ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Mont Blanc > Beau voyage aux Dômes de Miage

Beau voyage aux Dômes de Miage ⭐

Massif : Mont Blanc
Départ : Les Contamines (Cugnon) (1200 m)

Topos associés : Dômes de Miage, Traversée des Dômes Aiguille de la Bérangère, Normale

Sommet associé : Dômes de Miage (3670 m)

Orientation : NW

Dénivelé : 3500 m.
Ski : 3.2

Sortie du dimanche 01 mai 2022

Michaël, thomnico

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : Beau et se couvrant dans l'après-midi de vendredi. Très belles éclaircies samedi matin, puis assez vite dans les nuages et giboulées en soirée. Grand beau dimanche, bourgeonnant plus tard l'après-midi (une fois en bas). de chaud à frais sur le haut du glacier de Tré-la-Tête dimanche matin.
Conditions d'accès/altitude du parking : C'est l'été en bas. Départ Pkg Cugnon ; Retour les Frasses.
Altitude de chaussage/déchaussage : 1870 sous le Ref de Tré-la-Tête, 1900 au-dessus du lac d'Armancette. 
Conditions pour le ski : Moyennes dans le brouillard dans neige humide sous 3000 en face S de la Bérangère (samedi), très bonnes dans l'ensemble de la descente d'Armancette (dimanche), à peine quelques passages avec une pseudo-croûte, mais majoritairement poudre puis transfo moquette sans transition (fond ferme). Les giboulées de samedi soir ont bien amélioré l'affaire.

Activité avalancheuse : Quelques coulées de surface sous les Lanchettes et la Lex Blanche, apparemment samedi après-midi. Chutes de pierres dans le ravin sous la passerelle du chemin d'été vers les Conscrits. 5 à 10 cm de neige en début de nuit de samedi à dimanche.

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu (par Michaël)

Itinéraire suivi : Montée aux Conscrits vendredi. A/R à l'Aiguille de la Bérangère samedi. Traversée des Dômes de Miage et descente par Armancette dimanche (voir GPX).
Horaires : Début de la descente depuis le dôme SW vers 10h30.

Avec Yaële, Antoine, Etienne, Jean-Mi, Nicolas, Pierre et Slawek

Deux printemps sont passés, avec leurs lots de couvre-feux et autres restrictions de déplacement, et autant d'annulations pour aller visiter ces fameux dômes de Miage à ski. Cette année, le plan est ressorti des cartons, le virus nous laisse un peu de répit, et malgré une montagne globalement assez sèche, nous espérons des conditions correctes pour entreprendre l'aventure. En scrutant la météo, un plan B en Vanoise avec moins d'engagement se profile, mais finalement, les modèles et prévisions s'améliorent et nous invitent à confirmer la réservation du refuge ; en sachant que samedi ne serait probablement qu'un demi-jour potable au mieux. Ah le fameux J2 redouté ! (sic)* Nous sommes huit, le groupe est mixte, sans la parité... 

J1 Montée aux Conscrits depuis le parking après Le Cugnon (La Bottière). D+ ~1550m.
Au parking, la neige semble bien loin, sans surprise. Après la manip de voitures avec le parking de La Frasse, les baskets sont de sortie pour avaler la forêt, avec les gros sacs encore alourdis des chaussures de ski. C'est quand même plus confort, l'autre groupe qui démarre en même temps que nous adopte majoritairement le choix opposé, tant pis pour eux. On chausse finalement après 700m de portage, en vue du refuge de Tré-la-Tête, où quelques piétons se prélassent en terrasse, dont un nouveau-né-pas-encore-piéton. Il nous faudra malheureusement quitter les skis peu après afin de regagner le fond du vallon par le chemin et quelques névés sous le Mauvais Pas. Le front du glacier semble désolidarisé du reste en amont. Le temps est compté pour cette partie avale façonnée en édifices précaires, falaises et arches fissurées. Nous sortons le sandwich une fois les passages exposés aux chutes de glaçons et de pierres derrière nous. Le ciel se voile franchement à mesure qu'on s'approche du but, en bifurquant sur la moraine latérale que surplombe le refuge des Conscrits. Nous arrivons au logis tout confort et paisible puisque nous serons une quinzaine pour la soirée.

