ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Ski de randonnée > belledonne : 3 randonneurs perdus

belledonne : 3 randonneurs perdus - Ski de randonnée


20 votes

belledonne : 3 randonneurs perdus

Proposé par ela le 24.11.13 à 19:08 :: alpes.france3.fr :: 2249 clics :: 55 commentaires :: Ski de randonnée

Vers 17 heures, ce dimanche 24 novembre, les secouristes de la CRS Alpes ont été appelés par trois randonneurs à ski égarés dans le massif de Belledonne. Ils sont partis à leur recherche. »

Commentaires

Invité, le 25.11.13 09:07

Se perdre aux Lacs Roberts ! Ils ont été retrouvés sains et saufs, donc on a le droit de se moquer ?

Invité, le 25.11.13 09:19

Peut-être on peut se moquer... mais en montagne avec du brouillard où tu vois pas à 2 mètres c'est très très compliqué de se retrouver, même suivre les traces c'est quasi impossible. Après à part avoir boussole et carte et être super bon en orientation ou avoir un gps je pense que le plus sage c'est d'appeler les secours (on peu toujours polémiquer sur l'heure, la météo...). Mieux vaut un secours que 3 morts.... mais bon c'est vrai que ce perdre au lac robert ;-)

D
davidg, le 25.11.13 09:33

En cas de brouillard, ca peut etre assez paumatoire dans le coin si ils sont allés plus loin que les lacs. [MODE TROLL]
sans doute ils étaient étudiants fraîchement tombées à Grenoble comme un flocon de neige d'automne[/MODE TROLL]

Ya'pire, il ya environ 4-5 ans, des skieurs ont dû être secourus au col de Porte par les CRS. Ils étaient perdus dans les bois!

Invité, le 25.11.13 09:36

Sauf que là, le brouillard, il est largement prévisible, ne serait-ce qu'en regardant les webcams de Chamrousse. La mer de nuage est resté calé vers 2000m depuis vendredi.

Quand on ne connait pas grand chose à l'orientation en montagne, qu'on ne connait pas le secteur, et qu'on est pas équipé d'un GPS, la première des règles, c'est de rester sagement au chaud à la maison.

Ca évite de passer pour un clampin sur skitour et de déranger les secours

Invité, le 25.11.13 09:40

Qui n'a jamais fait d'erreur en montagne ? peut-être qu'à chaque fois ça s'est bien terminé, mais il suffit qu'une fois ça se passe mal et tout le monde débecte sur le cas... Suis sûr que 90% des gens qui font de la montagne ont failli se retrouver dans des situations harsadeuses et ne s'en sont même pas rendu compte et ça va pas aller en s'arrangeant en voyant les nouveaux randonneurs qui pensent que le ski de rando c'est un peu comme le ski de piste...

Invité, le 25.11.13 09:43

@agent_double : on ne s'est pas si ils connaissaient, ils ont peut être pas les moyen de se payer un gsp.... moi j 'ai failli me faire avoir une fois sur la crête brouffier le brouillard est monté d'un coup, je connais très très bien, mais vu que c'est un dome sans repère c'est très compliqué, une petite éclaircie m'a permis de voir que j'étais trop à droite alors que j'étais sûr d'être dans le vrai....

Invité, le 25.11.13 09:58

C'est bien ça le problème en fait, trop de gens issu de la montagne à vaches l'été en mode piéton ou VTT, se disent que le ski de rando, c'est la même chose, avec des skis à la place...

Pas les moyens de se payer un GPS, mais les moyens visiblement d'avoir du matos de ski de rando. Et surement un smartphone en poche à 300 ou 400€ qui fait même le café !

Je suis d'accord avec toi que dans le brouillard, c'est très délicat, mais encore une fois, celui ci était annoncé, visible sur toutes les webcams. Si ils sont monté à la croix et qu'ils ont basculé dans le brouillard coté lacs robert, sans connaître suffisamment les lieux, c'est clairement un manque de prudence.

On a tous été jeune et con. Ceci dis, sans vouloir me vanter, je me suis toujours démerdé seul. Et d'ailleurs à l'époque les portables, y'en avait pas...

a+

Jeroen, le 25.11.13 10:05

Si c'est des jeunes, ils ont un smartphone. Mettre les cartes IGN dessus ça coute 15€ par an et avec la géolocalistion dessus faut quand même être une star pour se perdre à Chamrousse. Cela étant dit, ils sont vivants et c'est bien le principal.

