ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Politique et Société > Excédés par les attaques de loups, les éleveurs séquestrent le président du parc de la Vanoise

Excédés par les attaques de loups, les éleveurs séquestrent le président du parc de la Vanoise - Politique et Société


8 votes

Excédés par les attaques de loups, les éleveurs séquestrent le président du parc de la Vanoise

Proposé par bruno_G le 02.09.15 à 18:09 :: www.lemonde.fr :: 699 vus :: 515 clics :: 25 commentaires :: Politique et Société

Une cinquantaine d’éleveurs séquestrent, depuis mardi 1er septembre, le président du parc de la Vanoise (Savoie), Guy Chaumereuil, son directeur, Emmanuel Michau, et un agent du parc. Les éleveurs, retranchés dans la salle des fêtes de Bramans, réclament des mesures concrètes contre les attaques de loup. »

Commentaires

X
xdo, le 03.09.15 13:59

Et il faut séquestrer qui pour réclamer des mesures concrètes contre les actions illégales et les séquestrations ?

H
henyan, le 03.09.15 15:09

J'étais en rando dans le parc de la Vanoise cette semaine, j'ai trouvé à deux endroits différents deux moutons ou brebis mortes; je ne suis pas un spécialiste pour en connaitre la cause et je n'impliquerai pas le loup obligatoirement; il me semble que la cohabitation doit être gérer par les parties concernées autour d'une table pour trouver des solutions. Ce sera une bonne occasion pour les responsables du Parc et les éleveurs d'en parler autour d'une table en savourant de bons fromages et produits du terroir même si leur séquestration est peut être un peu exagérée.

Invité, le 04.09.15 00:44

@henyan
pour info justement
du fromage, comme tout autre forme de nourriture, les séquestrés n'y ont même pas eu droit pendant toute la durée de leur séquestration...
et ils y ont subi un grand nombre d'agressions verbales et d'intimidations...
ont fait mieux comme ambiance table ronde pour se concerter entre voisins, non ?

Invité, le 04.09.15 07:27

Pour quoi il y a des moutons/brebis dans un parc a priori?

N
Nemo, le 04.09.15 07:44

On peut aussi essayer de comprendre ces éleveurs qui souffrent de voir leurs troupeaux se faire attaquer et ne se sentent pas entendus. Peut-être que ça aiderait au dialogue ?

L
lorenz_ox, le 04.09.15 10:17

@ Nemo: +1
Pour arriver à la fois à la sauvegarde d'une espèce protégée et sauvegarde de l'élevage ovin dans nos montagnes, le problème est plus que complexe, le loup étant un prédateur des moutons et l'élevage ovin étant économiquement peu rentable (et éleveur ovin et/ou berger un métier difficile).
Imaginez vous un instant à la place d'un éleveur dont le cheptel est décimé...
Pourtant, pour rester optimiste, il y a des pays où les trois espèces arrivent à cohabiter (Italie, Croatie par exemple), donc il doit y avoir une solution possible...

Et n'oublions pas que les chiens errants attaquent aussi les troupeaux et qu'ils sont encore plus dangereux que les loups (aucune peur de l'homme) mais qu'on en parle rarement (indirectement ils servent les détracteurs des loups). Si ce problème là était éliminé, ça faciliterait peut être le dialogue sur les loups (beaucoup moins de bêtes tuées = tensions moins fortes).

Invité, le 04.09.15 11:48

Si on commence à sequéstrer ceux qui nous excèdent il ne va plus y avoir grand monde à l'Elysée ou à Matignon.......

Invité, le 04.09.15 11:49

Et encore moins à Bercy....

Invité, le 04.09.15 15:24

le loup est responsable de moins de 3% des attaques sur les brebis et moutons en France (source Ferus etc...). les chiens errants, les maladies, les mauvaises pratiques d'alpage (chut faut pas le dire) etc... font le reste. le loup n'est que la goutte d'eau dans un océan de difficulté pour l'éleveur et les bergers (lorsqu'il y en a) français dont le problème principal est le cout de production de la viande ovine, absolument pas concurrentiel avec la nouvelle zélande (4 fois moins cher), l'Afrique du Sud (encore moins cher) et les autres pays producteurs (encore encore moins cher). ils ne survivent que grâce aux subventions, donc à l'argent publique. le problème est là.et le débat est beaucoup trop politique pour être sain et juste. en plus si maintenant la force a valeur d'argument....

