ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Topo-guide > Vanoise > Pralognan la Vanoise (Les Fontanettes) > Dôme de Chasseforêt, Traversée des dômes de la vanoise

Dôme de Chasseforêt, Traversée des dômes de la vanoise (Vanoise)

Massif : Vanoise
Sommet : Dôme de Chasseforêt (3586 m)
Orientation : T
Dénivelé : 1269 m.

Difficulté de montée : PD
Difficulté ski : 3.1 E1
Pente : 35° au dessus du refuge de l'Arpon

Longue étape (14 km) en grande partie au dessus de 3000 m, glaciers des domes de la vanoise particulièrement vastes et plats. Ne s'engager dans cette étape que par temps trés sur, car l'orientation peut y devenir trés difficile dans le brouillard. La descente sur le refuge de l'Arpont n'est pas évidente à trouver sutout en cas de mauvais temps.
D'autres itinéraires de descente sont possibles depuis le dome de chasseforêt, notament par le glacier de l'Arpont
Départ de Termignon interressant pour les navettes de voiture.
Cette étape peut être enchaînée par la traversée du col de Labby et l'arrivée sur Aussois

Départ : Pralognan la Vanoise (Les Fontanettes) (1644 m) - Albertville -> Moutiers -> Pralognan la Vanoise -> Parking des Fontanettes.

Itinéraire : Départ de l'étape depuis le refuge du col de la vanoise.

Acces au refuge du col de la vanoise par Pralognan la vanoise : http://www.skitour.fr/topos/grande-casse,19.html

Acces au refuge du col de la vanoise par Termignon : prendre la D126 deneigée au printemps jusque vers 1800 m, puis passer par la chapelle sainte-marguerite, le refuge du plan du lac, le pont de la renaudiere, et remonter les pentes Est pour rejoindre le vallon plat menant au col de la vanoise (D+ environ 1100 m)

Acces au refuge du col de la vanoise par Tigne ou Val d'isère : Col de la freisse, col de la Leisse, vallon de la Leisse rive gauche, pont de Croé vie, remonter des pentes mal commodes exposées aux coulées pour rejoindre le vallon plat menant au col de la vanoise (D+ environ 1400 m, moins en prenant les remontées de Tigne, étape trés longue)

Montée au dôme de Chasseforêt depuis le refuge du col de la vanoise : Partir au sud dans les larges pentes sous les rochers du genepy, Passer au plus pres du http://www.skitour.fr/photos/glacier-de-la-roche-ferran,1585-1.html pour acceder au grand plateau formé par le glacier de la Roche Ferran. http://www.skitour.fr/photos/glacier-de-roche-ferran,1585-2.html qui peut http://www.skitour.fr/photos/pointe-du-dard,1585-6.html
Passer ensuite non loin du col du dard (3155 m) entre la pointe du dard et http://www.skitour.fr/photos/contournement-du-mont-pelve,1585-5.html pour arriver au col du Pelve à 2992 m. (echapatoire possible sur le refuge de l'Arpont). De là, http://www.skitour.fr/photos/dome-de-chasseforet,1585-8.html

Descente sur le refuge de l'Arpont depuis le dôme de Chasseforêt : Depuis le sommet, descendre vers l'est sur l'éperon du dôme de chasseforêt. En continuant dans l'axe de la pente, un http://www.skitour.fr/photos/descente-sur-l%27arpont,1585-9.html se présente alors. Ill est important de contourner par la gauche ce http://www.skitour.fr/photos/descente-sur-l%27arpont,1585-9.html pour se diriger coté lac de chasseforêt (contourner ce massif rocheux par la droite conduirait sur des barres). Contourner au plus pres ce massif rocheux en passant non loin du lac de Chasseforêt, et trouver en se dirigeant vers le sud, une large et raide pente (exposée au coulées). Attention aux nombreuses barres rocheuses parsemant l'itinéraire. Depuis cette pente, le toit en pierre du refuge de l'Arpont devient alors enfin visible (prendre une sorte de rampe vers l'est en bas de cette pente raide conduisant au refuge).

