ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Ecrins > Mont Pelvoux, Traversée

Mont Pelvoux, Traversée

Massif : Ecrins
Départ : Ailefroide (1522 m)

Topo associé : Mont Pelvoux, Traversée

Sommet associé : Mont Pelvoux (3943 m)

Orientation : E

Dénivelé : 2500 m.
Ski : 4.3

Sortie du samedi 22 mai 2010

Clément Pernet, Etienne-H-, Mick, Pedro, Val

Conditions nivologiques, accès & météo

Regel médiocre (gros nuages passant pendant la nuit), beau et chaud le lendemain matin
Etat de la route : RAS Altitude du parking : 1522m
* Plateau sommital (glacier du Pelvoux): carton à relief (soufflée)
* Glacier des Violettes: (9h15 -> 10h)
- un peu de poudreuse lourde sur le haut, puis transfo
- un ou deux saut de petite crevasse (30cm) nécessaires
- une étroiture, très exposée sous les séracs
- un ressaut étroit qui passe en gratonnage, piolet à la main, ou en saut puis KL sur 8m pour les plus téméraires
- une traversée vers la rive droite où la glace n'est vraiment pas loin
- une pente soutenue, en vieille poudre traffolée, qui serait bien skiante si elle n'était minée de boules de glace
* Serre Riou et Névé Pelissier (10h->10h30): transfo très lourde, évoluant vers la soupe
* Vires: (10h30->11h) type névé
* Ravin des militaires: petites boules transfo: assez skiantes

Altitude de chaussage (montée) : 1720m, puis 2100m (enneigement discontinu)
Altitude de déchaussage (descente) : 1835m (parking de printemps du Pré de Mme Carles

Activité avalancheuse observée : RAS

Skiabilité : 😟 Médiocre

Compte rendu (par Clément Pernet)


Superbe course, longue, engagée, avec un itinéraire complexe et tortueux et une belle ambiance glacière sur les Violettes.
Des conditions neige pas terribles: une montée pénible, à cause de nombreux champs de boules à traverser, et un regel très médiocre à cause d'un gros nuage qui a voulu passer la nuit au dessus des Ecrins Est: la croute casse sous les pieds (quand c'est raide, ou quand on a oublié ses peaux). Le Coolidge est plus lisse, mais pas toujours portant.
Bref, on a pas été très rapides à la montée, et on a donc du attaquer la descente un peu tard (départ à 4h du refuge, attaque des Violettes à 9h15). C'était donc assez mou mais quand-même bien skiant en dehors des étroitures et des zones glacées.
Le passage obligé sous les séracs est assez flippant, mais il n'est pas très long. Pour l'itinéraire, Mick connaissait sur le bout des doigts tous les topos, mais on a finalement pu faire la course en touristes en suivant les traces des prédécesseurs, qui naviguait parfaitement dans ce labyrinthe, sans impasse, ni hésitation! Merci donc à eux.

Pour les horaires, attention aux EXIF des photos, en avance d'une heure!

Un itinéraire fabuleux où on prend toute la mesure de l'avantage d'avoir des skis pour la descente, qui doit paraître interminable à pied.

