ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Mont Blanc > Mont Blanc, Traversée 3 Monts > Face N

Mont Blanc, Traversée 3 Monts > Face N

Massif : Mont Blanc
Départ : Chamonix (Aiguille du Midi) (3842 m)

Topo associé : Mont Blanc, Traversée 3 Monts > Face N

Sommet associé : Mont Blanc (4810 m)

Orientation : N

Dénivelé : 1700 m.
Ski : 4.1

Sortie du lundi 01 juin 2009

greg'

Conditions nivologiques, accès & météo

couvert et brouillard en arrivant a 17h le 31 idem a 4h le 1 ier puis se découvrant jusqu'a 9h30 arrivé du vent trés fort, nuages (visibilitée nul) puis quelques éclaircies.
Etat de la route :ras Altitude du parking :1100 a chamonix
Altitude de chaussage (montée) :3800 aiguille du midi
Altitude de déchaussage (descente) :2300 plan de l'aiguille

Activité avalancheuse observée : bruit de séracs qui tombent

a la montée: belle trace dans de la bonne neige.
a la descente poudre et bonne neige transfo.
visibilitée nul.

Skiabilité : 😐 Correcte

Compte rendu

Avec sings, cécile et loisyann

Gravir le MONT BLANC le réve de tous, la cerise sur le gateau de cette belle saison nous voila donc partie malgrés un aller retour cadeau la veille ( maurienne chamonix pour cause de meteo douteuse) nous y revoila le lendemain avec un bulletin meteo beaucoup plus favorable.
donc depart a 4h avec une visibilitée moyenne dans une magnifique trace passage au tacul impressionnant ( belle vu plongeante), puis col du Maudit qui se passe super bien et là vu de l'objectif, grosse fatigue au passage du mur de la cote ( il pait pas de mine mais il calme bien)
tout cela dans une ambiance ensoleillé et bonne enfant 9h30 4600 le sommet en vu royal,et la tout bascule, le vent se leve (tres fort) mais comme beaucoup on pousse pour arriver au sommet (erreur de ma part) ou bizzarement le vent etait beaucoup moins fort mais avec une arrivée des nuages immédiate et une visibilitée a 20 metres, puis nul on commence a cogiter qu'est ce qu'on fait, on retourne au cosmique, on descent a vallot et on attend ou face nord comme prévu. aprés un échange verbale avec un guide italien ( qui nous avait donné son dessert au refuge ) on prend l'option face nord, un collegue a lui qui est descendu 30 minutes plus tot lui dit au telephone que 200 metre en dessous c'est dégagé et ça passe bien, alors go on reste ensemble et on entame la descente au bout de 5 minutes sings vois deux des clients du guide disparaitre devant lui dans une crevasse, il hurle et on remonte (grosse sué) on les sors de là (bravo le guide quelle maitrise) aprés une chute de 15 a 20 metres RIEN physiquement (un miracle) mais l'un des deux est choqué et une autre cliente craque (restons calme) là nous sommes rejoind par loisyann et cécile des connaissances a sings et nous continuons la descente tous ensemble en effet la visibilité s'améliore mais pas longtemps aprés la recherche de l'itinèraire , nous voila descendu a 4300 et là ,chute d'une des clientes du guide et un genoux en vrac, on la descent un peu jusqu'au dessus du grand plateau et le guide appel le pghm qui aprés un passage ne reviens pas (j'ai pas compris) aprés une heure d'attente le guide nous dit de les laisser là et de descendre, dans une purée de pois total on trouve le rappel ( bravo cécile) puis slalom en devinant des traces de descente au milieu des crevasses et seracs (qui font un bruit quand ils tombent j'avais jamais entendu ça, là ça fait par rire) on continu la descente ou l'on croise une cordée dans le meme etat que nous, apres une eclaircie salvatrice vers 3500 ( grosse crevasse en travers mais ça passe a gauche) on rejoind les grands Mulets ou l'on passe sous les nuages, de là, la jonction et grande traversée pour attrapper le téléphérique malheureusement trop tard 18h15 pourtant on a tout donné mais cette traversée est interminable, aprés un repas chaud au refuge du plan nous avons rejoint chamonix a pied et frontale par le sentier, deux heures interminable pour les pieds et le dos.
trés trés grosse journée ou comment un reve se transforme en cauchemar mais qui fini bien.
aprés renseignement le guide et la bléssée on etait evacué dans la soirée.


