ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Alpinisme > Vers un tunnel pour la traversée du couloir du goûter ?

Vers un tunnel pour la traversée du couloir du goûter ? - Alpinisme


17 votes

Vers un tunnel pour la traversée du couloir du goûter ?

Proposé par jc69 le 11.05.11 à 13:39 :: www.fondation-petzl.org :: 1168 clics :: 45 commentaires :: Alpinisme

La Fondation Petzl propose une contribution pour améliorer la sécurité dans le couloir du Goûter, sur la voie normale du mont Blanc.
»

Commentaires

J
jc69, le 11.05.11 13:43

Même si j'y ai vu des "frigos" rocheux dévalant ce fameux couloir, juste avant de le traverser, je me demande si ce n'est pas une fausse bonne idée.
Heureusement l'idée de la passerelle semble abandonnée...

F
Francois_74, le 12.05.11 11:12

Ils accepteront la carte bleue, au péage?

C
cmanu, le 12.05.11 15:09

si il a un péage, ca permettra de recuper de l'argent frais mais sera t-il blanc pour autant?

Invité, le 12.05.11 16:25

et aussi des filets sur les séracs du Grand Plateau pour sécuriser la descente !
Et la délocalisation de Petzl en Chine, pour sécuriser Petzl.

Invité, le 12.05.11 16:30

Juste pour info, ça représente combien d'accidents mortels ces dernières années?

Invité, le 12.05.11 16:41

toi tu bosses chez petzl et tu essaies de calmer le jeu...dis leur au marketing que c'est des brels : des idées comme ca ...faut etre un peu con pour persister et casser son image...

Invité, le 12.05.11 17:17

Attention pas d'extrénisme intégriste : il y a plusieurs morts chaque année sur cet itinéraire très fréquenté ; alors un tunnel qui ne nuit pas à l'environnement , oui pour éviter ces morts !

P
Pierre*, le 12.05.11 17:26

Et surtout on est sur un itinéraire d'accès à un refuge hyper fréquenté. Pas sur une voie d'alpinisme...
100 m. d'échelles pour accéder à la Konkordiahütte, pleins d'accès à des refuges sécurisés avec des câbles, des passerelles.
Si ça amuse Petzl de construire ce tunnel quel est le problème ?

Invité, le 12.05.11 17:39

Bon, d'accord alors.
Ok pour aménager tout ce qu'on pourra en montagne, nos enfants nous en seront sûrement reconnaissants !

P
Pierre*, le 12.05.11 17:52

J'ai jamais dit qu'il fallait TOUT aménager en montagne mais cette façon de TOUT remettre en cause au nom de la protection de la montagne c'est n'importe quoi...
Il y a pas longtemps c'était l'antenne de téléphonie qui posait un problème au Lautaret, endroit sauvage s'il en est avec barraques, aire de camping cars, passage de 40 tonnes.
Après c'était l'aménagement de quelques terrasses à l'Aig. du Midi qui n'est de toutes façons plus depuis des années qu'une usine à touristes (ou alpinistes peu enclins à marcher).

Maintenant c'est ce tunnel qui pose problème. Un refuge juste en dessous, un refuge au dessus, un train pas loin. Une surfréquentation du coin avec des milliers d'alpinistes chaque année. Il va changer quoi ce tunnel ?
Qu'il se construise ou pas ça m'est égal mais franchement brailler pour tout et n'importe quoi c'est totalement contre-productif. On devient totalement inaudible quand on se mobilise pour quelque chose d'important.

Invité, le 12.05.11 18:08

La traversée du couloir c'est 30 à 40.000 passages par an, 13 morts en moyenne. 121 ces 9 dernières années, 57 pendant la sècheresse de 2003, on verra cette année...
Je n'invente rien, j'ai juste lu l'étude de Petzl avant de juger. A priori ils s'orientent vers un tunnel, qui va coûter une fortune, payée par Petzl. L'impact paysager est quasi nul, le coût pour le contribuable est nul.
Après on peut en parler des heures, mais est-ce que tous ceux qui critiquent et montent au Mont Blanc par la normale se passent de train et de dormir au Goûter? J'en doute.
Non à l'aménagement systématique et non à l'aménagement à outrance, mais un équipement de sécurité invisible et gratuit sur une voie ultra fréquentée je pense qu'il y a de meilleures cibles pour défouler sa wilderness. Faites d'abord fermer le train pour réduire la fréquentation! Il ne s'agit pas d'ouvrir les portes de la haute altitude à des personnes qui n'en ont pas les compétences (il y a l'Aiguille pour ça...), même si cela va nécessairement contribuer à banaliser, mais de sécuriser un passage dangereux pour tout le monde, dans un entonnoir ultra fréquenté. Passer du M12 en sandales ne protège pas des pierres.

