ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Crête de la Moutonnière : Pas de mouton mais un gypaète !

Crête de la Moutonnière : Pas de mouton mais un gypaète ! ⭐⭐⭐

Massif : Belledonne
Départ : Les Etaves (1430 m)

Topo associé : Grande Moutonnière Pointe 2330, normale

Sommet associé : Grande Moutonnière Pointe 2330 (2330 m)

Orientation : E

Dénivelé : 1330 m.
Ski : 3.1

Sortie du vendredi 08 janvier 2021

veloski, Saxifragette

Conditions nivologiques, accès & météo

Grand beau lumineux mais bien frais à l'ombre. (-8°c au départ et -6°c au retour). Absence de vent.
Etat de la route : partiellement enneigée verglacée entre 900 et 1000 m. enneigée au dessus de 1000 m. Altitude du parking : 1180 m
20 cm de poudre et sous couche parfois absente sur le raide chemin en forêt de Varrat (praticable uniquement à la montée). Au retour, sous 1430 m, descente par la route forestière bien remplie et la glisse est très bonne.

La portion sur la piste forestière entre 1700 et 1430 m est la moins aisée à négocier en descente du fait de la présence de traces raquettes et skis.

Au dessus la neige est généralement resté froide et légère excepté en pente nord où le vent a travaillé un peu avec quelques passages légèrement coûtés. Heureusement on trouve aussi pas mal de poudre frisette.
Dans la pente finale la couche de poudreuse atteint 40 cm.

Certaines portions sont excellentes à skier et globalement la skiabilité est bonne.

Altitude de chaussage (montée) : 1180 m
Altitude de déchaussage (descente) : 1180 m

Activité avalancheuse observée : rien observé d'inquiétant sur l'itinéraire

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu (par veloski)

voir trace GPS
De nouveau en Maurienne, pour profiter de la belle journée annoncée, nous garons à 1180 mètres d'altitude, sur la route forestière de la forêt de Noire Combe. Le froid est vif mais il n'y a pas de vent et le ciel dégagé laisse augurer une belle journée ! Après quelques longueurs sur la piste forestière, nous nous réchauffons rapidement, empruntant le sentier tracé par les raquettistes qui nous permet de nous élever rapidement à travers la forêt de Varrat. Le soleil est déjà au rendez-vous et éclaire notre progression entre épicéas et hêtres aux feuilles marcescentes alors que le croissant de lune est bien apparent au-dessus de Grand Miceau. Les cris sonores et enroués des casse-noix mouchetés nous accompagnent alors que nous gravissons la clairière sous le chalet d'Arpingon et profitons du panorama sur le Cheval Noir, les cimes de Lauzière et Haute-Maurienne. Arrivés au replat du chalet, nous nous apercevons que l'effervescence des casse-noix est due à la présence d'un gypaète barbu qui, majestueusement, plane au-dessus du secteur. Nous profitons longuement du spectacle... avant de poursuivre vers la Grande Moutonnière, appréciant la tranquillité et la beauté des combes que nous traçons à tour de rôle.
Selon l'exposition, la poudreuse légère devient légèrement croûtée mais à l'approche du collu de la Grande Moutonnière, la trace devient plus physique et c'est à pied que nous en finissons l'ascension. L'absence de vent permet de profiter du panorama sur la combe des Férices, le Pic du Frêne et ses acolytes (Grand et Petit Crozet, Pointes de la Bourbière...) avant d'apprécier la première descente de la journée. Privilégiant les passages «neige frisette», nous descendons en contrebas du Roc d'Enfer et de la Grosse Tête et, à la limite de l'ombre de la lumière, repeautons en direction du vallon d'Arpingon. Il ne reste plus qu'à glisser vers le chalet d'Arpingon ; après un dernier coup d’œil au somptueux décor du jour, nous recoupons nos traces de montée puis rallions la rive gauche du ruisseau d'Arpingon plus skiable que le sentier emprunté à la montée. Le Bois des Etaves est rapidement parcouru grâce à la piste bien tracée et nous voilà bientôt à notre parking, après cette superbe journée en terrain mauriennais !