Invité, le 25.11.13 10:51

On a tous été jeune... mais le temps ne fait rien à l'affaire, mon cher agent double.

Invité, le 25.11.13 11:00

Je suis "jeune" et je n'ai pas de smartphone. Je croise plus de gens de 35-40 ans avec un smartphone à 300€ que des jeunes de 20-25 ans. On a déjà assez de mal à acheter d'occasion des skis de rando dont les "vieux" ne veulent plus. (mais revendent à prix d'or, pour s'acheter le smartphone peut-être ;) )

Invité, le 25.11.13 11:12

bien vu le jeune :-)

Invité, le 25.11.13 11:14

Ces critiques systématiques sont insupportables! C'est le meilleur moyen pour inciter les gens à ne pas parler de leurs mésaventures, récits qui permettent à tous d'évoluer : comme l'a dit justement quelqu'un, tout le monde a débuté un jour, fait des bêtises et évolué à partir de cela. D'autre part, c'est hallucinant d'entendre des gens expérimentés conseiller un smartphone comme moyen de se repérer, quant on connaît le côté alléatoire de ce genre d'instruments...
Il me semble que ces jeunes doivent se sentir (j'imagine) assez coupables comme ça d'avoir dérangé les secours, ça sert peut-être à rien d'en remettre une couche, non?

Invité, le 25.11.13 11:53

J'étais au Grand Van hier et y'avait du brouillard de 1800 à 2200 m environ, Je n'étais jamais venu dans le coin, sans boussole, alti, carte et de bonnes connaissances c'est pas simple de trouver ça route. Même sur les piste j'ai du vérifier plusieurs fois.
Mais après si on est pas sur on y va pas..... Je pense qu'ils ne se feront plus avoir.

Mael

N
Nicofou, le 25.11.13 11:54

Une fois de plus grâce à ces commentaires moqueurs et critiques, je vois que le débat avance !
Tous ceux qui critiquent sont certainement des pros chevronnés de la montagne et du ski de rando à qui ce genre de mésaventure n'arrivera jamais (souhaitons leur !)
Un peu d'indulgence s'il vous plait envers ces 3 skieurs... Ils sont restés humble vis à vis de la montagne et ont eu le bon réflexe en appelant les secours.
Pensez-vous que ça aurait été mieux si le titre de l'article avait été : 3 skieurs de rando retrouvés mort de froid à proximité du lac Robert ?!
Pour ce qui est du smartphone, c'est un autre débat mais je vous invite à regarder l'application Sitytrail. Très bien pour un abonnement très abordable et qui peut aider à sortir d'un mauvais pas !

C
CYCLOHC, le 25.11.13 11:59

Toujours des "donneurs de leçons"...
Tous ces anonymes-critiqueurs sont donc des alpinistes chevronnés à qui il n'est jamais rien arrivé ?
Doivent être plus souvent devant la télé qu'en montagne, je pense....

Invité, le 25.11.13 12:13

Le smartphone bien utilisé peut-être très pratique. Il peut très bien être au fond du sac éteint avec la batterie chargé à fond. Et ne l'allumer qu'en cas de besoin. Il y a alors largement de quoi tenir une heure en mode GPS pour se repérer et se sortir de la merde. C'est à mon sens devenu un vrai outil versatile qui peut-être d'une aide salutaire.
De toutes façons, le smartphone doit à mon sens être éteint, afin de pas sucer la batterie toute la rando (quand ca cherche le réseau toutes les 5 minutes ça pompe un max), et allumé qu'en cas d'urgence.

ces jeunes doivent se sentir (j'imagine) assez coupables

Peut-être que oui, mais peut-être que non... L'inconscience de certains vis à vis de leur comportement et leur désinvolture quand ils appellent les secours, je l'ai déjà vu, et pas qu'une fois...

Il y a clairement une éducation de la montagne dès son plus jeune age. Certains découvrent la montagne plus tardivement et ont un mauvais esprit. Ils tombent dans les travers (excès de confiance, non respect des règles de sécu de base, méconnaissance de ses limites et de son niveau, abus des secours...)

