ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Alpinisme > sherpas

sherpas - Alpinisme


53 votes

sherpas

Proposé par Nemo le 24.12.12 à 11:36 :: videos.arte.tv :: 1589 clics :: 32 commentaires :: Alpinisme

Que ressentent les sherpas lorsqu'ils entreprennent une expédition ? En les suivant, on découvre ici la face cachée de l'ascension. On les voit préparer l'itinéraire bien avant l'atterrissage des touristes occidentaux, aménager la cascade de glace de Khumbu et installer les camps de base. On les écoute aussi raconter leur histoire en attendant les himalayistes. Tourné dans des conditions extrêmes, ce documentaire est le fruit de cinq ans de collaboration entre deux équipes suisse et népalaise. La première ayant déclaré forfait à 6 000 m d'altitude, ce sont les cameramen-sherpas qui ont terminé le documentaire à plus de 7 600 m, là où le manque d'oxygène met en danger la vie humaine.

»

Commentaires

N
Nemo, le 24.12.12 11:38

Beau documentaire sur les sherpas, images impressionnantes, himalayistes pitoyables ...

R
Rizgluant, le 25.12.12 11:52

Très bel hommage à ce peuple bien trop souvent oublié et surtout "méprise" par ces faux amateurs d'altitude à l'égo sur-développé ...

Invité, le 25.12.12 13:12

J'avais raté les 2 diffusions...Merci de m'avoir permis de visionner ce très beau documentaire sur des gens courageux (je parle des sherpas, bien sûr). J'ai été sidérée par la logistique qu'ils déploient pour ces "pauvres" occidentaux moins résistants qu'eux..Et puis, voir l'Everest de cette façon-là, c'est quand même extraordinaire...

P
Pierrepringy, le 25.12.12 14:22

super reportage ....chapeau bas ...

T
Tiou, le 25.12.12 15:36

Extra-ordinaire... un grand moment d'émotion et de reconnaissance de l'autre. J'ai adoré. Merci pour le lien. Documentaire qui nourrit bien des reflexions de montagnard... et qui changera sans doute pas mal la façon d'aborder des possibles futures expeditions. Ou juste son quotidien de petit europeen trop gaté.

Y
yougs_4, le 25.12.12 16:25

merci pour le lien, un documentaire bien fichu et qui interpelle.

Invité, le 25.12.12 17:01

Sommet 14 fois atteint, respect, Monsieur
Pauvres Himalayistes chouchoutés, où est votre grandeur?

Invité, le 25.12.12 18:11

Une autre vision de la montagne, mais la vraie, pas celle édulcorée que l'on nous présente généralement.
A voir.

P
papaseb, le 25.12.12 18:36

Merci pour le lien.

Invité, le 25.12.12 19:58

beau documentaire

Invité, le 25.12.12 20:09

superbes images La vraie vision de l effort

D
Darkrider, le 25.12.12 22:06

Très beau documentaire. A chaque fois que j'ai vu un reportage sur une ascension himalayenne, j'avais toujours ce goûts amer à la fin: le travail et l'abnégation des sherpas étaient souvent survolés voire oubliés.
Je me souviens d'un DVD fait par une "expé" de Haut-Savoyard, dont au moins un membre travaille dans la même entreprise que moi; un des sherpas a trouvé la mort dans l'ascension, ce fut juste évoqué, les visages français n'étaient pas marqué par la perte d'un compagnon de cordée. Ils avaient juste la satisfaction d'avoir fait ce sommet.

Invité, le 25.12.12 22:36

Je recommande....+++
Beau reportage!
Chapeau les sherpas....
Tout en ayant de l'admiration pour les occidentaux de l'Everest.... On relativise devant le service sherpa! Sacrés bonhommes!... On ne va pas polémiquer...
A voir!

Invité, le 26.12.12 10:24

Pour avoir passé 2 mois sur un 8000 avec des Sherpas et occidentaux , 300 pers au CB dont près de 200 Sherpas , j'ai pu constater un respect et une admiration de la part des occidentaux envers les Sherpas et les Tibetains . Je pense qu'il faut respecter le rêve de chacun , faire un 8000 par exemple , ou une belle rando à ski , de la montagne quoi ! Il n'y a pas besoin d'aller sur un 8000 pour voir des abérations , dans nos belles montagnes , la polution , les mauvais comportements , et autre incivilitées ... Faire un 8000 est une experience unique , extraordinaire , difficile , engagée et un partage passionnant avec son Sherpa . Je souhaite à tout le monde de pleurer de joie dans les bras de son Sherpa après plus de 2 mois intenses.... Namasté

K
kiki_74, le 26.12.12 12:35

Image exceptionnelle...
A Voir....
et a méditer...

