ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Mont Blanc > Mont Blanc, Traversée 3 Monts > Face N

Mont Blanc, Traversée 3 Monts > Face N

Massif : Mont Blanc
Départ : Chamonix (Aiguille du Midi) (3842 m)

Topo associé : Mont Blanc, Traversée 3 Monts > Face N

Sommet associé : Mont Blanc (4810 m)

Orientation : N

Dénivelé : 1400 m.
Ski : 4.1

Sortie du lundi 20 juin 2005

Jeroen, Fred, gigi, luc, Manuel

Conditions nivologiques, accès & météo

Grand beau, pas de vent, chaud mais moins que prévu : une petite polaire + Verste bien appréciable au sommet. Cumulus de beau temps à partir de midi.
Etat de la route : ?? Altitude du parking : 3800 ;o)
Conditions de neige :
Pas d'évolution depuis http://www.skitour.fr/sorties/mont-blanc,1697.html#sortie
Regel de 15cm au col du midi, intégral plus haut.

- Face nord du Mt Blanc en poudre froide sur la première partie, en neige un peu plus dure sur la partie inférieure.
- Neige de printemps dès le grand plateau décaillée vers 11h30
- Bien plus mou en dessous mais jamais soupe : toujours trés agréable à skier.
- Bas du glacier bien mou et quelques belles crevasses à éviter. Jonction à pied pour 50m (véritable gruyère), en ski encordés sur la deuxième partie.

Altitude de chaussage (montée) : 3500
Altitude de déchaussage (descente) : 2600 (2 heures de marche pour rejoindre le plan)

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu (par Jeroen)

Avec Eric, Sylvie.

Ah ! Aprés 3 annulations pour cause de vent et plaques nous voilà partis pour la traversée des 3 monts+Face nord du Gouter avec Luc, Sylvie et Eric de http://www.bivouak.net.
On arrive un peu juste pour la dernière benne de l'aiguille, et aprés un temps d'attente pour cause d'orage, nous voilà propulsés à 3800m. 30 minutes après nous arrivons au refuge. Mauvaise surprise : il est assez plein. Personne ne travaille le lundi ou quoi ??
Par contre nous sommes les seuls skieurs...
Rapide (mais excellent) repas, et au dodo pour tous, sauf pour Sylvie et Luc qui se tapent un jeu de carte jusqu'à 11 heures (réveil prévu à 1h...).
Reveil donc à 1 heure, départ à 1h50. La montée du tacul se fait en peaux pour moi (Sauf 100m ou le crampons sont restés dans le sac), et à pied pour les autres. J'attends 1heure sur l'épaule du Tacul.

La montée au Maudit en neige un peu dure passe mieux à pied et on en profite pour donner un petit cours de cramponnage à Fred, qui fait du pointe avant + ancrage du piolet dès que la pente dépasse 30°...ça promet pour l'épaule.

Comme prévu c'est la queue pour le seul passage technique de la journée : l'épaule du Maudit. Un groupe de 6 parisiens (du reste bien sympa) encordés sur une corde de 30m (ou presque) se met limite taquet (malgré la corde fixe) et bouche bien le passage...
On commence par attendre, bien disciplinés, et aprés 30 minutes on craque et on torche l'affaire...

Dans la traversée qui suit, les premiers signes de fatigue apparaissent.

Dès le mur de la côte et la barre fatidique des 4300m on souffre tous, mais certain plus que d'autres...
Luc nous donne tous une leçon et me met 1/4 d'heure dans la vue (1h45 pour les derniers qui sont allés jusqu'au bout, cause nuit blanche ;o), chapeau).

On se sépare en 2 groupes pour la descente, certains pour la face Nord (Gigi, Manuel, fred et moi), les autres pour les corridors. La face Nord est de toute beautée : on navigue au milieu des glaçons en profitant d'une super neige : poudre tassée. Pour les corridors, c'est une autre histoire : l'itinéraire normale (rive gauche) ne passe pas cette année (rappel de 5 mètres à poser) et le groupe se retrouve au taquet sur des pentes en neige dure au dessus de monstrueux séracs. Nous on est tranquillement vautrés sur le grand plateau et on profite du spectacle. Chaud.
Aprés une bonne heure d'errances sous quelques monstrueux séracs et un coup de fil, le groupe parvient à trouver le passage en rive droite...

Il est trop tard pour la Nord du dôme du Gouter qui avait l'air en super conditions. Dommage.

Dessous on profite d'une super neige, bien transformée mais trés skiante. Le bas du glacier est un véritable gruyère. Quand on déchausse, il reste encore 2heures de marche jusqu'au plan de l'aiguille, on y arrive à 6h15, soit 14h30 pour la journée.

Bilan : le mont-blanc, on a beau dire que c'est à vache, c'est quand même de la haute montagne, avec toutes les difficultés que ça comporte : Altitude, crevasses, séracs, ...
Ravi d'avoir fait la connaissance de Sylvie et d'Eric avec qui on a passé une superbe journée, qu'on a prolongé le soir par un coup en ville.

Je clos la saison sur cette journée grandiose, et rendez vous l'an prochain, peut-être de nouveau avec Sylvie (qui sait ?), mais alors en chartreuse ;o)

Pour les photos, voir le compte rendu sur http://www.bivouak.net/topos/course-id_course-1416-id_sport-1.html.

Jeroen  and co : Jeroen à l'assaut du sommet.
Alti, 4500m, juste sous les Rochers Rouges.

D'auutres photos à découvrir sur Biv...Jeroen and co : Jeroen à l'assaut du sommet. Alti, 4500m, juste sous les Rochers Rouges. D'auutres photos à découvrir sur Biv...

Commentaires

Cette sortie