++

PS : je parle de cas généraux, je suis pas en train de blâmer ces 3 pauvres randonneurs que je ne connais pas !

D
davidg, le 25.11.13 12:16

> Je suis "jeune". On a déjà assez de mal à acheter d'occasion des skis de rando dont les "vieux" ne veulent plus.

awwwww

Invité, le 25.11.13 12:19

j'ajoute qu'à chaque une des quotidiens sur les accidents en montagne et les appels au secours, ce sont les mêmes rengaines qui reviennent :

- on a pas le droit de traiter les gens d'inconscient, car "tout le monde peut faire une erreur"
- il vaut mieux appeler les secours même pour un truc bénin que de se démerder seul et risquer de se tuer.

Je trouve ce mode de défense un peu trop facile. D'une part, il n'incite pas les gens à faire plus attention. D'autre part, il n'incite pas les gens à apprendre à se débrouiller.
A quand un secours parce que la peau ne recolle plus et qu'on ne peux pas passer un petit col pour rentrer chez Maman ?
A quand un secours parce que la descente est trop technique pour son niveau luge à foin ?

Un peu marre de l'assistanat !

Invité, le 25.11.13 12:21

N'empêche que pour en revenir au smartphone (bon je suis plus très jeune j'ai passé la trentaine de 5...) j'ai un paquet de pote qui se trimballent avec des vieux téléphones (genre samsung incassable...) qui ne font que téléphone donc ouai faut pas généraliser, pas tout le monde a le dernier iphone5c..... qui est d'ailleurs moins bien que le samsung 4s ;-)

Invité, le 25.11.13 12:22

"Un peu marre de l'assistanat !"

Va en Alaska ou en Sibérie...

Invité, le 25.11.13 12:38

+1 Nicom
Faudrait un peu se sortir les doigts du cul au lieu de sortir le portable et d’appeler les secours.
Celle la aussi me plait bien :
"Alors que Thibaut et moi même, étions à la voiture, on entend Yannick qui nous appel à 50m, il vient de se mettre une boite au ralentit, en plantant dans un petit fossé, on remonte à pieds le rejoindre, et on le retrouve allongé, en pleine forme, mais convaincu qu'il vient de se peter la jambe ! Du mal à y croire, vu sa forme, mais bon, il appel les pompiers de La Clusaz, qui le transporte sur le brancard, jusqu'au camion à 50m de là."
et on lui a amené sa maman et son doudou aussi ?

Invité, le 25.11.13 15:06

conseiller un smartphone comme moyen de se repérer, quant on connaît le côté alléatoire de ce genre d'instruments...
Beaucoup moins aléatoire que de faire de la tangente à la courbe sur du plat avec 2m de visi surtout quand on n'est pas un cador de l'orientation ! Le tout c'est de bien connaitre les limites de l'engin et surveiller les batteries.
D'ailleurs mon smartphone tient deux journées en usage GPS continu sans problème, donc tout est relatif.

Sinon on trouve facilement de bons GPS d'occase à moins de 100 euros qui permettent au moins de faire un "trackback", c'est pas inutile d'avoir ça en fond de sac si la météo est incertaine et qu'on n'a pas de smartphone+gps.

Le mieux étant surtout de ne pas se mettre dans la m... on est d'accord.

Et un bon chambrage n'a jamais tué personne et ça peut motiver pour ne pas se faire bêtement reprendre.

Invité, le 25.11.13 15:54

Et gnia.... gnia... gnia.... z'avaient pas qu'à ...!
à croire que beaucoup passent plus de temps sur leur console que sur leurs planches !
Mouhahaahah.... mouhahahahahah..!!!!

S
superpapa, le 25.11.13 16:11

sans déconner, personne ne s'est jamais perdu dans le brouillard sur skitour?
certain devrait demander un bidon de compassion et 2 boites d'humilité au Père Noël ;)

Invité, le 25.11.13 17:24

A matt: C'est quoi ton smartphone qui tient deux journées en usage GPS continu sans problème ? Le miens, c'est 4 heures au plus :-(

el-manu, le 25.11.13 18:21

ben c'est le pb d'un milieu hostile comme peut le devenir la montagne.
du coup le moindre pépin peut avoir des conséquences fatales.
qd tu vois un tigre dans sa cage tu te dis que c'est un gros chat bien joli, mais t'as pas envie d'aller lui faire une caresse pour autant, ben la montagne c'est un peu pareil, sauf qu'on va tous la caresser...

