ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Beaufortain > Vagabondages diurnes et nocturnes autour de Bizard

Vagabondages diurnes et nocturnes autour de Bizard

Massif : Beaufortain
Départ : Grand Naves (1310 m)

Topo associé : Grande Pointe de Bizard, Versant SE

Sommet associé : Grande Pointe de Bizard (2507 m)

Orientation : T

Dénivelé : 2700 m.
Ski : 2.3

Sortie du dimanche 20 janvier 2019

Nico06, Capitaine_BenA, gstephan

Conditions nivologiques, accès & météo

J1 (samedi 19 janvier) : ensoleillé, quelques fins voiles de nuages élevés n'altérant pas l'impression de beau temps, vent faible de secteur Est sur les crêtes, froid. J2 : jour blanc jusqu'à 13h, quelques percées du soleil après, pas de vent, froid.
Etat de la route : partiellement déneigée jusqu'au relais TV, impraticable (du moins sans 4x4) après... Il faut pousser sur les jambes et sur les bâtons ! Altitude du parking : 1160 m
Très bonnes conditions de neige, ça fait bien plaisir !
La route du Pont de la Fougère est bien enneigée (environ 20 cm en cours de tassement juste après le relais TV, plutôt 30 cm vers le Pont de la Fougère).
Le sentier en direction de Fougère passe bien (à la montée), nous n'avons pas eu à déchausser.
Après Fougère, nous avons suivi la piste jusqu'à 1820 m (environ 30 cm de neige récente légère).
Au dessus de la forêt, en direction du col de Sécheron, de superbes champs de neige poudreuse (environ 20 à 30 cm sur fond portant, non cassant, et pas dur) sont à tracer.
La large crête menant vers le point 2171 puis la Croix de Sécheron a bien été soufflée (formation d'une petite corniche au dessus des versants SE et E).
La descente sur le chalet du Sécheron de Feissons (et un peu plus bas) est un pur délice (excepté les 20 premiers mètres alternant neige densifiée et neige un peu dure).
Sur la remontée vers le chalet de la Perrière, les expositions S et SO sont légèrement croûtées.
La combe SE montant sous les barres de la Grande Pointe de Bizard est en super conditions (20 à 30 cm de neige légère reposant sur un fond portant).
C'est pareil pour la descente du sommet par le versant E (excepté un peu de neige dure au dessus du raidillon vers 2350 m).
La combe menant au chalet de Chizeraz est en neige très légèrement densifiée par le vent (mais excellente à skier tout de même).
La piste sous le chalet de Bizard est très agréable à suivre, même s'il manque un peu de pente (semelles bien fartées exigées).

Altitude de chaussage (montée) : 1160 m
Altitude de déchaussage (descente) : 1160 m

Activité avalancheuse observée : travail du vent visible au dessus de la forêt malgré les 10 à 20 cm de neige récente tombés sans vent. Des accumulations sont visibles sous les crêtes et sur les côtés de la combe au dessus du chalet de Chizeraz. Malgré cela, nous n'avons pas perçu de signes d'instabilité durant nos sorties à skis.
Dans la combe NO descendant au chalet de Chizeraz, nous avons effectué, à des fins pédagogiques, une coupe du manteau neigeux (altitude 2350 m, exposition E) : sur près de 2 m de hauteur, nous avons trouvé une épaisse couche de grains fins (accumulation par le vent), plusieurs croûtes de regel (dont 2 très épaisses) bien enfouies, mais pas de véritable couche fragile (nous n'avons pas trouvé de grains anguleux).

Skiabilité : 😄 Excellente

Compte rendu (par Nico06)

Avec Cycle "Nature" du CAF de Lyon-Villeurbanne
J1: Relais TV (1160 m) > Pont de la Fougère > Fougère > Point 2070 > Col du Sécheron > Point 2171 > Chalet du Sécheron de Feissons > Sous les Ruines > Chalet de la Perrière > Grande Pointe de Bizard (en traversée O -> E) > Chalet de la Perrière / J2 : Chalet de la Perrière > Point 2492 entre Bizard et Comborsier > Chalet de Chizeraz > Point 2492 > Chalet de la Perrière > Trébutine (par la piste) > Relais TV
Quel superbe week-end du Cycle Nature du CAF de Lyon-Villeurbanne !

Toujours à la recherche de grands espaces sauvages avec Geoff, Benj et Thomas, nous avions ciblé depuis quelques temps le secteur de la Grande Pointe de Bizard. J'y étais moi-même allé plusieurs fois et avais adoré ces belles pentes SE et la vue magnifique sur la Vanoise toute proche et les Écrins un peu plus lointains.

