ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Ski de randonnée > Skieurs / traders : même combat?

Skieurs / traders : même combat? - Ski de randonnée


24 votes

Skieurs / traders : même combat?

Proposé par Yohann08 le 10.03.11 à 15:54 :: www.mountainwilderness.fr :: 948 clics :: 39 commentaires :: Ski de randonnée

Une petite réflexion sur l'évolution de notre pratique.
»

Commentaires

_
__Erik___, le 10.03.11 18:19

Excellent...

...
L'objectif est maintenant :
Grâce à mes super skis (et mes photos numériques), écrire quelque chose sur un site qui rejoigne les images les plus folles des festivals spécialisés !
C'est ainsi que des itinéraires naissent entre des barres ou des ravins parcourus jusque là exclusivement par des chamois ou des sangliers, qu'importe si entre les lignes on comprend que le ski n'est pas génial, l'important est d'avoir inventé quelque chose et surtout de pouvoir le raconter !
L'ensemble crée une excitation autour du ski de montagne, une surenchère malsaine : là où momo38 a fait 1800m, riri 74 va en faire 2000, si lulu 69 a parcouru les 3 couloirs de la dent du Guignol, roro 05 enchainera le 4°... etc.
...

Invité, le 10.03.11 18:34

effectivement, un article qui va faire parler... une question se pose toujours, y a t-il une façon de "faire" de la montagne (tranquillement en regardant souffler le vent dans les arbres!) ou une manière personnel à chacun, de même que d'un jour à l'autre pour un même individu, on peut avoir envie de se taper un chrono ou y aller à la cool en faisant de la photo..
enfin vaste débat :-)

Y
Yohann08, le 10.03.11 18:52

Effectivement selon le jour ou l'humeur, on pratique différemment; mais le tout est de savoir si on pratique pour soi ou pour le regard des autres, non?

Y
Yom05, le 10.03.11 19:02

Un beau billet en tout cas...................

S
sissjohn, le 10.03.11 19:04

...
ou une manière personnel à chacun, de même que d'un jour à l'autre pour un même individu, on peut avoir envie de se taper un chrono ou y aller à la cool en faisant de la photo..

Pour moi la question ne se pose même pas ... On peut avoir envie de se faire mal et se faire chrono un jour, mais le plaisir reste d'être en montagne et d'en profiter ! Alors vive le casse-croute au sommet et vive les photos ...
Bon article en tous cas -:)

S
sissjohn, le 10.03.11 19:05

Ouups !
Je ne sais pas comment on fait pour "citer " dans ce forum.
S'il y a une bonne âme charitable ...
merci d'avance.

P
Pierre*, le 10.03.11 19:09

Et Bonatti il pratiquait pour lui ou le regard des autres, et Bérhault il a faisait la grande traversée des sommets alpins pour lui ou pour les autres. Ces 2 là et tous les autres forts alpinistes disparus ou non disparus ont toujours fait partager et raconté leurs exploits, ont toujours voulu faire plus dur, plus long ou plus vite que les autres.

Il n'y a rien de nouveau là-dedans. La seule chose nouvelle c'est que raconter ses exploits (ou non exploits) n'est plus réservé à une élite reconnue mais chacun peut le faire sur internet. Où est le problème ?

Il parle de surenchère malsaine mais c'est la pratique de la montagne en général qui est une surenchère malsaine. Les cimetières n'ont pas attendu internet et les sites de montagne ou de ski de rando pour être remplis de jeunes et de moins jeunes, de forts et de moins forts qui ont été au delà de leurs limites.

Franchement c'est du vent cet article...

Alors pourquoi pas philosopher et se poser des questions sur le pourquoi de la pratique de l'alpi et des sports à risque en général mais je ne vois pas en quoi la pratique a évolué sur le fond par rapport à il y a 20 ans.

Y
Yohann08, le 10.03.11 19:33

La pratique de la montagne devient une surenchère malsaine justement pour qui cherche à réaliser des exploits afin d'en faire l'étalage par la suite, au détriment de son plaisir "égoïste".

C'est ce que l'article met en évidence.

F
Fabien, le 10.03.11 19:45

Classe, tant sur le fond que sur la forme !

C
cclos, le 10.03.11 19:50

Bof bof

Quand on généralise ça faire dire pas mal de conneries.

Aujourd'hui, une vingtaine de compte rendu alors qu'il devait y avoir des centaines voire plus de randonneurs en montagne ( dont moi ) qui n'y vont que pour leur plaisir.