L
laurent38, le 12.05.11 18:09

C'est un travail de longue haleine et onéreux. A savoir si un péage sera instauré. Et quand il aura été rentabilisé, il y en
aura quelques un qui, comme d'habitude, s'en mettront plein les poches. Je me pose une question; faut-il arriver à une montagne aseptisée ou peut-on encore arpenter la montagne en toute connaissance de cause et en accepter les risques ?

C
cmanu, le 12.05.11 18:52

pierre* a dit : Qu'il se construise ou pas ça m'est égal mais franchement brailler pour tout et n'importe quoi c'est totalement contre-productif. On devient totalement inaudible quand on se mobilise pour quelque chose d'important.

+1, à classer dans le top 5 des propos les plus intelligent de cette année.

B
bobo, le 12.05.11 19:06

Lisez l'étude les gars avant de poster, c'est instructif. Je plussois les 3 derniers posts.

J
jeanluc, le 12.05.11 20:05

@ MadenAK : "13 morts en moyenne. 121 ces 9 dernières années, 57 pendant la sècheresse de 2003"

Attention, 13 ACCIDENTS en moyenne/an soit 121 accidents et 27 morts sur les 9 années au total !!

Pour ceux qui n'iront pas lire l'avant projet...

Invité, le 12.05.11 20:30

Ok vous avez gagné, va pour le tunnel mais à double-sens alors, qu'on puisse se croiser et des lampes (en cas d'oubli de frontale).

A
alpaga, le 12.05.11 21:28

j'espère qu'il ont prévu un système d'aération par ventilateur, et des caissons pour se réfugier en cas d'incendie.
On construit un tunnel, puis une "galerie technique" plus grosse que lui puis on passe le tout à 4 voies!!

Invité, le 12.05.11 22:44

Au barrage d'Emosson, il y a un tunnel aussi, c'est sympa, ça dénature pas, bonne ambiance, original, par contre éclairage perso obligatoire !

A
alpaga, le 12.05.11 23:03

Certes, mais la finalité du tunnel n'était pas la même!

J
jc69, le 13.05.11 06:27

Je cite :
"Le très fort risque objectif de chutes de pierres et de blocs dans le couloir du Goûter et assez bien identifié dans le milieu montagnard. Mais, hormis les professionnels, guides ou secouristes, peu de montagnards connaissent réellement l’aggravation de ce risque liée au réchauffement climatique. "
N'hésitez pas à diffuser l'information.

G
Galaad, le 13.05.11 06:55

Je n'ai pas envie de crier "au loup" avec ce projet. La réaction épidermique d'un pratiquant assidu est forcément de s'opposer à l'idée de Petzl mais en y réfléchissant un peu elle me paraît plutôt positive. Pas de dégradation du site, pas de création d'une remontée mécanique (mobilisons-nous contre les projets d'extension des stations de Haute Maurienne, vallon du Clou par ex). Coût zéro pour la collectivité (mais pas pour les clients de Petzl !) + sécurité accrue sur un point bien précis d'un itinéraire bien présenté par ailleurs = bonne idée. Les anti pourront toujours faire le tour par dehors !
Evidemment on peut toujours imaginer (par dérision) d'autres projets possibles (pare-avalanches dans les gorges de Malpasset) mais si le projet aboutit on dira dans 50 ans que c'était une sacrée bonne idée.

Invité, le 13.05.11 08:37

Indignez vous le livre de Stéphane Hessel ...
je continue à penser que ce n'est pas la bonne option...Pierre tu dis OK car de toute facon l'itinéraire est déja surfréquenté ...c'est le cas aujourd'hui mais cela n'est pas une fatalité ; les choses peuvent évoluées pourquoi renforcer ce phénoméne en équipant l'itinéraire alors que l'évolution de la montagne et de la nature ( conditions météo ) rendent l'itinéraire plus risqué : il y a d'autres montagnes plus sécure que le mont blanc pour grimper et à nous de changer nos comportements...sinon on fait toujours plus de la meme chose que l'on sait faire : ce n'est pas comme cela que l'on va développer l'intelligence humaine...

B
bobo, le 13.05.11 09:27

D'accord avec toi Mammut, mais parmi les 30000 à 40000 personnes qui empruntent l'itinéraire chaque année bcp sont des alpinistes de passage qui, en simplifiant, ne font le Mt Blanc que pour son côté "plus haut sommet d'Europe". Ca va être difficile de les convaincre d'aller sur un autre sommet, d'autant que le Mt Blanc est techniquement assez facile (le ratio/vue/altitude/difficultés est intéressant!)

