ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié
Accueil > Actu > Presse, télé et Web > Au dela des cîmes

Au dela des cîmes - Presse, télé et Web


23 votes

Au dela des cîmes

Proposé par NordOuest le 24.03.09 à 16:10 :: www.skitour.fr :: 587 clics :: 2 commentaires :: Presse, télé et Web

J’ai souvent trouvé les films de montagne trop angoissants, ne donnant pas franchement
envie d’y aller, ou alors trop techniques pour un large public. Je souhaitais proposer une
autre vision de la Montagne.
Tout a commencé un soir de février 1973. J’avais alors 15 ans. »

Commentaires

Invité, le 25.03.09 14:55

Tourner en haute-montagne n'est pas évident. Comment cela s'est-il passé ?

Effectivement, c'était compliqué. Nous étions déposés sur le lieu de tournage en hélico le matin et hélitreuillés le soir une fois les images tournées. Nous avions toujours un œil sur le ciel et la météo car on se demandait : l'hélico va-t-il bien revenir pour nous évacuer ?
C. Destivelle

Invité, le 25.03.09 23:48

j'ai vu le film, il est magnifique,et tellement accessible dans le ressenti vécu par les amateurs que nous sommes, je me rappelle étudiant en médecine à Paris, le rendez vous mythique du gala de la montagne salle pleyel, avec sur scène, les rébuffats, demaison, seigneur, edlinger ,boivin, et autre patrik cordier.Les films étaient superbes, mais tellement loin de nos pratiques,on rêvait par tous les sens, des années après dans une salle à moitié pleine, des images superbes reviennent (le grand cap) mais , une superbe sensibilité anime les images ,émanant de quelqu'un qui pourtant à dépasser de loin la plu part des exploits de ces ainés prestigieux avec aussi ce bel hommage debout en équilibre ,avec comme disais mon ami et grand guide bernard vion: un pied dans le vide et l"autre dans le néant....BRAVO Catherine et vraiment merci....

Actu ancienne, commentaires verrouillés