Commentaires

B
Bistourett, le 02.06.09 11:28

Bonjour Greg',

Ton récit montre bien que le Mont-Blanc reste une affaire sérieuse.

Est-ce la mauvaise visibilité qui a conduit les clients du guide italien dans la crevasse ?

En tous cas, bien content que tout le monde soit redescendu en bas sans gros pépin.

Ce Mont-Blanc vous laissera sans doute des souvenirs pour longtemps. 🤭

Invité, le 02.06.09 13:59

Bonjour Bruno, elle etait recouverte par la neige on la devinait tout juste, donc avec la mauvaise visibilité ça n'arrange rien.

G
GillesR, le 02.06.09 14:26

Pour l'avoir gravi par cet itinéraire l'année passée début mai par tres beau temps je mesure la chance que nous avons eu....Il est difficile en effet de renoncer à CE sommet à qq encablures de la fin, et le retour est tres long, j'imagine le tableau par visibilité nulle sur ce grand glacier et la traversée pour rejoindre la gare du Plan, trop tard et la redescente à pieds à Cham!vous deviez etres vidés 🙁 cela vous fera des souvenirs à vous raconter entre vous, et des émotions qui vont rester.C'est sur ce Mont Blanc est à faire par tres bonne météo, vous vous en etes bien tiré, c'est le + important 🙂

Jeroen, le 02.06.09 14:41

Merci pour le CR édifiant. A cette altitude il ne faut pas trop réfléchir, et mieux vaut s'échapper trop tôt (quitte à revenir l'an prochain),que trop tard.

K
kikou, le 02.06.09 15:15

Mains moites, pieds poites et c.....es coites à la lecture de ton témoignage. Merci. 🤢

V
veve73, le 02.06.09 15:22

salut greg et sings ,

chapeau bas pour votre sang-froid . à lire le récit , on imagine très bien la galère et le stress .
en effet , l'essentiel est de rentrer entier .
ce n'est que partie remise . faut dire , la météo de ce printemps n'a pas été au top . le MT-BLANC sera encore là à la prochaine tentative .
a + . (pas de vidéo ??? je rigole)

T
titeuf, le 02.06.09 18:08

merci pour ce récit!!!! 🤢 🤢
suis vraiment heureux de l'avoir fait en bonne condition il y a 2 ans quand je te lis😎
Il faut vraiment en avoir encore sous le pied au sommet pour que cela ne tourne pas au cauchemar!!!!
bravo à vous 4!!

piolet15, le 02.06.09 19:41

bon, heu ....j'y avais pensé pour clore la saison ...finalement je vais aller trainer ailleurs 8O

J
jeannico, le 02.06.09 19:41

Allez brûler des cierges chez la madonne!!!! Décidément je pense que ce WE de petecôte aura été terrible sur le mont blanc...Le problème est que tous veulent le sommet coûte que coûte, malgré un itinéraire de descente très très long, périlleux et hazardeux même par tems clair et exténuant à cause l'altitude!! J'espère que votre récit calmera les prochains qui ne sauront pas renoncer!! on peut tenter cette très belle randonnée chaque année, donc on a toute la vie!! Enfin je suis bien heureux que tous soit vivant!!

skifan, le 02.06.09 20:53

En revenant du Grand Paradis hier soir où nous avons également eu un temps pourri, en regardant le Mt Blanc je me disais que s'il y avait du monde, ils avaient dû en baver...je vois que ça n'a pas loupé...En ce moment il faut vraiment se méfier de la météo, j'en suis à ma 3ème mauvaise surprise !