La frime est à la marge et les rencontres que l'on peut faire sont en principe authentiques.

Bonne neige à tous

Invité, le 10.03.11 19:52

Mouais. Ca l'a toujours été. En escalade, on a pas attendu internet pour se la peter quand on a sorti une grande voie difficile ou une vieille classique engagée.

L'auteur ferait bien de regarder skitour et camptocamp plus attentivement s'il pense à ces sites là: une très grosse majorité des sorties sont des classiques, avec peu de photos, pas forcement de grande qualité et faites par des gens qui s'autorisent un casse croute en montagne. Rien à voir avec :le ski de rando en 2010 c'est : à tout heure du jour et de la nuit, avant ou après le boulot (et pendant avec un portable au cou ?), deux fois, trois fois... le même sommet dans la foulée, casser la croûte au sommet ? c'est qui ce blaireau ! on mange à la voiture après le stop chrono...
ski_natureLe bonheur n'est plus dans le pré, ni dans le prés, ni dans la pente, ni dans la trace, ni dans l'odeur de neige et le bruit du vent dans les arbres, le bonheur c'est le compteur... ce qui sera fait aujourd'hui devra être dépassé demain et le bonheur du jour sera effacé d'un coup de clic goguenard... compétition indirecte, hypocrite, sans règles ni limites si ce n'est le crash, itinéraires qui ne seront jamais banalisables, course au toujours plus de soi, de dénivelé, de pente..


Si il ne regarde que les sorties qui font un peu de buzz pour ensuite sortir des généralités...

A
alpaga, le 10.03.11 19:52

moi, je m'en fout, je fait du ski de rando.

Phil'Ô, le 10.03.11 19:55

Je ne me sens absolument pas concerné par cette vision de la pratique :roll:, et sincèrement je pense que nous sommes nombreux à penser ainsi... Maintenant pour ceux qui se tirent la bourre sur le D+ ou le nombre de 5.x avalés dans la journée... ils font partie d'un microcosme au sein d'un microcosme, et cela doit concerner au final que peu de pratiquants. Il y a 20 ans, ils racontaient leurs exploits à leurs copains, dans un bar ou une réunion CAF, aujourd'hui l'info circule juste différemment et plus rapidement, mais au final je trouve qu'il y a peu de changement.

A
alpaga, le 10.03.11 19:56

Et puis, en général, MW est contre un peu près tout. A les écouter, ses chers ayatollahs écolos, on devrait arrêter de manger, rouler, skier. meme péter est dangereux pour l'atmosphère. En gros, c'est: il y a trop de monde en montagne, et on veut la garder pour nous.
je mettrais bien une centrale nucléaire au MontCenis pour alimenter l'Italie et faire de jolis cumulus...

Y
yukon, le 10.03.11 20:12

BOF
un texte un peu extremiste quand meme, la liberté c est de pratiquer a son rythme et ou l on veut....ensuite pour les compte rendu, blog photos etc...chacun est libre de regarder ou pas.
Ca sent le vieux cafiste aigri ou l ecolo extremiste pret a entrer en guerre contre le reste du monde.
sortez en montagne vous vous sentirez mieux...ou alors petes un coup ca detend
Bon ski

B
Benito, le 10.03.11 20:40

Pourquoi aigri ou extrémiste ?
C'est un point de vue qui se défend, même si je ne suis pas d'accord avec !
Chacun a ses raisons personnelles d'aller en montagne. Etre en montagne, c'est être avec des amis, et/ou c'est aussi se retrouver face à soit même. Et soit même, selon les personnes, c'est de la contemplation ou de la compétition. Parfois, cela varie selon la journée... il n'est pas interdit d'être schizophrène :)
Peut être que l'augmentation de nos activités se fait davantage chez les collants pipettes que chez les amoureux de saucisson... Peut être... Mais à vrai dire, je n'en sais rien... Et je ne pense pas qu'on trouvera une fondation pour financer une étude sur le sujet :)

Par contre, vu les conditions dans lesquelles ce texte a été écrit, il me semble qu'on peut essayer de rester courtois avec l'auteur du texte et respecter son point de vue, même si on ne le partage pas.

