantages fiscaux et subventions à cette belle entreprise ...

Invité, le 23.03.19 09:13

En même temps, chacun est libre de proposer un autre projet à la commune, voir de se présenter aux élections.
Mais, le point de vue du bobo, qui passe sur la toute est voudrait voir un village traditionnel en montant au Galibier, fait doucement rigoler.

Invité, le 23.03.19 09:33

"bobo", ça y est, c'est dit. Bravo Boso ! Je me demandais quand il allait être lâché, ce sésame de l'argumentation qui permet à lui seul de balayer d'un revers de la main comme des miettes sur une toile cirée toutes les autres réflexions.

Invité, le 23.03.19 10:42

Ce grand projet doit être conçu de manière intelligente, avec une étude sociale et environnementale complète et surtout la pertinence pour le territoire d'un tel projet doit être démontré. Conçu en partenariat avec les locaux, amenant du travail digne.
Tout l'inverse des projets actuels à l'instar du Center Parc en Isère.
Si tel est le cas, une Zone à Défendre sera mise en place, gage de sécurité face à ces projets et surtout face au BoBour, bourgeois bourrins.

Invité, le 23.03.19 11:55

Bonjour,

nous lançons également une initiative similaire en Tarentaise pour faire ralentir cette fuite en avant ! Nous avons mener une enquête de fond importante sur les avantages et inconvénients de ce genre de projet, les conclusions sont sans appel : https://www.pact-tarentaise.com/lenquete

Les recettes du passé ne feront pas les emplois de demain, il est temps de changer de vision du futur !

X
XavierC, le 23.03.19 12:02

Je signerais bien la pétition mais après on est spamé par MesOpinions.com, c'est gonflant.

https://www.mesopinions.com/communaute/mon-compte/parametres/preferences-emails
Je ne souhaite recevoir aucun e-mails
Valider

L
Legazier, le 23.03.19 12:35

Je ne connais pas bien Valloire, je ne connais pas le projet que vous dénoncez. Mais à Samoëns, le Club Med a construit au plateau des Saix un grand complexe qui fonctionne depuis maintenant deux ans. Il semble que ce soit un club med grand luxe, les tarifs qu'on rapporte sont exorbitants.
D'un point de vue architectural, je le trouve très bien intégré.
La fréquentation de Grand massif me semble en hausse constante depuis deux ans. Le débit des remontées mécaniques a été augmenté ce qui fait que les attentes restent raisonnables dans les endroits stratégiques. Il n'y a pas eu de territoire supplémentaire consacré aux pistes sacrifié, même si il y a de nouvelles pistes(dans des zones déjà sacrifiées). Il est certain que si par exemple le Désert de Platé était menacé, alors là, il faudrait s'exciter.
Bref, au final, ce n'est pas le cauchemar, loin de là.
Dans l'hypothèse où le projet "Valloire" est équivalent, peut-être devriez vous vous plonger dans l'étude de Samoëns.
Pour ma part, la clientèle étrangère ne me gêne pas, au contraire, l'aspect cosmopolite est très sympa. Même si on aimerait bien que les français puissent avoir un niveau de vie équivalent à ces clients. Mais ce n'est pas la croissance zéro qui nous y mènera.

Invité, le 23.03.19 14:21

Merci à fred pour son lien très intéressant, montrant bien de manière très argumentée les enjeux actuels, et débouchant sur une proposition de signature d'un "pact" (Pacte d'Avenir Citoyen de Tarentaise), que même les visiteurs occasionnels peuvent signer. J'ai signé.

Invité, le 23.03.19 15:28

Legazier enfin un commentaire modéré.
Ca fait du boulot pour tout le monde de la construction, aux forfaits, transport et cours de ski.