G
Galaad, le 13.05.11 10:05

@mammut : on ne lutte pas contre un mythe comme le Mont Blanc; il restera un défi, un symbole, un rêve qui fait pétiller le regard quand tu en parles. Il en est de même avec le Fuji Yama pour les Japonais qui se doivent d'en faire au moins une fois l'ascension dans leur vie.
"A chacun son Everest" et le Mont Blanc est celui de beaucoup de gens prêts aux plus grandes imprudences pour pouvoir dire un jour "j'ai fait le Mont Blanc".

Invité, le 13.05.11 11:33

@Bobo: techniquement facile certes mais objectivement dangereux. C'est entre autre pour ça (et la surfréquentation aussi) que je n'y ai encore jamais mis les pieds car je n'oublie pas que traverser le grand couloir c'est une probabilité non négligeable de se prendre une pavasse. Risque que selon mes critères je n'accepte pas de prendre. Ah aseptisation quand tu nous tiens. Bientôt on ne saura définitivement plus qu'on évolue sur un terrain dangereux... Et ce n'est pas parce que la vallée de Chamonix est déjà vérolée de partout qu'il faut poursuivre dans ce sens. On peut aussi dire stop ça suffit les conneries!

Invité, le 13.05.11 11:57

Au progrès matériel inexorable, pourquoi ne pas associer l'idée -moderne à mon sens- de réserver des espaces libres de tout nouvel aménagement ?

Pourquoi ne pas accepter pleinement et définitivement les risques imposés par la pratique de l'alpinisme ?

Invité, le 13.05.11 12:15

@bobo,Gallaad : effectivement le "j'ai fait le mont blanc" est un mythe et ce n'est pas illégitime je suis pour la liberté individuelle mais pourquoi :faciliter/sécuriser/aseptiser la tache et renforcer ses comportements collectifs de toujours plus,toujours plus haut.....je ne partage pas du tout ...
Arlertons les bébés !!
Ils ne pourront plus vivre et dire "j'ai fait le mont blanc"comme leur aieul ...
Quand au bébé japonais mon voeu : qu'ils arretent de monter au Fuji Yama mais surtout qu'ils stoppent la spirale infernale de développement outrancier qui les conduit dans une impasse...(@Gallaad)
ALERTONS LES BEBES ! et ALERTONS LES ELUS SUR CE PROJET CRETIN !

Invité, le 13.05.11 12:22

J'aimerais bien savoir comment on organise un tel chantier au milieu d'un couloir aussi dangereux. Réaliser du génie civil dans ces conditions implique de couler du béton et donc d'avoir, à un moment ou un autre, du personnel en station sous les blocs. De ce point de vue (uniquement), une passerelle semblerait plus sécuritaire.
Bon courage au coordonnateur SPS qui s'occupera du chantier ...

B
bobo, le 13.05.11 13:21

@Juju
Tout est une question de curseur. Sécurisé un passage très accidentogène et très fréquentés avec un ouvrage qui selon le rapport devrait avoir peu d'impact sur le milieu ça ne me paraît pas si aberrant que ça. C'est comme les escaliers de Konkordia, le câble du col des Ecrins etc. C'est certes un danger objectif inhérent à la pratique de l'alpinisme, mais le Mt Blanc c'est quand même une course particulière, du fait de la fréquentation. On est pas dans le même cas de figure que pour les autres courses.
On aura du mal à faire comprendre aux 40000 qui y vont qu'il serait sage qu'ils y renoncent à cause de ces chutent de pierre. C'est dommage, mais le Mt Blanc paraît tellement accessible... Il ne faut pas oublier qu'il y a aussi toute une économie derrière... (guides, resto, hôtel, remontées etc).

Invité, le 13.05.11 13:35

super y'aura plus besoin de monter une tente pour bivouaquer, suffira de squatter le tunnel pour la nuit. Et plus besoin d'aller à Vallot pour se délester de ses ordures; j'espère qu'il y a une ventilation de prévue sinon au lieu de mourrir d'une chute de pierre ce sera par asphyxie

Invité, le 13.05.11 13:42

@bobo: J'entends bien mais c'est pas pour autant que cela me convainc ;-) ! J'aime pas cette logique de vouloir "maitriser" la nature sauf si on considère comme tu le dis que le Mont Blanc n'est plus un sommet à 4810m dans un espace "préservé" mais une "autoroute départementale" qu'il faut sécurisée (comme les gorges de la Bourne par exemple).