Invité, le 10.03.11 20:41

à la décharge de l'auteur de cet article, il faut lire en bas de page dans quelles circonstances, il l'a écrit, ceci explique peut-être le ton un peu extrême et les amalgames un peu limites qu'il fait. Il n'y a pas une mais des pratiques, et surtout rien de nouveau sous le soleil au fait que certains cherchent une tribune pour exposer leurs "exploits" ( réels ou frelatés). Simplement, le web est une tribune publique où il est aisé de trouver un public nombreux. Aprés, il doit être très facile de se laisser prendre à son propre piège, le narcissisme est aussi une composante de l'âme humaine.

L
le ded, le 10.03.11 21:05

Je suis d'accord avec alaindesalpes, il y a plusieurs pratiques. Mais un seul vrai casse-croûte (saucisson et Mr N.). Le reste c'est du vent

R
Rémo Barbaruli, le 10.03.11 21:24

c'est cet article qui était déjà évoqué http://www.skitour.fr/forum/read_167880.html ; par contre je ne connaissais pas les circonstances, non mentionnées dans Montagnes Mag.

X
xdo, le 10.03.11 23:53

Le seul changement, c'est la capacité aujourd'hui à tout un chacun de frimer grâce à internet.

Pour ceux qui sont intéressés par ça, il y a toujours eu surenchère et frime, simplement avant c'était limité à ses potes de club pour les obscures et aux journaux, livres et films pour les stars.
Les hommes n'ont pas changés, ils ont juste d'autres moyens de communication.

Ceux qui peuvent croire qu'avant tout le monde allait en montagne seulement pour le paysage et le calme doivent aussi penser qu'avant la terre était un jardin paradisiaque sauf pour ceux qui aimaient la tarte aux pommes (mais ils ne le savaient pas !).

Invité, le 11.03.11 00:18

Déjà le texte est très bien écrit, c'est un plaisir à lire. La différence entre internet et les conversations autour d'un verre, c'est qu'autour d'un verre, au bout d'un moment tu arrives a connaitre le gars qui raconte ses exploits. Et du coup on peut les remettre en perspective. Sur internet, vu la multiplication des comptes-rendus, il manque cette perspective et ce recul naturel. Il manque tous les non-dits qui accompagnent normalement une discussion. Et je ne sais pas comment c'était avant (j'y étais pas) mais les sorties avant et après taf me semblent une tendance recente.

Invité, le 11.03.11 12:35

Tout est dit...une vraie synthèse ce doc.
Pour être complet, il aurait pu être rajouté un truc sur le coté potache permanent des forums qui lasse ceux qui viennent chercher des informations.

Invité, le 11.03.11 13:04

blablabla
J'ai vaguement pensé à mon grand père évoquant le bon vieux temps.
Sinon, c'est quoi le rapport avec MW ?

Invité, le 11.03.11 13:30

fap fap fap fap ...

Invité, le 11.03.11 18:52

@ Igor : "Et je ne sais pas comment c'était avant (j'y étais pas) mais les sorties avant et après taf me semblent une tendance recente."

NON : j'en faisais plein il y a 10 ans
OUI : j'étais souvent seul ! ;)

jcr74, le 11.03.11 19:18

C'est ainsi que des itinéraires naissent entre des barres ou des ravins parcourus jusque là exclusivement par des chamois ou des sangliers, qu'importe si entre les lignes on comprend que le ski n'est pas génial, l'important est d'avoir inventé quelque chose et surtout de pouvoir le raconter !
Il y a 20 à 25 ans, il restait encore des pentes évidentes à skier. L'auteur de ces lignes est emporté par le chagrin mais on ne peut pas reprocher à un skieur de chercher à placer des courbes sur une nouvelle ligne. Les skieurs font cela depuis que le ski existe.
La pratique du raide évolue, on l'avait encouragé à l'époque où seuls quelques originaux y trainaient leurs spatules.
Les répétiteurs sont les meilleurs juges de la beauté d'une ligne.
Sinon, il est vrai que l'on voit des traces de montées parfois un peu débiles mais bon, il faut de tout pour faire un monde et puis la montagne est vaste. Je suis trop attaché à la liberté de chacun pour oser juger une pratique ou une autre. Je peux ne pas être d'accord, mais je respecte le choix de chacun.

Vive la montagne libre ! (Vais-je finir gaulliste?)

Invité, le 11.03.11 20:55

c'est sur que la pratique a évolué, + monde, + de matos performant, internet est arrivé, les photos de riri dans la poudre, fifi dans le couloir, loulou avec son airbag ont souvent supplanté le reste, (bon, on est pas obligé de regarder les photos !!) c'est vrai que ça pousse le bouchon toujours plus loin, le monde vit pareil et on aura du mal à reculer.... mais la montagne, c'est pas le monde, elle a des règles qu'il faut respecter, et les derniers événements récents sont (malheureusement) là pour nous le rappeler ( la vallée blanche il y a 15 jours, 80 de fraîche, personne n'est encordé, et des traces de partout....) allez, bonne montagne à tous !