Invité, le 04.09.15 15:25

n'oublions pas qu'en Italie et en Espagne (par exemple), il y a beaucoup plus de loups et c'est bizarre, on en entend beaucoup moins parler... bizarre non?

Invité, le 04.09.15 16:43

altitude 38 > je n'ai aucun chiffre...mais peut-être qu'il y a moins de troupeaux chez nos voisins? ou peut-être que le dialogue est mieux instauré entre les différents partis...ou peut être simplement que les consommateurs transalpins et transpyrénéens joue plus le jeu du local dans leur consommation de viande/fromages et que les attaques sont de fait économiquement plus "supportables" pour les eleveurs/bergers...
Et je pense qu'on ne doit pas occulter non plus dans le débat "politique" sur les subventions que tu donnes en exemple la place des troupeaux/bergers/eleveurs dans le façonnement du paysage montagnard et, de fait, son entretien!

J
jacky05, le 04.09.15 16:57

Bonjour
Pourquoi autoriser les moutons au cœur des parcs nationaux.
Il demandait d'abattre 5 loups on leur en donne 6 !!!

D
deusax, le 04.09.15 18:44

En Italie ou ailleurs, il y a de l’élevage ovin et le loup, et ça se passe beaucoup mieux. Pourquoi? Parce qu'ils ont toujours vécu avec le loup, et ont appris à faire de l'élevage avec cette "menace".
En France, le loup a disparu pendant 150 (chiffre à confirmer, mais c'est l'ordre d'idée) ans, pendant lesquels les éleveurs ont fait leur métier sans le loup.
Forcément, quand il revient, c'est dur! Mais pas impossible...

Invité, le 04.09.15 23:19

jacky05 > pourquoi autoriser la présence de l'homme dans les parcs également ? pourquoi autoriser des refuges également? pourquoi entretenir des sentiers? pourquoi autoriser le ski et la grimpe, les relais, les sangles et les pitons? et pourquoi nous plutôt que les autres?

deusax> je ne suis pas sûr que le loup est toujours été aussi présent (en terme quantitatif) en espagne et en italie qu'il ne l'est actuellement...

Le probleme dans ce débat c'est qu'autant coté loup, les solutions sont simples : soit on le chasse, soit on le laisse.point.
Côté éleveur/berger en attendant, si on le chasse, on revient comme avant, si on le laisse, on fait QUOI?
Quelles sont les solutions? Sii les eleveurs sont aussi excédés, c'est qu'il doit y avoir une raison et qu'ils n'ont visiblement pas trouvé de solutions.
Donc au lieu de discuter quinze plombe sur le fait que dans les autres pays c'est toujours mieux que chez nous, on apporte quoi comme solution?
Moi je suis honnête j'en ai pas! Deusax, tu proposes quoi aux bergers? altitude 38, la même!
Personnellement, que le loup soit là ou pas je m'en fou. Mais d'autres personnes sont confrontés directement à ce problème.
J'ai envie de continuer à manger mon agneau, mon fromage des hautes alpes, et que les gens qui vivent de ca puissent continuer sereinement. Trouvons des solutions, plutôt que de se prendre la tête sur sa présence justifié ou non en france, dans les parcs, etc... non?

V
Vivagel, le 05.09.15 07:18

Pourquoi chercher des solutions à un problème qui n'en est pas un ?
3% de mortalité des moutons dûs au loup, ce n'est pas encore un réel problème, surtout que les pertes sont indemnisées.
Il vaudrait mieux s'intéresser aux 97% de mortalité restants non ?
Et si le mouton français ne se vend pas et n'est pas compétitif, pourquoi s'acharner à en élever ?
Pour l'entretien du paysage ?
Et mon Q c'est du poulet ?
Ou alors qu'ils fassent ce qu'il faut pour être compétitifs au lieu de pleurnicher pour des subventions ou le droit de chasser à volonté.
Personnellement le loup je m'en fiche, je n'en ai jamais vu qu'à la télé, et je tiens pas plus que ça à en voir, mais ça m'énerve toutes ces soi-disant jérémiades des ruraux au sujet du loup.
"Excédés par leurs jérémiades, les randonneurs séquestrent des éleveurs" ! :D

