ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Matériel > Radio de Secours en montagne / votez pour le projet

Radio de Secours en montagne / votez pour le projet - Matériel


28 votes

Radio de Secours en montagne / votez pour le projet

Proposé par ANENA le 06.03.19 à 14:50 :: www.kocoriko.fr :: 3468 vus :: 694 clics :: 17 commentaires :: Matériel

Plus jamais seul avec RadioSecours ..."RadioSecours" est une radio, légère, très simple d’utilisation puisque équipée d’un unique bouton, qui permet d'entrer en communication avec les services de secours en montagne ... notamment dans les zones blanches où le portable ne passe pas. Géolocalisée, elle permet aux unités de secours de savoir où vous êtes, avec précision. Disponibles via des bornes automatiques, les RadioSecours ne seront proposées qu’à la location, ce qui permet de toujours profiter d’une radio entretenue et chargée. Le système, fonctionnel, porté par trois entités – EMD Ingénierie, Sysoco Montagne et l’ANENA – est actuellement en phase finale de tests et devrait très rapidement être disponible à la location. Ne manquent encore que quelques financements. Il vous suffit de voter pour le projet afin de lui permettre, s'il arrive en tête de ceux sélectionnés, d'obtenir un financement supplémentaire pour sa mise en place ! Merci d'avance de faire avancer la prévention et le secours en montagne ... »

Commentaires

Invité, le 06.03.19 18:38

Au vu de la façon dont c'est présenté, cela parait une bonne bouée. Mais, il faut savoir que pour l'instant, ce système ne peut s'appuyer que sur le maillage actuel de réseau radio, absolument inexistant hors des Alpes, je pense à minima aux Pyrénées. Et quant à un système de location, il n'est pas indiqué ni la localisation des points, ni le cout lui-même. Suis septique.

Invité, le 06.03.19 19:01

L'idée a l'air sympa, mais une question me vient à l'esprit; si c'est celui qui a la radio qui ce fait prendre dans une avalanche ?

Invité, le 07.03.19 08:45

L'idée est bonne et vaut la peine d'être développée. C'est vrai que si l'enseveli est celui qui a la radio on se retrouve au point de départ( le 112, la sonde et la pelle, et bonne chance!) mais il n'y a pas que des avalanches en montagne, un trauma peut être tout aussi dramatique et là, la radio est accessible et va largement faciliter les secours et l'évacuation du blessé. Donc moi je dis, ça vaut le coup de développer le concept. bon ski et ...prudence avec ou sans radio!

Invité, le 07.03.19 16:07

La location aucun intérêt, si à chaque fois que je vais en montagne je dois m'occuper de louer, trop compliqué.
En tant que pratiquant vous allez louer votre DVA avant votre sortie...

Invité, le 07.03.19 16:13

Pourquoi faire compliqué... Simplement avoir le droit d'utiliser une radio VHF sur le réseau de secours, sans licence. Le réseaux existe, les radios aussi...

X
xdo, le 07.03.19 21:23

Un joli business en incubation ....
Basé sur la principe de la location (ils auraient pu aussi faire une version abonnement) ...
Fini les achats, on est dans le monde du service, avec une fidélisation obligatoire des clients qui au final payent 10 x le prix réel.

Invité, le 08.03.19 07:29

OK pour pousser le projet en l'état, inimaginable de fonctionner à la location à terme... Laissez moi deviner, le point de location ne serait qu'à Grenoble quand on décide d'une sortie du jour au lendemain ?!

Invité, le 08.03.19 10:26

Les mecs psychotent parce que leurs téléphone ne passent pas ! Ils devraient se mettre à la pétanque.

Invité, le 08.03.19 14:52

Le mieux quand il n'y a pas de réseau c'est d'avoir une balise de détresse PLB au fond de son sac, c'est 250€ et sans abonnement.

Invité, le 08.03.19 16:09

je propose une expérimentation sur le quartier Mistral....

Invité, le 09.03.19 16:45

Quelques infos pour être plus clair : http://radio-secours.com/2019/03/09/radio-secours-question-reponses/

K
kanard, le 09.03.19 19:19

Yop yop,
pour ma part ce projet m'intéresse bien car je me suis fait un genou il y a deux ans et le téléphone ne passait pas. Heureusement, nous étions plusieurs mais nous avons dû séparer le groupe pour alerter les secours.
Je m'étais alors renseigné pour acheter une radio, et c'est vraiment pas simple (il faut aussi acheter une espèce de licence chaque année, et qui est tout sauf abordable pour un particulier).
Donc, ce projet est au top, pour mes sorties de fin d'année dans les écrins.