Vendredi soir, alors que la destination est programmée depuis quelques jours, nous recevons confirmation de ce que nous redoutions un petit peu : il nous sera impossible d'atteindre en voiture le Pont de la Fougère, il faudra se garer au niveau du relais TV. Nous étudions alors la possibilité de partir de Grand Naves, mais la remontée de 250 m de D+ le dimanche en fin de journée ne nous plaît guère. Tant pis, nous maintenons l'itinéraire envisagé, malgré les 8 km supplémentaires (en aller-retour) à pousser sur les jambes et sur les bâtons.

Samedi matin, grand beau au départ, et neige récente légère en quantité (environ 20 cm) dès le relais TV, à 1160 m d'altitude.... Mmmmhhh, ça promet.
Nous avalons assez rapidement (peut-être un peu trop pour certains membres du groupe) les quelques km plats qui nous séparent du Pont de la Fougère.
Puis nous nous élevons rapidement dans la forêt en direction du hameau du même nom. Le sentier est bien enneigé, nous n'avons pas eu à déchausser.
L'arrivée au hameau de Fougère est magique, avec les rayons du soleil qui se faufilent entre les arbres.
Puis nous quittons le sentier (petite erreur d'itinéraire du sous-groupe parti devant... :-)) et gagnons le point 1820 m par la piste, copieusement enneigée (30 à 40 cm de neige récente).
La sortie de la forêt, tant attendue par le groupe, est superbe. La vue se dégage sur les massifs environnants, de l'Est du Beaufortain (secteur de l'Aiguille du Grand Fond et du Roignais) à la Lauzière (Grand Pic, Grand Arc, ...). Et nous contemplons ces immenses champs de neige scintillante, vierges de toutes traces, qui s'étendent sous la Croix de Sécheron.
Il est déjà presque 13h et nous décidons de pique-niquer sous le point 2070, avant le col de Sécheron, avec vue sur la suite de notre itinéraire.
La crête qui mène à la Croix de Sécheron est bien soufflée, une légère corniche s'est formée, elle domine les pentes S, SE et E.
Nous la suivons après la pause déjeuner, jusqu'au point 2171. Nous voulions initialement monter jusqu'à la Croix de Sécheron, mais notre timing n'est pas bon, et le portage des sacs bien lourds nous épuise.
Au point 2171, nous enlevons les peaux et passons en mode ski, "demi-ski" pour Benjamin qui casse une de ses fixations en chaussant (merci pour lui à la sangle de Sylvain qui lui aura permis, tout au long du week-end, de goûter à cette délicieuse poudreuse AOP Beaufortain).
Nous effectuons quelques belles courbes jusque sous le chalet du Sécheron de Feissons. Puis nous remettons les peaux, direction le chalet de la Perrière.

Il est déjà 16h quand nous arrivons au chalet de la Perrière, il fait toujours bien frais, la neige ne bouge pas malgré le soleil. Nous y déposons quelques affaires (sacs de couchages et repas du soir notamment) puis nous nous remettons en route, direction la Grande Pointe de Bizard.
La montée jusqu'au sommet, par le côté Ouest, se fait, soleil déclinant, par d’esthétiques vallonnements vierges de toutes traces. Quel plaisir d'avancer dans ces étendues, à ce moment de la journée. Le soleil se couche quand nous arrivons sur la crête. Et la lune sort au même moment, elle est presque pleine, elle nous offrira une luminosité satisfaisant pour la descente, côte Est de la Grande Pointe cette fois-ci.
Nous allumons nos frontales et nous délectons des 20 à 30 cm de poudreuse, reposant sur un fond portant, jusqu'au chalet de la Perrière.

Il est alors temps de reprendre des forces. Au menu : saucisson, tomme reblochonnée de la Vallée Verte, accompagnés d'un délicieux Pommeau de Normandie, puis soupe aux vermicelles, semoule et mousse au chocolat (qui a eu bien du mal à gonfler, mais le goût était là).
A 22h25, la terre tremble dans le Beaufortain (petit séisme dont l'épicentre était situé sur la commune de la Bâthie, à proximité du Grand Mont) ... mais ça, nous ne l'avons appris que ce matin (lundi). :-) Nous ne nous sommes rendus compte de rien, et de toute façon, si nous avions senti des vibrations, nous les aurions mis sur le compte d'autre chose (comme le débouchage de la bouteille de Pommeau ?).
Une fois le repas terminé, nous nous couchons à l'étage, il y fait bien plus froid que dans la salle où nous avons mangé, dans laquelle le poêle a bien fonctionné (la température, à l'intérieur, descendra jusqu'à -5°C durant la nuit...).

