ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Ski alpin et ski de fond > Montagne, faut-il une police des pistes ?

Montagne, faut-il une police des pistes ? - Ski alpin et ski de fond


0 vote

Montagne, faut-il une police des pistes ?

Proposé par Jeroen le 20.01.18 à 11:57 :: www.ledauphine.com :: 3775 vus :: 612 clics :: 39 commentaires :: Ski alpin et ski de fond

Dix personnes sont décédées l’hiver dernier pour raisons traumatiques sur ou près des domaines skiables. Si les accidents diminuent et concernent à 93 % des chutes solitaires, les collisions sont en hausse. Entre prévention et répression, comment gérer la cohabitation sur cet espace toujours mieux aménagé et déjà réglementé ? »

Commentaires

E
Etienne-H-, le 20.01.18 14:27

Il faudrait surtout une police de la fête...
https://youtu.be/Ka7s1IwD_VQ

Invité, le 20.01.18 18:12

En même temps, quand on voit le nombre de guignols qui il y a sur les pistes ...
En plus du risque avalanche, il faudrait qu'ils mettent un risque 'collisions' en fonction de l’affluence ;).

J
JMC63, le 20.01.18 19:09

C'est pas pour cela (entre autres bonnes raisons) que nous pratiquons le ski de rando ? ;)

Invité, le 20.01.18 19:34

Le problème n'est pas de choisir entre répression et prévention mais de trouver les astuces pour faire du fric avec de la répression déguisée en prévention.
Un peu à l'image de ce qui se passe sur les routes!

Ceci dit, entre ces dangers, l'arnaque des forfaits, les prix pratiqués en restauration, les parkings payants obligatoires, le manque de respect des gens qui se doublent aux remontées et j'en passe, les investissements faciles avec nos impôts, et tout ce que l'on peut dire sur le coté écolo, je me demande comment on peut encore fréquenter les stations de skis!

B
Barbossa, le 20.01.18 20:18

Pat le rageux ;-)

Invité, le 20.01.18 21:22

Très très bonne analyse de Pat. C'est la Vérité ! J'adopte.

L
le ded, le 20.01.18 21:25

je me demande comment on peut encore fréquenter les stations de skis!
Parce que les pistes sont bien damées et que ça carve sa mère.

F
fabb, le 20.01.18 21:31

Analyse de Pat partiellement bonne... comment a-t-on tous ici appris à skier? Y a tant de skieurs 100% rando que ça, même depuis leur 8ans?
Je l'avoue, j'achète quand même un forfait ou deux, quand j'emmène mes enfants skier notamment, et j'ai pas envie qu'un skieur lyonnais (c'est un exemple, pour illustrer :) pas taper...) approximatif m'en coupe un en deux...

Invité, le 20.01.18 22:25

Ce n'est pas parce que l'on trouve que tout est cher dans les domaines skiables (et c'est la pure vérité) que l'on n'y va jamais. Qui trouve le carburant à bon marché actuellement ? Et pourtant nous roulons quand même, même lorsque nous voulons faire nos petites sorties "PEUF" le week-end. C'est comme ça. Mais tout le monde râle sur les prix quand ça augmente, mais ça n'empêche pas la consommation pour autant.

B
bebere73, le 20.01.18 23:43

D'accord avec Pat, sauf peut-être sur le côté écolo, parce qu'en rando pas sûr qu'on puisse s'autoproclamer écolo en faisant 50 sorties à la journée dans l'année... Sinon s'exciter pour 10 morts par an dans les parcs d'attractions que sont devenues la plupart des stations, bof bof.

Invité, le 21.01.18 08:35

JM dit
C'est pas pour cela (entre autres bonnes raisons) que nous pratiquons le ski de rando ? ;)

Alors comment se fait il qu'il y a des quantités de skieurs de rando sur les pistes ( cette semaine à la Balme) avec des vrais risques de collision

Invité, le 21.01.18 12:28

Il est vrai que cela serait pas mal quand même ...
Quand on voit: i) des snowblades à fond et sans controle, ii) des groupes en pause, au milieu de la piste juste en aval d'une rupture de pente, iii) des groupes de nains derrière un mono qui barre la piste du bord gauche au droit, sans laisser 50 cm pour passer ...
Mais bon, dans l'ensemble cela se passe bien.
Reste que si on limite la vitesse, les skieurs bons skieurs (rapides et sous controle) vont avoir des ennuis ou vont aller en hors piste tout le temps, par toutes les conditions.
Le casque devient quasi obligatoire sur piste, pour les skieurs un peu lent, en cas de collision avec une luge à foin supersonique!
@fabb, les lyonnais ne sont pas tous des mauvais skieurs ... je peux t'en faire la démo!
Concernant la répression / prévention - on peut faire de la répression non mercantile, bien que je sois non favorable à la répression. Si cette répression devient malheureusement la solution, un permis de skier à 12 points (gratuit, pour tous, par défaut), chaque infraction un nombre de points en moins mais sans amende. Plus de point, plus d'accès - mais cela serait un vrai monde de merde. Conclusion : vive le ski de rando, et les petites stations pour apprendre les bases à tous les ages.

