ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Ski de randonnée > Réaction d'Anselme BAUD après les avalanches du week-end

Réaction d'Anselme BAUD après les avalanches du week-end - Ski de randonnée


48 votes

Réaction d'Anselme BAUD après les avalanches du week-end

Proposé par claudeMD le 09.04.10 à 09:56 :: www.ledauphine.com :: 3033 clics :: 22 commentaires :: Ski de randonnée

Son analyse mérite d'être lue »

Commentaires

Invité, le 09.04.10 12:47

Il est assez critique sur le comportement des accidentés, mais bon on peut l'écouter c'est pas n'importe qui...

jcr74, le 09.04.10 18:02

Il a raison hélas, et ni la médaille ou l'expérience ne sont des garanties.
Trop souvent les fondamentaux et la prudence sont mis au placard pour quelques minutes d'ivresse.
Il n'y a pas de fatalité dans beaucoup d'accidents mais trop souvent de l'impatience et de l'imprudence.

Invité, le 09.04.10 18:59

Respecter les traces de sécurité en forme de peigne, soit en godillle serrée. Chaque skieur faisant sa trace collée à celle du précédent.

je n'ai pas compris ce conseil pouvez vous éclairer ma lanterne

Invité, le 09.04.10 19:10

je ne connais pas les traces en peigne, mais la godille serrée, oui: c'est le meilleur moyen de faire porter un maximum de charge au manteau neigeux quand on skie.

M
mt38, le 09.04.10 19:15

Bonjour Anselme,
Merci pour ta réaction bienvenue.
Tout à fait d'accord avec toi.
Amitiés en souvenir d'un stage de 15 jour à l'ENSA Chamonix.
Internet n'existait pas encore !

Invité, le 09.04.10 19:51

Bonjour

La trace en peigne est le fait de calquer sa trace proche de la trace du premier.
de cette manière on sollicite le manteau neigeux que sur une petite surface, donc moins de risques de se retrouver sur un endroit fragile de la pente. De plus on laisse de la place pour les suivants des autres jours.

Invité, le 09.04.10 20:34

godille de cafiste = grosses ondes sur le manteau neigeux, rien ne vaud de belles et grandes courbes avec des appuis légers et avec de la vitesse.

Phil'Ô, le 10.04.10 07:00

Grande courbe = vitesse = appuis plus important
Petite godille = vitesse faible = appuis plus doux

Ce qui m'étonne c'est que certains (des anonymes bien sûr :evil:) remettent en question des préconisations de professionnels de la neige :roll:.

Invité, le 10.04.10 09:21

La trace en peigne c'est pour que les clients suivants aient encore de la place pour faire des virages en poudreuse sur le glacier de Trient au bout de la cinquantième dépose hélico de la journée, c'est tout....
Quand à l'analyse elle a rien de bien novateur, beaucoup de monde partout, tout le temps et qui connaissent rien ou presque; ça n'a rien de fataliste...

Invité, le 10.04.10 12:16

Pour Bigjim, j'ai envie d'être très grossière et de faire un parallèle avec Big; sans doute trop jeune pour savoir qui est Anselme, en matière de ski je pense qu'il en avait beaucoup + dans la culotte que Bigmachin. J'aime pas ceux qui confonde tout, les prouesses viriles n'ont rien à voir avec la fatalité

Invité, le 10.04.10 12:17

Pour Bigjim, j'ai envie d'être très grossière et de faire un parallèle avec Big; sans doute trop jeune pour savoir qui est Anselme, en matière de ski je pense qu'il en avait beaucoup + dans la culotte que Bigmachin. J'aime pas ceux qui confonde tout, les prouesses viriles n'ont rien à voir avec la fatalité

Invité, le 10.04.10 14:37

grande courbe = vitesse = appui nécessaire mais on le met ou on veut = légèreté là ou il faut et freinage en sécurité
godille = vitesse faible + ligne dans l'axe pleine pente = appui conséquent partout, même là où il vaudrait mieux être léger.

Je suis assez bien placé pour respecter pleinement les guides de Cham, de la compagnie comme les autres. Mais il y a eu de telles évolutions dans le matériel en particulier pour la descente, dont ils n'ont pas tous pris la mesure, qu'on peut se permettre de relever lorsqu'ils prouvent qu'ils ont quelques années de retard.

axar, le 10.04.10 17:21

Il n'y a pas besoin d'être bien malin pour comprendre qu'une godille serrée sollicite moins le manteau que de grandes courbes, pour lesquelles la vitesse est supérieure, et donc la réaction aux appuis aussi.
Quant à l'evolution du materiel, je ne vois pas bien ce que ça vientfaire là dedans.
La structure et la fragilité d'un manteau neigeux me semble assez indépendant de l'âge de ton matériel.

