ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Nature et Ecologie > Retenue collinaire, Commune de Lans en Vercors

Retenue collinaire, Commune de Lans en Vercors - Nature et Ecologie


13 votes

Retenue collinaire, Commune de Lans en Vercors

Proposé par cyss38 le 20.11.16 à 13:52 :: www.mairie-lansenvercors.fr :: 4022 vus :: 449 clics :: 53 commentaires :: Nature et Ecologie

Voilà le lien vers les documents de l'Enquête publique à Lans en Vercors concernant le projet de retenue collinaire.
Dit autrement, si j'ai bien compris, le but est de mettre des canons à neige sur la partie "débutant" de la station.

A noter qu'il a été dit que si les canons étaient déjà présents, Lans en Vercors aurait pu ouvrir la station le we dernier.... juste le temps du we et après avoir consommer une quantité d'eau non négligeable.

Je me demande ce que l'on peut faire dans le cadre de ce type d’enquêtes, et je me pose la question de la pertinence de ce type d'équipements dans une station de petite taille. »

Commentaires

Invité, le 20.11.16 18:56

le jour ou tous les arbres seront abattus
le jour ou tous les animaux seront tués
le jour ou toutes les eaux seront polluées
le jour ou l air sera devenu irrespirable
le moment sera venu de comprendre que
l on ne peut pas manger l argent.

M
mollotof, le 21.11.16 14:13

ben on peut toujours rêver et profiter de l'enquête publique pour aller en mairie faire part de nos observations contre cette saloperie... Mais faut pas rêver ... Vu le conseil municipal de Lans et avec Chabert à la Région (il est VP du PNRV aussi).

Sinon, on peut commencer a préparer une ZAD ....
:-/

M
mollotof, le 21.11.16 14:18

Pour info:
Source: Journal communal de nov. d'une commune alimentée en eau par Casserousse:

"les travaux d'installation des canons à neige par la commune de Chamrousse ont envoyé des particules fines polluant toutes les canalisations, et que le chlore injecté dans l'eau arrivant aux robinets est toujours d'actualité; oui la neige artificielle est une neige chimique. La Métropole défend les intérêts des communes d'Herbeys et de Brié et Angonnes dans le non respect des périmètres de sécurité des captages entraînant la pollution des sources. A la métropole, les techniciens sont en train de réfléchir à un projet d'un immense collecteur de source, réflexion qui n'est pas actuellement relayée par l'étage politique"

Invité, le 21.11.16 16:57

@vieux dinausore.
Depuis que j'ai vu Mad Max, je me suis toujours demandé si George Miller n'avait eu des visions futuristes. Et plus le temps passe et plus je me pose la question!

Invité, le 21.11.16 21:01

Pourquoi y a t'il autre chose que de l'eau dans les canons?!?

Invité, le 21.11.16 22:17

@Alex,
Il y a des additifs afin d'être capable de produire de la neige à canon à des températures plus élevées. Certains de ces additifs ont mauvaise presse comme le snomax mais qui ne semble plus utilisée en France (cette protéine permettait la cristallisation de l'eau en neige à 4 °c°)

Invité, le 21.11.16 23:06

En précisant sur ces / cet additif qu'on voit tout et son contraire à son sujet. Les commentaires les plus négatifs étant curieusement des sites très orientés.
Le commentaire d'un nivoculteur que je connais vaguement, c'est que c'est cher et pas loin d'être inefficace, donc bien peu ne l'utilisent.
Quand à la congélation de l'eau à 4°... C'est surtout une histoire de sécheresse de l'air pour arriver à perdre par évaporation d'eau les quelques calories de trop avant congélation. Pas de mystère violant les lois de la thermodynamique...

N
NULL, le 22.11.16 05:53

Oui, n'importe quel nivoculteur préfère produire à -10°C par nuit claire qu'à -1°C quand il neige.

L
le ded, le 22.11.16 08:51

Avant de faire tourner les canons à neige, il faudrait peut être attendre l'hiver!

davidl, le 22.11.16 10:34

Bonjour,
Une petite question: à quoi sert le chlore dans les canons à neige?
Est-ce que pour purifier l'eau des retenues hors hiver, pour ne pas avoir d'algues ?

