ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Alpes Grées S > Grande Aiguille Rousse, versant NO

Grande Aiguille Rousse, versant NO

Massif : Alpes Grées S


Topo associé : Grande Aiguille Rousse, versant NO

Sommet associé : Grande Aiguille Rousse (3482 m)

Orientation : NW

Dénivelé : 1875 m.
Ski : 2.3

Sortie du samedi 23 mai 2020

Arno74

Conditions nivologiques, accès & météo

Beau temps avec qq nuages et du vent à partir du col
Etat de la route : Dégagée Altitude du parking : 2056
Descente entamée à 10h30
Moquette à poils courts jusqu’à 2900 puis à poils de plus en plus longs avec tendance collante vers 2400m
Descente du Grand Torsaï en neige très revenue, mais pas désagréable

Altitude de chaussage (montée) : 2230m
Altitude de déchaussage (descente) : 2056m

Activité avalancheuse observée : Une purge rive droite dans les barres sous la Grande Aiguille Rousse, sinon RAS, c’est bien stable sur l’itinéraire

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu

Avec Alexandre
Montée à la Grande Aiguille Rousse par la NO - descente au refuge du Prariond - remontée en face jusqu’à 2700 - descente du Grand Torsaï
Pas mal d’hésitation sur la reprise de la rando à ski ce week-end ! Déjà sur le lieu et aussi sur la météo... il s’avère qu’on choisit finalement la « pire » journée du week-end avec ce samedi....
Après moult discussions avec Alexandre pendant la semaine et jusqu’à tard vendredi soir, on se décide finalement à partir loin, aux confins de notre cercle de déconfinement pour espérer chopper le créneau météo le plus long possible.
Donc direction Val d’Isère et la Grande Aiguille Rousse, qui devrait nous permettre de respecter la fenêtre! Parce que comme apparemment Chamonix allait ramasser la première, on s’est dit que plus on allait au Sud, moins on avait de chance de se faire rincer avant de sortir un sommet.

Je rejoins donc Alexandre à Ugine, après une bien courte nuit d’environ 3h, la faute à un cerveau qui a cru bon me réveiller à 2h30 alors que le réveil était à 3h... et chaque demi-heure compte dans ces conditions!
On arrive ensuite au parking où d’autres randonneurs matinaux qui se disperseront vers d’autres itinéraires du secteur, sont déjà là.
A 6h30 nous voici chaussures de rando aux pieds et skis sur le sac pour attaquer l’ascension à partir des gorges de Malpasset. Ascension que nous ferons quasiment tous seuls, dans l’immensité des Sources de l’Isere... c’est quand même bon de retrouver cette ambiance et ce calme!!
A 10h pile, on signe le sommet en solo. Auparavant, le retour à 3000m + m’avait tout de même bien scié les jambes, notamment dans le petit raidillon du col que nous avons fait à pieds, dans les bonnes marches déjà présentes. Mais pas assez pour ne pas profiter à sa juste valeur du panorama à 360 au sommet, comme on en a rarement vu ces deux derniers mois!!

On redescend au col à pieds, comme on avait jugé bon d’y laisser les skis. Bon, au final, on aurait peut-être moins galéré à monter à skis, vu qu’à pieds, on passait de temps en temps à travers la couche de neige!
On croise au passage une bonne quinzaine de personnes avec le même objectif que nous, la plupart à skis, d’ailleurs!
Au col, bon petit ventilo, donc on ne traîne pas et on se lance dans la descente. Moquette à poils ras, d’abord, digne des meilleurs printemps, puis plus on descend plus la moquette devient velue à tendance légèrement collante. Mais ça se skie, et puis on ne va pas faire la fine bouche face à ces sensations retrouvées !
D’ailleurs Alexandre reste sur sa faim et me propose une petite ascension pour une nouvelle descente avant le portage dans les gorges.

J’accepte le plan et c’est parti pour une montée en face du refuge du Prariond, en suivant une bonne trace. Puis finalement la petite descente supplémentaire se transforme en expédition au dessus du Prariond jusqu’à la descente du Grand Torsaï dans une neige déjà bien moelleuse mais tout à fait skiante, qui nous permettra de retrouver la voiture skis aux pieds (à peu près), toujours sous le soleil, mais passablement cuits... plus par la D+ et les bornes avalés que par le soleil, d’ailleurs...
Le pique-nique à côté de la voiture agrémenté d’une petite bière carrément fraîche et bienvenue (Alexandre ayant pensé à suppléer là fermetures des bars) clôturera cette bien belle reprise de la saison de ski de rando, avec une gestion timing/skiabilité/météo plutôt au top!

Petite pause avant le colPetite pause avant le col
Au sommetAu sommet
Sortie des GorgesSortie des Gorges
Vue sur le sommet - grand ciel bleu pour l'instantVue sur le sommet - grand ciel bleu pour l'instant
La Galise derrière nousLa Galise derrière nous
Dômes de la Sache et Pourri tout au fondDômes de la Sache et Pourri tout au fond
Montée de l'arête sommitaleMontée de l'arête sommitale
Vue sur la Haute Maurienne depuis le sommetVue sur la Haute Maurienne depuis le sommet
Grand ParadisGrand Paradis
Toujours au sommetToujours au sommet
L'arête sommitaleL'arête sommitale
Dans la descenteDans la descente
Etat général du glacier et de la descenteEtat général du glacier et de la descente
L'entrée des Gorges de Malpasset depuis la descente du Grand TorsaïL'entrée des Gorges de Malpasset depuis la descente du Grand Torsaï

Commentaires

Cette sortie