ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Bornes - Aravis > La Roualle, Face Sud Est

La Roualle, Face Sud Est ⭐⭐

Massif : Bornes - Aravis
Départ : La Giettaz (1155 m)

Topo associé : La Roualle, Face Sud Est

Sommet associé : La Roualle (2589 m)

Orientation : SE

Dénivelé : 1300 m.
Ski : 5.3

Sortie du dimanche 05 janvier 2020

Floch

Conditions nivologiques, accès & météo

Grand beau, un peu de vent
Etat de la route : RAS Altitude du parking : 1280
Moquette, poudre dans les endroits à l'ombre

Altitude de chaussage (montée) : 1280
Altitude de déchaussage (descente) : 1200

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

En boucle, montée par Balme et descente dans la face SE
Tout simplement majeur, peut-être bien la plus belle qu'on ait skié dans le massif. Tout est dit.

Bon pour ceux qui ont le temps, on va quand même expliquer l'histoire:

Cette face SE de la Roualle, ça faisait littéralement des années qu'on la jumelait et qu'on attendait les bonnes conditions pour dropper dedans. Seulement, elle se faisait languir, et les conditions n'étaient jamais réunit pour aller la tenter. Mais en ce début de sainte année 2020, le jumelage s'est révélé plus fructueux que jamais; on dirait presque que ça passe intégralement, c'est dire ! Il n'en fallait pas plus pour affoler les bonhommes à ne pas en dormir de la nuit.

On se retrouve à 6h30 au parking de Balme, remontés comme des pendules pour rallier la Roualle à la lumière de la frontale. Nos amis les canons à neige sont même de la partie pour nous encourager, bordel c'est beau. 8h30 au col de Balme, ça souffle pas mal et notre sérénité en prend un coup. On craint que la face ne décaille pas assez, donc on prend le temps de laisser le soleil faire son travail. Après quelques discussions animées avec un perchman, on monte au sommet de la ligne et on check les condis dans le haut de la face. Ça le fait nickel, le haut est encore un peu dur mais on redoute qu'en attendant plus, le bas se liquéfie beaucoup trop vite.

On chausse donc illico, et c'est parti pour avaler les 600m de cette face SE de la Roualle. Le haut est tout de même bien raide, mais les éperons qui suivent permettent de skier une moquette parfaitement revenu. Les virages s’enchaînent naturellement dans ce cirque supérieur, alors que la pente fuyante se déroule sous nos carres. Vindieu que c'est beau quand même.

On arrive ensuite au moment fatidique de la remontée sur l'éperon; n'ayant pas remontée la face, on n'a pas pu disposer le corps mort pour se tracter comme des zouaves. On repasse donc en mode Ueli Steck, et on brasse comme pas deux dans une neige profonde sur les 15m de remontée. Rechaussage rapide, et c'est parti pour skier cet éperon absolument magnifique dans une moquette de plus agréable. Un petit slalom entre quelques reptations, et on continu notre ballet vertical dans une ambiance à en faire pâlir les plus aguerris.

On arrive maintenant sur la traversée à droite, qui présente la principale difficulté repérée au jumelage: Un passage entre rochers et plaques d’herbe, avec une bande de neige à géométrie variable. C'est finalement beaucoup plus facile que vu d'en bas, 2m de dérapage et un petit tout droit suffiront à avoir la paix de ce verrou. L'entonnoir finale s'ouvre, et voilà qu'on glisse déjà dans les grande pentes inférieures. La poudre étonnamment conservée dans les vallons nous fait oublier notre sens inné pour se paumer, on se retrouve donc au dessus du Plan, avec de jolie falaises d'ardoise sous les spatules. Quelques sauts peu académiques et une bonne baston avec la flore locale nous permettent de rejoindre la parking du plan, lieu mythique s'il en est (en tout cas pour un Giettois).

Il faudra du temps pour redescendre de ce petit nuage, et j'encourage les suivants à prendre la mesure de cette face: c'est certes magnifique, mais les dangers objectifs et l'exposition obligent à prendre toutes les précautions possibles avant de s'y lancer. Ceci étant dit, quand vous avez l'occasion, allez-y. Comme j'ai dit au début, c'est MA-JEUR

Vidéos de la sortie:

Lever de soleilLever de soleil
Montée de la RoualleMontée de la Roualle
StartStart
Le grand plongeonLe grand plongeon
Transition pioletTransition piolet
Avant la remontéeAvant la remontée
RemontéeRemontée
Tout beauTout beau
L'éperon avec les reptaL'éperon avec les repta
Dans le couloir inférieurDans le couloir inférieur
Le passage \Le passage "délicat"
Les pentes inférieuresLes pentes inférieures
Retour en valléeRetour en vallée

Commentaires

A
alainlo, le 05.01.20 19:41

Monstre classe !! Bravo

E
Em42, le 05.01.20 20:02

Joli !

Invité, le 05.01.20 20:05

ça rappelle des souvenirs. en 2003 ..on était monté dedans
on se fait vieux

Invité, le 05.01.20 20:06

Bravo!
En même temps aucun mérite avec des orb freebird????
Sacré belle ligne.respect

L
Lesvieuxgarcons, le 05.01.20 20:11

Magnifique! Bravo pour cette descente exceptionnelle à vue! Après un gros repérage à la jumelle!

F
FREDERIC74, le 06.01.20 07:03

Vous avez peut-être bien fait les 2 plus belles lignes des aravis ces derniers jours .
Bravo
1 semaine qu'on la zieute , le bas ne nous avait pas inspirer...

J
jeanluc, le 06.01.20 13:21

Ambiance magique dans ces pentes suspendues... 😎
Superbe !

Cette sortie