ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Politique et Société > Le loup c'est aussi l'affaire des randonneurs en montagne

Le loup c'est aussi l'affaire des randonneurs en montagne - Politique et Société


4 votes

Le loup c'est aussi l'affaire des randonneurs en montagne

Proposé par Jeroen le 16.11.10 à 17:58 :: www.kairn.com :: 1075 clics :: 9 commentaires :: Politique et Société

La passion des pratiquants de la montagne fait parfois oublier certaines réalités de terrain. Il nous faut ouvrir les yeux, regarder autour de nous et faire appel au passé, à l'histoire de nos montagnes, occupées par les hommes bien avant les récits des premiers ascensionnistes »

Commentaires

R
Ricil, le 16.11.10 23:51

affligeant...

Z
zoom, le 17.11.10 12:36

En même temps, vu l'auteur, bien connu dans les Pyrénées pour son goût du sensationnalisme... :-(

X
xdo, le 17.11.10 19:44

En France, les mesures de protection sont inefficaces, En Italie dans les Abruzzes , ils s'en sortent très bien ! mais c'est vrai qu'ils ne sont pas en élevage intensif ...

La notion de pastoralisme "raisonné" est bien étrange aussi : destruction de tous les prédateurs (loup, aigle, ours, lynx, ...) et destruction des forêts et des alpages (sur les crêtes du Grand Rocher, ils détruisent au bulldozer le milieu naturel (rhododendrons, myrtilles, ...) pour faire pousser de l'herbe)

Invité, le 19.11.10 13:42

Il serait étonnant que ces chiens patous ne soient pas dressables. S'ils sont si cons qu'ils ne savent pas faire la différence entre un loup et des promeneurs, leur cervelle est inversement proportionnel à la masse de leur corps et il faut donc choisir d'autres chiens...mais mon petit doigt me dit que c'est plutôt que les éduquer cela prend du temps et que cela coûte cette affaire de dressage. Alors dans notre philosophie un chou c'est un chou :
Allons y pour des bons gros patous et tant pis pour quelques mollets...

Invité, le 20.11.10 10:49

Les patous doivent vivre dans le troupeau sans contact (réduits au strict minimum) avec l'homme. Ils ne sont pas éduqués comme le chihuahua............ Avant de sortir de telles choses................

Invité, le 20.11.10 12:22

Il apparaîtrait que ces chiens ne sont pas dressables et que ça se savait.
Il est intolérable qu'un randonneur ait peur, et à juste titre, d'un animal dangereux mis en place par l'homme alors que les prédateurs inoffensifs pour l'homme soient évincés.
Il y a beaucoup trop de moutons, le problème est là.

Invité, le 20.11.10 19:08

Une très bonne analyse de la situation actuelle.
Je suis d'origine paysanne, randonneur et VVtiste, je comprends le ras le bol des éleveurs.
Si on veut garder une montagne ouverte, sans forets d'arcos et de rhododendrons la seule solution est de maintenir le pastoralisme.
Le problème est que trop de citadins réagissent vis à vis du loup sur le mode sentimental et pas assez de façon rationnelle.
Nous pratiquant de la montagne en tant que touriste, on a plus d'intérêt à conserver nos berger et nos moutons qu'a favoriser le loup!

X
xdo, le 20.11.10 20:35

Pourquoi vouloir créer une montagne sans rhododendrons ?
Le problème c'est que trop d'éleveurs réagissent de manière sentimentale en voulant garder un type d'élevage qui n'est plus économiquement rentable !

Z
zoom, le 20.11.10 20:42

C'est sur que l'Espagne, l'Italie ou la Slovénie, pays riches en loups et en ours, ne sont plus très touristiques ... :-)

Actu ancienne, commentaires verrouillés