Laurent Couturier, le 10.04.10 19:16

Je ne suis pas d'accord avec la dernière remarque. On skie avec bcq plus large au patin aujourd'hui (entre 80 et 90mm voire plus) et l'effet de cisaillement est évidemment moins prononcé avec un ski large qu'un ski étroit au patin qui s'enfonce bcq plus dans la neige... C'est du bon sens... D'autre part on peut tailler de grandes courbes et rester "léger" sur ses appuis notamment si le ski porte beaucoup... Une godille bien serrée en skis étroits avec effet de "rebond" par le skieur sollicite tout autant le manteau neigeux...

Invité, le 10.04.10 20:02

On peut pinailler longtemps sur le rayon des virages, de toutes façons, dans la plupart des accidents mortels dont on parle l'erreur se situe bien en amont dans la direction de la course : petits ou grands virages, ça aurait souvent pété pareil (principalement à la montée ou bien lors de descentes mal gérées )
Donc laissez les gens faire les virages qu'ils veulent, ou qu'ils peuvent, si ils sont fait dans la bonne pente à la bonne heure la bonne journée
ça sera déjà pas mal.
Si trouver un moyen de moins soliciter le manteau mène à pousser le bouchon plus loin on est dans le faux (genre je suis un rider, je me preprare à surfer la vague...). La conduite de la course se doit d'être solide, la taille du virolo ne devrait être qu'une variable de dernier recours.

Invité, le 10.04.10 22:49

j'ai perdu mes meilleurs amis dans cette accident, je ne vois pas a quoi bon, ces commentaires qui ne servent a rien, l'avalanche n'ayant entrainé que la mort déjà trop tragique de mes compagnons. Et pour revenir sur l'article,excusez-moi ,sur la critique de Baud,je ne pense pas qu'il ait besoin de ça pour se faire de la pub !!!!
Hommage à mes très chers compagnons de randonnée

F
floju, le 11.04.10 21:25

comme souvent sur ces forums on part d'un sujet intéressant et on finit par ergoter sur des détails... quel dommage et ici quel manque de respect pour les personnes décédées et leurs proches.

Invité, le 12.04.10 14:01

Où est le manque de respect dans ce forum ? La mort est elle à ce point un sujet tabou qu'on ne puisse se servir d'un tel exemple avec erreur aussi flagrante pour en faire un exemple éducatif ?....et donc essayer de tirer leçons des erreurs du passé ?
Je crois que ce n'est pas parce qu'on est mort, qu'on est de ce fait totalement exonéré de la responsabilité d'un accident, même si on en est la première victime, aussi tragique pour ses proches cet accident puisse être.

Invité, le 12.04.10 14:05

Et le fait d'être persuadé que ces gens ont commis une grosse erreur ne m'empêche pas de penser qu'un accident peut également m'arriver.
Le plus dur étant toujours pour ceux qui restent... toutes mes condoléances à leurs proches.

F
floju, le 12.04.10 14:27

Tu dis : "La mort est elle à ce point un sujet tabou qu'on ne puisse se servir d'un tel exemple avec erreur aussi flagrante pour en faire un exemple éducatif ?....et donc essayer de tirer leçons des erreurs du passé ?"
Je suis entièrement d'accord avec toi. Ce que je voulais dire c'est de rester dans le sujet. On sait que l'erreur c'est de skier des pentes engagées le lendemain de chutes de neige importantes. Et on se retrouve à critiquer Mr Baud et parler de godille. Je trouve ca dommage

B
bens, le 12.04.10 15:04

Je pense qu'il n'y a effectivement aucun manque de respect, ni sur ce forum, ni dans les propos d'Anselme Baud mais au contraire le grand regret de voir de voir des randonneurs disparaitre dans un accident et d'autre part la volonté que ça se reproduise le moins souvent possible.
Cela dit il y a sans doute un temps pour tout, et que pour l'instant c'est celui du deuil.
Mais jacky, plus tard et si tu en as le courage, ça serait sans doute très utile à la communauté si tu pouvais nous livrer une analyse détaillée de cet accident, ça peut peut-être éviter d'autres accidents et en tous cas nous aider à progresser dans la maitrise du risque.

Invité, le 12.04.10 18:13

C'est là où nos points de vue divergent. Il faut faire l'analyse de l'erreur tout de suite. Dans 2 semaines, 95% des randonneurs auront oublié cet accident et n'y penseront même plus. Ce n'est pas de l'indifférence générale, c'est juste que la vie continue malgré ces accidents tragiques pour les familles, et par la force des choses, l'esprit humain passe rapidement à d'autres sujets. Donc, je maintiens qu'il faut traiter le sujet à chaud tant qu'il l'est encore.
Il commence déjà à refroidir, une semaine après...

Actu ancienne, commentaires verrouillés