Invité, le 22.11.16 10:49

Le 2eme post parle du réseau d'eau potable. Réseau pollué par des particules fines (du limon ?) suite aux travaux sur les pistes + orages = boue dans les captages... D'ou une bonne dose de chlore.
Mais cet article fait ensuite vilain amalgame avec l'eau des canons à neige (qui provient des retenue collinaire), donc ça serait de la neige chimique...
Bref, entre les promotteurs et les anti stations, c'est la guerre de la désinformation et ça décrédibilise bien tout ce monde.

Invité, le 22.11.16 10:53

Dixit les documents de la commune, la retenu couterait 750 000 €HT. On arrondi à 1 M€ avec les inévitables dépassements.

Qu'elle est le budget et surtout le resultat net de la station de ski ?
Qu'elle est le niveau d’endettement de la commune ?

Dans les différents documents, le risque financier n’est pas indiqué. C'est très certainement le risque le plus important, même si les taux des crédits sont très bas.

L'impact est bien évidement relativement faible en terme écologie. C'est pas pire que la station elle même.

Je vais régulièrement à Lans avec les enfants car le forfait est un d'un bon rapport qualité/prix. Si le forfait doit prendre 50% pour payer les canons, je n'y mettrais plus les pieds.

M
mollotof, le 22.11.16 11:50

Une étude de l'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse, portant sur plus d'une centaine de stations dotées de canons à neige, souligne que cette eau est puisée pour moitié dans des retenues artificielles aménagées à cet effet - des "retenues collinaires" alimentées par des ruisseaux ou par pompage -, mais aussi, pour 30 %, dans les cours d'eau eux-mêmes et, pour les 20 % restants, dans les réseaux d'eau potable. Même si les cas de pénurie d'eau sont restés rares jusqu'à présent, cette situation "risque de conduire à des difficultés d'approvisionnement pendant la saison hivernale, au moment où les cours d'eau sont à l'étiage et où la fréquentation touristique des stations culmine",
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2008/12/27/la-neige-de-culture-pese-sur-l-eau-et-la-biodiversite_1135692_3244.html#UFkF2xz5MX1MZHK3.99

M
mollotof, le 22.11.16 11:54

pour l'instant les canons a neige sur le domaine débutant sont alimentés à l'eau potable .... Y'a qq années, ils avaient fait de gros travaux pour prolonger le réseau AEP jusqu'à la station, au prétexte que les normes sanitaires l’obligeaient pour le restau d'altitude.... Mais bizarrement, en même temps, ils avaient enterré des tuyaux qui allaient jusqu'à certaines pistes ..... L'année d'après on voyait fleurir les canons a neige .... Quand on mini domaine de l'aigle, au mépris de la règlementation, ils prélevaient régulièrement de l'eau directement dans le Furon ...

Invité, le 22.11.16 11:55

Et ?

C'est quoi le rapport avec Lans ?
Arrête de nous balancer les banalités que tous le monde connait. Le sujet est Lans.
Pour ma part, je me contrefout de la biodiversité des pistes de skis.

Invité, le 22.11.16 12:00

Ok, c'est déjà plus intéressant.

Mais, la question intéressante est surtout : combien coutera le forfait ?
Niveau d'endettement ? rentabilité de l'investissement ? Qu'elle est le RSI ?
...

La question essentielle est surtout économique. Est ce un bon investissement ?

M
mollotof, le 22.11.16 13:16

la question est aussi :
- est-ce que je vais avoir de l'eau à boire cet hiver ?
- De combien vont augmenter mes impots locaux ?
- L'argent que Wauquiez et Chabert mettent dans les canons à neige, dans quoi ne le mettent ils plus ?
-Quand on aura claqué plein d'argent dans des canons à neige, mais que le réchauffement climatique les transformera en bêtes arrosoirs, avec quels argent construira-on des tunnels réfrigérés pour continuer à glisser ?
- les 700.000 à 1,5 million de kWh nécéssaires (pour l'instant, ca va augmenter si on laisse faire de telles initiatives) avec quoi và-on les produire ? Charbon ? Gaz ? nucléaire ?

Invité, le 22.11.16 14:03

Ca me semble tout de même évident que la question économique englobe une éventuelle augmentation des impôts locaux, une subvention ....