B
bobo, le 13.05.11 13:49

<<une "autoroute départementale">>
C'est vrai que la voie normale c'est un peu ça... d'où les infrastructures. C'est regrettable, mais que peut-on faire contre cette surfréquentation? Des permis comme aux US? Et puis ça libère de la place ailleurs! :)

Invité, le 13.05.11 14:16

moi je vois un bon point a ce tunnel, ca fera du couchage supplementaire entre tete rousse et le gouter, quand les deux sont blindes ;-)

Invité, le 13.05.11 23:41

pas de tunnel !!!!!!! la montagne libre
ceux qui ne veulent pas prendre de risques, ils restent à tete rousse bien au chaud yes

et pourquoi pas aussi une télécabine du nid d aigle a vallot, comme ça il y aura plus que l arete a faire pour arriver au sommet.

Invité, le 14.05.11 12:36

Intéressantes réactions à un projet pour le moins quelque peu incongru.

Pour commencer deux constats:

L'itinéraire de montée au Goûter est fréquenté quasiment 24h/24h en été, quelque soient les conditions et parfois la météo!!!!!!!!!
57 mort pendant la sécheresse de 2003 illustre bien ce propos.

Le grand couloir du Goûter est un endroit où l'on peut assez facilement limiter la casse: il suffit d'y passer lorsque les conditions sont bonnes.

Quelles sont ces conditions:
- un niveau de gel correct et une heure de passage adaptée, le matin avant que le soleil ne tape trop fort;
- éviter les périodes trop sèches;
- savoir tenir un horaire et se débrouiller pour que cet horaire corresponde à un créneau de fréquentation la plus basse possible;
-éviter ce parcours lors d'orages violents associés à de fortes précipitations,etc....

La frénésie qui domine dans le comportement de certains "aspirants" au Mt Blanc fait simplement oublier un certain bon sens montagnard.

Pour ce qui est de l'exposition aux risques en respectant ces quelques conditions, on peut passer facilement plusieurs fois par saisons sans voir la moindre pierre
tomber.
Par le passé les gardiens n'ont jamais été avares de renseignements et mise en garde lors de saisons sèches (2003 en est l'archétype!)...

Dernier point, lors des périodes sèches et chaudes, les gros blocs partent des éperons qui dominent le couloir en rive gauche et droite; une galerie risque d'amener un sentiment fausse sécurité, le couloir est sécurisé mais les éperons seront toujours pourris et dangereux dans certaines conditions, spécialement dans les conditions propices à la chute de blocs de plusieurs tonnes sur les éperons ou bien les probables ricochets survenant lors de tels accidents.
Bon ski

Invité, le 15.05.11 11:32

Entièrement d'accord avec Rémy.

Tous les arguments du 'contre le tunnel' semblent avoir été avancés, reste à espérer maintenant qu'ils auront convaincu ...

L
laurent38, le 15.05.11 18:16

Absolument d'accord avec Rémy. On voit un peu tout et n'importe qui là-haut.

Invité, le 16.05.11 08:36

Tout est dit
Une réaction pleine de bon sens.

Invité, le 16.05.11 18:15

des panneaux "attentions chutes de pierres" ca couteraient moins chère peut etre (réflechissant forcement, pour la nuit)

