ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Ski de randonnée > Avalanche mortelle : le groupe ignorait la difficulté de l'itinéraire

Avalanche mortelle : le groupe ignorait la difficulté de l'itinéraire - Ski de randonnée


21 votes

Avalanche mortelle : le groupe ignorait la difficulté de l'itinéraire

Proposé par jc69 le 29.03.11 à 06:29 :: www.ledauphine.com :: 3880 clics :: 19 commentaires :: Ski de randonnée

Des précisions sur les raisons du drame : erreur d'itinéraire »

Commentaires

Invité, le 29.03.11 10:52

Avant de comprendre...informons nous...Cette saison spécialement, une question me taraude: comment tous ces experts de chez experts formés, recyclés par des spécialistes expérimentés ont été"conduits " à cette situation abracadabrantesque.Il en faut moins pour retirer un permis de transport en commun en montagne, et peut etre revoir les habilitations ?Tout ce buzz en vaut il la chandelle?Ne vaut il pas mieux rester "débutant"; ou se former en jeux de hasard !!

Invité, le 29.03.11 11:27

Chacun va y aller de son commentaire une fois de plus sur un drame humain qui anéantit des familles.
Alors les donneurs de leçon, les bien-pensants et autres "y'avait qu'à", merci de faire preuve de compassion.

(La compassion (du latin : cum patior, « je souffre avec » est une vertu - par laquelle un individu est porté à percevoir ou ressentir la souffrance d'autrui.

Invité, le 29.03.11 11:34

Bonjour à tous,

laissons aux présents le temps de faire un éventuel bilan des raisons de ce drame et de peut être nous transmettre plus tard les enseignements si il y en a.

Seules ces personnes peuvent nous renseigner. Arrêtons les spéculations de zinc, tentons d'être respectueux et intelligents face à ces drames.

Bon courage à toutes les personnes touchées par cette tragédie

G
grizzlyski, le 29.03.11 11:58

@ Toto
Tout à fait d'accord, laissons passer le temps du deuil pour ces familles anéanties.
Encore une fois, la modération devrait verrouiller ce fil une bonne fois pour toute.

Invité, le 29.03.11 12:14

Il y a un temps pour tout, celui de la compassion puis, plus tard celui de l'analyse pour comprendre ce qui s'est passé et les éventuelles erreurs.

A mon sens, ce travail d'analyse ne peut être fait que par les protagonistes eux-mêmes ou par des experts compétents et disposant de toutes les infos.

Espérons qu'ils nous ferons partager leur conclusions afin que nous puissions nous aussi en tirer des enseignements pour notre pratique.

Alors ex-cafistes, pierrot et dan, vous seriez bien inspirés de garder vos réflexions et a priori pour vous, vu que vous n'avez sous la main que des bribes d'informations pas fiables.

Invité, le 29.03.11 12:19

je ne comprends pas le refus intellectuel qu'il y a de vouloir discuter sereinement des circonstances d'un accident, le retour d'expérience étant évidemment profitable à tous, quelles que soient les tenants et aboutissants
Bien sur, avec toutes les précautions d'usage, bien sûr sans oublier le drame humain, bien sûr en restant humble et respectueux, etc
Une longue vie professionnelle dans l'industrie ( parfois à risques ... ) m'a appris ( yc à titre personnel ) qu'un incident ou accident ne doit jamais être occulté, parce qu'en tirer les enseignements objectifs est à la base de l'amélioration de la sécurité future pour tous ..
à commencer par ce qu'on appelle les "non accidents", c'est à dire les situations où on a couru un risque non contrôlé qui aurait pu être grave, mais que la chance, le hasard ... a fait "qu'il ne s'est rien passé" ...

Invité, le 29.03.11 12:41

100% d'accord avec toi Bianchi, mais pour discuter d'un accident d'avalanche dont les causes sont souvent multiples et complexes il faut avoir précisément tous les éléments.
Discuter sur des informations partielles et peu fiables est contreproductif et amène des jugements à l'emporte pièce du genre ci-dessus.

Le travail d'analyse sera probablement fait vu la lourdeur du bilan humain (par le CAF et par la justice). Est-ce que nous aurons un jour le retour ? C'est souvent là le problème je trouve.

Invité, le 29.03.11 13:31

D'après la carte, il semble que l'accident soit survenu dans une face nord.
Dans les conditions de ce jour-là, difficile d'anticiper un risque en face nord si les faces sud ne bougeaient pas.
Admiratif je suis devant les gens qui en montagne se sentent "très futés", voire... "professionnels".
Longue vie à eux... et aux autres.

F
Francoua, le 29.03.11 13:50

"Le travail d'analyse sera probablement fait vu la lourdeur du bilan humain (par le CAF et par la justice). Est-ce que nous aurons un jour le retour ? C'est souvent là le problème je trouve."

Ce qui est malheureux, c'est que dans 15 jours, le sujet sera tombé à la trappe et tout le monde aura oublié. Quant aux "retours d'expériences", les seuls que je connaisse sont dans la rubrique "témoignage" de la revue de l'anena. Sinon, on peut toujours courir pour les trouver qq part.
C'est sûr que de ce côté-là, il y a qq chose à faire.

_
__Erik___, le 29.03.11 13:51

100% avec Bianchi

Si je fais la comparaison avec l'aviation :

"Il n'y a pas de 'bons' pilotes, il n'y a que de vieux pilotes.."