Pour ce sujet, le baratin sur les millions de kWh, le réchauffement climatique, bon comment dire. C'est au niveau du baratin de Wauquiez.

J
jjbibi, le 22.11.16 15:56

Parce que les ,"millions de kwh", tu les prends où ?
tu les ramasses parterre au printemps ?

M
mollotof, le 22.11.16 17:59

j'oubliais que le réchauffement climatique était une invention des chinois pour mettre à bas notre belle économie occidentale ... Toutes mes excuses ....

Invité, le 22.11.16 20:35

Continue comme cela. Wauquiez et Chaber te remercient d'utiliser ce type d'argument. Rien de tel que ce type d'arguments pour "disqualifier" une opposition a ce genre de projet.

Bravo, ne change rien.

Invité, le 22.11.16 23:13

et toi continue donc a ne regarder que ton interet personnel (le prix du forfait) et a donner des cours d'economie de niveau maternelle sans te soucier des consequences sur l'environnement. c'est la recherche incessante du profit au detriment de notre planete qui amène tes enfants à skier aujourd'hui sur de la neige chimique. reveilles toi, il est temps. fait le au moins pour eux...

Invité, le 23.11.16 04:50

Wauquiez en deviendrait presque sympathique.

Le bon rapport qualité/prix du forfait de. Lans permet d'avoir une certaine clientèle. Ce n'est pas certain que cette clientèle resterera avec une augmentation significative du prix du forfait. Étant donné le positionnement prix/service de Villard juste à côté, Lans n'a pas beaucoup de marge de manœuvre pour monter son prix de forfait.

Mais, je vais vous laisser a vos histoires de planètes a sauver et d'ecolo. Je vous rappelerais juste que le sujet est Lans.

Invité, le 23.11.16 06:54

j irai cracher sur vos tombes

C
chris26, le 23.11.16 09:07

La prochaine étape logique serait de finaliser le vieux projet de poser un telesiege en direction du pic saint michel, comme cela avait ete envisagé lors de la création de la station
1/ ça permet de justifier d'une augmentation du forfait
2/ ça amorti l'investissement des canons
3/ developement du km skiable et replace lans par rapport à villard ou meaudre;
et comme la combe charbonniere est déja modifiée avec la retenue collinaire on ne degrade pas beaucoup plus.
4/ liaison possible avec le domaine de l'aigle et retour ski au pied au village de lans. Reduction d'emission de carbonne en limitant ainsi les navettes entre le village et la station; et retombée sur l'attractivite des residences touristiques pour le village $$$$
C'est beau d'etre visionnaire, on a toujours un coup d'avance ...

Invité, le 23.11.16 09:47

Même si j'apprécie les TS et autres cabines, un des points forts de Lans est justement de ne pas avoir d'infrastructures hors de prix, avec donc peu/pas de frais d’amortissement/entretien => forfait low cost pour un domaine bien sympa. Je connais pas le détails des comptes de la station. Mais, j'imagine que la rentabilité doit être rapide à atteindre lorsqu'on a pas/peu d'emprunt à rembourser, peu de matériel à entretenir .... Il est parfois/souvent plus intéressant de travailler pour dégager du résultat net que de travailler pour rembourser un banquier. Mais, les faibles taux d'emprunts actuels, les subventions/cautions du département/région peuvent perturber l'analyse économique et inciter à lancer tout et n'importe quoi, même si la rentabilité (et donc le profit) ne sera pas au rdv.

M
mollotof, le 23.11.16 09:57

Beeuh, la station de Lans est une régie municipale.... Z'ont pas besoin d'augmenter du tout le prix du forfait, c'est pas forcément la régie qui va payer les travaux, c'est la Mairie ... donc nos impots...

chris26, ca remonte un peu entre les barnets et le haut du domaine de l'Aigle.... Ou alors faudrait faire de gros travaux de terrassement pour pouvoir descendre skis aux pieds à la station ...

Invité, le 23.11.16 10:19

Tu ferais mieux de parler de ça (augmentation des impôts locaux) avec les habitants de la commune que les délires sur la planète.