récit de la sortie par Florence

Forêt de Varrat : peu de neige, mais belle ambiance.Forêt de Varrat : peu de neige, mais belle ambiance.
Les branches givrées: témoignage des épisodes de brouillard.Les branches givrées: témoignage des épisodes de brouillard.
Les cris sonores et enroués des casse-noix mouchetés nous accompagnent.Les cris sonores et enroués des casse-noix mouchetés nous accompagnent.
Présence d'un gypaète barbu.Présence d'un gypaète barbu.
Un gypaète barbu plane majestueusement au-dessus du secteur.Un gypaète barbu plane majestueusement au-dessus du secteur.
L'arrivée au  le chalet d'Arpingon et fin de la trace.L'arrivée au le chalet d'Arpingon et fin de la trace.
Nous apprécions la tranquillité et la beauté des combes.Nous apprécions la tranquillité et la beauté des combes.
Nous traçons à tour de rôle.Nous traçons à tour de rôle.
Mont Blanc et Lauzière.Mont Blanc et Lauzière.
C'est à pied que nous en finissons l'ascension.C'est à pied que nous en finissons l'ascension.
L'envers du décor avec notamment le Grand Charnier.L'envers du décor avec notamment le Grand Charnier.
Et c'est parti pour une belle descente !Et c'est parti pour une belle descente !
La grande Moutonnière après notre passage. La grande Moutonnière après notre passage.
La Grosse Tête : de beaux souvenirs !La Grosse Tête : de beaux souvenirs !
La deuxième (courte) montée du jour.La deuxième (courte) montée du jour.
De superbes champs de poudre.De superbes champs de poudre.
La pointe de Pré Charvin !La pointe de Pré Charvin !
A l'amorce de la dernière ligne droite.A l'amorce de la dernière ligne droite.

Commentaires

M
Mich'e, le 08.01.21 21:00

Magnifiques photos du gypaète ! Ce n'est pas toujours facile de le prendre en photo en plein vol !

didiergo, le 08.01.21 21:00

Belles photos et notamment celle du gypaète 🙂

P
p1p1, le 08.01.21 21:45

+1 avec les commentaires précédents... Je m'étais habitué à de très belles photos mais là elles sont juste parfaites 🤣 😉

T
taramont, le 08.01.21 22:15

le vol du gypaète made in veloski sera bientôt - et à juste titre - aussi célèbre que el condor passa - félicitations pour cette photo d'exception

fontra, le 08.01.21 22:16

Très belles photos notamment celles du gypaète 🙂

Nico06, le 09.01.21 09:02

Superbes photos du gypaète ! Merci beaucoup !

P
polito, le 09.01.21 11:36

salut Christian
toujours très professionnels tes compte rendus 🙂
magnifique ce gypaète, quelle chance d'être là au bon moment
merci pour le partage

V
veloski, le 09.01.21 11:40

@ Mich'e, didiergo, p1p1, taramont, fontra, Nico06, polito
merci pour vos commentaires ! 🙄
Quelle chance nous avons eu d'assister durant de longues minutes au spectacle tout proche de cet imposant oiseau visiblement non perturbé par notre présence ! 🙂

R
Ricil, le 09.01.21 14:33

Une chouette observation d'un gypaète dans sa 4ème année !
https://www.ecrins-parcnational.fr/sites/ecrins-parcnational.com/files/fiche_doc/13172/fichereconnaisancegypa.pdf

S
Saxifragette, le 09.01.21 15:38

Merci beaucoup, Ricil, pour l'âge, de "notre" casseur d'os et pour le lien vers le PNE 🙄

S
soise, le 09.01.21 16:23

Toujours admirative entre la destination choisie, les photos de Christian et le texte de Florence avec en prime un gypaète bravo 😉

H
HDlameije, le 09.01.21 17:34

Sublissime 😉 😉 😉 😄

S
steph-de-mau-73, le 09.01.21 18:13

Magnifique! 😄

G
gilles73290, le 10.01.21 15:52

Merci Veloski de nous avoir donné l'idee d'y aller ce dimanche 10 janvier , grace à tes photos.
Les conditions ont changé depuis le 8 janvier au dessus de 2000m : la poudreuse a été transportée par le vent (les anciennes traces sont maintenant en relief!) et la neige est partie faire des accumulations : en descendant, nous avons fait partir 2 belles plaques (cassure de 60 à 80cm sur ~20m de large ): elles sont parties vers le NE, entre 2000 et 2150 sur ton tracé GPS.

Invité, le 10.01.21 16:29

Merci pour ce beau compte-rendu, toujours parfaitement écrit avec force détails par Florence. Tous les sens en éveil au bout de la plume qui écrit, relate. On s'y croirait ! A dire vrai, je ne loupe jamais la lecture de vos retours de rando tout au long de l'hiver. Et cette fois-ci, quel plaisir de lire ces détails sur les casse-noix mouchetés, avec bien sur les photos de ce majestueux gypaète barbu. Cerise sur le gâteau, j'ai appris un nouveau mot, ignare que je suis. Il s'agit de "marcescent". Encore merci !

S
Saxifragette, le 11.01.21 10:53

Mille mercis, Eric, pour ces encouragements à partager nos sorties ! 🙄

Cette sortie