ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Belledonne > Pas du Pin, Couloir W

Pas du Pin, Couloir W

Massif : Belledonne
Départ : Prabert (1088 m)

Topo associé : Pas du Pin, Couloir W

Sommet associé : Pas du Pin (2203 m)

Orientation : W

Dénivelé : 800 m.
Ski : 3.3

Sortie du mardi 13 février 2007

Nils

Conditions nivologiques, accès & météo

Au départ fine neige puis couvert et enfin se dégage vers 14h. Vent d'une quinzaine de km/h par intermittence
Etat de la route : enneigée dès le départ, aucune trace, on est monté avec les chaines jusqu'au parking mais c'était dur. Altitude du parking : 1250
Conditions de neige : très légère tout le long, pas encore tranformée, il y a 15cm au départ et ça ne cesse d'augmenter jusqu'au sommet pour atteindre plus de 60cm. Attention ce sont des billes ou granules. A partir du refuge on a un dense tapis de bille de plus de 50cm. ça va etre dangereux si il neige par dessus. A la redescente, arrivé à la voiture la neige avait dejà un peu transformé.
Il y a des accumulation dues au vent créant des petites "corniches" mais c'est juste ans les trous

Altitude de chaussage (montée) : 1250
Altitude de déchaussage (descente) : 1250

Skiabilité : 😄 Excellente

Compte rendu

Avec mon père, on est monté avec 5 autres personnes

On a commencé la rando à 10h15, il y avait deux personnes devant nous : une surfeure raquettiste et une skieur. Arrivé au niveau du refuge on les dépasse puis ils nous suivent jusqu'au pas avec des changements de traceurs.
Arrivé 50m en dessous du pas la neige tenait encore bien (je sautais dans la trace pour voir et rien ne bougeait). On décide alors de monter au pieds du couloir pour voir, sans savoir on on allait le grimper...On hésitait car ça craignait un peu avec toute cette peuf. Arrivé au sommet de l'entonnoir, au pieds du couloir on a entendu un bruit et on s'est dit que ça devait etre à prapoutelle qui faisait partir des avalanches puis un autres mais boucoup plus pret mais moins fort. Le traceur fait sa conversion il fait 2 pas et là.... ça s'est détaché sur 70cm d'épaisseur et sur 15 mètres de large. ( en forme de delta ) c'est tout parti et celui qui a fait sa coversion n'est pas parti mais mon père et moi si.On tombe a plat ventre puis on se tourne sur le dos et puis mon père s'arrete et moi je continue pendant 5 seconde et là tout s'arrette. Grosse frayeur. Plus de peur que de mal (aucune blessure rien du tout). On a eu peur pour les 2 personnes qui était 200 mètres en dessous (en dessous des vénétiers) mais la coulée s'était arretée.
On a fait gaffe mais j'avais pas pensé que le bruit venait de sous nos pieds.
Maintenant on saura et on recommencera pas !

La coulée en schéma : il y a le traceur en haut, puis mon père à droite en moi en dessous du traceur. La femme du traceur, en surf est tout a gauche. Deuxième coulée en bleue alors qu'on y est meme pas allé...La coulée en schéma : il y a le traceur en haut, puis mon père à droite en moi en dessous du traceur. La femme du traceur, en surf est tout a gauche. Deuxième coulée en bleue alors qu'on y est meme pas allé...

Commentaires

J
joebar, le 13.02.07 15:29

merci du témoignage.
Et prudence, tous!

mick38, le 13.02.07 21:00

On était dimanche au Pas du Pin et aujourd'hui à ORIONDE. On a bien vu des traces de là haut. On trouvait bien gonfflé avec les accumulations qu'on avait 😯 On ne distinguait pas de coulées

Invité, le 13.02.07 21:09

Et à Orionde, c'est pas gonflé ? 🤢

Invité, le 14.02.07 06:53

J'ai vraiment du mal à comprendre qu'on sorte par risque 4... Faut pas s'étonner ensuite de se retrouver sous une coulée. A moins d'avoir des pulsions suicidaires.

Invité, le 14.02.07 09:06

C'est pas la peine de juger ici le fait qu'ils soient sortis ou pas; c'est sympa à eux de nous faire part de leur experience, alors pas la peine de les lyncher. Sinon, meme les modos vont plus oser temoigner s'ils se prennent une coulée, ce qui serait un comble!

M
marika, le 14.02.07 09:58

Merci Nils pour ton CR 🙂
Comme le fait très justement remarquer Tom, les commentaires courageux comme celui de "free" ne font pas avancer le débat.
Alors que le récit de Nils, lui, fait avancer le débat et permet à la communauté d'être informée sur les conditions et risques du moment...
Chacun ses choix de courses, selon son expérience et/ou son acceptation du risque. Lorsqu'on se trompe et que cela se termine bien (heureusement pour vous, Nils! 😉 ), ces informations sont d'autant plus précieuses pour les autres. 😎

Invité, le 14.02.07 11:30

Et rien d'autre à ajouter Marika?