Invité, le 23.11.16 14:56

Pour apporter de l'eau au moulin sur quelques chiffres:

Saison 2014-15: CA de 1.3 M€ pour 140 000 journées skieurs
Saison 2015-16: CA de 0.97 M€ pour 90 000 journées skieurs

Pour ou contre sur le fond si vous voulez, mais personne ne pourra nier l'enjeu économique: c'est assez clair et de ce point de vue, une retenue collinaire investie pour (au moins) 10 ans pour un budget de l'ordre de 1M€ (soit un ''amortissement'' de 100 et quelques k€ par an - le calcul est un peu plus complexe mais c'est l'ordre de grandeur) n'est pas non plus stratosphérique. Ces chiffres montrent aussi l'importance pour ces territoires du ski (au moins actuellement) puisqu'au delà des journées skieurs, combien de location de matériels, logements, binouzes en terrasse, resto... ? et là on ne parle que de Lans en Vercors (185 000 journées skieurs en moins sur les 4 stations du Vercors lors de la dernière saison!). Bref, même s'il y a sûrement des choses à redire et à faire évoluer, ceux qui sont systématiquement contre le ski méconnaissent le sujet ou alors s'arrogent le droit de n'en profiter que pour eux-mêmes ! Franchement et n'en déplaise à certains, les stations de ski c'est quelques % des surfaces montagnardes mais bien plus de la ''vraie'' vie qui s'y passe. Il y a donc de la place pour tout le monde sans avoir toujours besoin de s'opposer.

Invité, le 23.11.16 15:39

Merci de ces informations.

Il serait également intéressant, voir nécessaire, de connaitre le résultat net.
Le chiffre d'affaire n'est qu'un des aspect économique. Qu'elle est la rentabilité actuelle ? Résultat net ? Niveau d'endettement .....

A la grosse louche, si la commune s'endette sur 10 ans, il faut tout de même dégager 5-10% de résultat pour rembourser l'emprunt. Ce n'est pas une paille.

J'ai toujours été étonné des abbérations économiques lancées par bons nombres d'élus. Ca se voit que ce n'est pas leurs argents et qu'ils ne sont pas les patrons de leurs boites.

Les 200 millions d'Euro de Wauquiez permettraient de financer pas mal de chose, et pas seulement de la pluie artificiel.

Invité, le 23.11.16 16:57

Globalement d'accord... mais de quel résultat parle t on: la SEM seule ou tous ceux qui en dépendent (commerces, restos, moniteurs, loueurs) ? C'est une autre aberration très répandue aussi chez ... Skitour de réduire les stations de ski à leur exploitant. Or, en intégrant tous ceux qui dépendent de l'activité, l'assiette devient beaucoup plus large et la ''paille'' un peu plus relative ! D'ailleurs, les afficionados ''anti-station'' ne mènent jamais leur raisonnement jusqu'au bout: quid des départements notamment nord-alpins sans les stations (elles s'arrêteront où les routes déneigées alors pour chausser) ? Quid des 9 milliards d'Euros estimés du global (alors que les exploitants n'en représentent que 15%, preuve qu'il y a aussi de l'activité autour) dont 30% pour notre commerce extérieur ? Encore une fois, l'opposition systématique de certains ne mène à rien: Ok pour de vraies alternatives, OK pour discuter de répartition des richesses mais dans tous les cas, il va falloir sacrément se lever le c... de la selle pour remplacer tout ou même partie de 50 millions de journées skieurs pour que nos massifs puissent continuer à vivre décemment... Du coup, on attend les idées mais les refuges, gites, tipis et compagnie, c'est tout seul un peu court !

Invité, le 23.11.16 17:31

C'est un peu facile de diluer l'investissement dans un périmètre non défini.

Avant tout, il s'agit d'un projet économique. Il faut donc en démontrer au préalable la viabilité économique et le retour sur investissement. Combien d'année pour rentabiliser l'investissement ?

Je ne suis pas contre les stations et suit prêt à entendre des "vrais arguments", sous entendu avec un périmètre financier élargie. Mais encore faudrait il qu'il y ait un vrai projet économique et pas seulement la tarte à la crème habituelle de nos élus.
Oui, il faut que cela fasse du profit. Mais, est-ce le cas ?