Pelvoux : Montée au refuge, ça fait mal au dos.Pelvoux : Montée au refuge, ça fait mal au dos.
Pelvoux : Montée en fin d'après-midi dans le vallon du Sélé.Pelvoux : Montée en fin d'après-midi dans le vallon du Sélé.
Clot de l'Homme : Montée vespérale, ponctuée de moult chaussages/déchaussagesClot de l'Homme : Montée vespérale, ponctuée de moult chaussages/déchaussages
Pelas : Pédro s'apprête à entrer dans le Pelas-VerneyPelas : Pédro s'apprête à entrer dans le Pelas-Verney
Bosse de Sialouze : Pause du petit matin à la Bosse de SialouzeBosse de Sialouze : Pause du petit matin à la Bosse de Sialouze
Glacier de Sialouze : Les Boeufs rouges virent au orangeGlacier de Sialouze : Les Boeufs rouges virent au orange
Pelvoux : L'aube sur le QueyrasPelvoux : L'aube sur le Queyras
Couloir Coolidge : Enfin un peu de neige portanteCouloir Coolidge : Enfin un peu de neige portante
Face S de la Barre : Tiens, une montagne plus haute que le point culminant du massif... [Durand 1828]Face S de la Barre : Tiens, une montagne plus haute que le point culminant du massif... [Durand 1828]
Pelvoux: sortie du Coolidge : Bientôt au soleilPelvoux: sortie du Coolidge : Bientôt au soleil
Pelvoux : A la sortie du couloir Coolidge.Pelvoux : A la sortie du couloir Coolidge.
Descente : Mick, cueille les violettes face au glacier BlancDescente : Mick, cueille les violettes face au glacier Blanc
Descente : Un peu de pente en rive gaucheDescente : Un peu de pente en rive gauche
Pelvoux : La banane au sommetPelvoux : La banane au sommet
Glacier des Violettes : Une belle ambiance glaciaireGlacier des Violettes : Une belle ambiance glaciaire
Pelvoux : C'est par là?Pelvoux : C'est par là?
Etroiture exposée : Le goulet, "la tête dans les séracs"Etroiture exposée : Le goulet, "la tête dans les séracs"
Séracs : Ca pendouilleSéracs : Ca pendouille
Glacier des Violettes : Val à l'approche du ressautGlacier des Violettes : Val à l'approche du ressaut
Pelvoux : Ski sur le plateau sommital.Pelvoux : Ski sur le plateau sommital.
Névé Pélissier : A la soupe !Névé Pélissier : A la soupe !
Pelvoux : L'entrée de la partie délicate du glacier des Violettes.Pelvoux : L'entrée de la partie délicate du glacier des Violettes.
Névé Pélissier : Lourd mais bien skiantNévé Pélissier : Lourd mais bien skiant
Névé Pélissier : Descente panoramiqueNévé Pélissier : Descente panoramique
Pelvoux : Val joue à saute-crevasse.Pelvoux : Val joue à saute-crevasse.
Pelvoux : Grande ambiance sous les séracs du glacier des Violettes.Pelvoux : Grande ambiance sous les séracs du glacier des Violettes.
Pelvoux : Bricolage sous les séracsPelvoux : Bricolage sous les séracs
Pelvoux : Tout droit pour Pédro dans le passage délicat !Pelvoux : Tout droit pour Pédro dans le passage délicat !
Traversée des Vires : Très bien enneigéeTraversée des Vires : Très bien enneigée
Pelvoux : On se sent tout petit !Pelvoux : On se sent tout petit !
Pelvoux : Dans la ligne de mire des séracs du couloir ChaudPelvoux : Dans la ligne de mire des séracs du couloir Chaud
Pelvoux : Couloir rive droite sous le couloir Chaud.Pelvoux : Couloir rive droite sous le couloir Chaud.
Ravin des Militaires : Dernier plongeon sur le Pré de Mme CarlesRavin des Militaires : Dernier plongeon sur le Pré de Mme Carles
Pelvoux : La tension peut retomberPelvoux : La tension peut retomber
Pelvoux : Entrée de la combe de Serre de Riou : on peut relâcher la pression.Pelvoux : Entrée de la combe de Serre de Riou : on peut relâcher la pression.

Commentaires

J
jib, le 24.05.10 21:57

Bravo (et salutations) à toute l'équipe !
Pour l'avoir fait à pied, je confirme, c'est interminable...
Le ski est bien l'outil ultime 😎

E
Etienne-H-, le 24.05.10 22:37

Superbe course, qui se classe parmi mes plus belles... mais c'était mal parti. Les peaux restées à la maison entament bien le moral, le nuage du matin avec le regel médiocre continuent le travail de sappe. Mais grâce à la grosse motiv et forme de Mick, le plaisir d'être en montagne avec les copains, c'est l'exultation à la sortie du Coolidge: que c'est beau! La forme revient, on contemple les Alpes sur une sacrée surface et la descente offre un itinéraire de grande classe, varié engagé et presque rassurant avec les traces comme bons guides ce jour là.
Merci à Mick pour l'idée et la motiv, avec une équipe au top.