Invité, le 14.02.07 17:16

Quelles informations précises ? C'était risque 4, toute expo, tout massif.
Mais effectivement, chacun choisit sa course comme il l'entend, avec son expérience et son acceptation du risque.
Je me réjouis qu'ils en soient sortis indemnes. Je ne les lynche pas, je m'étonne...

Y
Yann, le 14.02.07 17:31

Juste un petit bémol free:
C'était risque 2 sur Vercors/ Chartreuse et Belledonne en dessous de 2000m
Risque 4 au-dessus de 2000m 😉

J
joebar, le 14.02.07 17:37

bah arrete tout de suite de t'etonner, Mr free car on est un paquet à sortir par risque 4 "sur tous les massifs". 😯

On a des infos sur une plaque en Belledonne, la discussion continue sur le forum (topic : Caractéristiques du manteau neigeux identiques à celles de l'an dernier ?), et ça c'est plutot interessant.

Invité, le 14.02.07 17:42

oui les couloirs à 40° étaient un très bon choix.

avec le temps chaud actuel et les masses de neige acumulées ça devrait être super en condition ce we. si seulement le risque tombait à 3 on pourait faire n'imp.... 🙄 🤭

N
Nils, le 14.02.07 23:29

alors en faite avec mon père on connait bien le coin donc on a choisit prabert, ensuite on s'est dit qu'on allait monter jusqu'à ce que l'on sente un trop gros rique.
On est monté jusquà 2000 mètres donc à la limite du rique 4.
Je pense que dans tous les cas on aurait pas fait le couloir.
En plus il y avait 5 autres personnes donc bon yen a quand même un certain nombre qui sortent par rique 4 (c'est quand même là que c'est le meilleur faut bien l'avouer !).
Je pense qu'on serait pas monté si haut si on avait etes seuls mais je pense aussi qu'il a fallut 4 personnes sur la plaque pour qu'elle parte...
De plus tout le long de la montée j'avais un mauvais présentiment, ou plotot je stressais plus que d'habitude. J'ai donc régulièrement sauté sur mes ski pour voir si ça tenait...et oui donc on continuait...a tord
Avec mon père on est pas des pros et on a jamais connu de coulée on ne connaissait donc pas le wouf (meme si j'en avait vaguement entendu parler... j'ai betement cru à des déclenchements d'avalanches sur prapoutel). Maintenant on connait nos limites, je suis meme "content" que ça nous soit arrivé dans ces conditions car au moins je l'ai vécu et si par malheur ça devait me réarriver je serais plus préparé (car j'en ai beaucoup parlé après...)
En plus si le rique 4 n'était que au dessus de 2000 je dois dire qu'en dessous aussi on aurait pu le mettre car a certains endroits un peu pentus ça fissurait sévère quand on est descendu.
Aussi on ne serait pas monté si haut dans le brouillard. Le fait de ne pas etre seul nous rassurait aussi pour au cas ou qu'il faille utiliser l'arva
A la montée on a vu un trou donc on a essayé d'analyser le manteau : il y avait environ 1m en 6 à 8 couches avec alternance du dur pluis souple pluis dur avec une bonne cohésion et enfin la couche de peuf. On en a dédui que ya que la peuf qui pourrait partir... mais elle seule. Il y en avait une trentaine de cm au refuge donc on a continué mais cette quantité a vite augmenté.
Voila, c'est un peu désordonné mais c'est ma réaction à tous ces commentaires. J'ai écris comme ça m'est venu !
ci joint un schema de l'avalanche.

mick38, le 14.02.07 23:30

On peut toujours sortir par risque 4 et même 5 suffit de choisir les pentes. A condition de ne pas se prendre des grosses sur la tête Vallon du Gleysin par exemple. Merci à Nils pour son témoignage.
Partir dans une coulée ou une avalanche ça calme sur le moment puis vient 'habitude l'envie d'y aller qui te prend aux tripes, la banalisation de la course qu'on a fait X fois, la présence d'une trace, et c'est la limite qu'on dépasse. Pas évident à juger.

N
Nils, le 14.02.07 23:51

c'est vari que le fait d'etre allé a parbert plus de 50 fois en deux ans a du contribuer... ! 🤨

Invité, le 15.02.07 09:19

@Nils : Je t'ai envoyé plusieurs mails (via l'interface de skitour), je ne sais pas si tu les as eus, car ils sont restés sans réponse. Contacte-moi, ça serait bien qu'on discute de tout ça.

N
Nils, le 15.02.07 09:48

c'est bon je les ai. Ajoute ton opinion car j'ai l'impression qu'à propos des nivos neige elles diffèrent.

Cette sortie