J2 Aller-retour à l'Aiguille de la Bérangère. D+/- ~820m.
De belles éclaircies matinales nous accompagnent pour la montée vers la Bérangère, belle classique au-dessus du refuge. Le regel est correct au départ et la progression est facile. Quelques bancs nuageux s'accrochent ici et là, sans trop gêner. La dernière pente de neige plein S est un peu plus raide, bien tassée, et passe sans les couteaux jusqu'au dernier cheminement à pied entre les rochers qui couronnent le sommet. Nous profitons des quelques mètres faciles nous séparant du sommet pour mette en place les trois cordées prévues pour la traversée du dimanche. Toujours bien de retrouver les réflexes ou d'apprendre de nouvelles pratiques en écoutant les consignes expertes. Le panorama est superbe, il nous offre entre autres une belle vue sur le début de la descente du lendemain et les conditions de neige. Les quelques traces sont un peu bizarres ; pas sûr que la neige soit excellente, mais difficile de se prononcer si c'est croûté ou dur ou autre chose. On compte sur les quelques centimètres annoncés dans la nuit pour améliorer le tout. En attendant, on file rejoindre les skis au pied des rochers, quand le brouillard commence à monter. Quelques bons virages, sauf pour Jean-Mi qui commence la descente au ralenti... Il a laissé les peaux ! On le chambre gentiment. Puis c'est le jour blanc et la purée de pois, agrémentés d'une neige de plus en plus lourde et changeante. Bonne rigolade sur les différents styles sauf qui peut, des chutes à l'arrière, mais pas seulement, un vrai cours de ski 3e étoile ! Au refuge, Pierre motive les plus vaillants pour descendre jusqu'au glacier pour un aller retour bonus dans la neige pourrie et arrondir le dénivelé. Il se met à neiger faiblement. Les autres se rabattent sur la bibliothèque en comptant les nouveaux arrivants qui remplissent le refuge dans l'après-midi. Au final on se retrouve dans le hall pour réviser les manips de corde, le sauvetage en crevasse et quelques nœuds pratiques. Merci Antoine ! On est prêt pour le plat de résistance : blanquette de veau (ah non, ça c'était le menu du soir) ; la traversée des dômes.

J3 Traversée des Dômes de Miage, descente par le Glacier d'Armancette. D+ ~1100m. D- 2400m.
Le lever est un peu plus matinal, histoire de mettre toutes les chances du notre côté, il ne sera pas question d'attendre que ça décaille au sommet puisqu'il y a déjà cinq nouveaux centimètres au refuge et il fait grand beau. A l'aube on se met en route, presque tous les groupes ont le même objectifs, et presque tous partent dans les mêmes horaires. La traversée pour rejoindre le glacier révèle de nouvelles perspectives, au pied des belles faces de Lex Blanche et Tré-la-Tête. On s'encorde en 2x4 pour la suite de la progression jusqu'au Col des Dômes. Un petit vent frais descend depuis le Col Infranchissable, le Mont Blanc fume, et ses voisins proches également. Un bon nombre de cordées s'étalent vers 3333m (si, si), pour une pause au soleil. On s'empile à nouveau au Col des Dômes quand on passe les crabes au pieds. A partir de là, on refait les trois cordées prévues. Jean-Mi et Pierre, Antoine avec Slawek, Yaële et Nicolas, Etienne est avec moi. L'arrivée au premier dôme traversé à 3633m est éblouissante. C'est comme sur les photos, mais là on y est. L'arrête qui se profile avec une belle trace dans une neige froide et meuble, sur le bleu limpide du ciel en "background". Jolie composition naturelle. Nous n'oublions pas les pauses photos multiples à mesure qu'on progresse, mais corde tendue de rigueur. Les lignes de fuite sont superbes. Le contraste avec les prés tout verts des Contamines 2500m plus bas est saisissant. Le moment est plein. Au dernier sommet, les sourires s'affichent, la forme est là, et une superbe descente s'annonce, les traces de nos prédécesseurs du jour sont sans appel : tout poudre pour un bon bout de temps. A peine quelques passages obligés un peu traffolés, des ponts de neige qu'on devine sous l'Aiguille de la Bérangère, un peu de neige dure et des cailloux sur 3 mètres pour quitter le glacier dans la traversée haute à droite, sinon c'est du grand ski vraiment plaisant. Et sans transition, on passe à la transfo moquette juste contrariée par de rares boules enfouies. La dernière langue de neige est encore super bonne, rien à voir avec la qualité de la veille. Un "hold up" comme on a pu dire à une époque ? En tous cas, d'excellentes conditions ce jour. On peut s'octroyer une dernière pause bouffe pour essayer d'alléger les sacs avant de remettre le matos hiver dessus et enfiler les baskets. Les environs du lac d'Armancette sont dévastés par d'anciennes avalanches, on recroise quelques randonneurs, puis c'est le retour dans le monde des hommes, car là-haut, on y reste pas, on transite... mais pourvu qu'on puisse le faire encore longtemps. A Saint-Gervais, les mines bronzées, de belles images en tête, pas pressés de rentrer, nous sirotons une bière méritée, pour un débriefing très positif.

Merci les amis, quel plaisir de partager ces moments avec des personnes qui embrassent les mêmes aspirations à vivre des tranches de vie authentiques.

