ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Neige et avalanches > Une app promet de cerner le risque local d’avalanche

Une app promet de cerner le risque local d’avalanche - Neige et avalanches


15 votes

Une app promet de cerner le risque local d’avalanche

Proposé par MartinB le 19.01.16 à 22:38 :: www.tdg.ch :: 1336 clics :: 24 commentaires :: Neige et avalanches

Le danger marqué d’avalanche dans les Alpes, ces derniers jours, n’a pas empêché des dizaines de milliers de skieurs de s’élancer dans la poudreuse. Le fondateur du bureau valaisan Meteorisk a conçu une application mobile qui permet d’établir en quelques instants un diagnostic du risque local d’avalanche. »

Commentaires

Phil'Ô, le 20.01.16 11:36

5 € une appli pour faire ça ! :roll: :ill:

Le prix de la déresponsabilisation ? :lost:

L
Leutchi, le 20.01.16 15:16

Au contraire, je trouve ça plutôt bien et "responsabilisant". Au plus il y aura d'aide à la décision au mieux ce sera, non ? Ce n'est sûrement pas la panacée mais un outil qui a l'air plutôt pratique.
Les authentiques, les spécialistes et experts de toujours pourront critiquer et se moquer, si ça peut aider les autres ;) Le prix est dérisoire...
ps: j'avais du mal à trouver le lien mais elle est aussi dispo sur Androïd

M
MartinB, le 20.01.16 16:34

plus d'info ici:
http://www.leventdescimes.ch

Phil'Ô, le 20.01.16 16:51

Je suis certainement un vieux con de réac', mais je crains les automatismes qui au début sont juste conçus comme une aide à la décision et qui au final, à force d'habitude ou par négligence ou faiblesse d'esprit, remplacent la réflexion et le véritable esprit critique.

Ceci dit, si c'est utilisé correctement (outil pédagogique et/ou de confirmation de sa propre analyse, utilisé comme une check-list pour éviter d'oublier le détail qui va s'avérer crutial), c'est sur que ça peut être un plus.
Si au final, c'est l'outil qui décide à notre place, là je dis Nieth :ill:

L
laurent13, le 20.01.16 17:50

Super idée, perso je trouve ça bien ça fait un moment que j'attendai ça...et oui on sait que le cerveau humain est faillible et qu'on ne peut vraiment prendre de décision rationnelles parfois on prend des raisonnements pas toujours logiques (voir l'interview de A. Duclos la dessus et l'importance des facteurs humains, la fainéantise de notre cerveau système 1 & 2 etc ).
Au moins l'appli elle fait juste qu'analyser les données pour te donner un niveau de risque sans faire comme le cerveau humain à justifier sa décision ou en étant influencé par d'autres paramètres...Par contre répondre à 40 questions ça fait pas mal avant la rando...s'il faut passer 10-15 minutes avant de chausser pour répondre aux questions...

T
Tonitruant, le 20.01.16 19:19

J'utilise parfois (une seule fois en fait à ce jour devant une pente ) avirisk qui est gratuite et se contente de reprendre la méthode 3x3, l'application vous pose les questions à se poser et donne une fourchette de risque, @ voir .... C'est trés utile pour moi qui n'est pas encore tout les automatismes de pensées.

Invité, le 20.01.16 20:51

Le meilleur outil d'aide à la décision est celui qui est entre nos 2 oreilles.
Certes, il faut un peu se sortir les doigts et connaitre ses méandres. Mais, il fonctionne sans batterie, en ayant perdu son téléphone, dans la tempête etc.
En situation sur le terrain, ou même en refuge, j'imagine même pas de devoir utiliser mon téléphone pour répondre à 10-20 questions. Le téléphone est au fond du slip pour préserver la batterie.

J
jpc, le 20.01.16 20:53

"Par contre répondre à 40 questions ça fait pas mal avant la rando...s'il faut passer 10-15 minutes avant de chausser pour répondre aux questions" Et sans l'appli, combien de temps te faut-il pour faire une analyse correcte de la situation nivo avant de partir ? ;-) Du moment qu'on reste vigilant pendant et qu'on ne se dispense pas de regarder les bulletins nivo de MeteoFrance et autres avant la sortie, c'est plutôt une bonne idée… à tester en pratique avant de juger ! Donc +1 avec Tonitruant.

B
bobo, le 20.01.16 21:15

Sephira a dit :Le meilleur outil d'aide à la décision est celui qui est entre nos 2 oreilles.
Le cerveau est très faillible dans son fonctionnement. C'est pour ça que les pilotes d'avion ont des check liste et qu'ils s'entraînent, sans ça ça ne marche pas. Un bon pilote est un pilote entraîné et qui suit les procédures.
Dans notre cas ce genre d'outils permet de faire le tour de tous les paramètres sans en oublier aucun (si outil bien fait), ce pourquoi le cerveau est très mauvais.