Le milieu de l'aéronautique est habitué à se remettre en cause et tire des enseignements, des leçons de tout accident OU incident...

P
Pierre*, le 29.03.11 14:48

Je suis d'accord avec Bianchi sur l’utilité de l'analyse des accidents et avec Francoua sur le fait que 15 jours après plus personne n'y pense.

Le problème c'est que ces discussions qui pourraient (devraient) être sereines tournent très vite à l'échange d'insultes en d'un coté ceux pour qui le simple fait d'évoquer l'erreur d'une personne décédée est une insulte à sa mémoire et de l'autre ceux qui n'ont aucune empathie pour les disparus et n'hésitent pas à employer des termes insupportables pour les proches qui tomberaient sur ce genre de discussions.

Voilà pour quoi ces threads sont en général vite verrouillés. Mais c'est dommage.

A l'heure actuelle on a quelques éléments qui semblent fiables et indiscutables: le lieu fourni par le SLF, le déclenchement fort probablement accidentel de la plaque (rapporté à la TSR par un des guides responsables des secours et Bolognesi, nivologue reconnu), le fait que les victimes remontaient dans la face et ne faisaient pas que traverser le couloir, l'heure de déclenchement (vers midi) et le danger 3 à l'altitude du déclenchement.
Objectivement il y eu une erreur puisque cela s'est terminé de façon catastrophique. Pour le reste, on n'en sait pas plus...

T
Trolly, le 29.03.11 15:26


Pour le reste, on n'en sait pas plus


ca fait déjà pas mal de renseignements !

Invité, le 29.03.11 15:40

Je cite Pierre qui dit très justement :

Le problème c'est que ces discussions qui pourraient (devraient) être sereines tournent très vite à l'échange d'insultes en d'un coté ceux pour qui le simple fait d'évoquer l'erreur d'une personne décédée est une insulte à sa mémoire et de l'autre ceux qui n'ont aucune empathie pour les disparus et n'hésitent pas à employer des termes insupportables pour les proches qui tomberaient sur ce genre de discussions.

Alors pourquoi continuer à laisser ouvert ces threads qui sont SYSTEMATIQUEMENT un condensé de règlements de comptes stériles, de propos souvent déplacés, agressifs, intolérants, sans pitié, sans le recul de l'analyse....

Invité, le 29.03.11 17:20

@Erik : je ne connais pas l'aéronautique mais je doute que les analyses d'accident d'avion soit faites sur des forums par des internautes anonymes...

Pour moi il n'y a que deux types d'analyse qui puissent être faite :
- par les protagonistes eux-même, sans doute le plus intéressant pour nous si c'est bien fait car ça nous interpelle directement (qu'est-ce que j'aurai fait à leur place). J'ai déjà lu un certain nombre d'analyse d'accident de ce type qui étaient extrêmement intéressantes.
Seulement on ne peut pas forcer les gens à faire ce travail (même si je pense que ça devrait être préconisé systématiquement dans les clubs)

- par des experts qui sont en général nommés par les tribunaux, moins intéressant en général et surtout accessible très longtemps après l'accident (parfois plusieurs années).

Dans des accidents graves de ce type, le fait que la justice va éventuellement rechercher des responsabilités complique encore la donne : tout ce qui peut être dit ou écrit peut influencer la décision de justice et ça conduit à une certaine omerta tant que le cas n'a pas été jugé (soit 5 ans dans le meilleur des cas...)

B
bobo, le 29.03.11 17:32

Dans l'aéronautique tout accident/incident donne lieu à une analyse sérieuse par un groupe d'experts (le BEA) dont le but n'est pas la recherche de responsabilité mais le retour d'expérience pour améliorer la sécurité.
http://www.bea.aero/index.php
L'ANENA a mis en place une démarche semblable. Lire les rapports de l'ANENA est très instructif.

_
__Erik___, le 29.03.11 18:09

Dans l'aéronautique tout accident/incident donne lieu à une analyse sérieuse par un groupe d'experts (le BEA) dont le but n'est pas la recherche de responsabilité mais le retour d'expérience pour améliorer la sécurité.
http://www.bea.aero/index.php

------------
Un nombre significatif de ces accidents ont pour cadre nos beaux massifs ...

http://www.bea.aero/docspa/2010/f-bi100111/pdf/f-bi100111.pdf
http://www.bea.aero/docspa/2005/f-pv050526/pdf/f-pv050526.pdf
http://www.bea.aero/docspa/2009/f-fx090322/pdf/f-fx090322.pdf

Invité, le 29.03.11 18:45

Il n'y a que 3 "temoignages" sur le site de l'ANENA (dont seulement 2 en hiver, 2007 et 2004...)
Il doit y avoir 2 ou 3 autres témoignages par an dans la revue mais ça fait un peu maigre...
Sinon quelques témoignages sur C2C (3-4 par an)

Jeroen, le 29.03.11 20:09

Merci pour votre intervention. Par respect pour les familles, j'ai modéré tous les messages qui ne me semblaient pas "acceptable". Sans plus d'informations sur les circonstances de cet accident, toutes les allégations sont déplacées. Soutenons les ceux qui sont dans la peine, et attendons un éventuel retour de leur part pour éventuellement répondre à nos interrogations légitimes. Comprendre pour ne pas se retrouver dans le même traquenard.

Merci de votre compréhension.

Commentaires verrouillés