ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Alpinisme > Un encadrant du CAF condamné

Un encadrant du CAF condamné - Alpinisme


32 votes

Un encadrant du CAF condamné

Proposé par Juhlen le 17.01.17 à 15:38 :: www.ledauphine.com :: 2993 vus :: 1380 clics :: 13 commentaires :: Alpinisme

Un encadrant du Club alpin français condamné à un an de prison avec sursis pour avoir laissé partir une cordée dans la traversée des Courtes. »

Commentaires

Phil'Ô, le 17.01.17 18:44

Quelle misère que ce genre de drame finisse devant les tribunaux !

Invité, le 17.01.17 19:36

Et oui il faut toujours un responsable dans notre société surtout quand tu sors avec un club... c'est super compliqué la gestion d'un groupe quand tu es le "responsable".

G
Galaad, le 17.01.17 19:40

@Phil'Ô : le procès qui a eu lieu le 5 décembre démontre parfaitement tous les manquements à tous les niveaux du déroulement de la course qui ont abouti à la tragédie. N'est-il alors pas normal que le responsable en réponde ?

Phil'Ô, le 17.01.17 19:45

@Galaad : Oui, probablement... A noter que je ne juge absolument pas le fond du problème. L'encadrant a certainement commis des erreurs pour être condamné... C'est juste qu'à force de tout judiciariser, il ne faudra pas regretter qu'il y ait à terme une pénurie d'encadrants bénévoles.

Invité, le 17.01.17 19:59

Pour avoir fait des formations au CAF pour être encadrant, franchement ça fait pas envie...faut être motivé car on te parle sans cesse de responsabilité et justice.... J'ai fait toute mes formations pour passer l'initiateur ski mais franchement j'ose pas passer le cap un peu à cause de ça.

G
Galaad, le 17.01.17 20:09

Pourquoi argumenter sans savoir ce qui s'est passé ? Il me semble que dans le cas précis les familles n'ont rien exagéré en sollicitant la justice. C'était la moindre des démarches qu'elles pouvaient entreprendre.
On peut toujours ergoter sur le verdict qui touche toujours nos sensibilités personnelles.

X
xy73, le 17.01.17 20:10

C'est bien pour tous les problèmes de responsabilité et de justice que j'ai tout arrêté les encadrements,on vit dans un pays au il faut trouver un responsable et faire travailler les tribunaux, après on viendra se plaindre qu'il n'y a plus d'encadrement pour les activités de montagne et autres.Bon courage à ceux qui veulent encore prendre ce risque

Invité, le 17.01.17 20:15

@xy73 :Quand il y a mort d'homme dans une sortie encadrée avec un responsable il est completement normal que cela soit jugé devant un tribunal, c'est pas nouveau.

L
le ded, le 17.01.17 20:16

",on vit dans un pays au il faut trouver un responsable "

Ah, et t'en connais un où c'est différent ?
Je rejoins Galaad dans sa réflexion.

P
pague, le 17.01.17 20:20

"Il devra en outre payer près de 300 000 euros de dommages et intérêts aux diverses parties civiles."
A espérer que les assurances club ou perso vont assurer ...

Invité, le 17.01.17 20:27

Il faut tout de meme rappeler que cet encadrant a fait n'importe quoi et que 2 personnes sous sa responsabilite sont decedes.

Invité, le 17.01.17 20:44

Si, il faut passer le cap N, sauf que tu seras peut-être un professionnel de la montagne et non pas encadrant qui apparemment la loi caf à de sérieux problèmes..c'est trop récurrent !
Un professionnel est responsable de ses actes et décisions, 'ce qui n'est pas le cas des caf'. Rappelez-vous de tous les accidents caf , c'est tjs à cause d'erreurs humaines...que vous vouliez ou non, ça c'est dit. On aurait des choses à raconter..qui sont vu sur le terrain, c'est tellement aberrant que l'on se demande si l'on ne rêve pas !

Invité, le 17.01.17 20:50

apparemment les experts dans le domaine judiciaire ne manquent pas !

sinon, simplement pour rappel : Celui ou celle qui encadre est sensibilisé(e)/informé(e) et accepte ce genre de situation et les décisions qui peuvent en découler ... Inutile donc de se laisser déborder ... Certain-e-s ont vraiment tendance à ne pas se ctrler ... Peut-être les méfaits de la tv ou autres modernités, ou finalement l'affectif, la peur, ... prennent quasi systématiquement le dessus sur la sérénité et le bon sens ! pas étonnant que pour bcp les guibolles tremblent quand la pente se redresse un peu ...

Pour résumer, nous ne pourrons pas nous mettre à la place ni de l'encadrant ni des familles, ni des victimes, ni des juges, ni de la montagne ... Contentons nous donc d'apprécier si le droit stricto sensu a été respecté et appliqué ... en dehors de toute émotivité, ...

Pour terminer et en rajouter une couche (maintenant que la sous couche est là ;), il semble important d'intégrer que l'encadrant est au courant de ce qui peut lui arriver puisqu'il est formé (un module aborde ce sujet), les participants sont également au courant et pour ces raisons là, pratiquent dans un cadre bien défini en principe ... Les familles sont libres de leurs décisions et s'en remettent à la justice si elles le souhaitent. Et plutôt que de s'épancher tel des discussions de bistrots, peut-être que cette situation et la décision qui en a découlé feront progresser les choses et donc éviteront à l'avenir que cela se reproduise ... Quant à la montagne, elle fait bien ce qu'elle veut, et il se trouve que dans l'ensemble elle est encore bien gentille vu ce qu'elle subit ...

Commentaires verrouillés