N
Nemo, le 05.09.15 08:55

@ Vivagel
J'étais hier soir avec un copain éleveur de l'embrunais. Il vient d'avoir une attaque sur son troupeau. 22 brebis mortes, 20 disparues, un troupeau dispersé dans toutes la montagne et traumatisé (avortements, disfonctionnement du troupeau, etc.). La brebis la plus ancienne du troupeau, avec laquelle il avait une relation forte (eh oui ça existe) égorgée, il en a pleuré. Les indemnisations face à la douleur de cet éleveur sont ridicules (pa spar leur montant mais par leur symbolique). Cet éleveur n'est pas "anti-loup", mais là il ne sait plus. Il ne sait plus comment faire pour vivre de son métier et de sa passion dans Ses montagnes. Essayes d'imaginer que tu travailles dur pendant des années à construire ce qui pour toi est une oeuvre de vie. Tu y mets ton coeur et ta passion. Et quelqu'un, ou un animal, passes par là et saccage tout dans le sang et la violence. Merde les gars vous pouvez penser à ça ? Penser qu'il y a des gens qui aime et vive dans vos "terrains de jeu". Tant que vous ne verrez pas la détresse des éleveurs, on ne verra pas de solutions pour le loup.
Pour ce qui est de vos stats comme quoi les chiens errants font plus de dégats, ... Faut vraiment pas vivre en montagne pour avaler des anneries pareilles.

Invité, le 05.09.15 09:57

J'adhère avec le commentaire de Nemo, ferme, raisonné, et sans polémiques , Merci. Les indemnités, cela ne remplacera jamais le travail et l'amour du travail . Effectivement , les solutions ne sont toujours pas trouvées. Et , j'ai bien peur qu'à présent on se rendent compte que faire des parcs pour protéger la nature , c'est aussi vouloir diriger la nature , et là, nous qui skions l'hiver , nous savons aussi qu'il y a un risque , variable avec les conditions .... même humaines.

X
xdo, le 05.09.15 10:00

Bon ben maintenant c'est simple : tu séquestres les gardes et tu obtiens ce que tu veux sans être inquiété ...
Il ne va pas falloir qu'il me gonfle avec ma voiture ou le respect des fleurs !

Invité, le 05.09.15 13:32

comme il est dit très souvent dans les commentaires en Italie moins/pas de problème avec les loups , mais ce qu'il faut savoir c'est que ce n'est pas du tout, le même principe d'élevage:
-en italie des troupeaux de 500 bêtes max et surtout elle sont parqué dans une écurie tous les soirs, donc impossible pour le loup de les attaquées
en france c'est 1500 a 2000 moutons par berger est elles sont en liberté tous l'été c'est impossible de les récupérés tous les soir car souvent il n'y a aucune infrastructure pour cela
j'habite en montagne a côtés du plateau d'Emparis au dessus de Besse, en été c'est environ 40000 moutons (ce n'est pas de l'élevage intensif il y a largement de la place) qui sont en estive et ils est matériellement impossible de les mettre en sécurité tous les soir
cette configuration est presque général dans beaucoup de massif
je connais plusieurs berger et je comprends leur désarrois,je ne vais pas faire mon anti-loup se sont des animaux magnifique
mais cela fait des dizaine d'années voir des centaines que cela ce passez sans eux les habitudes est les traditions ce sont crées sans , alors maintenant tous changé pour leur faire de la place (justifié ou non) je ne voie pas comment, en sachant que le métier de berger et dur et eux aussi on besoin de la montagne !!!

O
Oklaoma, le 05.09.15 13:45

" Pour ce qui est de vos stats comme quoi les chiens errants font plus de dégats, ... Faut vraiment pas vivre en montagne pour avaler des anneries pareilles"
Dommage, jusqu'à ce passage, je trouvais tes propos plutôt sensés...

Invité, le 05.09.15 22:34

Il n'y a plus qu'à tuer tous les loups et le problème devrait être réglé non? 300 loups ça ne vaut pas plus que 300 bouquetins après tout. Et comme ça j'arrêterai de payer des impôts pour acheter, élever et nourrir des patous.

N
NULL, le 06.09.15 08:58

Comparaison un peu douteuse, le loup n'est pas passé par notre système éducatif ni d'intégration.

Invité, le 06.09.15 10:58

Ah bon une 'caillera' est forcément un raton ? Bel amalgame le surgelé !

Quand au loup, de petits troupeaux parqués la nuits effaceront les problèmes d'attaques. Mais c'est plus de travail c'est certain...

X
xdo, le 06.09.15 12:32

On peut aussi dire que le loup ne vient pas pour vandaliser, et qu'il est impossible de lui expliquer le concept ...

Actu ancienne, commentaires verrouillés