D
Dofre, le 22.01.18 11:19

@fabb: je connais un skieur 99.5% rando: deux heures sur piste (son pire souvenir de ski selon lui), et le reste en rando. Il skie pas trop mal sauf lorsque la neige est dure où là c'est moche à voir. Ma thèse c'est qu'il y a une façon de skier par type neige. Donc sur une piste damée, on apprend à skier sur la neige damée, et ça ne sert pas à grand chose en rando (sauf à la limite sur la moquette à poils courts où c'est similaire).

Invité, le 22.01.18 11:43

Qui êtes vous donc messieurs les donneurs de leçons ??
Je suis skieur alpin, randonneur,fondeur,vivant en parti du tourisme et avant tout haut savoyard ...
il y a certes beaucoup de problèmes en station mais l'économie en dépend directement que faire ?
Mes grands parents étaient des paysans qui ont vu le tourisme arriver et sortir les gens de la misère..
j ai beaucoup de mal à entendre ces discours peu constructifs souvent émis par des gens d'ailleurs venus ici travailler et vivre mieux et qui voudrait tout changer et nous faire revenir en arrière..
je ne pense pas que le ski de rando ai apporté grand chose à la montagne même si je le pratique régulièrement et il serait beaucoup moins facile si le ski alpin n avait apporté les skis plus larges
Messieurs pour qui vous prenez vous ??

Invité, le 22.01.18 12:01

On se prend simplement pour des gens normaux qui demandent de la considération et non des pigeons que vous plumez comme par exemple la semaine dernière sur La Rosière où le forfait se vendait au tarif habituel alors que la moitié de la station était fermée pour cause de mauvais temps! Les "pauvres" paysans sont maintenant de riches familles locales qui se sont accaparées tout ce qui peut rapporter (hôtel, restos, commerces ect....) ne laissent de chance à aucun nouvel arrivant et pire se tirent encore dans les pattes pour manger encore plus du juteux gateau! Belle mentalité

Invité, le 22.01.18 12:32

Je ne travaille pas en station et je ne"plume" personne monsieur..
les remontés mécaniques sont exploitées par des financiers bien souvent je vous l accorde..
je n'y peu rien et vous non plus..
Il ne faut pas tout mélanger,mettre tous les acteurs de la montagne dans le même sac est un peu facile..
En fait votre gros problème c est toujours le même ...
Vous n êtes capable que de critiquer les choses et les gens ..
Que doit on améliorer selon vous ??
Doit on vivre comme il y a 150 ans ??
Doit on disparaitre pour faire de la place à qui à quoi ??

Invité, le 22.01.18 13:17

T'inquiète skieur74, c'est viscéral, ils peuvent pas blairer les ''stations'', ils ont appris à skier tout seul dans leur coin et si possible où c'est pour ceux qui ont une grosse paire, voire des fois ils fabriquent leurs planches et ils ont jamais besoin de rien, rien, rien, rien nada. Ah pardon, sauf un ''qu'on connait'' (sûrement celui qui a vu l'ours) qui a fait 0.5% de piste : soit il est un peu monomaniaque de la mesure, soit il est précis (put... 2 heures pile) soit quoi ? Mais c'est qui ce mec en fait ? il représente quoi ? Et bien si, une nouvelle méthode de ski et ça vient de paraitre y a une heure trente, ici même. Franchement on vit une époque formidable !

Invité, le 22.01.18 13:20

Il y a beaucoup de gens "normaux" en station qui travaillent tout simplement et qui méritent qu 'on les respectent tout comme vous et moi...

Invité, le 22.01.18 13:32

Merci MI8_addict...
Ils doivent avoir avoir une vie ennuyeuse pour être aussi grincheux...

R
Rico38, le 22.01.18 15:19

Skieur74,
le ski de rando n'a pas apporté grand chose a la montagne?
Non, effectivement rien du tout, ni en bien ni en mal, le ski de piste par contre n'a fait que la détruire.