Invité, le 23.03.19 17:19

@Legazier : L'enneigement baisse, va devenir problématique, et on continue à investir, dans une logique à courte vue. Pour moi, sans vouloir polémiquer, je qualifie cette démarche de "fuite en avant". Vers quoi ? That is the big question.
Ne vaudrait-il pas mieux se recentrer sur le développement d'un tourisme qui tienne compte d'un monde où la neige va devenir une denrée rare. Un tourisme moins industriel, où les jobs à venir seront différents de ceux qui existent actuellement.
On ne va pas pouvoir continuer à bétonner à tout va en montagne, c'est pas sérieux avec ce changement climatique qui est inéluctable vu qu'aucune décision sérieuse n'est prise pour y remédier, et que ça n'en prend pas le chemin, alors qu'il faudrait le faire "maintenant". Demain sera déjà trop tard !
On est dans un nouveau paradigme, il faut en avoir conscience. En montagne, on va vers des problèmes d'eau qui vont être très grave.
La question est : Est-ce qu'il vaut mieux anticiper pour s'adapter le mieux possible, ou ne rien faire en prévision, continuer comme avant ou comme maintenant, prendre ce qu'il y a à prendre et voir au fur et à mesure comment tout ça évolue, et tenter de limiter la casse au fur et à mesure. De toute évidence, il y a tout lieu d'être pessimiste, c'est la deuxième alternative qui va prendre le dessus, pour plein de raisons, et le Club Med peut se frotter les mains.
Mais à mon avis, ce n'est pas la bonne solution !

R
Reglisse38, le 23.03.19 21:02

Le document que Fred a proposé est très intéressant et je vous invite à le lire et à le signer.

La stratégie de méga-village est surtout bonne pour le Club i.e sa rentabilité. Elle pose de gros problèmes d'impact paysager et environnemental car nos vallées sont maintenant archi-construites. Il y a une sur-offre immobilière, ce qui dans un contexte de déclin du ski piste pose problème et je ne parle pas de l'été. La stratégie qui consiste à faire venir des personnes fortunées d'autres continents est un rêve qui n'a rien de durable.

Pour Samoens, je ne connais pas le site mais il semble très vaste.

Dans le cas de Valloire, nous sommes sur un versant de vallée étroite, en face de route du Galibier qui est très passante.
Rien d’idyllique. L'architecture du ce futur paquebot gigantesque ne s’intégrera pas dans ce qui existe. Ce projet va mettre les ressources en eau de la station sous tension avec le risque d'une pénurie...Alors que tout le monde est d'accord pour développer les activités estivales, personne n'a regardé l'impact de l'arrivée de ce complexe de 1460 lits sur ce qui existe. Le site d'implantation a été uniquement choisi car il était à proximité d'un télésiège pour accéder au domaine skiable. L'impact sur le réseau de ballade inter-hameaux, sur le ski de fond, les ballades en raquettes,...personne ne s'en est soucié. Le maire ne voit que l'arrivée de touristes supplémentaires pour faire fonctionner le commerce. Mais si il suffisait de construire de manière infinie pour que les clients viennent cela se saurait. Il suffit de voir les milliers de lits froids de nos stations pour comprendre qu'il y a un problème qu'il est temps d'adresser et qu'il faut arrêter ses nouveaux projets qui vous surtout amener des dégradations environnementales supplémentaires.

L
Legazier, le 23.03.19 21:08

Splatch:
Il y a des zones de montagne (ou de nature) qui sont sacrifiées au ski de piste. Ce que tu appelles "la fuite en avant" serait selon moi l'augmentation des territoires sacrifiés. Ce n'est pas le cas semble t il.
Le reste de ton argumentaire est tout à fait respectable, mais je ne le partage pas.
Vous devriez étudier les chiffres de Samoens, fréquentation, chiffres d'affaires des commerçants, pollution, déchets, consommation d'eau, eaux usées, délinquance que sais-je...
Quant à lire "en France, les profits sont privés et les pertes publiques", il suffit de voir combien d'entreprises mettent la clef sous la porte chaque année et ce sont les patrons et les actionnaires qui assument; de constater combien le pays est endetté et ce sont les contribuables qui payent la mauvaise gestion pour comprendre que cette affirmation est un peu idéologique.

Invité, le 24.03.19 23:07

Content de voir que le problème des lits froids est évoqué ici: on continue à construire à tout va alors que le taux de remplissage des stations est très loin des 100%. Il serait temps d'aller vers un modèle où l'on cherche à valoriser l'existant.
Le problème n'est pas récent et impacte fortement les stations qui cherchent des solutions pour y remédier, y compris construire plus pour compenser la baisse du parc locatif,ce qui ne peut pas être une bonne solution (augmentation des infrastructures entretenues par les collectivités, étalement urbain, coût d'entretien...).
Ce qui est positif par contre, c'est que les lignes bougent avec des initiatives de plus en plus nombreuses pour pousser à rénover le parc de logements existants et augmenter le taux e location et de remplissage des logements. Faire travailler des artisans et entreprises de rénovation génère aussi de l'emploi et de l’activité économique, mais pas pour les bétonneurs et promoteurs...