E
e-jungle, le 26.12.12 15:32

Merci beaucoup pour le lien.
Magnifique et très instructif reportage.

M
manu38, le 26.12.12 15:40

Un très beau reportage qui doit nous faire réfléchir.
Coup de chapeau également aux réalisateurs qui ont osé montré l'envers d'un décor trop souvent présenté comme idyllique (moi aussi j'ai rêvé de faire ces courses).

Changer d'approche est possible, pas seulement sur les 8000 - où j'oserais utiliser le mot esclavage des temps modernes, quelle que soit la satisfaction du sommet -, mais aussi en vallée et sur nos sommets alentours, cf l'appels de nos montagnes.

Nous pouvons tous cheminer !

Invité, le 26.12.12 16:13

>>...où j'oserais utiliser le mot esclavage des temps modernes
Toujours cette maladie d'utiliser les mots d'esclavage, génocide, etc... à toutes les sauces.

Les sherpas ont choisi ce métier à très haut risque parce qu'il rapporte infiniment plus que de sarcler leur champs de pommes de terre et qu'il en retirent, malgré la difficulté et la souffrance, prestige et satisfaction.

Comme c'est dit dans le reportage, un certain nombre abandonnent parce que c'est trop dur ou sont virés parce qu'ils ont le MAM ou "tirent au flanc" ( ce qui doit être très très relatif..! )

Bref rien à voir avec l'esclavage ( les esclaves sont par définition privés de liberté et ne reçoivent aucune rémunération pour leur tâche)

Pense-tu qu'ils seraient plus heureux si tout ce business s'arrêtait du jour au lendemain ?
As-tu vu le moment où la fille d'un des sherpas est fière de pouvoir dire que son père est "alpiniste" ?

Je trouve ce reportage magnifique parce qu'il montre, sans manichéisme, tous les aspects de ce métier et de l' "himalayisme commercial" avec ses bons et mauvais cotés.

M
manu38, le 26.12.12 16:47

Je ne veux pas mettre ce mot à toutes les sauces. En voyant ce reportage ce mot m'est venu. Ces gens prennent tous les risques pour satisfaire l'envie de privilégiés fortunés occidentaux.
Nous sommes dans un schéma dominant - dominé. Maître et esclave. (Repensez à la scène où un sherpa explique qu'il est obligé de sourire face à son client, qu'ils ne peuvent pas contester une décision)
Nous pourrions imaginer une relation totalement différente, beaucoup plus vraie et respectueuse de chacun, mais peut-être faudrait-il accepter d'aller moins haut, moins vite... une philosophie bien différente, je l'admets.

Invité, le 26.12.12 17:31

Ah ok manu, tous le commerciaux sont donc les "esclaves" de leurs clients !
Eh oui pas besoin d'être sherpa pour devoir garder le sourire devant des gros c.. de client, au boulot nous sommes plusieurs à faire ça tous les jours... (ok nous on risque pas notre peau pour eux).

Tu pourrais dire aussi que les guides sont les "esclaves" de leur client : il y en a deux qui sont morts sur le Manaslu en septembre dernier.

>>Nous pourrions imaginer une relation totalement différente, beaucoup plus vraie et respectueuse de chacun, mais peut-être faudrait-il accepter d'aller moins haut, moins vite... une philosophie bien différente, je l'admets.
Certainement mais dans ce cas tu n'aurais probablement pas besoin d'un sherpa, ou il serait payé beaucoup moins cher, ce qui ne ferait pas forcément son affaire.
Pas si simple...

M
manu38, le 26.12.12 18:43

Et si c'était notre approche de la montagne qui était à revoir ?
Serions-nous prêt à risquer notre vie pour eux ?
Pas si simple...

Invité, le 26.12.12 19:09

Magnifique reportage. Quant à parler d'esclavage, je me garderais bien de porter un jugement. Les Sherpas sont les équivalents modernes des guides Alpins de la grande époque. Et quand ils évoquent l'argent gagné, on ne peut que penser aux Gaspard, Turc, Devouassoud et autres Ravanel pour qui une Meije ou un Mont-Blanc signifait le prix d'une vache de plus à l'étable afin que la famille vive un peu moins durement.