Invité, le 25.11.13 18:42

C'est quoi ton smartphone qui tient deux journées en usage GPS continu
Motorola Razr Maxx (il ne se fait déjà plus mais je crois qu'un modèle plus grand est en projet).
Je met l'appareil en mode avion comme ça pas de perturbation avec le DVA, conso réduite et opérationnel rapidement si besoin de téléphone. L'idéal est aussi de faire le ménage dans les processus pour virer tout ce qui ne sert à rien (pas toujours bien simple).
Alternative : avoir une grosse batterie externe.

Invité, le 25.11.13 19:02

Ben moi je me suis déja perdu dans le brouillard. Départ lautaret, arrivé sur valloire ! Pas facile de se reperer avec une visibilité quasi nul. C'est une bonne expèrience mais je suis rentré sans secours et ça sert de leçon.
Je penses qu'on peut en rire et même se moquer un peu puisqu'il n'y a pas eu de conséquence de leurs pertes.. Et puis ça va leurs servir pour les prochaines rando.

L
leced, le 25.11.13 19:40

Moi j'dis, donnons les noms de ces jeunes sur l'actu qui se sont perdus, puis, lâchons-les sur la place publique pour que le peuples en fasse un exemple!!!!!!! (ah, on me disque que c'est déjà fait ???)

Jeunes, perdez-vous jamais, le retour parmi la civilisation sera très rude!

W
wincenty, le 25.11.13 19:51

"Faudrait un peu se sortir les doigts du cul "
Expression savoyarde ????

Invité, le 25.11.13 20:34

Je me suis déjà fait avoir par le brouillard du coté des lacs roberts.
J'avais mon smartphone avec twonav et heureusement.
Sans GPS ou carte boussole alti bien malin est celui qui retrouve son chemin sans se retrouver en haut dune barre, dans le lac, qui revient sur ses pas ou qui commence a descendre sur Livet...
Je préfère lire trois jeunes retrouvés heureux de voir arriver les CRS plutôt que de savoir que 3 familles sont brisées à jamais.
Ils ont eu un joker et tant mieux.
On peut se poser la question:
"Quels impacts ont les photos de skitour/Camp to camp Kairn et j'en passe, en pleine burle et brouillard avec des pack lite et collant pipette par risque 3/4 sur des jeunes néophytes?"
C'est peut être a nous "confirmé" de se remettre en question sur nos façon de faire...

Invité, le 25.11.13 20:40

Pourtant y a de la neige...mais toujours autant de polémiques:)
Ça va retomber bientôt!!!
Bonnes randos

B
Bubu, le 25.11.13 22:20

> Je me suis déjà fait avoir par le brouillard du coté des lacs roberts.
J'avais mon smartphone avec twonav et heureusement.
Sans GPS ou carte boussole alti bien malin est celui qui retrouve son chemin sans se retrouver en haut dune barre, dans le lac, qui revient sur ses pas ou qui commence a descendre sur Livet...


Ca m'est déjà arrivé plusieurs fois. Quand je me rend compte que ça ne monte ou ne descend pas comme ça aurait dû, je tourne de 180°, et je suis ma trace à l'envers. Je fini par trouver d'autres traces, menant à d'autres traces, menant à la piste des Robert ou à la brèche Robert.
Pas besoin de GPS, boussole ni carte ni rien, faut juste une neige qui conserve la trace, comme c'était le cas ce WE...

R
Remi -C-, le 25.11.13 22:21

Il m'est déjà arrivé d'être pris par la tempête et de devoir appeler les secours. Ca s'était bien terminé heureusement, mais je m'étais senti coupable d'avoir fait une belle connerie avec mon équipier. Nous savions que le mauvais temps arrivait et pourtant nous avions pris la (mauvaise) décision de nous embarquer sur cette rando. Ca ne m'aurait pas plu que l'on se moque de notre erreur. C'est toujours facile depuis son canapé et lorsqu'on connait les lieux par coeur.
Ce qui compte, c'est que ces jeunes apprennent de leurs erreurs.
Depuis ma mésaventure, je ne pars jamais sans boussole, carte et alti REGLE.