Invité, le 10.03.19 19:12

Comme le dit Jacques, pour donner un avis, il faut indiquer le prix de location et les points de location ! Un produit ou un service, ce n'est pas que l'objet, mais aussi son prix et toutes les modalités d'utilisation au sens large (expérience et parcours "client").

L'argument location = radio contrôlée avec batterie en bon état ne tient pas. J'ai mon propre DVA, je fais des contrôles croisés lors de chaque sortie, je vérifie l'état des piles etc...

La location vise les utilisateurs très occasionnels peu sensibles au contrôle du matos de sécurité.
Et en tant que pratiquant intensif, c'est totalement loufoque d'imaginer aller louer ce truc avant chaque sortie !

Quelques idées :
Pourquoi pas une fréquence montagne "ouverte" par l'ANFR et utilisable sans licence à l'instar de celle utilisée pour le vol libre ?
Un peu comme le réseau "collaboratif" RRM italien autour d'une fréquence PMR446. Un équivalent en VHF serait sympa...

Et pourquoi pas un "doublage" des relais existants du GRA (augmentant de manière marginale les coûts d'infrastructure),
- sur des fréquences différentes de celles existantes,
- avec ouverture relais sans identification du poste
- et avec une écoute moins prioritaire des PGHM ... mais une veille distribuée et collaborative (par les pratiquants).
Bref, un réseau de secours plus ouvert (un peu comme le canal E en haute savoie). L'ouverture du canal E au plus grand nombre génère-t-elle un abus d'appels ? Qu'en dit le SDIS ?

I
igal, le 13.03.19 21:43

Le concept est intéressant. Prix? Il faudrait la possibilité de pouvoir aussi acquérir la radio.
Une question: pourquoi ne pas étendre le canal E à toutes les alpes? Ce système a fait ses preuves en Haute Savoie et dans le val d'Aoste (sans parler de la Suisse). Les avantages:
- gratuité (on peut envisager une petite redevance pour l'entretien du réseau)
- utilisation simple (choix du relais automatique): il suffit de parler en appuyant sur le bouton.
- fréquence unique en direct ou par relais.

Le seul avantage apporté par ce nouveau concept est la géolocalisation automatique. Ce qui peut être très utile.

Invité, le 13.03.19 22:18

Beaucoup de commentaires intéressants. Tout a fait d'accord avec l'avis qu'il faudrait mieux une fréquence Vhf libre pour les secours. Faut juste trouver un moyen de financement , y a qu'à mettre l'idee a un énarque , sure qu'on aurait une usine a gaz.
J'utilise des baofeng en bibande, en cas de secours j'espère trouver une assitance sur la fréquence parapentistes , sinon en mémoire j'ai les refuges et sociétés d'exploitation des stations

Invité, le 14.03.19 13:05

Bon courage, sachant que l'utilisation d'une radio VHF est normalement soumis à la détention d'une licence de radio amateur...
Seules quelques tolérances sur des fréquences type FFVL parapente, qui je le rappelle en théorie est là pour diffuser (balises vent ou secours qui communiquent dessus) et non pour causer... On est vraiment en limite de la législation.

Il est clair que d'avoir une fréquence "ouverte" sur les secours ça ne couterait peut-être pas grand chose. Seulement vous imaginez le bordel ? Je pense que ça causerait dans tous les sens pour un oui ou pour un non, pour une cheville froissée...

L'avantage du système actuel, c'est que seuls les pros ont accès au réseau de sysoco montagne (avec un système qui déclenche les relais). Et que l'appel au 112 permet une régulation transparente pour les autres usagers.

Déjà que la fréquence FFVL c'est le bazar quand des mecs s'en servent pour discuter...

++

Invité, le 14.03.19 13:55

Il existe des balises de détresse (PLB) sans abonnement pour environ 300 € avec une durée de vie de la batterie de 5 ans. Certes, elles ne permettent pas la communication directe avec les secours...

Actu ancienne, commentaires verrouillés