Invité, le 20.01.16 21:52

Le cerveau est faillible. Bien evidement. Mais en aéronautique, les outils informatiques ou électronique sont redondants afin de pallier a une panne. Rien de tel avec un simple telephone ! C'est la faiblesse de ces systeme.

G
gregp73, le 20.01.16 23:19

L'ANENA vend la version papier 6€, je n'ai vu personne autour du stand se prononcer contre...

Concernant le prix: les alcootests sont généralement offerts avant de conduire, pourquoi pas le nivo-test avant de randonner!!

Le fait de répondre aux questions consiste en une réflexion, donc une responsabilisation!!

Invité, le 21.01.16 06:36

Le papier ne tombe pas en panne et n'a pas besoin de batterie.

Invité, le 21.01.16 09:33

Et le téléphone, il est censé resté éteint dans le sac, donc pour utiliser toutes ces applis, c'est pas top...

Invité, le 21.01.16 10:06

J'adore mon smartphone et l'utilise abondamment. Mais, pour les choses se faisant aisément sans smartphone, je ne vois pas l’intérêt de compliquer les choses en utilisant un appareil fragile, coutant cher, ayant besoin électricité, avec un écran difficile à lire suivant la luminosité etc.
L'application en question permet de s'amuser à la maison avec son téléphone.
Pour ma part, j'utilise des méthodes type 3x3 pour le ski mais également pour l'alpinisme. Ca fonctionne très bien sur un bout de papier, voir même dans sa tête avec un peu d'habitude. J'imagine même pas au sommet de la Meije sortir le smartphone pour savoir si je peut basculer sur la traversé ou s'il est préférable de rebrousser chemin avant les rappels du Grand Pic (point de non retour).

En conclusion : sympa pour s'amuser, voir pour occuper les néophytes ne gérant pas la sécurité de la course. Mais, en situation, c'est l'homme et son cerveau qui feront, ou pas, la différence.

L
Leutchi, le 21.01.16 10:07

Le téléphone peut toutefois n'être qu'en réception (GPS) et de toute façon cette appli fonctionne hors connexion. Donc, pas de problème d'interférences dans ce cas.
Pour ce qui est du retour au mode papier, c'est à chacun sa "religion". On peut aussi se passer de tout le reste, toute cette cochonnerie d'électronique, l'ARVA et tout le tintouain:) et reprendre les skis en bois d'arbre quand même plus robustes que ceux de maint'nant non ?

davidl, le 21.01.16 10:28

@Leutchi: les interférences téléphone/DVA se font même en mode avion. Elles viennent tout simplement de l'écran du smartphone (plus il est gros, plus çà interfère). C'est expliqué dans le dernier hors série Avalanches de Montagnes Mag

L
Leutchi, le 21.01.16 10:46

@ DavidL Au temps pour moi ! En même temps, il est précisé que les "cas sont rares" et que les secours réclament d'avoir les portables allumés. L'écran ne doit pas être très émetteur. Et comme on dit: des maux il faut choisir le moindre ;)

Invité, le 21.01.16 11:33

Si vous cherchez dans les posts, je vous avais proposé cette appli sous Andoid gratuite il y a 2 ans...
Il y avait également une appli inclinomètre pour connaître la pente ...

Invité, le 21.01.16 13:39

Sephira : "Le téléphone est au fond du slip pour préserver la batterie."
En mode vibreur ? :p

Maki, le 21.01.16 20:53

J'ai quelque doute que l’écran éteint puisse perturber l'emission du DVA. C'est plus un problème dans la phase de recherche, je crois.

Invité, le 22.01.16 15:47

c sûr mieux vaut 1 bon cerveau pas au fond du slip qu'une appli à la con...
la technologie contre l'intelligence humaine:
la 2eme est devant ds ce cas de figure! faire fonctionner son cerveau permet de le maintenir en bon état et de le faire durer:
if you don't use it,you lose it

Invité, le 22.01.16 16:50

Alors, vu le niveau général des commentaires, il va falloir développer des applis... même à la con !

Invité, le 22.01.16 17:01

t'inquiète mon gars,c'est tjrs au pied du mur et en ht de la descente qu'on qui maitrise et qui joue à la roulette russe!
renoncer c'est choisir de rester en vie...

Invité, le 22.01.16 17:04

qu'on voit qui maitrise...
par ex mercredi 20 et jeudi 21:
montée au ref de la Selle en autonomie complète,en solo et idem descente....

Actu ancienne, commentaires verrouillés