Tu voulais probablement parler de ce qu'a apporté le ski au monde de la montagne?
Alors la, il faut remettre les choses dans leur contexte.
Le ski de rando est au départ un moyen de transport, il a permis aux gens de se déplacer en hiver, de chasser, de faire du commerce, de se rencontrer, de traverser les montagnes, de vivre en hiver! On utilise des skis depuis des siècles !
On parle la d'une révolution pour les populations montagnardes, ni plus ni moins. Cela permettait de désenclaver des villages qui ne voyaient pas un seul étranger (comprendre: un gars du village voisin) de tout l'hiver!
C'était un peu la roue des populations montagnardes en hiver ou des peuples nordiques!!!
Mais ça je ne te l'apprends pas car tes grands parents ont plus que probablement pratiqué le ski dans cette optique la.
Et c'est seulement par la suite que c'est devenu un sport (et encore c'est loin d'être le cas dans tout les pays).

Pour ce qui des apports du ski alpin au monde de la montagne?
Ben t'y as répondu, si on exclu du monde de la montagne toute la population animale et végétale ça a rapporté des retombées économiques depuis les années 60 ou on a commencé à construire des stations un peu partout. (on devrait donc y ajouter: pollution, destruction, accaparement des surfaces, des habitats naturels etc etc).

En d'autres termes, le ski alpin doit ABSOLUMENT TOUT à la pratique séculaire (voir millénaire) du ski normal (et oui) que l'on appelle (entre autre) depuis peu de temps ski de rando...

Alors oui, si l'économie dépend d'un truc dont on se rend bien compte qu'il pose plus de problèmes qu'il n'apporte de solutions et bien il faut changer d'économie, ça tombe bien, c'est exactement l'enjeu de ce siècle...
Le problème quand on remet en question ce genre de choses, c'est que les antis pensent que c'est un retour en arrière, ils ne comprennent pas que c'est en fait un bond en avant.

Invité, le 22.01.18 15:56

Mon pauvre charic ce que tu affirme c'est une vision "disney"de la vie des gens de la montagne la je suis obligé de réagir, la vérité c'est que dans le passé pas si lointain les gens de la montagne ils étaient si pauvres qu'ils n'avaient même pas de quoi acheter de chaussures (des personnes tres agees peuvent encore en temoigner sans probleme ) alors de la à avoir des skis ! Il est evident que les stations ont contribues fortement créer un peu de richesse pour maintenir des actifs sur place ,les stations permettent le maintien sur place de centaines de milliers de travailleurs saisonniers dans les alpes !!!

F
fabb, le 22.01.18 16:17

@toto: tinkiet, je chambrais gratuitement... je dois d'ailleurs skier plus mal que plein de Lyonnais. Et si la période où on se sent à l'étroit sur les pistes correspond à celles ou les numeros exotiques (69, 75, 92...) fleurissent sur les parkings, le skieur gronobloa qui se croit tout permis existe aussi, malheureusement...
@Dofre: ben, non, désolé, quand tu as 8 ou 10ans, tu apprends pas le ski en rando (sauf Rahan peut-être...), mais avec un moniteur, et sur une piste dammée...
@skieur74: je suis navré d'autant d'animosité à ton commentaire. Je suis bien d'accord qu'on ne doive pas amalgamer tous les habitants locaux avec les dérives qu'il y a pu avoir dans l'exploitation de la montagne. Les citadins qui râlent que tout est pollué et sur-exploité sont les premiers à trouver scandaleux que leur bière (servie à 2500m) ne soit pas tout à fait fraîche...

R
Rico38, le 22.01.18 17:17

J'ai peut être été maladroit dans certaines formulations mais on ne fait pas du ski qu'en France, dans les pays nordiques, Sibérie, dans les montagnes chinoises et autre, la pratique du ski est millénaire et souvent utilitaire, elle se rapproche plus du ski de rando que du ski de piste et les gens n'étaient ou ne sont pas plus riches que nos anciens.
Dire que le ski de rando (au sens large du terme) n'a rien apporté aux populations montagnardes, c'est inverser les choses, c'est l'origine même du ski...

"Il est evident que les stations ont contribues fortement créer un peu de richesse pour maintenir des actifs sur place ,les stations permettent le maintien sur place de centaines de milliers de travailleurs saisonniers dans les alpes !!!"

Je n'ai jamais dit le contraire.

Invité, le 22.01.18 20:05

e suis content de partir bientot. je ne compte plus les sorties ski au pied au depart de mon chalet. 100 par saison plus ou moins quant je dis bientot les administrateurs de ce site me comprennent pas de salut pour ce genre de mec. terrible moi non plus aucun salut en montagne.tout fout le camp.a 70 balais je sors seul et je me fout du quand dira t on.je peux regarder mes petits enfants en face,pas d eau pas def etc..