Invité, le 25.11.13 23:12

@remi69 : en montagne il vaut mieux profiter des erreurs des autres car les nôtres ne pardonnent pas toujours. Donc recevoir un enseignement par les plus "expérimentés" (et encore...). Ok les trois "jeunes" ont probablement appris la montagne par temps de brouillard; et la prochaine fois ils découvriront quoi ? Les plaques à vent par l'exemple ?

Il faut trouver un juste milieu entre la culpabilisation et, ce qui devient courant actuellement, la dédramatisation : "il faut bien que jeunesse se fasse", "on fait tous des erreurs"... (je met de côté le "plutôt crever que d'appeler les secours" :-D )

Effectivement on fait tous des erreurs, mais quand quelqu'un (je ne parle plus des trois jeunes) part sans instruments d'orientation, sans connaître le coin, par temps de brouillard, sans connaître quoi que ce soit de la neige ou du même du ski, certes il pourra apprendre par l'exemple mais pas sûr qu'il ait le temps d'apprendre quoi que ce soit.

Je trouve que cette dérive se retrouve dans le fait que les "jeunes" justement délaissent les clubs de montagne... Je trouve ça encore plus flagrant en escalade : des gars qui se pointent à Espace Vertical et qui te demandent si leur noeud de huit est bien fait. Ca ne m'est pas arrivé qu'une fois :-(
Donc j'espère qu'il n'apprendront pas par l'erreur... :-(

Trop dédramatiser revient à dire : "pas besoin de te former, tu apprendras de tes erreurs"

Invité, le 26.11.13 00:16

Déjà trente cinq commentaires pour ça ! Pas la peine d'en faire toute une histoire, ce n'est qu'un petit secours ordinaire sans aucune conséquence dramatique et c'est tant mieux. Allez faire vos randos et basta !

J
jissebe, le 26.11.13 00:43

@agent_double : Je n'ai pas l'habitude de polémiquer, ni même de m'enliser dans ce genre de discussion stérile qui n'apporte rien mais je trouve tes propos désolants, toi le roi de la débrouille à qui il n'arrive et n'arrivera jamais rien. .. Tu as certainement le matos hight tech qui te permet de sortir par temps de brouillard et ne jamais te perdre avec ta grande expérience, mais je peux te dire que j'ai peut être autant de bouteille que toi et qu'il m'est arrivé de me retrouver très mal en plein brouillard sans maintenant dénigrer l’inexpérience, la jeunesse, et tout le tralala ...
Passe ton chemin et garde tes remarques

T
Tiferet, le 26.11.13 09:39

Mangez des fruits, de saison de préférence.

Invité, le 26.11.13 12:14

Tiens c'est marrant, 35 messages, mais c'est sur moi que tu t'acharnes jissebe... Je crois pas avoir été le seul à tenir des propos un peu véhément dans ce post...

Bref, moi quand y'a du brouillard, je reste sagement à la maison, ou alors je vais faire des trucs en forêt. Point barre. Pas la peine d'ergoter des heures. Je ne suis pas plus capable qu'un autre de me repérer dans le brouillard sans GPS. Je n'ai pas de prétention en montagne. La seule que j'ai de prétention, c'est de savoir adapter ma pratique à mon niveau.

Je disais juste que dans le cadre d'une pratique de la rando en terrain inconnu et/ou conditions délicates, sortir sans GPS ou sans un smartphone avec l'appli qui va bien, c'est un peu jouer à la roulette russe.

a+

G
Gusss, le 26.11.13 12:33

Tiens, ça me rappelle les commentaires laissés ici ou là lorsque Kilian Jornet avait dû faire appel, il y a quelques mois au PGHM quand il était coincé prêt de la Verte... Comme quoi ça arrive aussi aux plus expérimentés...
"Chacun son Everest" et "chacun ses galères en montagne" ;-)

Invité, le 26.11.13 16:08

vu le nombre de traces qu'il y avait sur chamrousse et les lacs robert il faut quand même être mauvais... n'ont ils pas eu peur des lacs et de la faible épaisseur de la glace ?
bref toujours est il que téléphoner aux secours est une chose facile, (j'espère ne jamais avoir à les appeler et je ne le souhaite à personne) ... mais qui paie la facture ? on est vraiment dans une société d'assistés... si on responsabilisait davantage les gens, si ça doit passer par le paiement des frais de secours pourquoi pas, il y aurait certainement moins d'accident.