Invité, le 25.03.19 09:41

"le taux de remplissage des stations est très loin des 100%" : il n'est pas non plus ridicule partout, surtout dans les grosses usines justement...
Mais bon... le sujet est complexe et il faut se renseigner (ouïe !), et il y aura toujours des extrémistes pour monter en horreur les grands patrons investisseurs (chinois de préférence), qui vont nous spoiler, et en plus il n'y a plus de neige (même discours depuis... ? Solutions apportées depuis... ?). Les travailleurs/artisans ? Ben il en manque beaucoup, mais beaucoup, jusqu'aux métropoles alpines. Heureusement qu'il y a de la main d’œuvre qu'on peut faire venir de l'Est pour tout faire (et bon marché du coup). Et gnah gnah gnah montagne défigurée à jamais, mais oui bien sûr, dans ce cas la Terre/Nature n'est plus la plus forte ? Regardez ce qui se passe à Chernobyl ou Fukushima :) Une très grosse éruption, et ça remettra tout le monde d'accord... Pour revenir chez nous au temps présent, le territoire vit bien, et vraiment mieux qu'il y a un siècle, sans comparaison. Et le nombre de journées-skieurs ou autres activités n'est pas en chute libre dans autour de ces grosses stations, si ?
Sinon bien d'accord avec Boso, commençons par supprimer cette horreur de route goudronnée du Galibier avec tout ce que cela entraîne... Après on pourra peut-être écouter les (éventuels) touristes +/- lointains toujours prompts à signer une pétition en ligne sans véritablement être concernés.

T
taramont, le 25.03.19 12:17

signé sans états d'âme pour les soit disantes "retombées économiques"

Invité, le 25.03.19 13:12

Les pauvres investisseurs comme ils doivent trembler devant toutes ces signatures

Invité, le 25.03.19 13:22

"Par Splatch, il y a 2 jours 3 heures
"bobo", ça y est, c'est dit. Bravo Boso ! Je me demandais quand il allait être lâché, ce sésame de l'argumentation qui permet à lui seul de balayer d'un revers de la main comme des miettes sur une toile cirée toutes les autres réflexions".

+1 "Bobo", c'est la "reductio ad hitlerum" du 21ème siècle. Un seul mot visant à décrédibiliser le contradicteur sans fournir le moindre argument ...

Invité, le 25.03.19 17:44

Il faut tout de même en tenir un sacré couche pour critiquer des bâtiments plutôt sympa (c'est du luxe) tout en s'extasiant sur un morceau de bitume montant à 2642m d’altitude.
IL doit également y avoir la jalousie habituelle envers les personnes ayant de l'argent, et pouvant donc se payer ce type de séjours.

Invité, le 26.03.19 12:25

Désolant ce genre de projet. En tout cas, les hivers seront de moins en moins rudes et enneigés, et l'eau finira par manquer, alors plus de canons à neige, et encore moins l'alimentation en eau de ces machins en béton.

Invité, le 26.03.19 14:14

Arrêtons cette folie !!! Ce site magnifique à la disposition de tous gratuitement ne doit pas être saccagé par l'appétit de gains de quelques uns. Sans compter que le Club Méd n'est même plus français.

M
mdenizot, le 27.03.19 20:10

Je rigole, un peu tristement, en lisant sur "bobo". En France on a des injures comme ça qui disent tout ou rien... c'est un bobo, c'est franchouillard, c'est un gros bauf, ...
Avant c'etait p..é, ou tant....e, ou facho... Les nouvelles injures sont un petit peu mieux, mais en fait pas beaucoup mieux.
Splatch fait tres bien remarquer à quel point ce sont des sesames de l'argumentation. Une fois qu'on a été traite de "bobo", on ne peut plus rien dire. Toute conversation devient impossible et on reste sur nos divisions.