Yaële, n'attends plus 10 ans pour la prochaine, même si ton aisance n'en souffrirait pas. Quel style sur les lattes ! Ravie d'avoir fait ta connaissance.
Nico, ça y est, tu auras coché cette course en mode hiver, après le mode été il y a quelques années. Bravo.
Pierre, toujours un plaisir d'évoquer la montagne avec toi. Et la vivre ensemble, c'est encore mieux. Objectif rempli.
Slawek, épaté par tes progrès en ski, et ta curiosité d'apprendre est enthousiasmante. Je t'ai envoyé une liste "sac ski 3 jours", à titre d'exemple. Tu peux reprendre une activité normale (trail, rando, vélo ?)
Jean-Mi, la force tranquille en toutes circonstances, même avec les peaux en mode descente ! ;-) Tu as lâché les quiches, beau travail sur toi, bientôt un peu moins de barres et gels et ton sac deviendra trop grand...
Etienne, ravi d'avoir à nouveau pu partager une belle aventure avec toi mon pote. On remet cette cordée quand tu veux.
Antoine, merci pour les précieux conseils, ton encadrement. Tu as permis cette belle réalisation.


*hommage à Manu.

Chargés comme des baudets. Notez les baskets, la bonne solution ce jour. Nico avait même sorti les five fingers, pour compenser avec l'airbag !
Chargés comme des baudets. Notez les baskets, la bonne solution ce jour. Nico avait même sorti les five fingers, pour compenser avec l'airbag !
Sous le refuge de Tré-la-Tête
Sous le refuge de Tré-la-Tête
Sous le Mauvais Pas
Sous le Mauvais Pas
Bout de glacier moribond
Bout de glacier moribond
Arche précaire
Arche précaire
On prend véritablement pied sur le glacier de Tré-la-Tête
On prend véritablement pied sur le glacier de Tré-la-Tête
Refuge des Conscrits. En arrivant, nous sommes les premiers ce vendredi après-midi.
Refuge des Conscrits. En arrivant, nous sommes les premiers ce vendredi après-midi.
En montant vers la Bérangère.
En montant vers la Bérangère.
Vers le S, Pain de Sucre et Mont Tondu
Vers le S, Pain de Sucre et Mont Tondu
 Les éclaircies matinales sont bien là
 Les éclaircies matinales sont bien là
Dernières pentes sous l'Aiguille de la Bérangère
Dernières pentes sous l'Aiguille de la Bérangère
Sommet Bérangère, sous le soleil pour encore quelques minutes.
Sommet Bérangère, sous le soleil pour encore quelques minutes.
Arête N Bérangère
Arête N Bérangère
Le début de la descente du lendemain, pendant le pique-nique au sommet, qui nous coûte un peu la descente (jour blanc puis brouillard).
Le début de la descente du lendemain, pendant le pique-nique au sommet, qui nous coûte un peu la descente (jour blanc puis brouillard).
 Au petit matin
 Au petit matin
Vers 3333m
Vers 3333m
Large crevasse mais bon pont de neige (pour l'instant)
Large crevasse mais bon pont de neige (pour l'instant)
De Bionnassay au Mont Blanc
De Bionnassay au Mont Blanc
Slawek en prend plein les yeux.
Slawek en prend plein les yeux.
Pano du côté sauvage du massif du Mont Blanc
Pano du côté sauvage du massif du Mont Blanc
Dômes de Miage
Dômes de Miage
Entre les dômes
Entre les dômes
Quelques rafales pour ajouter à l'ambiance aérienne des lieux
Quelques rafales pour ajouter à l'ambiance aérienne des lieux
Belles conditions on vous dit !
Belles conditions on vous dit !
Magique traversée.
Magique traversée.
Cheminement avec le massif des Ecrins dans le viseur. 
Cheminement avec le massif des Ecrins dans le viseur. 
Départ de la descente
Départ de la descente
Pause spectacle
Pause spectacle
Bon ski, et c'est pas fini.
Bon ski, et c'est pas fini.

Commentaires

Nico06, le 04.05.22 10:27

Jolies photos, joli récit, merci ! On y était aussi avec Loïc dimanche (d'ailleurs, il me semble le reconnaître sur la photo 14, à 3333 m). Que cette traversée fut belle ! Et que cette descente par Armancette fut bonne ! :-)

Michaël, le 04.05.22 14:11

@Nico06  Merci ! En effet, les conditions furent excellentes, de quoi remplir la boîte à souvenirs, sans la refermer.

T
taramont, le 06.05.22 20:30

belle réussite, splendides photos (ça change du Char de la Turche 😉) 🧙‍♀️

Michaël, le 07.05.22 14:36

@taramont Merci. Nous aimons bien varier les terrains, et si ces dômes s’avéraient être la dernière sortie, alors il n'y aura pas matière à se plaindre. (Le Char de la Turche, aussi différente soit-elle, fut une bonne sortie, mais rien ne vaut les immersions sur plusieurs jours). 

Cette sortie