C
casscroot, le 17.05.11 12:36

Tout à fait d'accord avec Rémi.
Lire "Risque que selon mes critères je n'accepte pas de prendre" n'empêche pas de penser que cela relève d'un manque de recul sur sa pratique de la montagne et d'une méconnaissance du lieu. Il faut bien comprendre que le couloir du gouter n'est pas "toujours" dangereux, mais parfois dangereux. Il suffit d'y passer quand les conditions sont assez propices et aussi de la bonne manière (rapidement et surement, on y reste max 30sec!) et on reste dans un niveau de risque inhérent à la plupart des course communément admises comme peu dangereuses. Bref dans toute carrière d'alpiniste, quelqu'en soit le niveau, on se retrouve volontairement fréquemment dans des situation bien plus dangereuses que le couloir du gouter en bonnes conditions. Mais cela nécessite selon les conditions une réélle compétence et expérience d'alpiniste, dont une certaine partie du "flux" est dépourvue. Et donc "si passer du M12 en tongs" (ou simplement avoir grimpé beaucoup d'autres sommets) révèle une longue expérience de la montagne, alors oui, ça aide à éviter les pierres...
Vu la fréquentation en continu, il y aura presque toujours qqn quand une pierre tombe et le soucis est là. Et donc les motivations pour réaliser un tunnel sont compréhensibles et cela peut se rapporter à un aménagement routier : "on ne peut pas stopper le flux, on ne peux pas filtrer le flux donc on investi à l'endroit le plus accidentogène." Le raisonnement est logique.
Encore plus logique est "il suffit de passer au bon moment". Si on se place dans l'optique de "voie de circulation" et non de voie d'alpinisme, qui voit la confrontation impossible d'un milieu hostile avec une population qui n'a pas les compétences pour l'appréhender, il y a d'autres solutions qui ne coutent pas un kopeck pour limiter les accidents, c'est de réglementer : - soit filtrer mais cela poser le gros problèmes des critères et d'équité,
- soit fermer le passage aux périodes les plus accidentogènes.
La dernière solution semblant la plus "séduisante" car elle impose l'expertise à ceux qui ne l'ont pas et ne favorise personne en particulier.
De toute façon, sur cet itinéraire, du fait de la sur fréquentation, on sort de l'alpinisme libre, pur et idéal. Alors quitte à vouloir faire quelque chose autant trouver une solution "low tech" qui remplit les mêmes fonction qu'un tunnel et qui même est bien plus "pédagogique" vis à vis du milieu montagnard : on ne peux pas tout, tout le temps, tout de suite, il faut savoir attendre le bon créneau.
De mon point de vu d'alpiniste, je trouverai plus "by fair means" de seulement d'avertir et d'éduquer les gens. Ceci étant probablement utopique vu le lieux...
Pour finir, ce proverbe que je ne me lasse pas de savourer tout au long de l'année en montagne en observant les pratiques (et ma pratique!) : "En montagne il y a beaucoup de miracles et extrêmement peu d'accidents"
Un avis parmi tant d'autres.

F
Francoua, le 17.05.11 15:16

Il est vrai que la solution « Il suffit d’attendre le bon moment » peut sembler séduisante au premier abord. Mais c’est une solution peu opérante qui ne résiste pas à un examen critique.
En effet, la grosse majorité des gugus qui vont « faire le Mont Blanc » n’ont jamais fait de haute montagne et n’en feront vraisemblablement plus jamais. Dans ces conditions, ils ne savent même pas ce que signifie « le bon moment ». Et si on leur explique, il y a fort à parier qu’ils nous regarderont comme des hurons parachutés de la planète Mars (Qu’est-ce qu’il raconte ? qu’est-ce qu’il nous veut, celui-là, avec son « bon moment » ?).
Alors la pédagogie, ça se pratique sur le long terme, mais sur une traversée de couloir, c’est un peu court.

L
laurent38, le 17.05.11 20:01

Les3/4, peut être plus, des gens "faisant le M.B" ne mettront plus jamais les pieds en montagne après avoir atteint sont sommet. Ils n'ont rien à faire de la pédagogie. Je ne sais pas si certains d'entre vous ont regarde il y a qlq temps un film sur "Montagne TV" relatant le passage du gouter et l'ascension du toit de l'Europe. En entendant certains "alpinistes", je me suis demandé si je devais en rire ou en pleurer. Cela me rappelle un jour où au cours d'un secours sous le pic du Frene, nous avons récupéré un père et son fils encordé avec un fil a étendre le linge.

Invité, le 18.05.11 11:44

ben moi...je suis favorable au projet ce passage est trop merdique et mourir la ,cést pas une belle fin en montagne.
et pour les detracteurs je pense qu isl atteignent le nid d aigle a pied... l aiguille du midi aussi sans utiliser des moyens mecaniques ..a mediter !!!!

Invité, le 19.05.11 08:36

@neyron38 : cela ne me pose aucun probléme de monter au nid d'aigle à pied ainsi qu'a l'aiguille du midi...et cela ne me pose aussi aucun probléme de ne pas monter au sommet du Mont Blanc et de faire d'autres sommets ...et meme des sommets de moyenne montagne comme le Sulens à Manigod... je n'ai pas de probléme d'ego : ce qui me motive l'effort physique et la nature montagnarde en haute ou moyenne , l'hiver comme l'été ...par contre ce qui me débecte c'est d'oublier le bon sens et de vouloir renforcer les comportements moutonniers et irresponsables des humains... voilà mon point de vue que je n'ai pas eu besoin de méditer longtemps !

Invité, le 19.05.11 15:30

je suis plutôt pour pour le couloir
sans revenir sur tout ce qui a été dit
les gens avertis sont peu nombreux et les + aguerris passeront par d'autres voies (pour le MB)
par ailleurs j'ai pas souvenir que lors du rééquipement de la traversée de la meije cela a soulevé beaucoup de critiques
dans la même optique supprimons la corde fixe l hiver de l'aiguille du midi pour la vallée blanche : je pense que la fréquentation sera la même avec + d'accident

Actu ancienne, commentaires verrouillés