Invité, le 11.03.11 22:00

Il en va de la rando à ski comme du rugby, de la voile, et de tous les autres sports ... Effets de mode, médiatisation et fric , course à la perf et au matos :
que du déjà vu ! C'est vrai qu'internet accélère les choses mais ces masses d'octets vont s'écraser sous leur propre poids...à chacun de faire le tri et de trouver ce qu'il vient chercher : la compet, le bon plan, le dernier coin de poudre, la bonne bière au refuge, l'accueil de la gardienne... et pourquoi pas un peu de tout ça, selon le temps et l'humeur ?

Invité, le 12.03.11 00:28

ce qu'il y a de bien avec skitour, c'est que les gens qui émettaient des critiques envers cette dérive et des critiques face aux "hold'up" de certains sont toujours passés pour des blaireaux...

Espérons que cet article face reflechir quelques personnes

axar, le 12.03.11 11:57

Tout ça me fait bien marrer...
Y'a aussi des sites internet sur le tuning dont je trouve les dérives ridicules et dangereuses: surenchère aux équipements, beauferie en tous genres, mépris de la sécurité routière qui peut conduire à des accidents...
Je ne vais donc pas sur ces sites. Point. :-D

Invité, le 12.03.11 12:18

@axar : tu peux être passionné de ski, de montagne en général et trouver un intérêt certain au sites comme skitour (ou autres similaires), notamment pour les conditions de neige, les topos... sans pour autant cautionner tout ce qui s'y passe !

Tu n'est pas amateur de tuning, donc tu ne visites pas les sites qui en cause. La comparaison est ridicule. Est-ce que je vais critiquer les sites causant de twirling baton ? Je m'en fou allégrement.

Se priver d'un outil intéressant juste à cause de cette dérive grotesque est à mon sens bien dommage...

Mais je suis convaincu que skitour, n'est que le reflet de notre société, aucunement une incitation à la dérive.

axar, le 12.03.11 13:07

Il y'a une différence entre ne pas tout cautionner et troller les forums sous prétexte que tu penses détenir la vérité absolue.
Tu parlais de passer pour un blaireau... Je te le confirme.

X
xdo, le 12.03.11 18:17

Si tu va faire une classique, tu es un mouton, et si tu sors des classiques un inconscient...
Ces articles suffisants m'horripilent : laissez vivre les gens comme ils le veulent.

Il faut juste éviter :
les mecs qui font du 5.2 en disant que le vrai ski commencent là
ceux qui font du 2.3 en expliquant qu'après c'est débile
ceux qui sortent par risque 4 en indiquant RAS
ceux qui expliquent que au dessus de risque 2 : c'est la mort à tout coup.

et ceux qui te disent qu'on ne ski pas en novembre parce que c'est comme ça.

Invité, le 12.03.11 19:19

@axar :

Tu peux rester poli. Je t'ai pas insulté dans mon post à ce que je sache.

Je te répète juste que tu mélanges tout et que ta comparaison c'est du n'importe quoi

axar, le 12.03.11 20:52

Personne ne t'a insulté, détend toi.

Invité, le 12.03.11 21:44

Ah l'esprit montagnard...
La courtoisie ne s'applique visiblement que sur le terrain.
Ici, il faut éviter de ne pas être d'accord et d'arriver avec des raquettes!
Etrange pour des gens liés par une même passion.

Invité, le 13.03.11 18:14

@axar : tu me traites de blaireau à ce que je lis. Libre à toi, mais à ce que tu peux écrire, j'aurai tendance à penser la même chose de toi.

Eh oui Bruno, ici tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil... Il faut jamais critiquer...

Invité, le 13.03.11 21:01

La génération...montante
On retrouve la même au boulot, ce sont les carrieristes: jeunes, cons, sans modestie et ne pas contredire.

Invité, le 19.03.11 00:59

Après lecture de tous ces avis, je ne rajouterai rien car je viens de mettre mon premier et mon dernier avis sur ce site dans la rubrique précédente : "le ski de randonnée dans l'air du temps".
Bonne neige et... Bon vent à tous!...

Actu ancienne, commentaires verrouillés