Matériel : Materiel de glacier bien que glacier peu crevassé


Variantes

1. descente par le glacier de l'arpont (1279 m, ski 2.3, E)

Du sommet, partir franchement vers le sud vers le glacier de l'Arpont en zigzagant pour éviter les quelques séracs. En arrivant à 3120m, s'orienter à l'E et descendre par des pentes régulières le glacier en se maintenant plutôt sur la rive gauche jusqu'au lac de l'Arpont (quelques séracs au milieu et sur les cotés).
Du lac, il faut remonter légèrement pour passer à sa gauche (nombreux cairns), d'ici par des pentes et goulets en tirant vers la gauche on rejoint le refuge de l'Arpont.

2. traversée et descente vers le Col de labby (1600 m, ski 3.1, E)

Du sommet, glisser au plus haut sous le col de l'Arpont puis la face W du Dôme de l'Arpont.
Repeauter 50 m à l'aplomb du Dôme Nord. Continuer à glisser au plus haut jusqu'à arriver à l'aplomb du Col 3482 m entre le Dôme Sud et la pointe du Génépy (altitude 3300m).
De là première possibilité : repeauter pour passer l'éperon est de la pointe de génépy entre 3350 et 3400 m (corniche pouvant être importante, sautée à la descente le 7 mai 2018), puis passer sous la pointe de Labby pour rejoindre le col de Labby.
Deuxième possibilité : de l'aplomb du Col 3482 m entre le Dôme Sud et la pointe du Génépy, descendre est un couloir raide (partie dangereuse s'il fait chaud) pour rejoindre un replat vers 3150 puis glisser au sud est jusqu'à 3000m au pied d'une imposante barre de séracs. De là remonter le glacier de la Mahure pour rejoindre le col de Labby (cf traces du 7 mai 2018)

Dernières sorties

DateTitreAuteur
29.04.22 Traversée des dômes de la vanoise et Col sud de la Glièresbart
Météo/températures : Brouillard le premier jour, puis grand beau les 3 suivants
Conditions d'accès/altitude du parking :
Altitude de chaussage/déchaussage : Premier pont
Conditions pour le ski : Neige poudreuse au col de Labby et dans certaines parties des dômes, un peu de poudre soufflée sur les dômes, moquette plus bas

Activité avalancheuse : des coulées dans les pentes raides exposées au soleil
Bulletin d'estimation du risque d'avalanche VANOISE
Valable jusqu'au 28.05 en soirée
Rédigé le 27.05.22 à 16:00

Au-dessus de 3000 m : Risque faible évoluant en Risque limité. En-dessous : Risque faible.

Risque Accidentel : peu probables.

Risque Naturel : rares avalanches de fond

Résumé : Départs spontanés : rares avalanches de fond Déclenchements skieurs : peu probables.

Stabilité : (rédigée à partir d’information réduite) NEIGE HUMIDE Le manteau neigeux encore en place prend un aspect estival de type névé jusqu'à haute altitude. Départs spontanés : assez bon regel nocturne sous un ciel étoilé mais le manteau neigeux s'humidifie rapidement en journée sous les températures douces. Cela peut conduire à de très rares avalanches de fonte de surface ou emportant toute l'épaisseur restante au-dessus de 3000 m environ sur de la roche lisse et raide. Déclenchements provoqués : peu probables sous formes de plaques mais éventuellement en coupant une pente raide en neige redevenue pourrie en cours de journée.

Qualité : Après cet épisode de chaleur, on peut encore chausser les skis à partir de 2300/2400 m en Nord. En dessous de 3000 m, la neige est de type névé, généralement portante à toute heure à la glisse moyenne à correcte, elle peut cependant passer une certaine heure être pourrie non glissante près des rochers. Sur les replats, le cupules sont assez importantes, mais elles sont plus réduites dans les pentes. Au dessus de 3000 m neige de printemps, dure le matin plus ou moins pourrie en profondeur en cours de journée. Attention aux ponts de neige au-dessus des torrents qui peuvent céder à votre passage. Par ailleurs les glaciers sont peu fournis et les ponts de neige peuvent céder là aussi.

Source: MétéoFrance

Afficher le bulletin complet