Invité, le 22.01.18 20:16

Pas de dico non plus on dirait...

Invité, le 22.01.18 20:21

"un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brule "
Finalement ce n'est peut etre pas vrai !

Invité, le 22.01.18 23:13

Bonjour,
Je tiens tous à vous saluer malgré vos discordes.
Selon moi, nos montagnes (je suis de la vallée de l'arve depuis x-génération) ont été un moyen de développer fulgureusement notre économie. Je suis prêt à parier que la plupart d'entre vous sont d'ailleurs habitants de la région grâce à sa dynamique de l'emploi. Vous savez j'ai envie de vous dire que nous avons un sentiment d'appartenance à notre région et il est selon moi normal de la défendre et j'éspère que certains comprendront mon expression directement issue du patois du cru à la fin "tirer les yeux chier dans les creux" il y en a assez. Nous sommes chez nous la montagne est randonneuse, pistarde, fondeuse et j'en passe.
Pour finir on pourrait encore parler des 50 km que de nombreux d'entre nous font pour aller récupérer un salaire suisse et qui voudraient habiter dans une vallée propre où on ressent les bienfaits de l'air de la montagne.

Ce problème est insoluble et je pense que chacun pourrait faire la part des choses je ne sais même pas pourquoi nous parlons de ça: personnellement je ne rêve pas de manger des patates et de me soigner les dents à la gnôle.
merci bonne soirée

J'ai 17 ans je tiens à le préciser.

Invité, le 23.01.18 07:27

Parler de ça, ça sert au moins à s'apercevoir qu'il y a des mecs de 17 ans qui sont capables de prendre position en se basant sur ce qu'ils vivent et voient autour d'eux au quotidien et non pas en pompant des convictions imbéciles et surréalistes diffusées la plupart du temps par des gens qui n'ont pas vécu grand chose de concret et de logique

Invité, le 23.01.18 08:20

Il y a en tous cas beaucoup d 'hypocrisie et de médiocrité dans ces discours moralistes...
Je suis navré que l on dénigre la réussite de gens qui travaillent tout simplement et qui créent un peu de richesse ...
Souvent quand on passe sa vie à regarder et envier les autres c'est qu on est pas capable de faire grand chose soi même...
Nous pouvons surement nous passer de ces gens qui ne nous apportent rien du tout..
Bonne journée à tous quand même et bon ski !!

D
Dofre, le 23.01.18 14:15

@MI8_addict: ce n'est pas l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours, mais mon meilleur pote. 2h environ, effectivement c'est peut-être 1h30 ou 3h, enfin en gros ça fait une demi-journée. Il n'est pas monomaniaque, c'est juste qu'il n'aime pas et je ne vois pas pourquoi il devrait se forcer à aller en station sous prétexte "qu'il faut faire comme ça". Il ne représente que lui, mais du coup son exemple prouve qu'il n'est pas obligatoire d'aller en station de ski pour apprendre à skier. Et effectivement c'est une méthode d'apprentissage du ski parmi d'autres (qui existe apparemment depuis plusieurs milliers d'années puis que le ski est apparu il y a 10000ans et la dameuse vers 1960. Mais si tu préfère dire que cette méthode existe depuis 1h30, je ne peux t'en empêcher).

@fabb: Dire "quand tu as 8 ou 10ans, tu apprends pas le ski en rando, mais avec un moniteur, et sur une piste dammée...", c'est faire preuve d'une grande étroitesse d'esprit, car non seulement on est obligé d'aller en station, mais en plus apparemment, on ne peut commencer à skier avant 8-10 ans, on est obligé de prendre un moniteur (les parents étant trop fainéant pour apprendre à leurs enfants?), et on doit rester sur les pistes damées... ça fait beaucoup d'à-priori je trouve.

PS: je n'ai rien contre les stations tant qu'elles laissent un peu de ressources en eau et n'occupent pas 80% des espaces skiables d'un massif. Par exemple dans les Alpes du Sud, je trouve que l'emprise des stations reste raisonnable.

Invité, le 23.01.18 19:41

la solution est simple, qu'on arrete de faire des boulevards sur les pistes et qu'on remette des bosses!
La vitesse et le manque de controle sont un réel probleme, avec des bosses celui qui va a coin sans controler s'arrete en general assez vite!