Invité, le 23.11.16 18:11

Autre façon de procéder, par l'absurde: on vire la station et donc quid ? D'ailleurs, c'est quoi un vrai projet économique ?
Ce serait quand même paradoxal qu'il faille absolument que tout ça fasse du profit direct: n'est ce pas le propre des collectivités locales de faire vivre leur territoire ''globalement'' avec les bons vecteurs (style telle ville qui fait venir le Tour de France pour sa notoriété et assurer de l'activité indirecte: c'est un projet économique ça ?). Or, jusqu'à preuve du contraire et selon les standards de nos vies occidentales, le ski reste encore aujourd'hui le principal vecteur de cette vie pour la plupart des massis, en particulier par la ''force de frappe'' (je mets des guillemets) et l'effet d'entrainement qu'il induit. D'ailleurs, tous les ''y a qu'à faut qu'on'', ils ont quoi comme alternatives ? Ils sont les premiers à exiger des explications, justifications mais s'en exonèrent bien vite pour eux-même et ce qu'ils proposent sauf à s'en tenir à des incantations du café du commerce. BRef, on fait quoi ? Autre paramètre important l'emploi: malheureusement pas encore trouvé les chiffres pour Lans mais à CA équivalent (par exemple Bonneval sur Arc, Alpe du Grand Serre), on doit pas être loin de 40 emplois en haute saison juste pour l'exploitant... Non, l'idée qui est, je pense ,derrière ça, est que la plupart des ''recreationists'' comme disent les anglo-saxons (intéressante l'éthymologie d'ailleurs) n'en ont pas grand chose à faire de ce qui se passe dans les massifs pour peu qu'ils disposent des grands espaces quand ils en ont envie : leur rêve pour le Vercors ? De la pleine nature à deux pas de Grenoble, point barre (Cf. la question du Chambon et certains débâts sur Skitour: ''mince'' je peux plus aller au Lautaret'') ! Enfin, attention aux ronces et broussailles quand même dans quelques années...

M
mollotof, le 23.11.16 18:57

"Les 200 millions d'Euro de Wauquiez permettraient de financer pas mal de chose, et pas seulement de la pluie artificiel." ... On est tout a fait d'accord ...
Va ptet falloir que les gens se fassent à l'idée que en basse altitude, le 100% ski n'a aucun avenir....

M
mollotof, le 23.11.16 19:34

mais ils sont petits joueurs à Lans ... https://www.mountainwilderness.fr/se-tenir-informe/actualites/projet-ski-line-a-tignes-dubai-en-tarentaise.html


vais proposer ca à Kraemer tiens ...

Invité, le 24.11.16 08:17

Et c'est quoi l'avenir selon Mollotof... à part tout faire péter ?

Invité, le 24.11.16 10:14

Je ne sais pas quelle est la solution. Si je l'a connaissait, je ne la donnerait pas. :-)

Mais, si je vais voir mon patron pour demander un investissement du montant d'une année de chiffre d'affaire, il va falloir trouver autre chose que de faire de la pluie artificiel à 1400m !
Lans : domaine allant de 1400m à 1850m, orientation W (légèrement N), avec un climat "humide/pas très froid" des préalpes. Sans être prix Nobel de chimie et membre du GIEC, on peut tout de même avoir quelques doutes sur l'efficacité des canons à neiges dans cette configuration. Lans a déjà quelques canons. L'année passé, cela ne l'a pas fait pour démarrer la saison car il pleuvait !

L'avenir et l'emploi ne se font pas plus en balançant du jour au lendemain pour 700 millions d'euro à Alsthom (pour quelques centaines d'emploi).

L'avenir est à ceux qui se sortent les doigts pour aller de l'avant, innover, sous-entendu pas seulement appliquer les mêmes solutions depuis 30 ans ... Oui, ce n'est pas facile. Nos hommes politiques préfèrent vendre le rêve "on rase gratis" que de tenir un le discour de d'un Churchill annonçant du sang, du labeur et des larmes.

Invité, le 24.11.16 10:37

Ah mais on applique les mêmes solutions parce qu'on ne veut surtout pas changer de système, citoyens y compris (cf. les débâts de la semaine). Mais le changement finira bien par se faire, choisi ou pas... sacré Uber...
PS: beaucoup plus simple de répondre et arbitrer pour un patron: le critère central est le retour sur investissement dans son propre périmètre à un ''certain'' terme.
PS2: je m'interroge quand même sur la compatibilité entre la recherche de la meilleure trace, du meilleur coin avec la meilleure neige, du meilleur virage ... la recherche de nouvelles solutions!