Jeroen, le 26.11.13 16:51

>> mais qui paie la facture ? on est vraiment dans une société d'assistés... si on responsabilisait davantage les gens, si ça doit passer par le paiement des frais de secours pourquoi pas, il y aurait certainement moins d'accident.

Non, pas ici ce discours pourri. A la limite sur des sites généralistes mais please pas ici.
Pour appeler les secours, ils ont déjà bien du flipper. L'erreur ce n'est pas d'appeler les secours, c'est de s'être mis dans cette situation sans pouvoir s'en sortir seuls. Persister aurait pu conduire au drame. Cette malheureuse expérience leur aura très certainement servi de leçon.

P
plandupra, le 26.11.13 17:15

+1 Jeroen... Surtout que la limite entre "Je vais pouvoir gérer cette situation sans les secours" et "J'ai besoin d'aide" est totalement personnelle... Il n'y pas de règles, chacun doit faire son évaluation.

D
David Z, le 26.11.13 17:27

Avec un peu de tolérance et de courtoisie nous pourrions :
- Donner le droit à l'erreur sans monter sur ses grands chevaux. Qui peut dire qu'il ne s'est jamais mis terreur en montagne, ou qu'il est à l'abri d'une improbable mais possible future boulette ? Ainsi, nous verrions deux djeuns qui ont fait une erreur, mais qui s'en sortent bien, et c'est le principal.
- Ironiser dans le même temps sur cette boulette sans que personne ne s'offusque ! Ben, oui ! Cette histoire se termine bien, certes, mais on peut quand même leur tirer un peu les oreilles, voire leur jambe (pulling their leg en anglais dans le texte) parce que se planter aux lac roberts et appeler les secours c'est pas tous les jours ! Avec une carte et un alti on peut, me semble-t-il, s'en sortir dans ce secteur à deux pas de la piste !
Z'avez compris les djeuns ? Je compte voir vos noms aux formations carto/gps de la fac de Gre très vite, hein ?
La bise à tous !

Invité, le 26.11.13 17:42

C'est des boulets mais l'essentiel est qu'il n'y pas pépins. Si l'histoire s'était mal terminé, il faudrait se taire par respect. Mais comme il n'y pas de bobo, on peut se permettre une bonne tranche de rigolade sur ces boulets perdus à coté des pistes de ski. Il est probable qu'il trouve plus facilement la buvette à l'orée des pistes même en ayant 5 grammes.

Mais, certains posts sur le GPS/smartphone m'interpellent. A la base, il faut surtout du bons sens (ça ne coute rien), de la pratique (ça ne coute rien), une carte, une boussole et un altimètre. Pour revenir à la buvette, il suffit de bons sens et de suivre ses traces. Néanmoins et si on de l'argent à dépenser, on peut prendre un GPS et un smartphone. Mais, il faudra toujours du bons sens et de la pratique. Oui, il faut apprendre à se sortir les doigts et pas seulement pour y mettre le téléphone.

X
xdo, le 26.11.13 18:23

"sur ces boulets perdus à coté des pistes de ski"
et si les gars s'étaient perdus en plein coeur des Grandes Rousses, vous auriez dit quoi ?

Ils ont pris une zone présentée dans tous les CR comme un lunapark sans risques et sans danger où on va le jour, la nuit, avant ou après le taf, qu'il fasse beau ou mauvais et même quand ça craint ....
Manque de pot, ce n'est pas la réalité.
Chaque année dans ce coin, il y a des gars qui se paument où qui se font prendre.

Invité, le 26.11.13 18:28

j'ai mis 10h pour y arriver à ce fameux col de rosatière!!!!et les secours ne sont pas venus....j'ai aussi payé l'autoroute...;alors pourquoi vos secours sont ils donc gratuit!!!!

