ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Neige et avalanches > Retour sur l'avalanche du col Emile Pic

Retour sur l'avalanche du col Emile Pic - Neige et avalanches


15 votes

Retour sur l'avalanche du col Emile Pic

Proposé par bizolin38 le 10.04.15 à 15:29 :: www.facebook.com :: 2340 clics :: 4 commentaires :: Neige et avalanches

On ne peut pas dire "pas de chance" dans un cas et "inconscience" dans l'autre.

L’emballement médiatique qui a suivi a provoqué des déclarations et des réactions excessives de part et d’autre (élus et guides), d’autant plus que les premiers éléments de l’enquête concernant l’aspect réglementaire sont plutôt à décharge. »

Commentaires

B
bizolin38, le 10.04.15 15:29

Et également http://www.guidesdemontagne.com/2015/04/

G
grandpic, le 11.04.15 09:02

Forum à éviter, peut être, mais j'espère ici apporter une réflexion, qui, un jour, sera éventuellement mise sur la table : le législateur d'aujourd'hui n'accepte pas le risque, ni le reste par ailleurs. Le bon sens de l'homme, s'il en avait encore un, serait de réfléchir à partir du moment où on lui donne les justificatifs d'une réflexion. Je m'explique : un juge constituerai un dossier , à partir d'une revendication ouverte (plainte) d'un préjudice. Si pas de plainte, pas d'enquête (je parle de la montagne).

Je connais beaucoup de personne qui partent en montagne en acceptant le risque (j'en fait partie). Et si carton il y a, c'est ni la faute de la montagne, ni du procureur, ni de l'homme politique qui n'a pas pris les "arrêtés" qu'il aurait fallu !!! facile !!! Non, si il y a un carton, et même s'il est prouvé qu'il n'aurait jamais fallu être là à ce moment précis, l'acceptation par les hommes que la montagne est la plus forte, est le début de la sagesse.

On y a, on accepte et on ne se plaint pas. On y va pas, et on minimise le risque. La société "accepte" les morts sur les routes, les 14000 morts par an d'accidents domestiques, alors acceptons le risque qui est partout. De la glissade ds la baignoire, à celle sur des skis de fond (et zip en arrière), qui peut entraîner une fracture du bassin pour peu que la neige soit gelée. ... sans compter ceux qui se tordent les chevilles ds des escaliers glissants.... où est alors le risque à bannir dans notre société ? un risque à dénoncer plus qu'un autre existe t-il ?

Ceci dit, rien n'empêche de sensibiliser les praticiens à l'environnement ds lequel ils évolue... et d'arriver à prendre conscience que les transmissions d'informations fiables et professionnelles, souvent faussées sur le net...

Invité, le 11.04.15 15:03

20 ans de ski de rando. Beaucoup de brouillés avec des collègues qui ne veulent jamais faire demi tour quelques soient les conditions. Pris dans une petite plaque en 1999 et belle frayeur en Janvier avec déclenchement d'une plaque de 100m de large au col de la roya...infos dispo sur datavalanche. Partie entre nous deux, nous étions tres tres espaces.
Perso avec le vent des jours précédents meme en raid je ne serai pas allé dans cette pente.
Je ne suis qu'un amateur averti mais 100 km h de vent de nord pendant 48 h allait forcément charger les pentes sous le vent.
J'ai failli me faire prendre en Janvier donc reste humble par rapport à la nivologie mais la......

Invité, le 12.04.15 09:41

Forum à entretenir!!
L'expérience des uns, aussi malheureuse soit-elle, doit servir aux autres, surtout aux plus jeunes... c'est une sorte de démarche qualité.
Le forum est aussi un lieu de parole...

Actu ancienne, commentaires verrouillés