M
mollotof, le 24.11.16 10:55

@Beeuh : tu oublies aussi "pistes exposées au vent du sud, fréquent en hiver sur le plateau, qui dégage toute la neige en 2 jours ....".

Invité, le 24.11.16 11:02

Ce n'est pas pour rien que j'explique qu'il faut également s'appuyer sur les fondamentaux économiques : la rentabilité dans un périmètre donnée à un certains terme.
Tous le monde ne peut pas éternellement raser gratis.

On peut, voir c'est nécessaire, de tenter des paris. Mais la configuration de Lans (altitude/orientation/climat) semble tout de même suggérer que ça va être difficile de rentabiliser le truc, y compris en élargissant le périmètre économique.

Invité, le 24.11.16 11:17

Par ailleurs, je serais tout de même assez étonné que le village de Lans bénéficie "beaucoup" de la station. Ok, pour les bistrots, et quelques locations de matériels du village (et encore). Je peux me tromper. Mais, je pense que la clientèle locale venant à la journée constitue une part importante de la clientèle de la station, notamment grâce à la proximité de Grenoble et la rapidité des accès.
La prise en compte du village ne va donc pas élargir autant que cela le périmètre économique.

Invité, le 24.11.16 14:14

Je comprends et respecte le raisonnement qui a une certaine logique qu'on applique d'ailleurs bien à pas mal de domaine. J'ai bien peur en revanche que ses conséquences à un certain nombre de petits villages/stations ne soient un peu assaisonnées: on n'y rasera plus du tout. Cf. Bonneval sur Arc à la croisée des chemins entre la redynamisation de sa station pour faire face notamment à des couts importants de grande inspection (sans même parler de nouveaux aménagements) ou l'abandon progressif de cette station et donc à terme un exode inéluctable.

Invité, le 24.11.16 15:25

Je connais nettement moins Bonneval que Lans. Mais, il est certain que les atouts ne sont pas les mêmes. La proximité d'une métropole régionale high-tech comme Grenoble est un atout pour Lans. Lans est quasiment la banlieue de Grenoble, avec de surcroit un accès en 30 min depuis l'autoroute venant de Lyon. Mais, il faut accepter de s'ouvrir, de regarder vers le bas et pas seulement de faire l'assiéger sur son plateau.
Dans ce cadre magnifique à 2 pas de Grenoble, je serais étonné qu'il n'y ait que le ski pour faire venir les Grenoblois et les inciter a y depenser de l'argent.
Il n'y a pas de recette miracle. Mais par exemple si le self de la station etait mieux organisé, on ferait moins la queue et on consommerait plus. Je prefere bien souvent aller a la salle hors sacs car j'ai horreur de faire la queue pendant 15/30 min, a fortiori avec les enfants.

Invité, le 24.11.16 17:28

Atouts différents effectivement qui conduiront vraisemblablement Bonneval à l'exode et Lans à devenir une simple banlieue verte voire un parc de loisirs pour les Grenoblois. Dans les deux cas, pas très réjouissant et je peux comprendre les irréductibles qui veulent ''vivre'' au pays...

M
mollotof, le 24.11.16 18:27

Lans est déja la banlieue verte de Grenoble .... Par exemple, il y a infiniment plus de Lantiers qui travaillent sur Grenoble que de Lantiers qui travaillent à la station .... Et niveau aménagements pas chers, pas trop destructeurs et pouvant amener du monde, Lans a fait des trucs pas cons (cascade de glace à l'Aigle, vertige des cimes ...).

Invité, le 24.11.16 20:43

@Mi8 addict, je peux comprendre l'état d'esprit "irréductible gaulois". Mais à quelques km de Grenoble, ça me semble un peu ridicule de vouloir faire du développement économique sans utiliser la première ressource économique du coin (Grenoble). A fortiori parce qu'il ne doit plus y avoir grande monde pour "vivre" au pays en 2016 à Lans. Je ne suis pas à la place des Lantiers. Mais, ça ne m'étonnerait pas que l'amélioration des transports en commun, les crèches et autres gardes d'enfants soient des thématiques intéressants beaucoup plus les habitants que des canons à neiges.
En plus, je ne comprends pas le problème d'être la banlieue verte de Grenoble. Ca permet d'avoir une tout autre force de frappe en terme de communication et marketing que de bricoler dans son coin sur le plateau.