T
Tiou, le 26.12.12 21:00

Mouais c'est sûr ça se voit ils s'éclatent à mort (c'est le cas de le dire) ces bons sherpas. D'ailleurs ils sont différents de nous : la preuve ils peuvent porter 25 à 30 kg de matos à 7000m avec le sourire. C'est dire s'ils sont forts, pourquoi ne pas leur en mettre un peu plus sur le dos c'est valorisant pour eux : leurs enfants sont même fiers de leur courage et de leur force. Je suis sûr qu'ils pourraient porter plus... pourquoi prendre des précautions ils sont même capables de porter un client aveuglément egocentrique et néanmoins défaillant à la descente avec un grand plaisir. Evidemment que l'argent est une motivation première et evidemment que la frontière avec l'esclavagisme est ténue. Ils engagent leur vie pour le plaisir des autres parce qu'ils veulent bouffer à leur faim tout simplement. Evidemment que la notion du prix d'une vie est clairement présente dans le reportage. Ne pas le voir c'est manquer de respect au peu que les sherpas acceptent de nous confier dans ce reportage. Comparer le job ou la vie des sherpas d'altitude à celui de guides ou de commerciaux occidentaux c'est vraiment avoir des peaux de sauc' devant les yeux. C'est ecoeurant.

Invité, le 26.12.12 22:37

"J'ai besoin de vos forces, vous avez besoin de mon fric" dit à peut près l'organisateur dans le film avec un rire plutôt déplacé. Ça résume bien les choses...

Invité, le 27.12.12 08:34

très beau reportage!

pour info, Sherpa est le nom d'un peuple, et ne signifie pas porteur. vous avez des sherpas qui sont porteurs, agriculteurs, guides, traileur-maçon....Dans ces régions de l'hymalaya, il y a les Sherpas, les Rais et autres ethnies.
En faisant le tri dans mes mag du National Geographic, je suis tombé sur un n° en 2003 sur l'hymalaya et les Sherpas. En le lisant, vous verrez qu'ils ne se considèrent pas comme esclaves, et qu'ils profitent bien du système: entre lodges, bureau de guide pour excursion, les Sherpas emploient même les autres ethnies pour le portage!!

Invité, le 27.12.12 12:22

Le patron suisse de l expe au camp 4, à un Sherpa qui se dit fatigue apres avoir porte double charge (25kg) depuis le camp 3 au 4 (7900 m) parce que les gentils himalayistes ont laissé leur barda au camp 3 : "tu peux parler, tu peux porter !"
Perso j ai encore moins d admiration pour ces Gus que pour ceux qui se font poser par un ventilo
Ceux qui méritent un sommet quel qu il soit , quel qu en soit la difficulte, sont ceux qui y sont monté sans se faire porter
Je note aussi que ce sont les sherpas qui sont remontés donner une sépulture au suisse qui est mort. Pas ses chers collègues suisses
En filigrane dans les mots des sherpas on sens le respect de tous mais certainement aucune admiration pour les boulets qu ils emmènent la haut
Everest , montagne vendue aux égos

Invité, le 27.12.12 12:46

Respect pour les sherpas et pour le suisse mort pour avoir voulu respecter l'éthique car monter au sommet de l'Everest avec Oxygène, pour moi c'est sans intérêt ....

L
le ded, le 27.12.12 12:52

http://www.vttour.fr/sorties/lac-tillicho,9330.html#sortie ou l'on peut se considérer aussi comme sherpaporteur (de son barda)

Invité, le 27.12.12 13:03

Du même tonneau, allez rendre visite à l'ami Sigayret:
http://nepalsherpasig.fr/
Là, il y a du vécu!

Invité, le 27.12.12 13:28

Est une plus grande performance de monter sans oxygene et se faire porter ses affaires par un sherpa ou monter avec de l'oxygene mais sans l'assitance des sherpas ??

Invité, le 29.12.12 14:41

Vraiment passionnant vos commentaires , sa ferais rire plus d'un Sherpa !!!

L
luciano, le 30.12.12 16:51

A lire le livre de Joe Simpson sur l'Everest tout est dit...Il faut interdire ces expé commerciales qui font prendre des risques incensés à ces pauvres Sherpas. Sur les 26000€ que coute l'ascension, combien revient au Sherpa qui vous à accompagne au sommet ? c'est un scandale.

Actu ancienne, commentaires verrouillés