Invité, le 27.03.19 20:20

Non c'est faut, toute conversation n'est pas impossible mais quand on utilise le terme "bobo" ça a le mérite de résumer le personnage c'est pas péjoratif du tout, étant moi même éleveur je me défini souvent comme "paysan" tout le monde comprends de suite c'est pas péjoratif du tout et ça n'interdit aucune conversation bien au contraire.
Ou alors au fond de toi tu sais que tu es bien un "bobo" en sens le plus négatif possible et alors là "ya que la vérité qui fâche"

Joecook, le 27.03.19 22:31

Ou alors au fond de toi gilbert tu sais que tu es bien un "gros c*n" en sens le plus négatif possible et alors là "ya que la vérité qui fâche"

Invité, le 27.03.19 23:14

toi t' es surement un bobo en colère
je ne voulais pas provoquer la colère je voulais juste dire que "bobo" ça résume
mais de toute façon c'est pas le sujet du départ

L
Legazier, le 28.03.19 15:33

Mon idée n'est pas de défendre le club med. Toutefois, la lecture des deux références ne m'apporte que des doutes sur la bonne foi des "contre le club med".
S'agissant du 1er, le chiffre de 2000m2 (ce n'est pas beaucoup) est brandi. D'abord, le téléphérique gratuit et ses deux gares ont été démontés ce qui libère du terrain; les bâtiments ont été construits sur le haut d'une piste débutant dont le TK a été démonté et à la place d'un parking au bord de la route.
Ensuite sur les animaux: on voit des chevreuils, des chamois à deux pas des pistes, voire entre deux pistes en pleine saison.
La navette qui monte 24h sur 24 au pied des pistes à 2200m...la piste la plus basse est à Vercland à 900m, la navette qui y circule est électrique d'ailleurs. 2200m, c'est l'altitude de la Tête des Saix, le sommet des pistes de Samoëns...Les navettes parapente sont largement plus polluantes. Faut-il les interdire?
Quant aux vaches, elles continuent de paître sur le plateau des Saix l'été...
Bref, on a l'impression qu'il ne s'agit que de désinformation. De quoi faire plaisir aux lecteurs caressés dans le sens du poil. Mais cela n'apporte rien au débat.
La remontée "coulouvrier" draine trois accès, un de Samoens et deux de Morillon. Les pistes en elle-mêmes ne devraient pas être très gênantes, peut-être le hors piste déjà parcouru mais maintenant très parcouru est-il plus gênant. mais comme je l'écrivais plus haut, cette zone est sacrifiée au ski de piste...
Sur l'autre lecture: l'entreprise de TP a contaminé l'eau...OK. J'espère que cela n'étonne personne. Mais l'éleveur qu'on a l'air de plaindre pollue aussi...
Il ne doit pas y avoir beaucoup de chantier qui ne pollue pas.
Bref, dans une telle discussion, évitons de réagir de façon pavlovienne. Tout en se disant que les oppositions ont un rôle sain à jouer pour imposer des limites.
A Samoëns, ce sont des chiffres incontestables et non manipulés, des rapports officiels qui devraient être épluchés.

Invité, le 28.03.19 17:42

Legazier a dit :La remontée "coulouvrier" draine trois accès, un de Samoens et deux de Morillon. Les pistes en elle-mêmes ne devraient pas être très gênantes, peut-être le hors piste déjà parcouru mais maintenant très parcouru est-il plus gênant. mais comme je l'écrivais plus haut, cette zone est sacrifiée au ski de piste...

Et non, avant de mettre une remontée mécanique dans cette combe il y a 2 ans, il n'y en avait pas. Et la combe était interdite d'accès car c'était un refuge balisé pour le tétra lyre... Le hors piste était également impossible car aucun moyen de revenir sur le domaine skiable avec une végétation bien trop dense.

On continue de parler de désinformation et de manipulation ou je continue ?

Je te donne 1 pt tout de même, le Club Med est à 1600m d'altitude.

L
Legazier, le 29.03.19 20:55

Le hors piste se faisait sans descendre jusqu'au départ du télésiège effectivement.Aujourd'hui," il est beaucoup plus parcouru" et jusqu'au télésiège, "ce qui est plus gênant". Qu'est ce que cela change sur ce que j'ai écrit?
Où vois tu de la "désinformation"?
Tu connais bien Samoëns, alors, tu ne peux que voir que cet article est très mal documenté.

Actu ancienne, commentaires verrouillés