Invité, le 24.11.16 22:43

Mouais, enfin c'est quand même pas tout à fait la même ''identité'' (avec guillemet, pas de parallèle avec l'identité politicarde à la mode, hein ?): à ce rythme/avec cette vision, que Grenoble colonise aussi la Chartreuse, les balcons de Belledonnes... En fait, on se fait tous les deux un peu plus royalistes que le roi mais au fond on doit pas être loin d'être d'accords...

Invité, le 24.11.16 22:59

eh les 2 copains à wauquier, ca craint votre debat, jamais rien lu de plus ennuyeu sur skitour. c'est pas le site du figaro ici vous faites erreur. nous on veut dla poudre, de la vrai, pas de la neige aceptisée à canon. avec toute cette tune de wauquiez moi j'aurai rasé la station pour que la montagne soit wild again...

Invité, le 25.11.16 12:59

moi aussi I have a dream... que le Bécherel revienne à la mode... Quand on n'est pas foutu d'appliquer des conjugaisons ou des accords un minimum, ça en dit sûrement assez long sur certaines capacités de discernement...mais c'est bien il a déjà vu que ce n'était pas le Figaro ici... Yolo mon bon ami, tu revendiques ta consommation mais tu n'es surtout pas capitaliste... juste profiteur... c'est mieux !

S
squal, le 25.11.16 13:22

C'est plutôt Bescherelle...
Juste pour ceux qui ont du mal avec l'orthographe ;-)

Invité, le 25.11.16 18:06

"squal" a dit :C'est plutôt Bescherelle...
Juste pour ceux qui ont du mal avec l'orthographe ;-)
Excellent !!!

Hé bé, ca rêve pas haut chez les vauquiez : l'orthographe ! c'est oufff !
moi c'est pas une priorité, l'important c'est qu'on se comprenne MI8addict. mais c'est bien, tu as su d'adapter à ma prose. Justement en parlant d'orthographe, si à l'ecole on passait moins de temps à remplir la tête de nos enfants avec des règles de grammaire et conjugaison ancestrales, on aurait du temps pour leur parler d’écologie, de protection de l'environnement et de développement durable. ca c'est important, beaucoup plus que de savoir à tout prix si il faut mettre un s ou un t à tel endroit... le probleme c'est que après, les enfants ils auraient plus envie de monter dans la grosse voiture polluante à papa pour aller faire les loisirs mécanisés et polluants à papa sur de la neige aseptisé... et ca papa il va pas aimer, c'est pour ca qu'il vote pas ecolo même si il sait que c'est l'avenir...
Pour revenir à Lans, qui fait parti de la planète, n'en deplaise à Beeuh, tout le monde est concerné par l'etat de la planete, petit village comme grosse metropole et doit faire des choix refechit sur son developpement.
Cette actu est classé dans la rubrique nature et ecologie, n'en deplaise à Beuuh, mais on peut quand même repondre à sa question essentielle mais surement pas économique : Est ce un bon investissement ?
Pour la planète : non
Pour les générations futures : non
Pour les communes voisines : chamrousse a polué l'eau jusqu'a Brié avec sa nouvelle installation
Tout est dit...

Invité, le 26.11.16 08:55

@MI8addict, j'imagine bien que certains se sentent coloniser par la grande ville. Mais, ils recherchent l'argent des habitants de ces villes. A l’instar de bons nombres d'endroit vivant du tourisme, il doit y avoir quelques schizophrènes à Lans. ;-)

Dans le budget PV du budget 2016 de la commune, on peut lire que le budget "Projet neige de culture" n'est pas d'1 millions mais de 2,5 millions et que la régie ne dégage pas beaucoup de bénéfices.
http://www.mairie-lansenvercors.fr/tzr/scripts/downloader2.php?filename=T004/fichier/1d/d5/56idymkx7kc0&mime=application/pdf&originalname=PV_31_mars_2016.pdf

Invité, le 27.11.16 21:01

Cela me fait penser aux millions investis en pure perte dans les mines, par ceux qui voyaient l'emploi à court terme et refusaient de voir l'évolution structurelle ...

Actu ancienne, commentaires verrouillés