ActuTopo-guideSortiesForumsPhotosMatosAnnoncesConnexion
Inscription
Entrez votre email et récupérez votre mot de passe dans votre boite
Ou
J'ai déjà un compte
Connexion
Entrez l'email et le mot de passe que vous avez reçu lors de votre inscription
Créer un compte | Mot de passe oublié

Sorties > Mont Blanc > Couloir du Loupgopède

Couloir du Loupgopède

Massif : Mont Blanc
Départ : Les Contamines (Cugnon) (1200 m)

Topo associé : Pointe de Chaborgne, traversée N >W

Sommet associé : Pointe de Chaborgne (2754 m)

Orientation : W

Dénivelé : 1400 m.
Ski : 4.1

Sortie du dimanche 18 avril 2021

titoutim

Conditions nivologiques, accès & météo

Météo/températures : Ciel couvert dès le matin, léger regel tout de même puis neige faible à modérée dès la mi-journée
Conditions d'accès/altitude du parking : dégagé
Altitude de chaussage/déchaussage : 1600 / 1600
Conditions pour le ski : Bonnes
Activité avalancheuse : RAS (un peu de sluff dans la pente)

Skiabilité : 🙂 Bonne

Compte rendu

Samedi soir, devant le four à pizza de Thibault à Megève, nos avis divergeaient sur la météo de Dimanche.
Mauvais temps pour Alex (qui écoutait son Smartphone) - Beau temps le matin pour moi (qui suit Météo-Alpes)
Finalement, peu importe le temps, l'appel de la poudre est plus impor-"temps" :)

Direction les Contamines pour découvrir le couloir W de la Pointe de Chaborgne et redescendre au N dans la Poudre.
Au lieu de trois, nous ne sommes que 2, car les obligations conjugales dominicales de l'un d'entre nous ont été prioritaires :D

Pas de chance pour lui !

Montée à pied confortable sur le chemin des Plans jusqu'à 1600m, (au niveau du gué) enneigé mais pas suffisamment pour avoir les peaux.
Remontée confortable dans la combe, la neige est croûtée mais bien portante.
On croise les traces d'un loup, venu sans doute "manger un bout" au vu des traces de sang et des touffes de poil retrouvés de ci de là.
On atteint le bas du couloir sans problème puis on cramponne pour le rejoindre depuis la gauche. En effet, le verrou du bas et son cône sont trop bien remplis pour monter facilement.
Remontée facile dans une couche de poudre qui s'épaissit de minute en minute et de mètre en mètre.

Arrivé au rocher central, je fais la trace dans plus de 50 cm de neige fraîche, posée sur un fond dur, ce qui nous assure malgré tout une progression efficace.
Un lagopède bipède nous salue même de son cri guttural caractéristique des galliformes contaminards

Hélas, le nuage s'abaisse bientôt et lorsque nous prenons pied dans la partie supérieure du couloir, plus large et moins raide, nous ne voyons plus rien du tout.
Alex me confond même avec un Rocher, sympa !

On fait demi-tour (depuis ce même rocher) pour descendre à tatons sur nos traces.
La neige est bonne et la descente  est bien agréable malgré le brouillard et l'exposition du départ.
On s'autorise même de grandes courbes dans la partie médiane du couloir, sans doute la meilleure d'ailleurs, à la bonne heure.

Plus bas dans la combe, l'excellence technique est requise pour adapter la vitesse et les appuis dans cette neige croûtée qui fait le bonheur des spliteux.
Finalement, c'est pas Tant Pire, suffit de revenir au VUG (virage unilatéral glissé)

Redescente efficace qu'on ne voit pas passer sur ce joli sentier.


Commentaires

Cette sortie