M
Mick, le 25.05.10 08:24

Bon ben tout à été dit : c'était superbe, on a adoré avec Val ! Et puis, quel plaisir de partager ce moment avec quelques copains...la reprise du boulot va être dur après un tel week-end !

Invité, le 26.05.10 18:25

Content que vous ayez apprecié les traces anti-flamby, nous y sommes passé le mercredi avec tracto-Gilles dans de pure conditions (iso 0 à 2400). Bien sûr, on a encore buté sur la Breche de Sialouze l'avant veille. Concernant l'itinéraire, nous sommes passés par la petite banquette en rive gauche pour éviter le mini verrou sous le séracs aux dents de glace; à cet endroit par cet enneigement (il était tombé 1m à 3000 la semaine précedente), ça passe easy way completement à gauche de l'arête empruntée par l'itinéraire estival ce qui doit limiter l'expo aux seracs à la traversée à 3300. Course MAJEURE, le coeur de la salade!

C
Clément Pernet, le 26.05.10 18:47

Arf, vous avez remis ça deux ans plus tard, avec le même but à Sialouze. Comme quoi, flamby un jour, flamby toujours... Remarque, mieux vaut faire le flamby à Sialouze que sur le glacier des Violettes 🤢
On a pas trop vu d'alternative au verrou sous les séracs. Peut-être que ça s'est déjà bien déneigé, ou alors on a pas bien regardé.
Moi qui pensais que t'avais déjà raccroché les skis depuis longtemps pour voler?

P
Pja, le 26.05.10 21:01

Félicitation à l'équipe pour le choix et pour la réalisation... solidaire! C'est la première fois que je vois un tel ramonage des séracs à skis!!! 😎 🙄 😡 🤭 🤢 mais faudrait passer en HOME PAGE... car avec le rythme des courses rentrées en ce moment... on n'a pas eu le temps de vous voir passer... TOUT DROIT DANS LES COULOIRS! 😉

Invité, le 27.05.10 10:07

Bien joué Clément ! Interminable à pied, je confirme, fait en 2008 avec retour sous l'orage (les vires d'Ailefroide deviennent un brin expo qd elles sont trempées ...)

J
JeromeG, le 30.05.10 17:32

Si je ne me trompe pas les types devant vous etait 2 gars du PG qui sont montes depuis le pre de mdme Carle versant glacier noir par le col Est (ils nous ont double pendant qu'on montait pour le Coolidge). Pas mal comme solution aussi, ca permet de boucler dans la journee 😉

Bon, j'allais demande si ca passait encore d'apres vous, mais le passage un peu en glace sous les seracs a l'air bien ramone, et avec la chaleur qui est passe dessus ensuite il doit + rester grand chose... ca sera pour une autre fois 🙄

M
Mick, le 31.05.10 08:31

Salut Jérôme !
Je ne sais pas ce qu'en pensent les autres mais ça peut encore le faire pour le glacier avec sans doute un risque déchaussage/cramponnage dans un ou plusieurs courts passages. Le bas de la combe de Serre Riou risque par contre d'être déneigé, il faut s'attendre à un peu de marche/déescalade à mon avis dans le bas, à moins que le plus simple soit de rejoindre le névé Pélissier.
Sinon, en effet l'idée de monter par le col du Pelvoux est séduisante pour le faire à la journée mais il faut la bonne caisse tout de même ! Et puis, ça me dit moyen de m'exposer aux séracs à la montée sans le skier à la descente ! 🙂
A+
Mick;

Cette sortie