Invité, le 02.06.09 21:32

mème scenario au mont pourri avec la montée d' 1 gros nuage vers 8 heure et qui n' est jamais reparti... mais l' engagement n' est pas le meme !!! 🤨

S
skiroad, le 02.06.09 21:56

Salut, je suis content que vous vous en tirez à bon compte.
Comme quoi il faut savoir renoncer toujours plus tôt que trop tard, La Montagne a toujours le dernier mot.
Moi je me dis que tant que j'aurai peur et que je renoncerai pour un petit sommet avec des conditions un peu tangeante soit météo, neige, physique ou mental je serai un bon skieur de rando
Allez bon ski à toutes et tous on en a encore pour un bon mois avant de déchausser 😉

P
pierre crétinon, le 02.06.09 22:01

Je vais m'entrainer à faire des mouflages pour sortir les copains des crevasses... 😡

Invité, le 02.06.09 22:01

on a vraiment eu de la chance en faisant l'ascension le dimanche !!
en montant le samedi aux grands mulets, le plafond nuageux était bas, et les premiers à descendre nous ont dit que les conditions au sommet se dégradait. une vingtaine de personnes ont passé l après midi a Vallot et ont attendu l'éclaircie pour arriver à 21h au refuge des grands mulets.
le dimanche on a eu une visibilité parfaite, et on a bien vu des crevasses bien profondes...
bravo pour le passage du rappel dans ces conditions

C
Chech, le 03.06.09 10:08

Bravo pour la gestion des difficultés et merci pour la pîqure de rappel ! Pas faux, on ferait bien, moi le premier, de s'entraîner à toutes les manoeuvres de secours, mouflage, remontée sur corde (en situation !), orientation ... ça peut servir ... 🤢

Invité, le 03.06.09 10:48

tu parles de rappel à trouver...?
y'a un signe distinctif pour le trouver?
j'ai le mont blanc en projet...mais ton récit remet les idées en place quant à la météo qu'il faut! Merci 🤭

C
casscroot, le 03.06.09 13:08

Le sommet du mont-blanc reste un lieu de très haute montagne engagé. Il est important d'être rompu aux parcours glaciaires à caractère alpin et aux savoirs-faire qui vont avec avant d'y aller (cramponage technique, secours, lecture d'un glacier etc..), notamment en ski et encore plus par les 3 monts, afin d'avoir toutes les chances de son coté. Comme on dit souvent beaucoup de miracles, peu d'accidents...
La plupart d'entre nous sont peu habitués à la démesure d'un environnement de très haute montagne car malgré une bonne expérience (pas toujours...) de la haute montagne (ecrins, vanoise etc..), on y rencontre un engagement, des obstacles et des phénomènes météo d'une autre échelle.
En y passant un peu de temps, on se rend assez compte de cette différence.
Donc concrètement, quand on pense sommet du mont-blanc, il vaut mieux se ménager une marge de sécurité plus importante (physique, technique, nivo-météo et préparation) que dans une autre ascension en france, fut-elle glaciaire.

R
romaleo, le 03.06.09 13:43

pour avoir fait le mont blanc par les 3 monts aussi il y a 3 ans, je crois que vs avez eu beaucoup de chance et un sang froid extraordinaire. Bravo.

J
jissebe, le 03.06.09 14:00

Il y a une quelques années nous tentions le MB (depuis les Grds Mulets) pour la deuxième fois dans le même mois de mai. La motivation était extrême !!!
Le mauvais temps nous a surpris sous le refuge Vallot. Nous sommes les derniers à avoir finalement décidé de faire demi-tour ... Nous ne voyions plus que les trous des bâtons ... gros stress pour passer sous les nuages.
Avons alors croisé deux randonneurs, et je me rappelle les avoir entendu dire qq chose du genre .... "cette fois c'est bon on est presque en haut". Deux jours après, j'ai lu par hasard dans le journal qu'ils avaient retrouvé vers les rochers rouges les corps des deux randonneurs disparus depuis le dimanche précédent.
Etait-ce vraiment ceux que nous avions croisés ??? Nous étions les derniers à descendre .. Quoiqu'il en soit cela fait réfléchir.
L'année suivante, grand beau, conditions de rêve et réussite parfaite ... Il faut savoir patienter !!!

P
PascalC, le 03.06.09 18:23

c'est bien les mauvaises expériences qui se terminent bien. On se revoit sur un VTT Greg !

Cette sortie