Invité, le 23.01.18 19:44

@skieur74, je crois que comme donneur de leçon tu en imposes quand même pas mal! Personne n'a critiqué les gens qui bossent comme "tout le monde", les salariés lambda ou encore les saisonniers. Il y a simplement le constat qu'en station une catégorie de personnes ou de financiers comme tu dis ou appelles les comme tu voudras s'engraisse généreusement et très facilement sur le dos des autres. Vendre un forfait plein pot alors que la moitié de la station est fermée c'est de la malhonnêteté! Vendre une soupe de légumes 15Eur même si elle est du jour, c'est du vol!
Que peuvent faire les locaux, demandes tu? Franchement quand je vois les vacanciers arriver avec leurs courses dans le coffre pour la semaine si j'étais la superette du coin je saurais quoi faire! Mais à priori cela ne gêne que nous, les envieux et dénigreurs, qu'un paquet de fruits secs vendu 3,80Eur "en bas" soit à 5,60Eur 1800mt au dessus!
Personnellement j'ai une autre idée de ce qu'est la réussite.

Invité, le 23.01.18 22:46

@Tanpat .Dis dis nous voir ce que tu vends? à qui? et à quel prix? pour qu'on puisse avoir une idée de ta réussite

Invité, le 23.01.18 22:56

Tanpat ne doit pas faire un métier ou l' on se "mouille"beaucoup...

Invité, le 24.01.18 11:13

Cela dérive, on partait sur, fort malheureusement, une vraie question puisque de moins en moins de monde montre du respect pour autrui (i.e. skier à sa vitesse, sa maitrise).
@fabb, j'avais bien compris ...
@Tanpat, plutôt d'accord sur le gavage de certains commerçant. Il reste que l'on peut trouver de vrai restau, vendeur de fromage et autre charcuterie honnête, mais rarement dans les stations. Chacun est libre de les boycotter à sa manière. Reste que monter le coffre plein de victuailles achetées au supermarché est souvent plus économique, mais pas forcément plus malin.
Pas encore de gosse, mais quand j'initie des adultes au ski, j'ai souvent peur en voyant des gros blaireaux descendre à tombeaux ouverts au milieu des gens plus lents. Heureusement qu'il reste fréquent de voir des pisteurs ou moniteurs recadrer un peu ces couillons.

Invité, le 24.01.18 12:40

@Dofre: ''son exemple prouve''... ah bah alors, vite le prix Nobel du ski ! Put... ça c'est de la démonstration: Donald sort de ce corps... moi y a mon meilleur pote et ben il a appris à skier en station et il skie vachement bien et il fait même de la rando... ce qui ''prouve'' que l'un n'empêche pas l'autre. En fait, c'est juste ça le point: y'en faut pour tous les gouts et il y a largement de la place pour toutes les pratiques !

Invité, le 24.01.18 14:32

plus de dico, plus de livre,il n y a pas que la bibliothèque qui a brulée,c est ma profession de foi.jeroen peut critiquer une trace trop raide,a voir une sortie sur chamechaude,mais ne supporte pas certains commentaires.pour info je me cite:pas besoin d etre un professionnel de la montagne pour savoir que les conditions metéo rendent la pratique de la montagne très dangereuses,question d expérience,en aucun cas je remet en question les compétences et le dévouement de ces corps de métiers,que je consulte régulièrement pour compléter mon analyse,et que je ne remercierais jamais assez lors de mon sauvetage il y a plus de 20ans.2e

F
fabb, le 24.01.18 16:36

@Dofre...
Peut-être que vos parents vous ont emmené au ski tôt et savaient skier! les miens ne savent pas, et j'ai chaussé des skis pour la première fois quand j'ai pu, étant bien content qu'il existe d'autres possibilités pour apprendre, et une crêpe à la fin.
Vous préférez traiter de fainéants sans savoir, et c'est moi qui ai des a-priori?
J'attends de voir ce que vont donner vos rejetons qui vont remonter les pentes à pied à 5ans et apprendre tout avec vous (ou avec votre copain des cavernes)...
A leur place, je pense que je vous ficherais les skis en travers de la tronche à la 2e descente.

Invité, le 24.01.18 20:34

Ce n'est pas l'existence des stations qui sont à remettre en cause, elles ont permis à des vallées "Péchiney" de ne pas sombrer.
C'est plutôt les extensions immobilières et celles de domaines skiables qui ne servent qu'à engraisser encore plus une minorité d'actionnaires tout en contentant pendant 1 mois 8% de la population française (CSP+ en majorité) qui peuvent se permettre de se payer 1 semaine de ski, tout cela avec la téloche qui mazoute la tête des 92% restants avec la météo des neiges et tout le toutim.
Bon à part ça :
Frittage en règle avec un pisteur (sur son skidoo au diesel ...) aujourd'hui à Corrençon.
S'il se reconnait, je poursuis sans problèmes le dialogue idiot et Mayflowerien initié ce midi ...
Il y a même mon mail.

Actu ancienne, commentaires verrouillés