Invité, le 26.11.13 18:36

Depuis quand le GPS signale les barres ..mort de rire !

Invité, le 26.11.13 18:38

agent_double a dit

"Bref, moi quand y'a du brouillard, je reste sagement à la maison, ou alors je vais faire des trucs en forêt. Point barre. Pas la peine d'ergoter des heures. Je ne suis pas plus capable qu'un autre de me repérer dans le brouillard sans GPS. Je n'ai pas de prétention en montagne. La seule que j'ai de prétention, c'est de savoir adapter ma pratique à mon niveau."

Donc si tu te fais prendre dans une nappe de brouillard pas annoncé par la météo, tu appelles les secours comme eux finalement....

Invité, le 26.11.13 19:19

"Chaque année dans ce coin, il y a des gars qui se paument où qui se font prendre."

J'ai un très bon ami qui s'est perdu par temps de brouillard (il y a 7 ou 8 ans). Il connaissait Chamrousse comme sa poche, le moindre couloir. Ils étaient 2, lui voulait faire un couloir l'autre pote a pas voulu tenter à cause du temps, ils se sont dit on se retrouve à Recoin, il n'est jamais arrivé... les secours l'ont retrouvé planté au pied d'une barre, il s'était complètement trompé d'endroit.... Grosse pensée pour toi Gilles, la neige est là, on ira tracer en pensant à toi.
Juste pour dire qu'il ne faut pas tirer de conclusion hative, c'est trop facile derrière l'ordi, je suis content pour leurs potes, leurs proches qui attendaient en bas qu'ils n'aient pas eu la même fin malheureuse que nous.

Invité, le 26.11.13 20:28

Perso j'ai jamais entendu les secours se plaindre d'une sortie sauf s'il s'agit d'un canular donc ceux qui persistent avec leur rengaine "qui paye "c'est bon !
Ceci n'empêche pas d'avoir une assurance bien sur !

A
alpaga, le 26.11.13 23:00

Une fois, à Gre, les neurones dans le brouillard, j'ai suivi les rames du tram pour retrouver là où j'habitais,mais dans le mauvais sens.
je me suis retrouvé au parc Paul Mistral à 2h00 du matin. J'ai eu peur...

Quoi? c'est hors sujet???

D
Didyeti, le 28.11.13 12:39

Je te comprends bien, Alpaga !
Une mésaventure similaire m'est arrivée, mais bien pire - en montagne... En virée dans la Lauzière le week-end dernier avec une petite troupe, on croise Nivologue au sommet : et là, derechef, le brouillard se met à monter en provenance de la mer de nuages !
Soudain, l'angoisse s'empare de moi, car je ne connais pas le coin et que Nivologue a bizarrement rendu mes neurones embrumés... En plus, deux de mes compères (qui eux disent connaître le coin par coeur - appelons les Froz et Tiz, pour préserver leur anonymat) commencent à se montrer plus évasifs : "on n'a qu'à suivre les traces qui descendent, ça doit bien mener quelque part" (remarque sensée !), "tiens, on doit s'approcher du col" (sans trop préciser lequel, et sachant que je n'avais noté aucun col par ici à la montée...). Soudain, je me rappelle que mes compères sont aussi sous l'influence diabolique de Nivologue - tu imagines alors ma terreur !
Heureusement, les traces que nous suivions descendaient effectivement, et finirent par passer sous la mer de nuage : le brouillard extérieur s'est donc levé, mais le brouillard neuronal intérieur a persisté... Finalement on a retrouvé la voiture grâce aux feux anti-brouillard qui étaient restés allumés, une chance !
Bref, pour s'y retrouver dans le brouillard, c'est effectivement la solution : tel le mouton, suivre les rails - mais dans le bon sens ;-) !
Au plaisir de te croiser sur la neige avec ton bestiau,
Didier.

X
xdo, le 28.11.13 18:43

"on n'a qu'à suivre les traces qui descendent, ça doit bien mener quelque part"
Si notre dessinateur était dans le coin il pourrait nous faire quelque chose comme ça ...
http://www.belledonne38.com/XX_skitour/Traces.jpg

A
alpaga, le 30.11.13 23:41

@ Didier: la niveaulogie est une science bien trouble!!! lol

Actu ancienne, commentaires verrouillés