Dimanche matin, le temps est bien nuageux, le jour est blanc, mais il n'y a pas de brouillard (nuages élevés uniquement). Nous maintenons la course initialement envisagée, c'est à dire un aller-retour au chalet de Chizeraz afin d'aller goûter la neige dans la jolie combe NO qui nous amène au pied de la face S du Grand Mont. Et nous ne l'avons pas regretté ! Bien qu'un peu plus dense que sur les versants SE de la Croix de Sécheron et de la Grande Pointe de Bizard, les conditions de neige y sont très bonnes, ça tourne avec les oreilles. En fin de descente, nous traversons un petit canyon très ludique à skier.
Nous remettons les peaux au chalet de Chizeraz puis remontons ce que nous venons de descendre, en traçant sur la fin les épaulements à droite de la combe, afin de regagner plus rapidement le point 2492.
La descente sur le chalet de la Perrière (identique à celle de la veille au soir) est une nouvelle fois exquise. Nous récupérons nos affaires au chalet, puis empruntons la piste, à partir du chalet de Bizard, pour se "laisser descendre" jusqu'au Pont de la Fougère (il faut quand même sacrément pousser sur les bâtons, surtout après le Pont de la Vieille Scie). Les arbres dans cette vallée sont tous enneigés, c'est féerique !
Puis nous terminons par une session de skating, finalement bien agréable, se remémorant déjà toutes les belles choses partagées durant ce fabuleux week-end de randonnée à skis.

Le chemin vers la lumière...
Contemplatif...
On sort enfin de la forêt...
Sous le point 2070, vue sur la suite de l'itinéraire, et l'aire de pique-nique... Enfin !
Yahaaaaaa ! Descente sur le chalet du Sécheron de Feissons... un délice !
La neige est si bonne!
On repeaute, direction le chalet de la Perrière.
Le chalet de la Perrière, notre hébergement pour la nuit.
Traçage sous la Grande Pointe de Bizard.
Minuscules êtres solitaires...
Solitude !
Le soleil est en train de disparaître.
A l'approche du sommet, ça s'assombrit.
Sous Bizard
Ben profite du dernier rayon...
Pano au couchant, magique !
La lune pointe le bout de son nez.
Heureux ! Quel moment que ce couché de soleil là haut ! :-)
Alberville s'endort.
Fantomatiques skieurs...
Début de la combe menant au chalet de Chizeraz : ça tourne avec les oreilles !
Le petit canyon ludique au bas de la combe.
Conditions pour la face S du Grand Mont, le passage et la Pointe du Dard.
Coupe de neige en partie haute de la combe : 2,80 m de neige, et pas vu de couche fragile.
On revoit le soleil, sous le point 2492.
Faut pousser... mais que c'est beau !
Ouch... le loup est passé par là.

Commentaires

Y
YannCorderoch, le 21.01.19 17:28

Ça fait tout simplement rêver! Décidément, ce cycle nature, c'est un grand cru! Vous n'avez pas du croiser grand monde!

G
gstephan, le 21.01.19 21:05

J'ai rajouté quelques photos de la partie Nocturne! Merci encore Nico pour nous avoir fait découvrir ton jardin secret... Un coin qu'il faudra à nouveau venir visiter très prochainement ! ;-)

Nico06, le 21.01.19 21:11

@ Yann : comme l'an dernier, on se régale avec Geoff, Thomas et Benjamin sur ce cycle. Et effectivement, on était peu nombreux là-haut.
@ Geoff : magiques tes photos ! On y retourne quand tu veux, il y a encore tellement de belles choses à faire !

G
gstephan, le 22.01.19 07:47

J’ai failli réussi à convaincre Mag de faire une sortie Margeriaz sous la pleine lune hier... 😉

Nico06, le 23.01.19 14:52

@ Geoff : ahah, moi aussi j'ai eu envie d'une full-moon lundi soir... malheureusement, il a fallu que je bosse... arf pas cool. La prochaine, c'est vers le 20 février... on retient la date et on se fait une nuit blanche vers les étoiles ?

C
Capitaine_BenA, le 23.01.19 15:00

@gsteffan @Nico06 : Aline était convaincue pour lundi voire mardi soir... C'est moi qui n'avait plus de skis 😜. C'était cool le Margeriaz ? Pas trop trafolé ?

Nico06, le 23.01.19 15:15

Bah il n'y est pas allé au Margériaz finalement... 😯
Lundi soir, ça aurait été vraiment bien. Mardi soir, ça s'est couvert.

C
Capitaine_BenA, le 23.01.19 15:17

Ok j'avais mal compris.
Vers le 20 février alors.

Cette sortie